Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

12 janvier 2017

Chronique : Vestiges, Tome 1 : La Reine Oubliée

Classé dans : Chroniques,Éditions Anyway — Clarisse @ 19 h 40 min

vestiges,-tome-1---la-reine-oubliee-825414-250-400

Titre : Vestiges, Tome 1 : La Reine Oubliée
Auteur : Rose Royl
Date de sortie : 3 novembre 2016
Thèmes : Amour,Réincarnation,Fantastique
Prix : 15€90 Format Broché
Maison d’édition : Anyway, collection Fantastique
Note : 9/10

Résumé :

Cassie Prédier, 16 ans, sent que son monde a changé. Imperceptiblement. Inscrite depuis peu à l’Institut Privé du Sacre, Cassie découvre vite qu’elle évolue au sein des privilégiés et que parmi eux, se trouve une classe élitiste, l’inaccessible Classe A.
Alors pourquoi certains des élèves de cette classe – tels Salomé et le beau Evon – s’intéressent-ils à elle ? Qui est cette magnifique jeune femme que seule Cassie peut voir et avec qui elle se sent inextricablement liée ? Cassie sent que son monde va changer. Définitivement.

Et si vos désirs étaient des ordres ? Dans ce cas, prenez garde à vos souhaits.

Mon avis :

Cassandre alias Cassie, 16 ans et parisienne, a vécu une véritable tragédie il y a peu. Ses parents ont été victimes d’un accident de voiture dont elle est la seule à sortir en un seul morceau.

Aujourd’hui sortie du coma, elle s’isole, sous le choc de la nouvelle. Gilly, sa tante et tutrice, va bientôt l’emmener avec elle direction les côtes Bretonne afin que sa nièce puisse revivre après le drame.

D’abord peu joyeuse à cette nouvelle, un nouveau départ pour une nouvelle vie ne fera pas de mal à Cassie. Ce à quoi elle ne s’attend pas un instant, c’est l’aventure qu’elle va partager avec des camarades de son nouveau lycée, un endroit très particulier qui abrite des élèves tout aussi particuliers. Avec ces nouvelles rencontres et la complicité qu’elle nourrira avec certains étudiants, la jeune femme découvrira de nouvelles choses sur elle.

Avec une couverture qui accroche et un résumé qui ne dévoile rien de ce qu’est le contenu du récit, il y avait de quoi piquer à vif ma curiosité.

Rose Royl pose rapidement les bases de son histoire. Elle donne un brin d’air frais au côté fantastique du roman en mélangeant à son récit les rois de notre Histoire et des touches de la mythologie avec cette plume nette et emportante.

En plus des thèmes qui sont bien exploités par l’auteur, j’ai adoré suivre la reconstruction de Cassie, moi qui avait peur de me retrouver face à une adolescente complètement brisée et déchirée par la fatalité. J’ai été surprise de ne pas la voir s’apitoyer sur son sort, au contraire, elle surpasse le choc en se créant un nouvel avenir dans son nouveau lycée qui lui donnera l’opportunité d’avoir de nouveaux amis qui au début lui paraissaient assez bizarres.

Même si les amis de Cassie sont des personnages secondaires, ils sont des pièces obligatoires pour le bon déroulement de l’histoire, ils ont tous un rôle à jouer sans pour autant être de trop, l’auteur a su les ajouter avec finesse au destin de son héroïne.

En bref, un premier tome qui m’a étonnée et conquise, Rose Royl a su me faire entrer dans son univers hors du commun en me proposant un monde fantastique facile d’accès (c’est plutôt un roman jeunesse qui ma foi est tout public) et différent de ce que j’ai pu lire précédemment. Son écriture fluide et précise ne gâche en rien son talent qui je dois l’avouer a failli me faire déclencher mon dernier coup de ❤ de l’année 2016. En refermant « La reine oubliée », je n’avais plus qu’une seule interrogation : à quand la suite ? Qui j’espère sera tout aussi bonne.

Merci aux éditions Anyway pour ce service presse.

#C

2 janvier 2017

Chronique : The Korsican

Classé dans : Chroniques,Éditions Anyway — Clarisse @ 14 h 40 min

the-korsican-765015-264-432

Titre : The Korsican
Auteur : Alexandra Lanoix
Date de sortie : 20 octobre 2016
Thèmes : Romance, Tueuse à gages
Prix : 15€90 Format Broché
Maison d’édition : Anyway Editions
Note : 9/10

Résumé :

Kali, tueuse à gage impitoyable et sans émotions, travaille pour l’une des plus grandes organisations de malfaiteurs des Etats-Unis. Violée et laissée pour morte quand elle avait 16 ans, elle n’a qu’un seul but, retrouver ses agresseurs et se venger. Malgré son manque d’empathie envers les autres, elle fera la rencontre d’un Escort Boy du nom de Joseph qui bouleversera le cours de sa vie et de son cœur. Est-ce que l’amour peut vous rendre meilleur et vous faire retrouver le chemin de la rédemption ?

Mon avis :

Kali « c’est sous ce nom qu’on la connait », 35 ans est une tueuse à gage, je dirais même plus, extrêmement douée, elle est la meilleure dans tous les domaines qui touchent le meurtre. En effet, dénuée de toute émotion et aimant le travail bien fait, la jeune femme ne loupe jamais sa cible. Qu’importe la dureté de son contrat, la croix qui est dessinée dans le dos de sa future victime se retrouvera vite perforée d’une de ses lames ou d’une de ses balles venant de son petit arsenal privé.

Toutefois, rien ne la prédestinait à cette existence sordide. C’est à l’âge de 16 ans que sa vie fut anéantie par deux enflures : violée, tabassée et laissée pour morte après que ces deux hommes eurent profité de son innocence. C’est grâce à Franck, un être peu recommandable, qu’elle réussit à survivre. En la prenant sous son aile pour la briser puis la remodeler lors d’un entrainement horrible, il fit d’elle une tueuse sanguinaire, insensible, acharnée qui utilise des escort boys comme distraction lors de ses temps morts entre deux missions.

Un soir, alors qu’elle avait commandé l’un de ces messieurs pour remplir ses besoins sexuels, c’est le jeune Joseph qui lui fut envoyé par l’agence. Doux et pipelette, celui-ci va créer une faille dans la carapace en fer forgé de Kali. Il lui procurera de troublantes émotions. Et si Joseph était son véritable salut ?

Avec une couverture qui colle à son histoire,  je qualifierais ce roman d’excellent, il a surpassé tout ce à quoi je m’attendais.

L’auteur m’a dès le début embarquée dans cette vie peu commune qu’est celle de Kali, notre unique narrateur. On vit au travers de ses paroles. D’abord, elle nous explique son effroyable transformation en arme de guerre. Les scènes que nous évoque Kali m’ont donné des frissons, j’en tremblais de peur. Franck est inhumain, je le déteste, je ne comprends pas que l’on puisse infliger autant de souffrance à une personne juste pour en faire ce que l’on veut d’elle.

Après la découverte de sa renaissance, nous suivons Kali dans ses prises de risques au quotidien pour tuer ceux qu’on lui disait. N’éprouvant aucune émotion, le meurtre est pour elle une chose simple. Cette fois j’avais l’impression d’être dans un film d’action, les descriptions sont tellement réalistes, je n’ai pas eu un instant le temps de respirer car tout s’enchaîne très vite. C’est bien travaillé, on n’a pas le temps de s’ennuyer, on crapahute avec notre tueuse.

Pour le côté «  romance » (car oui nous sommes en plein dans une Dark Romance, un style que j’ai découvert il y a peu de temps et qui je dois l’avouer a un certain charme), honnêtement, je n’y croyais pas totalement, surtout à la première rencontre de Kali et Joseph qui s’était terminée froidement.
L’auteur a su intégrer l’amour dans la vie trépidante de son héroïne qui au début n’avait plus le moindre ressenti, elle était creuse à ce niveau. C’est au fil de leurs échanges que j’ai vu Kali changer, Joseph ne la laisse plus indifférente, elle est moins glaciale…

La seule remarque négative que je ferais sur The Korsican est sa fin démoniaque. Je l’avais pressenti aux dix dernières pages, je me doutais que l’auteur n’allait pas conclure son roman par un Happy End. Cette fin est affreuse, je sentais les larmes monter à mesure que je m’en approchais.

En bref,

Alexandra Lanoix a su capter dès les premières lignes mon attention en m’embarquant dans cette Dark romance bourrée d’action. Je savais de quoi elle était capable en tant qu’écrivain en ayant lu « L’amour en G ». Je dois dire qu’elle m’a bluffée, je ne m’attendais pas à accrocher aussi rapidement et facilement à son nouveau livre. Ce roman est un vrai régal et j’ai pris énormément de plaisir à le lire.

Merci aux éditions Anyway pour ce service presse.

#C

29 juin 2016

Chronique : L’Amour en G

Classé dans : Chroniques,Éditions Anyway — Clarisse @ 14 h 53 min

l-amour-en-g-675724-250-400

Titre : L’Amour en G

Auteur : Alexandra Lanoix

Date de sortie :  22 Janvier 2016

Thèmes : Amour, Triangle amoureux

Prix : 15€90 Format Broché

Maison d’édition : Anyway Editions

Note : 7/10

 

Résumé :

A Londres, lors d’une soirée chez sa meilleure amie, Stéphanie a un véritable coup de foudre pour le beau James, un mannequin gay. Il est difficile de croire qu’une histoire d’amour pourrait naître entre eux, et pourtant…
Pour essayer de vivre de sa passion, la musique, elle va devoir composer avec Greg, un chanteur sur le déclin qui veut revenir sur le devant de la scène. Charmé dès leur rencontre par Stéphanie, il fera tout pour la conquérir et perturber ainsi la vie amoureuse et chaotique de la jeune femme.
Un triangle amoureux qui vous transportera sur un fond de musique jazzy.

 

Mon avis :

 

Stéphanie a toujours été malchanceuse en amour. Pourtant romantique dans l’âme (une qualité qui lui est bénéfique dans son travail de compositrice musicale), la jeune femme a connu de belles déceptions avec la gente masculine : elle a le don de s’enticher des mauvais types, d’où son état de célibat très avancé et critique !

Invitée à une soirée organisée par sa meilleure amie Lydia (l’opposé de notre héroïne, c’est une consommatrice compulsive d’hommes, elle prend puis jette pour passer au suivant), Steph accroche son regard sur un beau brun, elle a de bons goûts parfois car ce charmant ténébreux s’appelle James, il est mannequin, possède un sourire désarmant… Vous me direz, il doit y avoir une entourloupe dans le coin, eh bien OUI, James est gay.

Peu effrayée à la découverte des préférences de son nouveau coup de foudre, Stéphanie décide de se lier d’amitié, voire plus, avec cette star des shooting photos. La compositrice se laisse bercer par ses illusions d’une possible histoire commune avec son nouveau best friend, même s’il ne lui a rien fait croire.

Tout est bien dans le meilleur des mondes, jusqu’à l’apparition de Greg. Ce chanteur à la recherche de renouveau flashe de suite pour sa nouvelle collaboratrice, il est prêt à tout pour semer la zizanie et récupérer le cœur de Stéphanie.

Sa vie amoureuse était d’une telle platitude il y a encore deux mois, mais aujourd’hui Stéphanie doit faire un choix entre deux prétendants, choix qui risque bien de vous surprendre !

Je ressors de ma lecture mitigée.

J’ai eu un mal fou à rentrer entièrement dans l’histoire, j’avais plus l’impression de la survoler, il a fallu l’arrivée du personnage de Greg pour qu’il y ait des touches épicées et que je sois vraiment dedans. L’idée du triangle amoureux m’avait poussée à demander ce roman en service presse à l’auteur, et je suis surprise des tournures qu’ont pris les événements, je trouve que Stéphanie s’en tire bien.

Alexandra Lanoix est une découverte livresque pour moi, je ne regrette pas de l’avoir lue. Si vous recherchez une romance avec de grosses complications et des virages à 180° sur un fond de Jazz, j’ai le roman fait pour vous.

 

#C

 

12 mai 2016

Chronique : A deux pas de chez toi

Classé dans : Chroniques,Éditions Anyway — Clarisse @ 18 h 12 min

a-deux-pas-de-chez-toi-706668-250-400

Titre : A deux pas de chez toi
Auteur : Adeline Dias
Date de sortie :  4 Avril 2016
Thèmes : Rencontre amoureuse,Romance Contemporaine, Voisins
Prix : 12€90 Format Broché
Maison d’édition : Anyway Editions
Note : 8,5/10

Résumé : 

Anaïs et Ludovic sont voisins.
Tout aurait été plus simple si ces deux-là n’étaient pas attirés l’un par l’autre.
Et si Prince, le chat de la jeune femme, n’avait pas décidé de s’en mêler. Mais le matou s’est bel et bien mis en tête de les pousser dans les bras l’un de l’autre.
Seulement, les aléas de la vie, le caractère des Humains et leurs sentiments ne vont pas l’aider dans sa tâche. Les félins sont têtus… heureusement.


Mon avis : 

Anaïs, vendeuse de produits de luxe, vit avec son adorable minet, Prince. Seule depuis trop longtemps à cause de certains éléments du passé, le matou a décidé de présenter sa maîtresse comme il se doit à leur nouveau voisin : Ludovic.

Ludovic est grand, beau brun et très dragueur : les conquêtes, ça le connaît. Néanmoins, quand Prince pousse Anaïs dans les bras de celui-ci, le jeune homme semble se calmer.

Alors qu’Anaïs reprend confiance en elle et se laisse charmer par son beau voisin, un dur rappel de son ancienne vie va remettre en jeu toute cette relation… Vous n’imaginez même pas comment Prince désapprouve. Cette boule de poils à du caractère et elle nous le prouve !

Une romance mignonne et légère !!

L’auteur a vraiment eu une excellente idée en intégrant un point de vue original, celui de Prince, le chat, et d’en faire l’un des personnages principaux, omniprésent et qui rajoute de la joie dans cette courte histoire. Enfin l’un de nos compagnons de vie favoris mis en avant dans une romance.

Mon premier livre de cet auteur, j’apprécie sa plume, nette et précise ! 

J’ai passé des moments très agréables avec les personnages, même si l’histoire est assez expéditive, elle nous offre un temps mort entre deux gros pavés… Le seul gros point négatif que j’aurais à soulever : le personnage de Ludovic manque d’aboutissement, j’aurais apprécié d’avoir plus d’informations sur lui.

Merci aux éditions Anyway pour ce service presse.

12

 

#C

 

 

9 mars 2016

Chronique : Matt et Sara

Classé dans : Chroniques,Éditions Anyway — Clarisse @ 8 h 45 min

matt-et-sara-699874-250-400

Titre : Matt et Sara
Auteur : Ema T.
Date de sortie : 3 novembre 2015
Thème : Romance Contemporaine 
Prix : 2€99 Format Kindle
Maison d’édition : Anyway Editions
Note : 7,5/10

Résumé : 

Matt entretient une relation amicale avec Sara. Bien vite, il comprend que cette relation va bien au-delà. C’est confiant qu’il s’apprête à le lui avouer, mais la vision de son meilleur ami sortant de chez celle qu’il aime, va bouleverser ses plans et sa vie, leur vie.La fuite, le manque de confiance en soi, le passé qui peut bouleverser une personne au point de ne plus pouvoir raisonner normalement… vont jalonner son histoire.Une nouvelle à lire un pot de glace sur les genoux.


Mon avis :

Matthew Forester, un beau blond du style surfer, a un véritable manque de confiance en lui, c’est pour cela qu’il passe de filles en filles chaque soir, sort beaucoup avec ses amis et prend le plus possible sa planche de surf ! Enfin, ça c’était jusqu’à Sara, une jeune femme qui a débarqué dans sa vie il y a 8 mois et dont il s’est vite épris… Mais Sara ne connait en rien ses sentiments, voilà pourquoi Matt a enfin décidé de se déclarer.

Malheureusement, un quiproquo plus que simple va mettre son plan en dérision, Matt prend son envol et disparaît sans laisser une seule trace derrière lui…

Quel événement a pu faire fuir Matt ? Reverra-t-il la femme qui a changé sa vision de l’amour ? Que lui réserve son avenir ?

Une nouvelle hyper méga courte, en effet elle fait une vingtaine de pages tout au plus, on rentre directement dans le vif du sujet et on n’a pas tellement le temps de vraiment apprécier les personnages, l’histoire est très expéditive !

L’histoire est bien sans être flamboyante, je pense qu’elle plaira à toutes les fans de romances qui se finissent bien. 

Merci à Anyway éditions pour ce service presse.

 12

#C 

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes