Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

24 novembre 2016

Chronique : Temps Mort

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob — Clarisse @ 15 h 51 min

temps-mort-843838-264-432

Titre :  Temps Mort
Auteurs : Kathy Dorl & Marie-Pierre Bardou
Date de sortie : 15 septembre 2016
Thèmes : Thriller, Tragi-comique,Humour décalé
Prix : 14€90  Format Broché
Maison d’édition : Éditions Hélène Jacob
Note : 9/10

Résumé :

Que font deux copines d’enfance quand elles se retrouvent, par le biais d’un célèbre réseau social ?
Elles papotent ? Ouais… un peu.
Elles geignent sur leur existence ? Mmmm… Surtout l’une des deux.
Elles se rappellent le bon vieux temps qui était toujours mieux avant que maintenant ? Se prennent le chou façon Godzilla en peluche ? S’envoient de mignons smileys qui rigolent ?
Vous êtes loin du compte…
Car elles dézinguent. Elles trucident, décanillent, découpent, acidifient, crament, tronçonnent !

Mon avis :

Temps Mort a pour point de départ les retrouvailles de deux amies qui s’étaient perdues de vue depuis la fin du lycée, quinze ans qui ont creusé un sillon entre elles.

En effet, la première, Saule, passe son temps à faire du shopping, à trouver le produit qui la mettra le plus à son avantage. Elle est complètement accro à son image et n’est pas du tout préoccupée par une chose aussi commune que le « travail » : oui, madame a bien négocié son divorce donc elle peut se permette toutes les frivolités imaginables pour une shopaholic.

La deuxième, quant à elle, est bien différente. Elisabeth, alias Petit Kiwi, ne s’attache pas aux choses matérielles. Elle préfère s’entourer de produits sains et vivre dans un camp de hippies au fin fond d’un endroit perdu. Elle n’a pas du tout les mêmes priorités que son amie.

Pourtant, les deux femmes ont un point commun que l’on découvre au fil de leurs conversations qui se font uniquement par mails : elles sont autant loufoques l’une que l’autre. Mais justement, c’est grâce à ça que je me suis vite attachée aux deux.

Un roman écrit à quatre mains dont deux qui ne me sont pas étrangères. Si je connais très bien la patte de Kathy Dorl après avoir lu six de ses précédentes œuvres, je découvre seulement la plume de Marie-Pierre Bardou. Et je peux vous l’affirmer, elle complète parfaitement celle de son amie.

Lors de ma lecture qui fut un régal, je me suis éclatée. L’échange presque épistolaire entre les deux protagonistes apporte une autre vision pour le lecteur, on est dans une approche assez rare que j’ai bien appréciée.

En plus de l’intrigue, qui se développe doucement tout en étant rudement bien menée, certains retournements de situation m’ont surprise, je ne m’y attendais pas du tout. Les auteurs ne m’ont pas donné un seul instant de repos : il n’y a, comme le titre du roman l’indique, aucun temps mort !

À côté de l’ambiance thriller, il y a cette dose très prenante d’humour noir. Saule et PK ont des instants de folie effrayants qui se mélangent à leur fantaisie particulière. Certaines scènes sont hilarantes, leurs idées sont si folles que je me disais c’est obligé, elles vont essayer.

Ce thriller peu orthodoxe et agrémenté d’un humour lugubre vous promet un moment de détente des plus effrayants. À lire sans modération !

Merci aux auteurs pour ce service presse.

#C

16 novembre 2016

Chronique : Ctrl+Q

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob — Clarisse @ 8 h 32 min

ctrl---q-704915-264-432

Titre : Ctrl+Q
Auteur : Kathy Dorl
Date de sortie : 12 novembre 2015
Thèmes : Humour, Comédie
Prix : 14€45  Format Broché
Maison d’édition : Éditions Hélène Jacob
Note : 9/10

Résumé :

Entre son job de secrétaire dans un magasin de matelas et Roue de la Fortune, son hamster, Clémentine mène une vie solitaire et ennuyeuse.
Maladroite, pas très futée, superficielle et égoïste, Clémentine est une paresseuse avec une seule ambition : devenir riche.

Des petites initiatives aux grandes résolutions qui peuvent tout bouleverser, la vie n’est qu’une succession de décisions à prendre. Clémentine, sans amis ni famille, sans conseils prudents et avisés, va faire les mauvais choix.
Au rythme syncopé de ce monde où la science va parfois trop loin et prend de court notre morale, Clémentine devra faire face à l’exceptionnel et l’incroyable.

Mon avis :

Clémentine, secrétaire, est une fille attachiante. Étonnement, autant je l’appréciais à certains instants, autant ceux qui suivent elle me tapait sur les nerfs. Superficielle, égoïste, flemmarde et toujours prête à mettre les pieds dans le plat pour se faire remarquer, c’est le genre d’héroïne qui vous promet des éclats de rire dus à ses chances de se retrouver dans des embrouilles pas possibles ou des soufflements dus à son QI d’huître et de son manque flagrant de réflexion !

Car en plus de toutes ses belles qualités, la jeune femme a un rêve : être RICHE, toucher le jackpot pour pouvoir glandouiller dans son canapé ou courir les magasins à longueur de journée. Voilà son vrai but dans la vie. Pour cela, elle décide de mettre à exécution son dernier plan, celui d’être une mère porteuse, qui elle espère sera plus concluant que les précédents… Sauf que tout ne va pas se passer comme elle l’imaginait, il va y avoir des complications qui bouleverseront radicalement sa vie !

Comme quoi, avec Kathy Dorl, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Dans CTRL + Q, nous avons un nouveau personnage principal à l’opposé de tous ceux que j’ai déjà rencontrés lors de mes lectures de ses 5 autres romans.
Ici j’ai rencontré une héroïne loufoque, entêtée qui ne recule devant rien pour accomplir son vœu le plus cher.

Le feeling est passé très rapidement entre elle et moi. Malgré quelques moments désespérants de sa part, je trouve qu’elle est la bonne copine avec laquelle on est toujours sûr d’avoir une nouvelle catastrophe à nous raconter lors des soirées entre filles. Cela étant dû au fait qu’elle ne voit pas plus loin que son nez généralement, vu les crétineries qui lui arrivent fréquemment pour mon bonheur personnel.

Au niveau des personnages qui composent l’entourage particulier de la jeune femme, j’ai eu une préférence pour Leeloo et Damien, deux drôles de phénomènes qui seront rejoints par une autre personne qui avait fait sensation dans la trilogie de l’auteur et que j’ai très apprécié de revoir. La dite personne apporte un vent de fraîcheur et une aide surprise à Clémentine lors de ses tribulations.

Après avoir eu une retombée moins positive sur le dernier roman de Kathy que j’avais lu, je retrouve enfin sa plume pleine d’humour, d’amitié et de peps. Je referme ce roman avec le sourire aux lèvres et des crampes à la mâchoire. J’ai hâte de lire le tout dernier titre en date de l’auteur qui m’attend bien sagement dans ma pile à lire.

Merci à l’auteur pour ce service presse.

#C 

J’avais hâte de découvrir CTRL+ Q le dernier roman de Kathy Dorl. Sa couverture Super girly, mais au titre relativement geek, avait attiré mon attention. Kathy Dorl est une auteure que j’affectionne tout particulièrement, car chacun de ces livres est une réelle bouffé d’oxygène. Elle possède un humour décapant nous faisant rire à nous en exploser les zygomatiques. 

Et une fois de plus, ce point ne m’a pas déçu. 

Clémentine est une jeune femme de 27 ans qui vit avec son hamster prénommé Roue de la fortune. Elle est… comment dire. Paresseuse, égoïste, opportuniste, vénale et intellectuellement comme on dit chez nous elle n’a pas inventé l’eau chaude. Pour être totalement franche, si jusqu’à maintenant j’avais toujours aimé les personnages de Kathy Dorl, Clémentine ne m’a pas fait accrocher du tout. D’une naïveté exaspérante, ajouté à son caractère de jeune femme pourrie gâté s’en été trop pour moi. Cette jeune femme dont la vie est un gros flop, décide de se faire de l’argent en devenant mère porteuse. Et effectivement cela va changer sa vie, mais pas vraiment dans le sens que l’on pense. 

Concernant les personnages secondaires je ne vais pas trop en parler histoire de ne pas spoiler. Il y a Damien, qui m’a sorti par les yeux, Justine la « copine » (un bien grand mot, car Clémentine en fait n’a pas de copine) effacée qui ne sert pas à grand-chose, puis vient Leeloo, mon personnage préféré. Et il y a aussi un personnage des précédents romans de Kathy qui fait son apparition et là c’est tout simplement génial. 

Concernant l’histoire je crois que l’imagination de Kathy a atteint son paroxysme, je ne m’attendais vraiment pas à ça du tout. Elle nous offre une histoire éclatante d’humour sur fond d’irréalisme intriguant. Elle se sert de faits actuels (que je ne préfère pas vous dévoiler pour garder le suspense) pour une histoire qui va à 200 à l’heure. On se retrouve propulsé dans les péripéties de Clémentine, une aventure rocambolesque semée d’embûches qui vous fera rire autant que vous vous inquiéterez pour le devenir de nos protagonistes. 

Un subtil mélange qui fonctionne, même si j’avoue avoir eu du mal à être totalement accroché à l’histoire à cause de Clémentine. Je vous le conseil néanmoins sans aucune hésitation.

Merci à Kathy Dorl pour ce service presse

#Milie

9 novembre 2016

Chronique : Y’a comme un lézard

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob — Clarisse @ 13 h 39 min

y-a-comme-un-lezard-801513-264-432

Titre : Y’a comme un lézard
Auteur :  Kathy Dorl
Date de sortie : 2 juin 2016
Thèmes : Humour, environnement
Prix : 14€45 Format Broché
Maison d’édition :  Hélène Jacob
Note : 6,5/10

Résumé :

Mila, jeune femme surdouée et dotée de compétences hors du commun, travaille pour l’Agence Spatiale Européenne.
Ses passions : la protection animale et la défense de l’environnement.
Sa faiblesse : son isolement social provoquant sa perte de contrôle sur les événements.

Mila, Faustine, « Boss », Hadrian et Maxime sont les attachants héros de Y’a comme un lézard, le sixième livre de Kathy Dorl – avec la participation de Marc Escayrol –, qui brasse de nombreux sujets chauds bouillants sans se donner de grands airs.
Entre secrets, trahisons, obstacles, une épreuve, plus terrible encore, s’annonce.

Mon avis :

De nouveaux personnages pour un autre genre de roman basé cette fois sur la science et l’environnement et qui dévoile une nouvelle facette de la plume de Kathy Dorl, aidée de son collègue Marc Escayrol.

Là j’ai suivi la vie de  Mila, 30 ans, scientifique au sein de l’agence spatiale européenne. Elle possède un QI très impressionnant qui lui octroie des capacités extraordinaires, et contient en elle une âme d’écologiste due à sa dévotion pour la défense des droits des animaux et de la faune.

J’ai mis du temps à la comprendre et à voir en quoi consistaient ses recherches. Je ne me suis pas de suite attachée à elle avec beaucoup d’engouement comme ça a été le cas avec les autres personnages principaux qu’a créés l’auteur. Et pourtant, ce bout de femme est une tornade révolutionnaire à elle seule, ses idées et sa logique m’ont fait comprendre qu’il n’y a pas de petit geste pour améliorer nos conditions de vie.
 
Dans tous ces actes de bien, il y a évidemment une personne qui n’a pas les mêmes idéologies. Je réponds sans réfléchir Faustine, l’assistante de Mila : stratégique, perverse et abjecte, elle ne faiblit devant aucun obstacle pour obtenir ce qu’elle veut. Je ne peux pas la voir en peinture.

Pour les personnages secondaires, tous ont une place bien définie qui dans l’ensemble fonctionne bien. C’est lent mais j’ai perçu le message de l’auteur via eux, la Terre est en souffrance, il faut arrêter d’être égoïste et prendre soin d’elle.

Avec une couverture qui détonne de l’ordinaire, ce roman n’est pas le meilleur que j’ai eu la chance de lire de l’auteur. J’ai déjà dévoré quatre de ses œuvres l’année dernière, dont sa trilogie comprenant : « Ce que Femme veut », « Fifty-Fifty » et « Le cœur des femmes bat plus vite » qui fut un beau coup de ♥.

Dans ce roman, Kathy Dorl met en lumière des thèmes peu utilisés et pourtant hyper médiatisés : l’écologie et la protection des animaux. Elle y garde les fondamentaux qui font de chacun de ses ouvrages un succès : l’humour et l’amitié.

Néanmoins, je me retrouve vite dépassée par des termes scientifiques bien trop incompréhensibles pour moi. Des longueurs trop grandes nous submergent vers le milieu, ce qui ne m’était encore jamais arrivé avec Kathy Dorl, voilà ma petite note de déception.

Je considère tout de même ce roman d’assez bon, mais pas à la hauteur des facultés de l’auteur, comme quoi y’a comme un lézard !

Merci à l’auteur pour ce service presse.

#C

19 septembre 2016

Chronique : Déconfitures et pas de pot

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob — Clarisse @ 8 h 05 min

deconfitures-et-pas-de-pot-555631-250-400

Titre :  Déconfitures et pas de pot
Auteur :  Kathy Dorl
Date de sortie : 15 janvier 2015
Thèmes  : Humour, Amour, Choix de vie
Prix : 15€45 Format Broché
Maison d’édition :  Editions Helene Jacob
Note : 9,5/10

Résumé :

JM est un brillant homme d’affaires. Professionnellement, tout lui réussit. Il collectionne les belles voitures, les costumes sur mesure, les œuvres d’art et les jolies femmes. Rien ne semble lui faire obstacle.
JM ne se préoccupe que de lui-même et de ses affaires florissantes, car JM est un mufle. Il méprise sa famille, d’origine trop modeste, ainsi que son ex-femme dévastée par ses multiples tromperies. JM malmène ses employés et ses proches. JM est imbuvable, arrogant, prétentieux, suffisant et sûr de lui, trop sûr de lui…
Insensible, JM avance dans la vie sans se retourner ni se poser de questions jusqu’au jour où une série d’évènements va complètement le déstabiliser. Le parfait salaud va-t-il alors devenir charmant ? Le loup, se transformer en agneau ? Ou JM va-t-il cacher sa réelle personnalité ?

Mon avis :

JM est imbuvable, hautain, arrogant, le patron pour lequel personne n’aimerait bosser tellement son ego surdimensionné le rend insupportable.

Pour lui, tout allait à merveille. Sa société de distribution internationale de produits cosmétiques marchait très bien, sa vie amoureuse ou plutôt sexuelle était au beau fixe depuis son divorce et sa remise en liberté matrimoniale. Son meilleur ami Vincent et lui croquaient la vie à pleine dent, ils en profitaient à fond.

Mais ça, c’était avant : lorsque l’on joue trop avec le feu, on risque de se brûler. Quand une semaine commence mal, obligatoirement elle finit en catastrophe. JM a trop joué à être le big boss dédaigneux et aujourd’hui, il s’en mord les doigts vu le bourbier dans lequel il s’est fourré avec l’aide magistrale de ses collaborateurs Vincent et François.

Que dire à part que JM mérite quelques coups de pelle, et je parle bien de l’outil de jardinage ! Je n’ai jamais, au grand jamais rencontré un personnage aussi hautain. Il est aussi énervant qu’une abeille qui vous tourne autour pendant que vous bronzez tranquillement au soleil.

Il n’a de respect envers personne, les femmes il les enchaîne plus rapidement que Usain Bolt court un cent mètres. Dès le départ, j’ai eu envie de lui remettre les idées en place. C’était clairement un cas désespéré pour la médecine moderne.

Par je ne sais quel miracle, bon d’accord, l’arrivée de Sophie dans l’aventure, JM change. Notre Wonder Woman va l’aider à se sortir du pétrin impossible dans lequel il s’est fourré. Et plus si affinités.

Sophie mérite vraiment une médaille d’or vu comment elle se coltine JM tout en restant douce, patiente et serviable. Félicitations, elle m’a impressionnée. Comme quoi une seule personne peut vous rendre meilleur.

Pour les personnages secondaires, Vincent on peut de suite lui décerner la palme du meilleur ami qui plante un couteau dans le dos à celui qui le considère comme son frère ! Bravo, plus hypocrite et personnaliste je ne connais pas ! Il m’a fait dresser les poils des bras en balançant toute la vérité à JM. Heureusement qu’il a toujours une carte à jouer et que ça lui réussit mieux que le poker.

Je savais que Kathy Dorl était une valeur sûre pour avoir déjà lu sa trilogie, je me suis donc attaquée à ce nouveau roman avec avidité. Je ressors pas du tout déçue de ma lecture, sa plume est toujours aussi drôle, rayonnante et romantique. Elle prend une nouvelle fois des virages à 360° tout au long de son roman et laisse sa lectrice dans le doute en ne sachant pas quel autre problème tombera sur son personnage principal.

En bref, il y a du remue-ménage dans ce roman, différent encore de la saga que j’ai lue de l’auteur avec pourtant les mêmes fondations, l’amitié, l’amour et de l’humour à grande dose.
À lire sans modération ! C’est le remède contre la morosité !

Je remercie l’auteur pour ce service presse.

#C

9 novembre 2015

Chronique : Le cœur des femmes bat plus vite

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob,Partenaires — Clarisse @ 10 h 55 min

le-c-ur-des-femmes-bat-plus-vite-614700-250-400

Titre : Le cœur des femmes bat plus vite
Auteur : Kathy Dorl
Date de sortie : 29 Avril 2015 
Thèmes : Chick litRelations humaines,  Amitiés
Prix : 13€90 Format Broché
Maison d’édition : Éditions Hélène Jacob

Note : 10/10 ♥ & 9/10

 

Résumé :

 

 

Lola, trop jeune grand-mère à son goût. Anaïs, la « célib à terre ».
La volcanique Zoé, en couple avec Jenifer.
Chloé, la tornade hormonale aux proportions cosmiques.
Des amies d’enfance. Des sœurs de cœur qui s’embrasent, crient, aiment, détestent. Des fjords norvégiens à Paris, de la Côte d’Azur à Punta Cana ou pour une destination inconnue…

Des femmes proches de nous, qui nous ressemblent. Des femmes qui peuvent exploser de rire jusqu’à ne plus pouvoir respirer et se mettre à pleurer dès qu’elles reprennent leur respiration.
Une histoire simple, drôle, émouvante sur des femmes pas si simples que ça.
Et de la tendresse, beaucoup de tendresse.

 

 

Mon avis :

 

Un véritable régal de retrouver Lola et sa bande d’amis qui vont une nouvelle fois être victimes de nombreuses péripéties.

Lola, notre maman  » It Girl « , vient de gagner une croisière avec son collègue Robert, plus mythomane que lui tu meurs. Cette croisière tombe à pic car maintenant, la jeune Lylou est maman à son tour du petit Noé et avec qui elle a eu ce bout de chou ? Tom, le fils d’Anais et JR qui ont voulu en savoir plus sur leur cours d’anatomie !! Lola est dans les couches et les biberons, en plus des crises d’adolescence de Lylou, donc cette escapade tombe très bien.

Quand ses amies Zoé, Jennifer, Anaïs et Chloé ont vent de la nouvelle, elles aussi vont partir direction le soleil car les soucis les poursuivent également.

Une croisière de rêve ne serait pas aussi fun si il ne leur arrivait pas un nombre incalculable de problèmes et d’échauffement de langues.

Ce tome conclut une trilogie comique et émouvante, j’ai rigolé à chaque tome et la fin de celui-ci m’a décomposée : comment Kathy Dorl peut-elle me faire ça !! Ce virage à 360 degrés signe le versement de mes larmes.

L’auteur a toujours une aussi belle plume, une comédie avec une pointe de romance, je vous recommande impérativement de lire cette trilogie, je vous assure des crises de rires avec des crampes de mâchoire.

Notre troupe à la Sex and the city a une nouvelle fois frappé !!

 

Merci à l’auteur pour ce service presse qui est un coup de :)

 coupdecoeur

#C

Mon avis : 

Voici donc le tome qui conclut la trilogie de notre joyeuse petite bande de copines.

On va retrouver Lola, Chloé, Anais, Jennifer et Zoé qui partent en croisière. Lola a gagné cette croisière lors d’un jeu auquel elle s’était inscrite sans y croire. Elle n’y croyait tellement pas qu’elle avait joué avec son collègue Robert, un incroyable mythomane. Et connaissant maintenant notre petite bande, je savais bien que cette croisière ne serait pas de tout repos.

Et je ne me suis pas trompée. On retrouve ici une histoire pleine d’humour mais aussi extrêmement émouvante. Les amitiés, même les plus longues, ne sont pas à l’abri des querelles. Et là, je peux vous dire que sur ce point on ne sera pas en reste. Un récit ponctué d’humour, d’amour, d’amitié, de trahison.

Je ne vais pas spoiler mais j’ai juste envie de dire à Kathy Dorl : pourquoi avoir fait ça à Zoè ????? J’ai trouvé que la plume de l’auteur s’était affinée et affirmée au cours de ces trois tomes. Kathy Dorl nous transporte dans l’univers de ces jeunes femmes à qui on s’identifie facilement.

Ce dernier tome m’a apporté de nombreuses émotions. On passe du rire aux larmes, de la joie à la colère. Un splendide dernier tome même si je le répète : OMG, pourquoi nous avoir fait cela ?? Pourquoi, pourquoi ? Lisez-le les yeux fermés avec une boîte de mouchoirs.

#Milie 

5 octobre 2015

Chronique : Fifty-Fifty

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob,Partenaires — Clarisse @ 15 h 44 min

fifty-fifty-450671-250-400

Titre: Fifty-Fiifty
Auteur : Kathy Dorl
Date de sortie : :21 Avril 2014 
Thèmes : Amitié, Humour, Club de vacances
Prix : 13€90 Format Broché

Maison d’édition : Éditions Hélène Jacob
Note : 10/10& 10/10

 

 

 Résumé :

 

Prenez cinq amies : Lola, l’explosive Zoé en couple avec Jenifer, Anaïs la rebelle et Chloé la prudente.
Ajoutez, si possible avec modération, Thomas et Lylou, deux adolescents en pleine crise, et une pincée de Fabien, toujours chez ses parents à 25 ans.

Saupoudrez généreusement de maris : Frank, Bruno – beaucoup trop sérieux – et Jean-Robert – trop volage.
Pimentez largement des joies des familles recomposées, de belle-mère trop présente, de démon de midi, de mise au placard professionnelle.
Ajoutez délicatement l’ingrédient principal : « moi, vieillir, jamais ! »

Remuez délicatement en prenant soin des grands-parents malades, mais surtout sans aggraver les malentendus.
Placez le tout dans un club de vacances dans un pays au bord de la guerre civile.

Vous obtiendrez « Fifty-Fifty… et toujours un grain de folie », le second roman antimorosité de Kathy Dorl qui donne la joie de lire.

 

 

 

Mon avis :

 

 

Fifty fifty … Et toujours un grain de folie surpasse de loin son premier tome  » ce que femme veut  » même 14 ans après avoir quitté notre bande d’amis leur amitié est une nouvelle fois soudée et prête a affronter leur train-train habituel.

 

 Nous retrouvons Lola, Anaïs, Zoé et Chloé, nos quatre quinquagénaires en weekend loin de leurs soucis du quotidien.,

Lola et Frank sont le couple fard du tome 1, est toujours aussi uni et élève Lilou, leur petit gremlins ( surnom donné par Zoé pour les ados ) en pleine crise d’adolescence avec comme ennemis ses parents.

Zoé n’est plus cette grande Playgirl qui passe de femme en femme, elle est maintenant posée avec Jennifer. 

L’unique problème pourra nuire à leur relation la belle-mère de Zoé, vous me direz, c’est une belle-mère, mais celle-là est assez unique en son genre. 

 

Anaïs et Jr ce couple mythique de la bande n’est pas aussi parfait en profondeur qu’il laisse voir en surface, lorsque l’on creuse, nous découvrons un JR qui passe trop de temps en compagnie de sa jeune et belle assistante et une Anaïs qui est plus proche de la ménopause que des couches, avec en plus un gremlins qui leur tapent sur les nerfs.

 

Et le jackpot est pour Chloé, elle se retrouve avec un Tanguy et une belle-mère impotente sur les bras puis un Bruno qui ne l’aide pas pour trouver des solutions.

En bref, notre groupe d’amies à vraiment besoin d’un break loin de tout et de leurs familles, un moment zen et de détente entre copines.

Leur weekend de rêve va vite terminer en cauchemar, elles découvriront que même à des kilomètres de leur quotidien celui-ci les pourchasse sans relâche !!

Une très très bonne suite, j’ai passé un très agréable moment avec notre troupe à la Sex and the city, une suite Chick lit que je vous suggère de lire !!

Merci à l’auteur pour ce service presse

 

#C

Mon avis :

 

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé Lola et toute sa bande de copines.

 

Dans ce second tome, nous retrouvons notre joyeuse bande, quatorze années plus tard.

 

Et là Kathy Dorl ne nous épargne pas. Nous allons affronter avec nos protagonistes des situations aussi loufoques que réels. Les problèmes d’ados, la ménopause, la perte d’emploi, l’infidélité, etc…

Chacun affrontant ces situations à leurs manières, mais toujours avec autant d’humour. Un tome remplis de remises en question, de clashs, de prises de conscience.

  

Kathy Dorl Elle nous transporte une fois de plus avec humour, dans un récit qui ne peut que nous laisse imaginer comment nous aurions réagi, et dans mon cas qui m’a permis de réfléchir aux réactions que j’aurais à ce moment-là.

Car oui, j’en suis certaine, je risque de vivre un jour ou l’autre certaines situations que cette joyeuse bande vit, et j’espère m’en sortir aussi bien qu’eux.

 

Je suis décidément totalement conquise par Kathy Dorl, sa plume et son univers. 

Du peps, de la joie de vivre, de la fraîcheur, de la réalité, un cocktail détonnant qui vous plaira forcément.

 

 

Hâte de découvrir ce que nous réserve le 3 ème et dernier tome.

 

#Milie

22 août 2015

Chronique : Ce que Femme veut ..

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob,Partenaires — Clarisse @ 12 h 35 min

ce-que-femme-veut...-378718-250-400

Titre : Ce que Femme veut ..
Auteur : Kathy Dorl
Date de sortie : 24 février 2015
Thèmes : Chick lit, Amitié, Humour, Relation Amoureuse
Prix : 13€90 Format Broché
Maison d’édition : Éditions Hélène Jacob
Note : 9/10 et 8/10

Résumé :

Une grande histoire d’amitié unit six copains d’enfance : Lola, Anaïs la rebelle, le doux Jean-Robert, la sensible Chloé, la « it-girl » lesbienne Zoé et Frank le « golden-boy » tombeur de filles.


De Miami à Paris, en passant par New York et la Côte d’Azur, chacun traverse notre époque en essayant de trouver un sens à son existence, mais aussi l’amour.


Tout s’organise autour du personnage principal, Lola, le jour où elle décide de « faire un bébé toute seule » par insémination artificielle.
Toutefois, suite à un concours de circonstances, il se pourrait bien que le donneur de sperme ne soit pas si anonyme que cela et qu’il puisse s’agir de Frank, avec qui Lola a eu une brève liaison quelques années plus tôt.


Mon avis :

Une romance avec un soupçon de comédie qui m’a fait passer un agréable moment.

Lola, Anaïs, Chloé, Zoé, Frank et Jean-Robert sont une bande d’amis soudée, prête à affronter toutes les épreuves que l’année va leur exposer.

Lola notre it - girls qui n’a pas froid aux yeux a prit la décision de faire un enfant seule par insémination artificielle pendant son voyage aux États-Unis.

Pendant ce temps Frank, l’un des amis de Lola est lui aussi dans la même clinique pour l’insémination de sa future femme dont il est le donneur. Suite a une erreur médicale l’insémination ne se fera pas et nous retrouvons Frank quelque temps après de retour en France sans femme, pas de futur bébé et sans job, il a tout perdu.


Au retour de Lola et Zoé en France, l’insémination de Lola est réussit et elle compte bien en profiter avec sa bande d’amis jusqu’à ses retrouvailles avec Frank qui seront pour le moins désastreuses…

Lola et Frank ont eu un semblant de romance pendant une fête organisée par leurs amis des années auparavant qui n’aura pas eu de suite. Tout deux auront suivi deux chemins opposés jusqu’à leurs retrouvailles.

Leur passé commun les avec aura séparé néanmoins leur risque bien de les lier à jamais.

Ce que femme veut est une agréable découverte pour moi, j’étais sceptique au départ de cette romance toutefois l’auteur a su me séduire. Je vous conseille de lire ce livre et de découvrir que les amis sont vraiment importants dans une vie.

Merci à l’auteur pour les services presses 

#C

 

Mon avis :

 

 

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans ma lecture. Ici, on a le ressenti de chacun des personnages et au départ, c’est un peu déstabilisant. Mais une fois ce petit moment d’adaptation passé, on se glisse facilement dans la vie de cette petite bande de potes.


C’est une histoire rafraîchissante et légère, qui m’a énormément fait rire. Mon mari d’ailleurs, à plusieurs reprises m’a demandé de lui lire ce qui me faisait tant rire. Et au fil de ma lecture s’en est même devenu une habitude.
On peut facilement s’identifier à tous ces personnages. C’est une magnifique histoire d’amitié très bien écrite et très touchante.


J’ai très vite apprécié Franck, car je savais que sous ces faux airs de mecs arrogants se cachait un homme au grand cœur.

Lola est une jeune femme sympathique, mais au caractère toutefois assez banale. Néanmoins chapeau bas à son initiative de faire un bébé toute seule.
Malgré que Lola et Franck soit les principaux protagonistes de cette histoire, les autres personnages ne nous laissent pas sur notre faim.
J’ai d’ailleurs eu un gros coup de cœur pour Zoé. Une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche, un caractère explosif et un humour décapant. Mais surtout, c’est une véritable amie. J’espère que l’auteur nous fera découvrir son univers en lui consacrant sa propre histoire.


Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture, mais je trouve dommage que le résumé spoil une partie de l’histoire. Pour moi, le résumé mériterait d’être retravaillé.


Je vous conseille ce livre si vous souhaitez passer un moment agréable avec des personnages attachants.

 

#Milie 

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes