Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

20 octobre 2016

Chronique : Tendres baiser d’Oxford de Enzo Daumier

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,NetGalley,Partenaires — Emilie @ 14 h 52 min

12494785_731374977000144_1109348163270822167_n

 

Titre : Tendres baisers d’Oxford

Auteur : Enzo Daumier

Date de sortie : 25 Avril 2016

Thème : Romance M/M

Prix : 2,99€ en ebook

Maison d’édition : Harlequin HQN

Note : 8.5/10

Résumé :

Oublier. Oublier sa rupture avec Matthew, oublier que sa famille l’a rejeté, en se lançant à corps perdu dans ses recherches, voilà le plan de Lucien lorsqu’il revient à Oxford pour rédiger sa thèse. Mais sa rencontre avec Andrew Knight, pop star d’un groupe mondialement connu, vient bientôt bouleverser son programme. Pourtant, ils n’ont quasiment rien en commun : universitaire gay passionné de musique classique d’un côté, chanteur rock et hétéro de l’autre. Rien… à part ce petit truc, ce feeling qui fait qu’ils se comprennent immédiatement et ne peuvent s’empêcher de passer du temps ensemble…

Avis :

Lucien est un jeune homme de 22ans, étudiant à Oxford. Passionné d’aviron, il partage son temps entre les entraînements, la Bodleian Library, Ruby-Lou et Nicholas ses meilleurs amis et la musique classique.

Viré de chez parents à l’annonce de son homosexualité, il devait emménager avec son petit ami Matthew. Sauf que ce dernier le quitte la veille de leur emménagement. Lors d’une soirée chez Nicholas, il va rencontrer Andrew, le frère de son meilleur ami. Une rencontre qui risque de mettre à mal les sentiments de Lucien.

Dans ce livre on se laisse très vite absorbé dans l’univers que l’auteur à créer. Nos deux protagonistes sont vraiment très différents et c’est très agréable de les voir évoluer côte à côte, de se découvrir petit à petit.

Mais il n’y a pas qu’eux, les personnages secondaires sont également très importants. Ils ne restent pas passifs. On rigole beaucoup avec eux, notamment avec Ruby-Lou et Nicholas.

C’est donc une intrigue captivante, attachante que j’ai découvert. La plume de l’auteur est tout en finesse et en délicatesse. Une multitude d’émotions nous accompagnera dans le paysage d’Oxford avec Lucien et Andrew.

Je pensais au début que ce livre était un one-shot, mais au vue de la fin, j’attends dorénavant le second tome avec impatience.

Meri à NetGalley et aux éditions HQN pour ce service presse.

#Milie 

18 octobre 2016

Chronique : Bad T1 Amour interdit de Jay Crownover

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Emilie @ 15 h 47 min

1044257499

 

Titre : Bad T1 Amour interdit

Auteur: Jay Crownover

Date de sortie : 9 Mars 2016

Prix : 14,90€ en broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé :

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

Avis :

Shane Baxter sort de prison après cinq d’années, durant cette période il a largement eu le temps de préparer sa vengeance.  Son objectif premier est de mettre la main sur Race, son (ex) meilleur ami qui l’a dénoncé et son frère qui l’a arrêté. Une trahison dès plus dur à avaler et que je ne peux que comprendre. C’est donc un homme plein de haine et de rancœur que nous allons découvrir et qui va retourner à The Point, semer la terreur pour monter qu’il est de retour et assoiffé de vengeance.

Ce faisant il va rencontrer Dovie, alias Red, qui est soi-disant la sœur de Race, qui lui aurait vraisemblablement disparu du jour au lendemain. Chose étonnante il ne connaissait pas l’existence de Red alors que Race, n’était pas censé avoir de secret pour lui (enfin en même temps il n’était pas censé le trahir non plus), nouvelle surprise, Race aurait dit à sa sœur d’attendre Baxter afin qu’il la protège.

Germe alors dans la tête de notre petit bad boy une merveilleuse idée : se servir de Red comme appât pour atteindre Race.

Bax m’a littéralement fait fondre, il est de ce bad boy qui nous explose le cœur. Il est canon, il fait peur, mais sexy à souhait et je vous promets que vous ne pourrais pas y résister. Il a une technique avec Red à faire fondre votre stock de petites culottes, les scènes de sex sont hot à souhait. J’ai beaucoup aimé suivre ce couple qui vous fera craquer sans aucun souci.

Ce livre à était un véritable coup de cœur pour moi. En plus de l’histoire très prenante, l’auteur à une superbe plume qui nous transporte sans difficulté dans ce monde de violence, qui nous tient en haleine de la première à la dernière page. Des personnages qui ont du caractère et qui sauront s’apprivoiser l’un l’autre.

En bref un récit époustouflant qui vous baladera du début à la fin et comme je suis sadique j’en redemande et je vais de ce pas lire le tome 2 consacré à Race et Brysen

Merci aux Edition Harlequin pour ce service presse

#Milie

7 juillet 2016

Chronique : L’amour est dans le foin

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 15 h 08 min

l-amour-est-dans-le-foin-718198-250-400

Titre : L’amour est dans le foin

Auteur : Angela Morelli

Date de sortie :  2 Mars 2016 

Thèmes : Comédie romantique, Campagne,Humour

Prix :  10€90 Format Broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 8,5/10

 

Résumé :

 Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est :

1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances »

2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !)

Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation…

Les garçons naissent dans les choux, les filles dans les fleurs, et l’amour…à la campagne ! 
Et si l’amour se trouvait dans une botte de foin ?

Mon avis :

Louise n’aurait jamais dû accepter ce défi complètement pourri lancé par sa collègue & amie Emilie. Ce break à la campagne, avec pour but de la ressourcer loin des tentations et stress que propose Paris, est un échec cuisant.

À peine arrivée dans la maison présentée par l’amie de son amie, située dans un village paumé de tout, Louise déchante en apercevant les joies de cette vie étrangère à la sienne (elle fait une rencontre très imprévue avec un talus). Pour cette Parisienne pure souche, il n’y a aucun doute : les galères ne vont que s’accumuler.

Et en effet, les bases de ce petit moment « retour aux sources » étaient : abstinence totale et redécouverte des choses simples. Il n’y aurait pas dû y avoir le moindre accro si elle n’avait pas fait la connaissance de Joffrey, ce bel apiculteur au timbre de voix viril & hypnotisant, puis de Arnaud, l’ouvrier qui répare la grange de la maison où elle séjourne, qui possède des abdos et des fesses à s’en décrocher la rétine.

Deux beaux spécimens, aux caractéristiques différentes, qui promettent des montées de tension et des battements de cœur effrénés à notre belle Parisienne !

Un roman simple mais délicieux, aussi bon qu’un fondant au chocolat (que j’aurais bien dégusté sur le torse d’Arnaud, ok je m’égare !).

Angéla me fait découvrir et adhérer à sa plume, c’est une romantique dans l’âme, on le ressent dans son écriture, qui fort heureusement n’est pas trop dégoulinante.

Une gentille histoire qui regroupe amour et humour, un tandem de choc qui vous remontera le moral par ces journées pluvieuses. Un rayon de soleil qui nous rapproche de l’été.

Un chick-lit qui vous promet une évasion le temps d’un après-midi, même s’il n’est pas une énorme révélation.

Lien vers Amazon pour l’achat du roman  :

 

#C 

19 juin 2016

Chronique : De plus et de sang : Croque-monsieur

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 19 h 12 min

de-plus-et-de-sang---croque-monsieur-769411-250-400

Titre : De plus et de sang : Croque-monsieur

Auteurs : Matthias Claeys

Date de sortie :  25 Avril 2016 

Thèmes : Mystère, Suspense, Homosexualité,Littérature gay

Prix : 3€99 Format Kindle

Maison d’édition : Harlequin,collection &H

Note : 6/10

 

Résumé :

Jouer au loto, voilà ce qu’il devrait faire. Car aujourd’hui, c’est la journée des bonnes nouvelles pour Nicolas : c’est sûr, la chance est de son côté ! D’abord, il y a eu cette rencontre avec Karl, un serveur drôle, charmant et très sexy, avec qui il a tout de suite accroché et qu’il compte bien revoir. Puis cette réponse qu’il n’attendait plus, n’espérait plus : l’acceptation de son manuscrit par une maison d’édition. Une grande maison, et reconnue en plus ! Le voilà donc avec deux nouveaux rendez-vous sur son agenda : signer son contrat et revoir Karl. Mais il se pourrait bien que certains événements viennent perturber son planning…

 

Mon avis :

Une lecture en demi teinte pour moi malheureusement. Je ne vais pas vous détailler l’histoire car comme elle est courte, je risquerais de vite spoiler.

L’histoire est racontée du point de vue de plusieurs protagonistes et j’avais peur de m’y perdre un peu mais au final non, cela apporte beaucoup à l’intrigue. Je n’ai par contre pas vraiment accroché avec la plume de l’auteur que j’ai trouvée un peu trop légère et sèche.

On part sur une romance polar M/M et même si le fond de l’enquête est bon, la forme m’a paru trop « marrante » et j’ai eu du mal à la prendre au sérieux. Certes, il y a des citations de Racine, mais le contexte est de mon point de vue raconté avec trop de légèreté pour me tenir en haleine.

J’ai par contre aimé les différents personnages qui m’ont surprise pour certains. Le plus qui me permet de ne pas être déçue, c’est le dénouement de l’affaire. L’auteur nous emmène au bout de plusieurs chapitres sur une piste et j’étais sûr de connaitre le coupable mais en fait non.

En bref, ce fut pour moi une lecture qui ne ma pas transportée, mais qui m’a fait un petit moment sympa.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse. 

#Milie 

15 juin 2016

Chronique : Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 17 h 02 min

neon-dreams,-tome-2---loving-dallas-750818-250-400

Titre : Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas

Auteurs : Caisey Quinn

Date de sortie : 25 Mai 2016 

Thèmes : New adult, Littérature sentimentale, Musique

Prix : 14€90 Format Broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 10/10 

 

coupdecoeur

Résumé :

Certains liens sont faits pour être éternels

Pour certains, Dallas Lark est le prochain grand nom de la scène musicale, pour d’autres, il est juste un guitariste incroyablement sexy et follement talentueux. Pour moi, il sera toujours « Lui ». Celui qui m’a fait découvrir l’amour avant de briser mon cœur en un million d’éclats. Alors, quand il rejoint la tournée sur laquelle je travaille, mon cœur et mon esprit se lancent dans une lutte acharnée. Faut-il y voir une seconde chance de bonheur ou juste un cruel tour du destin ?

Je le saurai bien assez tôt. Car, malgré ma peur, je sais déjà que je vais foncer tête baissée.

Inutile de nier l’évidence : je suis à lui. Je n’ai jamais cessé de l’être.

Mon avis :

 

Voilà, ça y est, Dallas l’a fait : il est en tournée seul. Sans Dixie, sans Gavin, sans Leaving Amarillo. Il se produit pour la première partie de Jase Wade, numéro 1 de la country. Ce à quoi il ne s’attendait pas, c’est que ce soit Robyn, son ex qu’il n’a pas vue depuis des années, qui supervise la campagne de Midnight Bay, qui sponsorise la tournée de Wade. Et il s’attendait encore moins à ressentir autant de sentiments contradictoires en la revoyant.

Dans le premier tome, Dallas, le frère de Dixie, est un personnage auquel je n’avais pas spécialement accroché. Il faisait un peu insipide et relou sur les bords. Oui mais voilà, dans ce tome j’ai appris à le connaitre et Casey Quinn nous fait rentrer dans sa tête. Et là, je n’ai pu que l’adorer. Au final, il s’avère être un personnage touchant, rempli de doutes et d’émotions.

Et aussi, j’ai rencontré Robyn. Une jeune femme pleine de caractère, mais qui fond dès que Dallas est dans les parages. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce personnage, pleine d’ambition elle sait ce qu’elle veut pour sa carrière et réussit avec brio. Autant dire qu’avec ces deux-là, ce fut explosif. J’ai pris énormément de plaisir à lire cette histoire que l’on suit à deux voix, tantôt Dallas, tantôt Robyn.

On en apprend beaucoup sur eux, la plume de l’auteur nous permet de nous immerger totalement et découvrir le moindre sentiment de nos protagonistes. Un récit fort agréable qui m’a plusieurs fois mis les larmes aux yeux. Que ce soit des larmes de bonheur, de tristesse ou d’émotion, je n’ai pu m’empêcher de vivre ma lecture à fond.

Je ne savais pas à quoi m’attendre en découvrant l’histoire de Dallas, je n’étais pas intéressée par ce personnage et j’avais peur de m’ennuyer, ou de vouloir lui mettre des claques à longueur de temps. Mais les apparences sont souvent trompeuses et ici, ce dicton prend tout son sens.

Dallas m’a énormément surprise, pour mon plus grand plaisir. La plume de Casey Quinn est toujours aussi addictive et agréable. Je ne pourrais dire si j’ai préféré ce tome au premier car nous suivons des personnages totalement différents mais tout aussi attachants. Nous avons aussi des nouvelles de Dixie et Gavin, et j’ai vraiment hâte également de les retrouver. Je ne peux donc que vous conseiller ces deux premiers tomes. 

Merci à Mélanie des éditions Harlequin pour ce service presse.

 

#Milie  

5 juin 2016

Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 19 h 12 min

neon-dreams,-tome-1---leaving-amarillo-734394-250-400

Titre : Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo

Auteurs : Caisey Quinn

Date de sortie : 1 Avril 2016 

Thèmes : Romance, New adult, Groupe de musique

Prix : 14€90 Format Broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 10/10

coupdecoeur

 

Résumé :

 

« Loyauté, amitié et amours contrariées dans l’univers sulfureux de la musique »

Certaines promesses sont faites pour être brisées

Aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai toujours vécu que pour deux choses : la musique et Gavin Garrison. La musique est l’exutoire de mes peines, Gavin, le reflet de mon âme.
Aujourd’hui, je vais devoir choisir : le festival pour lequel a été sélectionné notre groupe, Leaving Amarillo, peut lancer notre carrière, c’est notre chance de vivre notre rêve. Mais je ne sais pas si je suis capable de passer une semaine entière avec Gavin, de dormir chaque nuit dans la même chambre d’hôtel que lui, sans tout détruire. Parce que Gavin n’est pas seulement le batteur de notre groupe, il est aussi le meilleur ami de mon frère, celui qui a promis de ne jamais poser la main sur moi.

Il est le seul homme que je ne peux avoir et le seul que je veux.

 

Mon avis :

 

Dixie, son frère Dallas et Gavin forment un super trio depuis leur enfance. Ensemble, ils ont formé le groupe Leaving Amarillo. Ils enchainent les petits concerts jusqu’au jour où ils vont avoir l’occasion de se produire dans un festival musical durant une semaine. Une semaine qui va les surprendre à plus d’un niveau : de la musique, de la passion, des sentiments, …

Du point de vue de Dixie, c’est une jeune femme vulnérable mais qui a aussi une belle force de caractère. Elle veut vivre chaque moment de ses rêves à fond et partager cela avec Gavin. Gavin est tout simplement irrésistible, énigmatique mais aussi un ami fidèle et prêt à tout pour Dixie et Dallas.

Dallas, quant à lui, fait tout pour le bien du groupe et il est très protecteur avec Dixie, beaucoup trop même. J’avoue avoir eu beaucoup de mal avec ce personnage qui m’a souvent énervée.

Caisy Quinn nous offre une magnifique histoire avec de l’amitié, de la musique, les liens du sang et les durs choix que l’on doit faire au cours de notre vie, elle nous les fait vivre avec intensité et émotion. Une plume fluide et captivante qui n’a pas que la romance comme base. Une écriture addictive qui nous transporte dès les premières pages. Une lecture pour laquelle, une fois commencée, on ne peut plus s’arrêter. J’ai vraiment hâte de lire la suite.

Merci à Mélanie des éditions Harlequin pour ce service presse.

12509791_10154016006514994_215940232734758620_n

 

#Milie 

20 mai 2016

Chronique : L’amour sur le siège d’à côté

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 15 h 06 min

l-amour-sur-le-siege-d-a-cote-767447-250-400

Titre : L’amour sur le siège d’à côté
Auteur :
Mathilda Reegers
Date de sortie :
25 Avril 2016 
Thèmes :
Roman m/m &  Nouvelle 
Prix : 1€99 Format Kindle
Maison d’édition :
HQN
Note : 7/10

Résumé : 

Pourquoi a-t-il fallu qu’il se retrouve pile ce jour-là, à cette heure, dans ce wagon, à cette place ? Octavien n’avait jamais imaginé revoir Nathanaël Delforge, le professeur de français qu’il a traumatisé par son attitude rebelle quelques années plus tôt. Mais il faut croire que le destin a le sens de l’humour, car il se retrouve assis juste à côté de lui dans le train qui le ramène à Lyon pour le week-end. Pourtant, une fois la gêne dissipée et les politesses d’usage expédiées, Octavien découvre avec surprise que celui qui était autrefois un jeune professeur inexpérimenté et manquant d’autorité a bien changé. Les sujets de conversation et les heures défilent sans qu’il s’en aperçoive et, quand le train s’approche du terminus, une pointe de regret le taraude. Et s’il proposait à Nathanaël de le revoir ?


Mon avis : 

Dans le train qui l’emmène à Lyon, Octavien va se retrouver à côté de Nathanel, son ancien prof de lycée. Une rencontre qu’il n’attendait pas et qui risque de le déstabiliser. Une nouvelle courte mais intéressante. Un sujet très sympa et qui se lit facilement. Nos deux personnages sont attachants par leur sensibilité et leur gaucherie par rapport à leur situation.

Je ne sais pas si l’auteur a fait le choix d’écrire une nouvelle courte mais honnêtement, je ne serais pas contre un développement en roman, nos deux hommes ont, je suis sûre, plein de choses à nous dire. L’écriture de l’auteur est agréable et le texte bien construit.

En bref, ce fut un bon moment de lecture, un moment de légèreté mais avec un goût de trop peu. On reste un peu sur notre faim et c’est dommage.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#Milie 

1 mars 2016

Chronique : Colocs (et rien d’autre)

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 13 h 59 min

colocs--et-rien-d-autre--718603-250-400

Titre : Colocs (et rien d’autre)
Auteur : Emily Blaine
Date de sortie : 2 mars 2016
Thèmes : Humour & Comédie romantique
Prix : 12€90 Format Broché
Maison d’édition : Harlequin, collection &H
Note : 11/10

Résumé :

Il paraît que « les opposés s’attirent ».
Il paraît que « qui se ressemble s’assemble ».
Il paraît que les Jedi préfèrent les blondes.

Et il paraît aussi qu’on évite les otites en se fourrant un oignon dans l’oreille. Les proverbes, Ashley s’en méfie depuis qu’elle a eu l’occasion de constater qu’un de perdu, c’était un de perdu. Mais, depuis que Ben est entré dans sa vie et s’est installé dans l’appartement qu’elle partageait jusque-là avec sa meilleure amie, elle en viendrait presque à accepter l’idée qu’elle n’est pas condamnée à passer toute son existence en solitaire. Ben est si drôle, Ben est si touchant, Ben est si… Ben est un ami. Et il doit le rester. L’amour, ça finit toujours mal, et il est hors de question de risquer leur amitié pour une relation sans lendemain. Pour elle, c’est clair, ils sont amis. Et colocs. Et rien d’autre. Mais il paraît que Ben ne l’entend pas de cette façon…

Mon avis : 

Ashley est une jeune femme pimpante, vivant au jour le jour et qui se damnerait pour les pâtisseries de Ben. Elle a un sérieux faible pour Ben mais ne veut rien tenter pour garder le petit confort de leur amitié et surtout ne pas prendre le risque de le perdre (et faut pas se voiler la face, elle ne veut pas risquer de perdre ses muffins). J’ai adoré ce personnage haut en couleur même si parfois j’avais juste envie de la prendre, de la secouer et de lui mettre des baffes pour qu’elle se réveille. Elle a l’habitude de changer son message vocal suivant ses humeurs et à chaque fois, en demandant de chanter une chanson, elle m’a fait mourir de rire.

Ben, quant à lui… Eh bien c’est Ben. Un homme prévenant, doux, attentionné et d’une patience incroyable avec Ashley. Avec « des clavicules tueuses de culottes ». Il ne lâchera pas le morceau avec elle et il fait bien. Il change de tous ces héros à l’ego surdimensionné, il rougit et bégaye quand Ashley lui fait des allusions sexuelles. Il nous fait fondre comme il fait fondre son chocolat pour ses muffins.

Une fois de plus, ce fut un réel bonheur de lire Emily Blaine. Elle sait nous embarquer dans des histoires à la fois hilarantes, romantiques et pleines d’émotion. L’histoire entre nos tourtereaux est mordante, on s’y accroche, on a envie de les bousculer, de les pousser l’un vers l’autre mais à la fois, on ne se lasse pas de leurs petits jeu de séduction remplis d’humour et de muffins. J’ai apprécié également de revoir nos personnages du tome précédent avec leurs paris sur Ashley et Ben.

Emily Blaine est pour moi une romancière francophone pleine de talent, qui nous surprend à chacun de ses romans. Elle manie avec brio l’humour, l’amour et nous régale (je veux des muffins et un soufflé au fromage). Elle fait partie de mes romancières coups de cœur, nous apportant légèreté, humour et amour, elle a su dans ce tome me happer dans l’univers de Ben et Ash, que je n’ai pas réussi à lâcher une fois commencé et que j’ai fini avec un pincement au cœur.

Je finirai par prendre exemple sur Ashley pour résumer : Bonjour, vous êtes bien sur le portable de #Milie. Je suis une fois de plus tombée sous le charme de l’univers Blainesque et j’essaye de m’en remettre, mais chantez-moi « Libérée, délivrée » et je vous rappellerai… Ou pas.

Je ne peux que vous conseiller de courir acheter ce livre et tous les autres d’Emily (quel beau prénom) Blaine. Moi, je vais me préparer des muffins.

 Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse. 

12509791_10154016006514994_215940232734758620_n

#Milie 

17 février 2016

Chronique : Les deux hommes de sa vie

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 14 h 02 min

les-deux-hommes-de-sa-vie-720547-250-400

Titre : Les deux hommes de sa vie
Auteur : Ann Livingston
Date de sortie : 20 Janvier 2016 
Thèmes : Romance Contemporaine
Prix : 3€99 Format Kindle
Maison d’édition : Harlequin HQN
Note : 8/10

Résumé : 


Elle le connaît par cœur, il ne sait même pas qu’elle existe.

May n’aurait pas pu imaginer pire situation. Se retrouver coincée dans un mini refuge en pleine tempête de neige au cœur de l’Himalaya, voilà qui est embêtant. Se retrouver coincée dans un mini refuge en pleine tempête de neige au cœur de l’Himalaya, le tout en compagnie de l’homme dont elle ne doit surtout, surtout pas s’approcher, voilà qui est très, très embêtant. Rester à distance, c’était la consigne qu’elle devait respecter à la lettre. Observer, surveiller, protéger Ian Macun à distance. Et jusque-là, elle se débrouillait très bien : quasiment aucun contact en trois ans de filature ! Mais maintenant, elle se retrouve coincée avec lui, sans aucune issue de secours. Coincée avec ces beaux yeux verts, cette mâchoire volontaire, ces fossettes qui lui font comme un pincement au cœur. Dehors, la tempête fait rage. Mais à l’intérieur, une autre se prépare. Une tempête de désir et de passion…

Mon avis :

May suit sa « Cible » depuis trois ans. Elle doit la protéger sans se faire remarquer et si possible, sans contact. Mais voilà, au fur et à mesure, elle a appris à connaitre sur le bout des doigts Ian Macun. Jusqu’à maintenant, elle réussit bien.

Un jour elle doit le sauver d’une situation délicate pour le garder en vie, et ils vont se retrouver coincés par une tempête dans une maison de montagne. L’exercice va être délicat, aucun faux pas ne lui sera permis, elle ne devra pas trop se dévoiler si elle ne veut pas se faire remarquer. Et surtout, elle devra éviter de succomber au charme de Ian, cet homme qui d’une certaine façon partage sa vie depuis trois ans.

May est une héroïne comme je les aime : débrouillarde, tête brulée, déterminée. Elle a un humour incroyable et elle devra faire attention à chaque geste et chaque parole. Elle devra cacher des choses à l’homme qui commence à prendre de la place dans son cœur, ce qui ne manquera pas de lui causer une certaine dose de culpabilité. Ian, lui, est un homme rempli de testostérone, sûr de lui. Il cache un passé troublant. L’attirance est évidente entre eux. Mais comment vont-ils se sortir de tout ça ? 

Nous allons évoluer dans un univers totalement différent, ici se mêlent action, suspense et passion. La plume de l’auteur est agréable, fluide, les scènes d’action sont superbement bien décrites. Une intrigue qui nous happe, on s’attache à la situation, tout est bien ficelé. Le seul hic pour moi, c’est que j’aurais aimé que certains passages soient un peu plus approfondis.

En bref, c’est une romance agréable à lire avec un savant mélange d’humour, d’action et de romance. Un livre qui se lit facilement et que je vous conseille pour un bon moment au coin du feu.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

 

12509791_10154016006514994_215940232734758620_n

#Milie 

Chronique : Lola Petite, grosse et exhibitionnisté, Intégrale

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Clarisse @ 9 h 16 min

lola-petite,-grosse-et-exhibitionniste,-integrale-702915-250-400

Titre : Lola Petite, grosse et exhibitionnisté, Intégrale
Auteur : Louisa Méonis
Date de sortie : 3 Juin 2015
Thèmes : Humour, Chick lit, Erotisme, Comédie
Prix : 12€90 Format broché
Maison d’édition : Harlequin
Note : 9/10

Résumé :

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (no comment). Et exhibitionniste (mais jamais exprès !).

Auteur de romans érotiques la nuit et, le jour, assistante d’une chef aussi tyrannique que botoxée pour une grosse boîte new-yorkaise : jusque-là, je ne m’en sortais pas trop mal – enfin, si on oublie le désert de ma vie sentimentale qui se résumait à de ponctuels tête-à-tête romantiques avec Jeannot-le-vibro.
Mais il a fallu que mon P-DG décède (l’égoïste !) et que son fils débarque dans nos bureaux pour le remplacer. Joseph Hamlish n’est plus, vive Jérémy Hamlish ! Alias M. l’héritier-et-fier-de-l’être, alias M. JE SUIS UN DIEU VIVANT – ou « gare à vos culottes » pour les intimes.
Et c’est là que tout s’est compliqué. Parce que moi, j’ai beau être une fille bien sous tous rapports, le jour où je me suis retrouvée dans un ascenseur avec l’incarnation de mes fantasmes, forcément, j’ai dépassé les bornes. Et le pire c’est qu’aujourd’hui, je n’ai qu’une envie : recommencer.

Mon avis :

Lola Morell est loin de l’héroïne habituelle, une jeune femme beaucoups plus ancrée dans le 21ème siècle. Elle est petite, grosse (ouais, pas tellement je trouve, je dirais plus qu’elle a de bonnes formes), un humour ravageur, une plume d’auteur érotique et une grande tendance à l’exhibitionnisme (quoi, vous ne me croyez pas ?!?). Pour preuve, la première fois qu’elle croise son nouveau boss, elle est en pleine séance de striptease dans l’ascenseur où ils travaillent tous deux et là, il y a une sorte de coup de foudre !

Jérémy Hamlish est un homme au charme dévastateur, il fait craquer toutes les bimbos de base que son père avait comme assistantes et autres avant de passer l’arme à gauche. Il a donné les reines à Jérémy, un Jérémy qui tombe des nues quand cette diablesse aux courbes généreuses lui fait son show, il est ébloui de suite ! Mais comment va-t-il réussir à la disculper de tout soupçon si il pense plus à son fessier très bombé ou encore à ses lèvres pulpeuses qui appellent les siennes… 

Ne vous faîtes pas de fausses idées, oui il va y avoir quelque chose entre eux, certes on est encore dans une relation patron/employée mais celle-ci diffère des autres car oui, notre charmant nouveau PDG cache un vilain petit secret (une bombe atomique plutôt, mais je ne vous dis rien). 

Au-delà de la romance et de la comédie, il y a une véritable intrigue, Lola n’est pas au bout de ses crises de panique ! Pour Jérémy, il y a du mystère autour de lui, on en apprend plus sur ses intentions à la fin, ce qui ne le rend que plus irrésistible.

Mon personnage secondaire favori est Sage, la coloc et éditrice de Lola, elle tient une grande place dans le déroulement de l’histoire, elle aide souvent Lola malgré sa sournoiserie.

 

Une romance hyper rafraîchissante, une héroïne dans l’air de son temps, elle n’a pas la taille mannequin et des jambes de trois mètres. Les lectrices peuvent plus facilement s’identifier à elle, son énergie et ses expressions déjantées m’ont donné des crampes aux joues à force de pouffer de rire. Les passages très corps à corps ne font que rendre le livre plus hot !

En bref , j’ai tout simplement apprécié découvrir l’histoire de cette petite exhibitionniste, bravo à Louisa Méonis pour cette incroyable romance, si vous avez le cafard ou une panne de lecture, j’ai trouvé votre remède miracle !

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

12509791_10154016006514994_215940232734758620_n

#C 

123
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes