Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

27 janvier 2016

Chronique : Beachwood Bay, Tome 1 : Unbroken

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma,Partenaires — Clarisse @ 8 h 58 min

beachwood-bay,-tome-1---unbroken-362991-250-400

Titre : Beachwood Bay, Tome 1 : Unbroken
Auteur : Melody Grace
Date de sortie : 9 Janvier 2014 
Thèmes : ErotismeRomanceNew Adult
Prix : 16€95 Format Broché
Maison d’édition : Editions Prisma
Note : 6/10

Résumé :

«Ma mère m’a toujours dit qu’il existait deux formes d’amour : la brise légère et l’ouragan. Emerson Ray fut mon ouragan… »

Juliet est tombée folle amoureuse d’Emerson l’été de ses 18 ans dans la maison appartenant à ses parents en bord de mer. Après une relation passionnelle, le beau ténébreux la laisse tomber subitement. Quatre ans plus tard, Juliet a poursuivi ses études, surmonté tant bien que mal cet abandon et construit une relation équilibrée avec un garçon très bien, gentil et attentionné. Ses relations avec sa famille ne sont pas au beau fixe depuis qu’elle a perdu sa mère, autre cicatrice encore ouverte, mais elle refuse d’y penser et s’est forgée une carapace protectrice en se murant dans l’oubli et en avalant cachet sur cachet.

Quand son père veut vendre la maison de la plage, Juliet y retourne trier ses affaires et, comme elle le craignait, croise Emerson qui habite toujours là. Un simple regard et toute la passion resurgit subitement. Sincère ou manipulateur, Emerson va tout faire pour récupérer la jeune fille, aux prises avec un dilemme déchirant : choisir entre les deux garçons…

Mon avis :

Juliet est de retour à Cedar Cove, prête à assurer la mise en vente de la maison de vacances familiale dont elle a quitté précipitamment les lieux quatre années auparavant suite aux tragédies qui s’y sont enchaînées : la mort soudaine de sa mère et une rupture douloureuse avec l’homme qu’elle pensait être celui de sa vie : Emerson Ray.

La jeune femme est désormais en couple avec Daniel et étudiante en comptabilité, la voilà sur la route avec pour but cette maison aux souvenirs. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est anxieuse et je la comprends.

Comment va-t-elle arriver à remettre un pied dans cette ville qui lui a tant pris ? 

Juliet va découvrir qu’Emerson n’a pas bougé, elle tombe sur lui pendant sa sortie dans le bar du coin, des retrouvailles assez confuses et décevantes pour elle, il n’a pas changé d’un pouce.

Au premier abord, ce mec a toujours le sourire qui fait tourner son cœur, une belle petite gueule et du muscle à revendre. Il possède encore cet effet attractif sur elle, c’est l’Apollon de ses souvenirs en version améliorée. 

Après des retrouvailles corsées, ils succombent et reprennent la relation là où ils l’avaient abandonnée et comme il fallait s’en douter, l’un des deux va reprendre ses jambes à son cou pour une nouvelle fois faire preuve de lâcheté et vous ne devinerez jamais c’est lequel qui cède en premier…

Une tornade est sur le point de faire rage à Cedar Cove et elle promet plus que de simples dégâts matériels.

Je referme ce livre avec un avis mitigé pour ce 1er tome, l’histoire n’a rien d’extravagant, j’ai déjà lu plusieurs livres avec les mêmes fondations et celui-ci tire très difficilement son épingle du jeu. Je me suis quelque peu ennuyée pendant ma lecture, néanmoins la plume de Melody Grace se lit bien, et les anecdotes sur le passé de la relation Emerson/Juliet apportent une touche de fraîcheur.

Même si je m’attendais à mieux suite au résumé et aux bons avis que j’ai pu lire, ce livre ne m’a pas fait transpirer comme je m’y attendais, la curiosité va l’emporter et je lirai le tome 2 pour voir si mon avis reste inchangé. 

Merci aux Editions Prisma pour ce service presse.  

Editions Prisma

#C 

25 janvier 2016

Chronique : Red Kisses : Free Fall

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma,Partenaires — Clarisse @ 8 h 45 min

free-fall-686908-250-400

Titre : Red Kisses : Free Fall
Auteur : Leah Raeder
Date de sortie : 4 Juin 2015
Thèmes : Relation Professeur/étudiante,Différence d’âge, New Adult
Prix : 16€95 Format Broché
Maison d’édition : Editions Prisma
Note : 8/10 & 6/10

Résumé :

Maise O’Malley vient de fêter ses 18 ans et s’apprête à commencer des études de cinéma. Cette jeune fille au caractère bien trempé, qui prétend n’avoir peur de rien et ment volontiers sur son âge, a toujours eu l’impression d’avoir grandi trop vite. Quand elle rencontre Evan un soir dans une fête foraine, l’attirance est immédiate, intense, et pour elle sans lendemain. Pourtant, dès le jour suivant, Maise ne pense à rien d’autre qu’à lui. Ce trentenaire lui fait découvrir combien l’amour peut être plus qu’une brève rencontre, qu’il peut révéler une complicité inattendue avec un homme qui la comprend réellement. Un homme qui voit derrière ses bravades la petite fille effrayée et courageuse qu’elle est en réalité. Le jour de la rentrée, Maise découvre avec stupeur qu’Evan n’est autre que Mr Wilke, son nouveau professeur de cinéma. Tous deux décident d’interrompre leur liaison, mais leurs sentiments les rattrapent : ils sont incapables de résister à leur attirance mutuelle. Si à l’universitéet devant les autres, Maise et Evan sont deux acteurs feignant l’indifférence, dès qu’ils partagent des moments ensemble, ils se sentent vivre et être pleinement eux-mêmes. Mais leurs masques sont fragiles et menacent souvent de tomber. Les élèves les observent, les rumeurs courent… Commence alors un jeu dangereux dont il leur sera difficile de sortir indemnes.

Mon avis :

 

Maise O’Malley n’est pas une étudiante comme les autres. Brune, courageuse, indépendante (il faut bien, avec la mère droguée et revendeuse de drogue qu’elle a) et tout juste majeur, elle a déjà des projets pleins la tête comme finir ses études et se spécialiser dans le domaine du cinéma afin d’être plus tard une grande réalisatrice.

Lors de la dernière fête d’été dans son Illinois natal, elle fait une curieuse rencontre, un homme qui semble voir au-delà de sa carapace bien forgée. Il l’aborde d’une façon originale,pendant un tour de grand 8, l’embrasse quelques secondes plus tard et diffuse en elle un million d’étincelles pendant l’échange du baiser, ou plutôt des baisers. Elle veut de suite plus mais Evan refuse, ne voulant pas un simple coup d’un soir mais plutôt apprendre à la connaître. Maise décide de le planter là, lui et ses illusions.

Revoilà Maise prête pour sa nouvelle année, elle veut changer et se réinventer. Adieu les tarés et les petites pétasses de son lycée, on supprime tout et on recommence avec pour seul objectif de décrocher une entrée dans l’une des meilleures universités du pays, qui lui proposera de réaliser son rêve.

Alors que ses résolutions sont adoptées, Maise ne s’attend pas à découvrir son voleur de baisers dans la même salle de cours qu’elle et encore moins à découvrir que son nouveau professeur d’études cinématographiques n’est autre qu’Evan Wilke.

Maise se demande comment l’homme qui lui a fait tourner la tête quelques jours auparavant se trouve être son professeur. Un coup du sort s’acharnant sur eux et pourtant, ils ne peuvent résister l’un à l’autre et décident de vivre cette histoire étrange, effrayante et merveilleuse malgré toutes les infractions qu’ils franchissent.

Evan est un homme doux, prévenant qui laisserait bien tout tomber pour construire une relation à la vue de tous avec Maise, mais derrière ce charme il pourrait bien y avoir une faille.

Pendant que le couple s’entoure de secrets et de mensonges pour éviter d’attirer l’attention sur leur relation (une relation qui n’a de temps morts que lors de brèves escapades en dehors de l’Illinois), la stabilité qu’ils avaient réussi à créer devient de plus en plus fragile. Evan cache quelque chose de déterminant, une bombe qui va remettre à jour les désirs de Maise et surtout l’avenir de leur couple…

Pour les personnages secondaires, celui que j’ai supporté est Wesley. Il est comme un petit animal de compagnie et le seul « véritable » ami que Maise a laissé s’approcher. Ils ont de suite bien accroché après le gros désaccord qui les a fait se rencontrer, il est un confident et pilier pour Maise, une aide précieuse qui m’a vite énervée suite au coup plus que lamentable qu’il a osé faire à la jeune femme.

Ce roman est pour moi une très belle découverte, l’auteur a su me m’emporter avec elle dans la vie de Maise. Sa plume a quelques imperfections et parfois des tournures bizarres mais c’est ce qui fait son charme. Je ne regrette pas ma lecture, ce n’est pas le livre à lire absolument mais toutefois, si vous avez envie de faire une bonne trouvaille, essayez-le.

 

Merci aux Editions Prisma pour ce service presse.

#C

 

Mon avis :


Je me faisais une joie de lire ce livre et j’avoue que j’en suis ressortie un peu déçue. On part sur du déjà vu, relation prof/élève, mais ce n’est pas grave, je voulais quand même la découvrir.
 

Maise est une jeune femme de dix-huit ans qui aime les hommes plus âgés qu’elle. Elle vit avec sa mère, une accro au crac. Elle se sent perdue dans ce monde, dans cette vie. 

Elle décide un jour de surmonter sa peur et décide de faire un tour de grand-huit. Et là, elle y rencontre Evan, un homme séduisant, qui lui donnera ce qu’elle veut, une nuit de sexe et rien d’autre. Mais au fond, elle sent que cela est différent avec lui. Et lui aussi. 

Maise est une jeune femme sympathique. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne mène pas une vie facile. On s’attache à elle, elle a du répondant, du caractère et est assez mûre pour son âge.

Lui, Evan Wilke. Prof. Eh oui, Maise découvre que cet homme avec qui elle a passé une nuit incroyable, c’est son nouveau prof. Evan aussi tombe des nues quand il la voit au fond de sa classe. Evan, ce trentenaire sexy, est un personnage attachant lui aussi, mais il manquait quelque chose. Je l’ai trouvé effacé, manquant de caractère. Je m’attendais à un prof chaud comme la braise mais sur ce point-là, j’avoue que je reste sur ma faim.

Certes il cache un secret, mais on ne le ressent pas plus que cela. Cela manque de mystère. Pour moi, ce fut donc une lecture sympa mais sans plus, j’ai passé un bon moment mais il manquait une dose d’adrénaline, de mystère, de piment. L’histoire d’amour de Maise et Evan est très belle, agréable à suivre, et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Mais pour moi le fond manquait d’intensité. Il manquait la flamme qui aurait allumé mon esprit pour accrocher. 

En bref,

une lecture facile à lire, on passe un bon moment, mais pour moi il manquait ce petit quelque chose qui aurait sans doute pu m’accrocher plus que cela. Je vous le conseille tout de même pour passer un bon moment.

Merci aux Editions Prisma pour ce service presse.

Editions Prisma 

#Milie 

12
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes