Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

27 novembre 2016

Chronique : Un autre jour pour mourir

Classé dans : Chroniques,Éditions Terra Nova,LP conseils — Clarisse @ 19 h 09 min

518aGMXpJwL._SY400_

Titre : Un autre jour pour mourir
Auteur : Carole Declercq
Date de sortie : 17 août 2016
Thèmes : Musique,Violoncelle, Amitié intergénérationnelle
Prix : 17€90 Format Broché
Maison d’édition : Terra Nova
Note : 9/10

Résumé :

Vingt-sept ans. L’âge de tous les possibles pour Stéphanie Rettner, violoniste virtuose. Pourtant, la jeune femme n’est pas douée pour le bonheur. Ecrasée par la célébrité de ses parents, abattue par une rupture amoureuse, elle se sent prisonnière de sa vie. Mais un jour, elle découvre la musique de Stefan Fraundörfer, grand violoniste autrichien d’après-guerre.
D’abord intriguée, puis envoûtée, elle part à sa rencontre. L’artiste, qui vit comme un ermite, accepte pourtant de la prendre sous son aile et de la former. Malmenée par cet austère professeur, Stéphanie va découvrir qu’il porte en lui un lourd secret et que les blessures de l’Histoire peuvent façonner toute une existence. Pourrait-elle finalement trouver le bonheur en permettant à un vieil homme de renouer avec la vie et l’espérance ?

Mon avis :

Stéphanie Rettner est une violoniste née, douée. La seule ombre au tableau : elle manque cruellement de confiance en elle, en plus d’avoir essuyé il y a peu une rupture difficile avec son ex compagnon.

Remettant son talent en question, la jeune femme va voir le poids de ses épaules s’alléger en écoutant l’illustre musicien Stefan Fraundorfer. Voyant que ses mélodies soignent ses blessures, c’est avec l’aide de son père, un célèbre chef d’orchestre, que Stéphanie intégrera les cours de Fraundorfer.

Un roman d’amour poignant, tendre, bouleversant qui évolue dans la sphère particulière de la musique classique, de tous les dikats qui la représentent. L’auteur a su bien décrire cet univers musical où il n’y a que la perfection et l’ingéniosité qui ont leur place.
Avoir des doigts en or, savoir les utiliser, en faire bon usage, fusionner son énergie avec l’instrument qui est l’acheminement de ces fameux doigts, … ce n’est pas donné à tous.

Savoir jouer, tout le monde peut le faire, mais jouer juste, créer des instants uniques où la musique semble irréelle, cela demande une maîtrise mais pas seulement dû à une facilité d’apprentissage de cet art. Non, il faut aussi travailler, longtemps et durement, prendre toutes les critiques bonnes ou mauvaises comme motivation.

En plus du domaine musical, je me suis attachée à une vitesse folle aux personnages. Stéphanie a beau réussir parfois à me taper sur les nerfs, j’ai découvert une jeune femme talentueuse qui n’avait juste pas eu assez de soutien de son entourage pour prendre le pas sur ses frayeurs. Mais avec l’aide et le savoir de Stefan, son professeur, la jeune femme trouvera une passion autre que la musique qui est pourtant le point commun entre eux.

Je ne pensais pas être aussi saisie par ce roman pour lequel j’avais des aprioris plutôt négatifs, et je fus étonnée de me retrouver aussi naturellement embarquée dans cette histoire qui a pour fond la musique.

L’auteur a su, en plus de bien mettre en avant ce thème, nous faire éprouver toutes les émotions qu’ont les personnages avec finesse. Un autre jour pour mourir est un délicieux récit qui vous emmènera par instants au moment de la seconde guerre mondiale ou encore à Vienne en Autriche.

Merci aux éditions Terra Nova et à LP conseils pour ce service presse.

#C

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes