Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

3 janvier 2017

Chronique : Amants et ennemis, Tome 2 : La fiancée du Highlander

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 9 h 30 min

amants-et-ennemis,-tome-2---la-fiancee-du-highlander-841818-264-432

Titre : Amants et ennemis, Tome 2 : La fiancée du Highlander
Auteur : Terri Brisbin
Date de sortie : 1 décembre  2016
Thèmes : Romance historique,Ecosse,Highlands
Prix : 6€95 Format Broché
Maison d’édition : Harlequin, collection les Historiques
Note : 8/10

Résumé :

Celle qui lui était destinée lui est désormais interdite…

Ecosse, XIVe siècle
Lorsque le chef des Mackinstosh lui annonce qu’il doit épouser une Mackay pour assurer l’alliance de leurs deux clans, Rob ne peut retenir un mouvement d’humeur. Bien sûr, il sait que son devoir est de suivre les ordres de son cousin, mais il avait espéré plus qu’un mariage arrangé… Et apparemment sa fiancée aussi. Car, lorsqu’il vient la réclamer chez son père, il découvre que la jeune femme s’est enfuie ! Rob part à sa poursuite, indigné par cet affront qui risque de déclencher une guerre des clans. Mais, quand il retrouve sa fiancée à bout de forces, et transie de peur, dans un village voisin, il sent naître en lui un nouveau devoir : celui de la protéger.

Mon avis :

Eva Mackay est toute chamboulée. Son père, le leader de son clan, a décidé qu’elle devait épouser Rob Mackintosh, un highlander d’un autre clan, afin de conclure une alliance de taille qui serait bonne pour les deux partis si l’un des deux clans devait être en guerre face à un ennemi.

Néanmoins, Eva n’est pas d’accord avec tous ses projets, et elle n’épousera pas cet homme même s’il est diablement beau !
Alors que Rob est sur le point d’arriver pour faire d’elle sa femme, Eva s’enfuit, bien décidée à ne pas l’épouser et à cacher le lourd secret qui la ronge depuis quelques mois.

Ayant bien aimé le premier tome de cette saga, j’étais impatiente de lire cette suite qui met en lumière de nouveaux personnages que j’avais déjà entraperçus précédemment.
En lisant le résumé, je m’attendais à une romance simple et sans prise de tête.
Ce n’est pas du tout ce que j’ai ressenti après avoir dépassé les 100 premières pages.

Je me suis plutôt bien attachée aux protagonistes principaux même si Eva m’a un peu agacée à perdre son temps à mettre des bâtons dans les roues à Rob en ne lui avouant pas ce qu’elle cachait. Il a fallu qu’il use de son charme et de son caractère pour qu’enfin elle lâche le morceau.
Quant à Rob, ce beau ténébreux est très alléchant ! Heureusement qu’il a vite développé des sentiments d’abord protecteurs envers Eva car parfois il fallait la suivre.
En dehors d’eux, j’ai apprécié retrouver Brodie et Arabella, avoir de leurs nouvelles.
J’ai bien aimé retrouver la plume de Terri Brisbin, elle et ses grands écossais m’ont une nouvelle fois fait voyager au XIV siècle au travers d’une intrigue bien ficelée où amour, histoire et humour dégoulinent sur les pages.

Ce roman n’est pas une grande révélation mais il se lit bien. Certes, il y a certaines parties qui sont du déjà vu mais ce livre est une bonne pause entre deux lectures plus lourdes.  « Amants et ennemis » combleront vos attentes si vous recherchez une saga pleine d’aventure et de romance.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#C

18 décembre 2016

Chronique : Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,NetGalley,Partenaires — Aurélie @ 14 h 45 min

518np7cDftL

Titre : Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi

Auteur : Juliette Bonte

Date de sortie : 16 Novembre 2016

Prix : 4,99€ format numérique

Thèmes : Quiproquos, Montagne, voyage

Maison d’édition : Harlequin  collection HQN

Note : 9/10

Résumé :

Chloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

Mon avis :

Chloé travaille dans une agence de voyage. Elle vit en colocation avec Lili, sa meilleure amie et c’est une jeune femme de 26 ans très maladroite mais surtout une véritable Miss Catastrophe ambulante ! Un aimant à poisse, un chat noir…

Cette année, son chef l’envoie faire des repérages pour un hôtel en Savoie et y tester également les activités sur place.

Elle qui rêvait de plages paradisiaques, c’est fichu pour cette fois ! Et rien ne va se passer comme prévu, ça aurait été trop beau !

Tout d’abord, un inconnu hautain (mais à tomber) lui a pris sa place dans le train, ensuite son hôtel est un bouge et elle se retrouve dans un cours pour ados en voulant apprendre à skier… Mais surtout ! Elle croise la route de son ex, Valentin avec sa fiancée Emilie, pour qui il l’a quitté quelques années auparavant. Voulant garder la face, elle s’invente un petit ami avant de se rentre compte trop tard que la situation va forcément dégénérer ! Pourtant, c’est sans compter Nick, son inconnu du train, qui va lui sauver la mise, ce qui va déclencher une série d’événements aussi cocasses que douloureux !

Cette lecture est une sucrerie de Noël à déguster sans modération ! Les personnages sont hyper attachants, j’ai beaucoup ri ! Il y a de l’action, des situations improbables et j’ai adoré Chloé ! La pauvre, quand même…

C’est donc avec plaisir que je vous recommande ce livre, parfait pour ce temps de fêtes !

(Vous n’entendez pas les petits carillons de Noël ? ;) )

#Aurélie

15 décembre 2016

Chronique : Un fascinnant ennemi

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — #didi @ 8 h 17 min

9782280345354

Titre : Un fascinant ennemi

Auteur : Annie West

Thème : Romance

Date de sortie : 1 décembre 2016

 Prix : 4€30 Format Broché 

Maison d’édition : Harlequin collection Azur

Note : 7/10

Résumé :

Ella, qui s’attendait à haïr profondément Donato Salazar ‒ l’homme impitoyable auquel son père souhaite la donner en mariage pour régler un différend professionnel ‒ est déstabilisée.

Car, si sa rencontre avec l’ennemi de sa famille a été explosive, ce n’est pas pour les raisons qu’elle s’était imaginées : bien sûr, Donato s’est montré inflexible quant à sa volonté de l’épouser, mais il s’est surtout révélé étonnamment attirant.

Cependant, Ella ne cédera pas. Jamais elle n’acceptera d’être l’objet d’un tel arrangement ! Même si, elle ne peut le nier, l’étincelle que Donato a provoquée en elle pourrait consumer son cœur tout entier si elle n’y prenait garde…

Mon avis : 

Ella n’a rien à voir avec le reste de sa famille. Son père, Rog, est un riche homme d’affaires sans scrupules qui l’a toujours dénigrée ! Mais aujourd’hui, il a besoin d’elle car sa sœur qui devait épouser Donato Salazar (un homme d’affaires puissant devant éponger toutes les dettes de Rog) s’est enfuit chez leur frère pour vivre avec son fiancé.

Il ne reste plus qu’Ella. Elle, la simple infirmière qui n’a jamais voulu de l’argent de son père, là voilà obligée d’accepter de rencontrer ce Donato pour que son père se renfloue et rende l’argent qu’il a volé à son propre fils!!

Mais pour le jeune femme, c’est le choc ! Donato se révèle être un homme sublime qui s’intéresse à elle, chose que personne n’a fait jusqu’ici… Elle se doute pourtant que cet homme lui cache des choses, car après tout, c’est un homme d’affaires comme son père et c’est également un ancien délinquant.

Pourtant, elle va vite se rendre compte qu’il n’a rien à voir avec son père et que lorsqu’ils sont côte à côte un courant électrique passe entre eux.

C’est une histoire qui se déroule assez rapidement mais qui n’omet aucun détail. Facile à lire, nous somme pris dans l’histoire même si ce n’est pas non plus le roman du siècle.

Malgré tout, il a ce qu’on attend d’un harlequin : de la romance, de la passion, un couple attachant…

Si vous aimez ce genre d’histoire vous ne serez pas déçus ! Ce livre est un passe-temps agréable !

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#Didi

11 décembre 2016

Chronique : Pas celle que tu crois de Mhairi McFarlane

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Emilie @ 9 h 50 min

pas-celle-que-tu-crois-812091-264-432

 

 

Titre : Pas celle que tu crois

Auteur : Mhairi McFarlane

Date de sortie : 5 Octobre 2016

Prix : 14,90€ format broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 7.5/10

Résumé :

Lorsque, suite à un énorme malentendu, Edie est surprise en train d’embrasser le marié lors du mariage d’un de ses collègues, elle se laisse condamner sans réagir, incapable de se défendre. Aussitôt mise à l’écart au bureau et par tous ses contacts sur les réseaux sociaux, elle finit par accepter la proposition de son patron : quitter Londres pour la ville de son enfance, Nottingham, afin d’y suivre un acteur en vogue dont elle doit écrire la biographie.
Sauf que, faute de moyens, elle doit s’installer chez son père et cohabiter avec sa sœur excentrique et définitivement insupportable. Comme si ce n’était pas suffisant, la première rencontre avec Elliot Owen, le fameux acteur, est catastrophique. Quand le destin s’acharne à ce point, il ne reste plus que deux possibilités : subir ou réagir. Alors, Edie laissera-t-elle les autres décider à sa place ou bien choisira-t-elle de leur prouver à tous, ainsi qu’à elle-même, qu’elle n’est pas celle qu’ils croient ?

Avis :

L’histoire démarre par un évènement assez rocambolesque. Edie se retrouve invité au mariage de Jack et Charlotte, des collègues de travail. Jusque-là rien d’anormal me dirais-vous? Sauf qu’avec Edie la vie est loin d’être un long fleuve tranquille, en effet Jack et elle sont assez proches, elle a développé des sentiments à son égard. Et au vu des dires de Jack, elle n’aurait jamais pensé qu’il épouserait Charlotte. Le soir du mariage, Jack va se jeter sur elle et l’embrasser, sauf que la mariée va les surprendre. 

Le début de la descente aux enfers pour Edie. 

Le résumé me paraissait des plus prometteur et la couverture très originale. Une belle histoire, mais qui aborde également un sujet d’actualité: le cyber harcèlement. Le jugement des gens, la méchanceté, mais malgré tout l’auteur nous apporte des touches d’humour qui égaye notre lecture.

On se retrouve face à des personnages attachants et intéressants. Les personnages principaux portent l’histoire sur leurs épaules, pendant que les personnages secondaires nous font rire, nous en apprennent un peu plus sur le passé, le caractère, la vie de chacun. 

Malgré tout cela, c’est en demi-teinte que je finis ma lecture. Je me suis retrouvée face à une romance très agréable, malgré que le déroulement ne m’ai pas surprise, des personnages bien travaillés et une bonne plume. Mais le hic pour moi ce fut les longueurs, il y en avait beaucoup trop. Des passages auraient largement pu être évités, alors certes cela aurait raccourci le texte, mais il aurait été moins lourd à lire. 

En bref, si pour moi ce fut une lecture sympa et agréable, je n’ai malheureusement pas pris autant de plaisir que je l’aurais voulu. J’ai aimé lire cette histoire grâce aux personnages, leurs humours, mais les longueurs de texte m’ont vite lassé. Je vous recommande néanmoins ce livre qui m’a tout de même fait passer un moment simple et agréable. 

Merci aux Editions Harlequin pour ce service presse.

#Milie

4 décembre 2016

Chronique : Bad T3 Amour Dangereux de Jay Crownover

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Emilie @ 15 h 15 min

téléchargement

 

Titre : Bad T3 Amour coupable

Auteur : Jay Crownover

Date de sortie : 4 Mai 2016

Prix : 14.90€ format broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 10/10

Résumé : 

Pour Titus King, la vie est en noir et blanc. D’un côté, le bien, de l’autre, le mal. Et Reeve Black, celle que tout The Point déteste, appartient définitivement au côté du mal. Un mal sublime, insidieux, tentateur. Un mal auquel il a déjà été soumis et qu’il a tenu éloigné pour se préserver, bien conscient de son irrésistible attirance. Mais la beauté vénéneuse est de retour en ville. Témoin clé dans l’enquête qui doit permettre d’arrêter le cinglé qui sème des cadavres dans les ruelles, elle est menacée de toutes parts. Alors, Titus va devoir la protéger. Une protection rapprochée qui pourrait bien brouiller la frontière entre la lumière et les ténèbres…

Avis :

coupdecoeur

J’avais vraiment hâte de lire ce tome consacré à Titus. J’avais déjà apprécié ce personnage dans les précédents tomes, je n’avais qu’une hâte c’est de voir ce que cela donne à The Point quand on est du bon côté de la barrière.

Titus est un homme très respectueux de ceux qui l’entourent, honnête, prévenant. Mais il cache tout de même une part de lui assez mystérieuse et on ressent un petit côté sombre qui nous étonne. Eh oui personne n’est parfait. Ici il se battra pour ses sentiments envers Reeves (elle avait fait son retour à la fin du tome précédent en nous faisant quelques révélations juteuses), mais il devra aussi la protéger, car quitter le programme de protection des témoins n’est franchement pas l’idée la plus lumineuse.

Reeves n’a pas froid aux yeux, caractère affirmé, elle sait qu’elle est en danger mais n’en a que faire. Son point faible ce sont ses sentiments envers Titus, elle sent que tout ce qui se passe prend des ampleurs alarmantes et elle redoute la façon dont cela va se terminer. Elle décide donc de passer le temps qu’il lui reste aux côtés de Titus.

Une relation compliquée, impossible. L’amour entre le bien et le mal.

Ce tome est nettement plus sombre que les deux précédents, si jusqu’à maintenant je n’arrivais pas à me décider sur lequel était mon préféré, eh bien c’est chose faite. 

Cet opus à clairement dépasser les autres. On est tenu en haleine du début à la fin, la présence des personnages des précédentes histoires est un réel plus pour moi. Surtout qu’ils ne sont pas là uniquement pour faire de la figuration, ils ont leurs places dans l’histoire. 

La clôture de cette saga ce fait à merveille. Pas un seul moment de repos entre violence, cruauté, peur, amour, amitié. Un florilège de sentiments qui nous frappent en plein cœur et nous fait passer un moment intense. On s’attache à tous les personnages et c’est le cœur lourd que l’on referme après la dernière page. 

Ayant eu l’opportunité de l’avoir en sp numérique via NetGalley je vais dorénavant pouvoir me les procurer en papier et les relire. Je vous conseille cette saga fortement qui vous emmènera dans les tumultes de The Point, mélangeant violent, sexe et amour.

Une découverte merveilleuse où le talent de Jay Crownover nous transporte aux côtés de ces personnages avec une incroyable intensité et un mélange de sentiments parfaits.

Je remercie NetGalley et les Éditions Harlequin pour ce service presse

#Milie

30 novembre 2016

Chronique : Londres avec toi

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 16 h 03 min

londres-avec-toi-812726-264-432

Titre : Londres avec toi
Auteur : Erin Lawless
Date de sortie : 5 octobre 2016
Thèmes : Chick lit, Amitié,Voyage
Prix : 12€90 Format Broché
Maison d’édition : Harlequin, collection H&
Note : 9/10

Résumé :

Nadia Osipova n’a pas de temps à perdre. Dans deux mois, elle devra quitter Londres, la ville où elle a pourtant grandi, et retourner en Russie pour toujours. Deux mois, c’est aussi le temps qu’il lui reste pour accomplir la mission qu’elle s’est fixée : redonner le goût de vivre à son ami Alex, qui, entre des peines de cœur et des opportunités professionnelles manquées, se laisse complètement aller. Et pour ce faire, elle a décidé de l’initier aux merveilles cachées de Londres, cette ville dont elle est amoureuse et qu’elle connaît mieux que quiconque. Sauf que, entre les journées passées à explorer des endroits insolites et les balades le long de la Tamise à la nuit tombée, Nadia ne voit pas le temps passer et, face à l’imminence de son départ, ses sentiments s’emmêlent…

Mon avis :

Avant même d’avoir lu le résumé, j’avais dans un premier temps jeté mon dévolu sur ce livre qui avait accroché mon regard à cause de cette couverture très jolie. Ensuite, j’ai pris connaissance du résumé qui m’a paru intéressant et je me suis lancée.

Dans Londres avec toi, j’ai fait la connaissance de Nadia Osipova, une jeune femme Russe qui vit depuis son adolescence sur le sol anglais. Joyeuse, gentille et toujours là pour les personnes qui l’entourent, Nadia vient d’apprendre une nouvelle désastreuse : son titre de séjour a expiré, elle a encore deux mois devant elle pour trouver la solution qui lui permettra de rester en Angleterre.

Décidée à ne pas baisser les bras, elle fera recours à cette sanction. Entre temps, elle va  profiter au maximum du temps qu’il lui reste dans cette ville qui l’a vue grandir, sortir avec ses amies Caro et Holly faire la fête dans le pub le plus branché du coin.

Par chance, dans son malheur, Nadia va croiser Alex, un jeune homme désemparé qui n’a plus goût à rien depuis quelques temps. Prête à vanter toutes les qualités qui font de Londres la meilleure ville au monde de son point de vue, Nadia aura exactement deux mois pour montrer à Alex que la vie vaut la peine d’être vécue à fond, qu’importe l’endroit où l’on se trouve.

C’est typiquement le genre de livre sur lequel je miserais pour être sûre de vivre une histoire d’amour improbable qui me viderait la tête après une journée très stressante.

Il est le premier roman publié de Erin Lawless, et je dois dire qu’elle a su me convaincre de partir en vacances à Londres. Elle nous décrit cette ville avec tant d’engouement que j’avais l’impression d’arpenter moi-même les rues de cette capitale avec en fond sonore les coups d’horloge de Big Ben.

Nos deux protagonistes mettent peut-être du temps pour apprendre à mieux se connaître, mais justement c’est ce qui m’a charmée. Ils ne se sautent pas immédiatement dessus, petit à petit on sent qu’il y a un rapprochement, et j’ai trouvé qu’ils étaient trop mignons malgré que leur temps ensemble soit malheureusement compté.

Nadia m’a surprise. À sa place je serais au trente-sixième dessous, angoissée de devoir tout quitter pour tout recommencer dans un pays qui n’est pas le mien. Je la trouve courageuse et drôle, elle a à chaque fois le bon mot pour détendre l’atmosphère.

Quant à Alex, je l’adore. Il mérite certes une petite claque pour ne pas avoir dit la vérité dès le début à Nadia, mais je ne lui en veux pas trop, il s’est très bien rattrapé à la fin.

Une lecture très dépaysante qui est parfaite pour passer un bon moment au chaud sous un plaid avec une tasse de chocolat chaud en prime. Avec une écriture fluide, comique et facile d’accès, j’ai lu avec plaisir l’histoire fabuleusement romantique que vont vivre Nadia et Alex.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#C

29 novembre 2016

Chronique : Bad T2 Amour dangereux de Jay Crownover

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,NetGalley,Partenaires — Emilie @ 9 h 51 min

 

bad-amour-dangereux-tome-2-9782280352543_0

Titre : Bad T1 Amour dangereux

Auteur: Jay Crownover

Date de sortie : 6 Avril  2016

Prix : 14,90€ en broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 9/10

Résumé :

Il est le pire qui pouvait lui arriver… et le meilleur ?

 

Pour Brysen, l’amour, ce n’est clairement pas au programme. Sa vie est bien trop remplie pour y caser un homme. Car, en plus de ses cours à la fac et de son job de serveuse, il faut aussi qu’elle s’occupe de sa famille qui part à la dérive depuis que sa mère dépressive a décidé de se soigner à la vodka. Non, vraiment, elle n’a pas le temps de s’amuser. Et encore moins de s’amuser avec Race, le frère de sa meilleure amie, dont la simple vue embrase tous ses sens. Elle ne doit surtout pas craquer, d’autant plus que le beau blond est aussi sexy que dangereux, et on murmure dans The Point qu’il est le nouveau roi de la ville… Alors, à chaque fois qu’elle le croise, Brysen met un point d’honneur à être aussi désagréable et méprisante que possible. Mais manifestement, il en faut plus que ça pour décourager Race. Et elle sait pertinemment que, lorsqu’il se décidera à passer à l’attaque, elle ne sera pas de taille à résister.

Avis :

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’après mon coup de cœur pour le premier tome, j’attendais ce second opus avec énormément d’impatience. Harlequin m’avait gentiment offert la trilogie via NetGalley et je l’avais donc dans ma PAL, je me suis donc jetée dessus très peu de temps après le premier.

Race à grandit dans une famille aisée et a eu une vie bien confortable. Après un choix qui va bouleverser sa vie, il ne peut désormais compter que sur Dovie et Bax. Même s’il est à classer dans les mecs sulfureusement dangereux, jouant sans cesse avec le danger et faisant des choix souvent discutable, il n’a pas mauvais fond. Il se retrouve à la tête de l’organisation criminelle, mais aidé de Bax il va s’efforcer de mettre de l’ordre en faisant couler le moins de sang possible.

Brysen est la meilleure amie de Dovie, vivant dans un quartier huppé, elle travaille néanmoins dur pour subvenir au besoin de sa sœur et payer ses factures. Au contact de Race elle trouve la sécurité qu’elle recherche, malgré qu’elle se soit toujours forcée à rester loin de ce genre d’homme.

Une fois de plus Jay Crownover nous offre un récit époustouflant. Elle ne nous épargne en rien et c’est plaisant. Tout y passe, la violence, le sang, le sexe. Un second tome une fois de plus empli de sensation forte, une relation entre Race et Brysen totalement indécente.

Nous sommes accrochés à nos Bad boy et nous avons enfin de vraies héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux. Le récit à deux voix nous fait connaitre plus les personnages et leurs forces de caractère.

Je ne pourrais décemment pas faire une préférence entre ces tomes, ils sont bien différents de par leurs personnages, mais ils se rejoignent sans conteste dans leurs addictions. Une saga qui ne cesse de me surprendre. Malgré un monde ou la violence règne, l’amour trouve sa place pour nous offrir une magnifique histoire avec des personnages qui nous touchent.

J’ai maintenant hâte de voir ce que nous réserve l’auteur avec l’histoire de Titus, qui n’est autre que le frère de Bax , mais surtout officier de police. A mon avis ça n’a pas finit de faire des étincelles.

Merci à NetGalley et aux Editions Harlequin pour ce service presse

#Milie

28 novembre 2016

Chronique : Un voisin si craquant

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 17 h 51 min

un-voisin-si-craquant-547911-264-432

Titre : Un voisin si craquant
Auteur : Léna Forestier
Date de sortie : 8 juin 2016
Thèmes : Littérature sentimentale,Famille, Relation entre voisins
Prix : 12€90 Format Broché
Maison d’édition : Harlequin, collection H&
Note : 8,5/10

Résumé :

Lorsqu’il emménage dans son appartement lyonnais, Maxence a vraiment le sentiment de débuter une nouvelle vie. Car pour se rapprocher de son petit garçon, il a choisi de tout quitter : son travail qui le passionnait, ses amis, sa ville de toujours ; un sacrifice qu’il oublie vite devant le sourire rayonnant de son fils. Et dans cette nouvelle vie, pas le temps ni la place pour une nouvelle femme ! Heureusement, ce n’est pas sa voisine qui risque de mettre à mal ses bonnes résolutions. Il faut dire que leur première rencontre a été plutôt…surprenante : pyjama en pilou, grosses chaussettes en laine et coiffure post-cyclonique, Armelle n’était pas vraiment à son avantage ! Pourtant, plus il la croise et plus il se surprend à se laisser envoûter par la chaleur de sa voix et sa beauté singulière…

Mon avis :

Armelle a fait la connaissance de son nouveau voisin de palier de façon très cocasse. Dès leur premier échange, la jeune femme sent une petite décharge électrique au fond d’elle. Mais ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que cette sensation est réciproque.

Maxence, le nouvel arrivant qui n’est pas habitué au paysage de Lyon, vient s’installer dans cette région pour la seule raison que son fils y est avec son ex-femme et qu’il veut enfin avoir la chance de le voir bien plus souvent que lors des vacances scolaires. Sauf que pour cela, il a dû abandonner sa passion qui lui tient très à cœur pour prendre un poste qui ne semble pas trop lui convenir.

Jusqu’à sa rencontre avec cette nouvelle voisine…

Et si le miracle du pyjama pilou pilou avait une nouvelle fois frappé ?

Une romance qui sort de l’ordinaire, que j’ai dévorée de bout en bout malgré quelques longueurs et quelques moments où ça tourne en rond. Je peux affirmer que je me suis prise d’affection pour les deux personnages principaux et leur entourage.

Armelle, cette jeune femme douce, un peu complexée, m’a de suite plu. J’ai aimé suivre de près l’évolution de son histoire avec Maxence (vous vous doutez bien qu’ils ne resteront pas simples voisins), en apprendre plus sur ses rêves, joies et fatalités. C’est une personne à part entière qui a besoin d’avoir confiance en ceux qu’elle laisse approcher pour se détendre.
Je ne me suis pas identifiée à Armelle à cause de son métier de journaliste ou de sa manière douteuse d’appeler ses deux félins (j’y croyais pas quand j’ai vu les prénoms de ses deux boules de poils), mais grâce à sa passion : elle est blogueuse, un point qu’on a en commun. C’est son exutoire, derrière son écran elle n’a plus de freins, adieu ses complexes.

Maxence m’a touchée et charmée. Cet homme a eu des réactions que j’ai eu du mal à comprendre et cautionner au début, je ne voyais pas d’un bon œil ses façons de faire envers Armelle, je le trouvais indélicat et même dur. C’est en avançant dans ma lecture que j’ai compris le fond du problème et pourquoi il réagissait ainsi. Il ne faut pas s’arrêter à ses airs d’ours mal léché, c’est un chic type.

Pour une première lecture de la plume de Léna Forestier, je peux dire qu’elle s’en sort assez bien, son écriture est sympathique et douce. Il y a quelques erreurs mais dans l’ensemble, je trouve que l’auteur a su transmettre les émotions que rencontrent ses personnages.

Léna nous offre plus qu’une histoire d’amour à l’eau de rose, nous sommes ici face à la reconstruction d’une vie pour une personne, et la recherche d’une autre vie pour une autre personne qui est à un carrefour de sa vie et qui se pose beaucoup de questions sur le futur. J’ai passé des moments plaisants en la compagnie de Maxence et d’Armelle.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#C

1 novembre 2016

Chronique : Paillettes et gros dossiers

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 6 h 49 min

received_1608895596074050

Titre : Paillettes et gros dossiers
Auteur : Cléo Buchheim
Date de sortie : 1 juin 2016
Thèmes : Romance Contemporaine, Quiproquo, Célébrité
Prix : 6€90 Format Broché
Maison d’édition : Harlequin, collection &H Poche
Note : 8/10

Résumé :

S’afficher en robe du soir et talons vertigineux au bras d’un acteur à la mode, dans les soirées les plus chics et branchées où le champagne coule à flots ? Jackie sait que toutes les filles de la terre se damneraient pour prendre sa place. Sauf que, en réalité, elle n’est pas vraiment la petite amie de cet acteur qui déchaîne les passions. Non, ça, c’est le rôle que l’horrible patron de l’agence de presse où elle travaille l’a obligée à jouer, mais, elle, dans la vraie vie, c’est du sublime Arnaud, alias Mister Sexy, qu’elle est amoureuse. Si amoureuse qu’elle n’a plus qu’un but : lui prouver qu’elle est la femme de sa vie ! Oui mais voilà : primo, Mister Sexy est persuadé qu’elle est la petite amie de ce fameux acteur et, deuxio, il est l’ennemi juré de son propre patron…

Mon avis :

Jacqueline Méridier ou Jackie pour les intimes, est stagiaire dans une grande agence de presse, un poste dont elle est fière. Elle se coltine les tâches ingrates, la cafetière et la photocopieuse sont ses meilleures amies. Travailleuse acharnée, la jeune femme se voit investie d’une nouvelle mission qui risque de faire basculer sa petite vie et carrière plutôt tranquilles.

Un jour, la chance lui sourit : elle doit devenir la fausse petite amie d’une star canadienne qui vient de signer un contrat fort juteux avec la boîte qui l’emploie. Vous me direz il y a pire comme travail sauf que Jackie est raide dingue d’un autre, le beau Arnaud, un homme croisé par hasard, le futur grand amour de sa vie, futur mari et potentiellement ennemi juré de son faux petit ami actuel.

C’est dès ce moment que nous suivons les péripéties de notre pauvre Jackie. Elle n’est pas au bout de ses surprises, son faible bonheur pourrait bien lui passer sous le nez.

La chick-lit est un genre que je lis peu car généralement les héroïnes me tapent vite sur les nerfs avec leurs petits problèmes de bac à sable et leur mentalité le plus souvent superficielle.

Avec une couverture très glamour, cette réédition m’a paru prometteuse. J’ai tapé à peu près juste.

Rentrer dans un univers blin – bling où tapis rouge et robe à paillettes sont de rigeur !

Même si le monde de la presse ne m’attire pas plus que cela, c’est un univers assez réservé pas assez mis en avant dans la littérature. J’ai apprécié Jackie, cette jeune femme est tellement rêveuse, sympathique et fleur bleue, on s’identifie facilement à elle.

Qui n’a jamais imaginé avoir la possibilité de sortir avec une star ? Ne dites pas non, je ne vous croirais pas. Néanmoins, l’envers de cette fausse relation est très hasardeux, elle est tombée sur la personne prête à tout pour se faire connaître plus.

 Pourtant Jackie a aussi certaines réactions excessives, comme sa capacité trop tête en l’air, qui m’ont souvent agacée. Mais bon je lui pardonne vite ses égarements car c’est typiquement le genre de femme à se retrouver dans des histoires pas possibles puis au final qui arrive à avoir son happy end.

Un livre destiné à un public féminin (même si je ne vous exclus pas, messieurs), qui détend et permet de passer un bon moment sans se casser la tête que je recommanderais de lire entre deux lectures plus fastidieuses. Une histoire très drôle et rafraîchissante dont on se délecte jusqu’à la fin.

 Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#C

26 octobre 2016

Chronique : Maclain, Tome 1 : Retour à Glasgow

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 12 h 44 min

maclain,-tome-1---retour-a-glasgow-756681-264-432

Titre : Maclain, Tome 1 : Retour à Glasgow
Auteur : Karen Ranney
Date de sortie : 1 mai 2016
Thèmes : Veuve,Premier amour, Romance historique
Prix : 7€50 Format Broché
Maison d’édition : Harlequin, collection Victoria
Note : 8/10

Résumé :

Lorsque Glynis revient à Glasgow après la mort de son mari, elle n’a plus rien de la jeune fille vive et spontanée qu’elle était autrefois. A Washington, elle a appris à tenir sa langue et à maîtriser ses émotions, en digne épouse de diplomate. Elle n’aurait jamais cru qu’à son retour au pays, et surtout au contact de son premier amour, devenu un homme d’affaires florissant, son tempérament d’Ecossaise se réveillerait et mettrait en péril la délicate mission qu’on lui a confiée…

Mon avis :

Encore petite fille, Glynis MacLain est tombée amoureuse de Lennox Cameron, le meilleur ami de son grand frère. Fougueuse, intrépide, toujours joyeuse, elle voulut avouer son amour au jeune homme très tôt. Malheureusement, au fil du temps, il devient un ami pour lequel une adoration secrète embrume la vie de Glynis, qui alors n’était aux yeux de Lennox que sa presque deuxième petite sœur.

Plus tard, à l’adolescence, lors d’une des nombreuses soirées mondaines où Glynis avait été invitée, elle décida de mettre un terme à toutes ces cachotteries en se jetant au cou de Lennox, lui offrant un baiser des plus doux. Ce même soir, c’est avec le cœur en mille morceaux qu’elle découvrit la future femme de Lennox pendue à son bras.

Blessée, Glynis part pour l’Amérique, où elle y rencontrera son époux. Sept années se sont écoulées depuis son départ. À présent âgée de 26 ans, elle foule de nouveau les terres de Glasgow, avec comme bagage un lourd secret en plus de la mort prématurée de son mari.

Un retour des plus fracassants qui engendrera bien des questions sur le pourquoi de sa fuite et de son irrévocable changement de personnalité.

Avant de vous parler du roman, je veux vous dire un mot sur la couverture que je trouve sublime et mystérieuse, elle m’a attirée dès que j’ai posé les yeux dessus.

Grande fan des romances historiques, je n’en avais jamais lu se déroulant à cette époque de l’Ecosse et des États-Unis. Ici nous sommes en 1862, au beau milieu de la guerre de Sécession en Amérique et du blocus en Ecosse.

Deux événements qui ont mis à mal les deux continents que l’auteur a choisis comme base d’histoire. Des faits rudement bien incorporés, des détails non négligeables qui auront toute leur importance dans le déroulement de l’intrigue que j’espérais plus phénoménale.

J’ai apprécié cette romance pleine de rappels historiques. La plume de Karen Ranney, qui fut une découverte, est plaisante malgré quelques longueurs considérables au début.

Le côté romance n’est pas mis à mal, Glynis et Lennox nous offrent une passion grandissant lentement avec des rebondissements de part et d’autre.

Les flash-back qu’effectue l’auteur pour nous présenter la Glynis d’avant prouvent que la jeune femme a réellement changé, ce que j’ai trouvé dommage, je la préférais davantage dans sa jeunesse. Heureusement que Lennox sera là pour la faire sortir de sa bulle érigée autour d’elle depuis bien trop longtemps. Néanmoins, j’en attendais plus de Lennox, il est parfois tellement mou et long à la détente.

En conclusion,

Ce roman n’est pas le meilleur que j’ai lu dans ce genre. Certes j’ai passé un assez bon moment avec Glynis, Lennox et leur entourage, mais ils ne m’ont pas fait chavirer comme je l’espérais.

Merci aux éditions Harlequin pour ce service presse.

#C

123
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes