Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

26 novembre 2016

Chronique : Le petit livre du coloriage

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout — Clarisse @ 12 h 03 min

9782501112970-001-X_2

Titre : Le petit livre du coloriage
Date de sortie : 6 janvier 2016
Thèmes : Coloriage antistress
Prix :  4€95 Format Broché
Maison d’édition : Marabout, collection Loisirs créatifs
Note : 9/10

Mon avis :

Qui dit week-end dit détente. Aujourd’hui je vais vous parler d’Art thérapie, plus précisément du coloriage anti-stress. Vous me direz ce n’est pas une grande nouveauté, il y a des centaines de cahiers qui sont sortis depuis un bon bout de temps sur le sujet. J’ai des amies qui en sont dingues, je me suis laissée tenter lorsque l’on m’en a proposé à essayer, lors du lancement d’une nouvelle collection sortie en janvier dernier chez les éditions Marabout.
Le seul hic qui se glisse dans mon article, c’est que j’ai reçu ces petites merveilles il y a presque 1 an…

Pourquoi avoir attendu autant de temps pour vous en parler ?

Tout simplement, j’ai commencé l’un des trois cahiers il y a de cela 7/8 mois, puis j’ai complètement mis de côté le sujet pour me consacrer à mes lectures.
Cette semaine, ne sachant pas quoi faire de quelques heures que j’avais de disponibles, je me suis dit : une après-midi coloriage tranquille devant les films de Noël qui passent en boucle à la TV me fera une bonne pause.

Ayant reçu 3 cahiers de leur part sur plusieurs thèmes, je ne savais pas par où reprendre. J’ai choisi celui de la « Nature » et je dois dire que je me suis bien amusée. En l’espace de 3-4 heures, j’ai colorié 4 dessins dont je suis fière. Je vous montre juste en-dessous ceux que j’avais commencés précédemment  ↓

20161126_114838

************

20161126_115009

************

20161126_115154

Le fonctionnement du cahier est original. En ayant feuilleté plusieurs en papeterie ou en grande surface, ceux-là sont composés différemment.

Pour chaque dessin qui se situe tout à droite du cahier, à sa gauche il y a des proverbes ou dictons qui y sont associés, des sortes de mantras qui nous suivent tout au long du coloriage en cours…

Screenshot_20161126-120506

En plus d’avoir les dessins prêts à être coloriés, chaque cahier a deux guides des couleurs en début et fin du cahier, qui vous expliquent ce que chaque couleur représente.

20161126_115129

20161126_114630

Une collection qui est composée de 16 cahiers aux thèmes différents (coeurs, oiseaux, Japon, etc.). Vous l’avez compris, il y a une grande possibilité de choix.
Le cahier à l’unité ne coûte que 4€95 (je pense qu’il faut ajouter des frais de port si l’achat est fait via le site de la maison d’édition), il est composé d’une bonne soixantaine de dessins. Le rapport qualité/prix est très bien. Pour ma part, je ne le trouve pas du tout excessif par rapport à ceux que j’ai pu voir ailleurs.

Je recommande avec plaisir cette collection « petit livre à colorier & pensées à méditer », des loisirs créatifs à moindre coût qui raviront les débutants ou experts en la matière.

Merci aux éditions Marabout pour ces services presse.

#C

20 novembre 2016

Chronique : Songs of Submission, Tome 1 : Supplie, séduis, obéis

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout — Clarisse @ 21 h 56 min

songs-of-submission,-tome-1---supplie,-seduis,-obeis-780243-264-432

Titre : Songs of Submission, Tome 1 : Supplie, séduis, obéis
Auteur : C.D. Reiss
Date de sortie : 25 mai 2016
Thèmes : Sado-masochisme, Sexe
Prix :  7€50 Format Broché
Maison d’édition : Marabout, collection Red Velvet
Note : 5/10

Résumé :

Sensuelle, rayonnante, Monica aux prises entre son petit boulot de serveuse et le souvenir douloureux de son ex, Monica s’escrime afin de percer sur la scène musicale très « select » de L.A.
 
Un jour, pendant son service, elle renverse un verre sur Jonathan, qui n’est autre que le richissime propriétaire du club où elle travaille. Dès lors, celui-ci n’a de cesse de la séduire. Monica a été mise en garde au sujet de ce séduisant millionnaire au cœur brisé, célèbre pour ses conquêtes aussi nombreuses qu’éphémères, et son penchant pour les femmes soumises. Mais résistera-t-elle longtemps à la tentation ? Et saura-t-elle respecter les règles du jeu ?

Mon avis :

Entre eux, tout est clair depuis le départ : il n’y aura que du sexe. Rien de plus.

C’est comme ça que nous rencontrons Monica, qui partage son emploi du temps entre son job de serveuse et son envie débordante d’être chanteuse. Entourée d’amis qui comptent beaucoup pour elle, elle essaye de trouver le manager qui fera d’elle une star de la chanson.

C’est lors de l’un de ses services en salle qu’elle rencontre Jonathan, un croqueur de femmes milliardaire qui vit très mal son divorce avec Jessica, la soi-disant femme de sa vie.

Dès son premier échange avec Monica, Jonathan sent un courant électrique qui le submerge. Sachant déjà ce qu’il pourrait faire à la jeune femme avec son penchant de dominateur, il l’entraîne dans une folle passion.

Et c’est en faisant aveuglément confiance à son partenaire que la jeune femme laisse son corps entre les mains de son amant pour le suivre les yeux fermés dans un monde de plaisir oublié. De rappel en découverte de ce que sont les rapports intimes, chacun ne laissera l’autre l’approcher que lors de leurs étreintes torrides.

Avec un titre aussi révélateur, je me doutais bien que le premier tome de la saga « Songs of Submission » serait basé sur une relation brûlante entre un dominateur et une soumise.
Je suis déçue par ce premier volet qui manque terriblement d’engouement et de sentiments.

J’ai compris qu’entre eux, il n’est question que de sexe, d’évasion et d’oubli mais on ne sait même pas le strict minimum sur les deux héros. Papoter sur l’oreiller ou ailleurs, ce n’est pas leur priorité, mais nous lâcher deux ou trois informations en plus ne m’aurait pas dérangée, bien au contraire.

Monica m’a paru tête en l’air, sans conviction, elle se fait bientôt manipuler comme une marionnette et ça ne la choque pas.
Et Jonathan m’a paru lointain et sans intérêt. À part jouer le dominateur et éponger sa grande peine amoureuse, je ne vois pas trop ce que j’ai appris de plus sur lui. Ah si, il est riche, autant pour moi.

Je reproche à l’auteur d’avoir clairement négligé le manque de profondeur dans ses personnages.
Par contre, elle a su jouer avec son écriture pour rendre son récit hot, limpide. La description de ses scènes érotiques, souvent dotées de mots crus, relève le niveau du roman.

C’est avec un ressenti mitigé que je referme ce premier tome. Lirai-je la suite ? Pourquoi pas s’il y a bien plus de profondeur entre Monica et Jonathan !

Merci aux éditions Marabout pour ce service presse.

#C

10 novembre 2016

Chronique : Un nouveau souffle

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout — Clarisse @ 13 h 07 min

un-nouveau-souffle-781348-250-400

Titre : Un nouveau souffle
Auteur : Sara Fawkes
Date de sortie : 1 juin 2016
Thèmes :  New Adult, Passion
Prix : 7€50 Format
Maison d’édition : Marabout, collection Red Velvet
Note : 3/10 & 7.5/10

Résumé :

Comment en suis-je arrivée là ? »  C’est une question que Lacey St. James se pose tous les jours. Contrainte d’élever son petit frère dans un mobile-home, elle a un job sans avenir dans un supermarché, un ex-petit copain qui la harcèle, une mauvaise réputation et aucune perspective que les choses changent. Et puis elle rencontre Everett Ward. Il va changer sa vie. Everett est un marginal qui fait du « house sitting » dans une maison familiale sur la côte. Pour une raison que Lacey ignore, elle le captive totalement et a l’air déterminé à lui montrer que la vie peut lui offrir bien plus que ce qu’elle pourrait espérer, si seulement elle avait foi en elle. Lacey a désespérément envie de lui faire confiance, mais que se passera-t-il quand elle découvrira que tout ce qu’il lui a dit n’était que mensonges ?

Mon avis :

Lacey St James a une vie pourrie. Elle est issue d’une famille détestable au possible, à cause de la façon égoïste qu’ont ses membres de faire de la jeune femme un porte-monnaie vivant. Lacey ne leur sert qu’à payer les factures avec le maigre salaire qu’elle touche chaque mois en allant travailler dans le supermarché de la petite ville où ils habitent, un job dans lequel elle n’a aucune espérance d’évolution. Rajoutez à ce cocktail amer un ex-copain complètement fou qui la prend pour une prostituée (je pèse mes mots) et vous avez compris qu’un avenir radieux ne lui pend pas au nez.

Jusqu’à l’arrivée d’Everett, un jeune homme hors du commun qui semble avoir de lourds secrets derrière lui et une existence aussi ridicule que celle de Lacey. Il vit dans des maisons inoccupées par leurs propriétaires et se contente d’une vie de bohème. Allez savoir pourquoi, dès sa rencontre avec Lacey, il se trouve fasciné par elle et décide de prendre soin d’elle. Mais est-il celui qu’il prétend ? Peut-elle se reposer sur lui ? Lacey apprendra à ses dépends que les apparences sont parfois trompeuses.

Belle déception !

Le résumé n’est en rien le reflet de ce roman.
Lacey est bien moins fragile et désespérée que j’ai pu le croire au début de ma lecture. Elle a fait seule les choix qui l’ont fait arriver là où elle était avant sa rencontre avec Everett, personne ne l’a obligée à sortir avec un mec louche et à quitter l’école pour trouver ce job sous-payé.

D’accord, on ne choisit pas sa famille (qui dans ce cas est une vraie plaie), mais elle ne cherche pas à s’en échapper. Sa seule occupation c’est de sortir, ça elle connait très bien : courir de soirée en soirée, boire et plus pour oublier dans quoi elle est empêtrée, sur ce sujet beaucoup auraient du mal à la battre. Elle m’a exaspérée, j’avais juste envie de la secouer pour qu’elle comprenne que c’est maintenant qu’elle doit se réveiller pour que sa vie change.

Pour Everett, mon jugement est difficile. Je ne l’ai pas totalement cerné, il traine derrière lui des casseroles plus grosses que les résidences qu’il squatte. J’ai porté plus d’attention à ses faits et gestes que ceux de Lacey, je suis restée bouche bée en découvrant… Enfin, son plus gros secret. Je pense que l’auteur aurait dû développer son histoire autour de lui plutôt que de mettre Lacey en personnage principal.

Je ne peux pas dire que je me sois plongée dans ce roman avec avidité, je l’ai survolé sans m’attacher aux personnages. Lacey m’énerve en permanence, sa famille est insupportable et Everett cache trop de choses pour un seul homme.

Je ressors de ma lecture déçue d’avoir perdu le temps que je lui ai accordé. Moi qui m’était fiée aux avis élogieux sur ce roman, je m’étais dit qu’il allait me plaire, je ferai plus attention la prochaine fois. Un énorme flop pour moi, pourtant j’avais apprécié la créativité et la sensualité que dégage la plume de Sara Fawkes lors de ma lecture de son autre roman, « Tout ce qu’il voudra ».

La seule chose que je ne peux reprocher à « Un nouveau souffle », c’est sa couverture énigmatique et girly avec le rose éblouissant.
 
Merci aux éditions Marabout pour ce service presse qui ne m’a pas convaincue.

#C

On ne peut pas dire que Lacey ait une vie toute belle, toute rose. Un univers familial hostile, elle vit dans un mobil home avec sa mère, sa grand-mère et son petit frère. Elle travaille comme caissière avec une chef qui la déteste et elle a un petit ami totalement cinglé. Elle fait des erreurs de parcours (comme tout le monde) et si on se pose la question de savoir pourquoi elle ne cherche pas à se sortir de là, on comprend vite qu’elle a tout simplement abandonné. Un choix certes difficile à comprendre, mais qui sommes-nous pour lui jeter la pierre? Et au fil des pages on comprend pourquoi et je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que j’aurais sûrement réagis de la même façon. 

Everett quant à lui m’a plu dès le départ. Il ne cherche pas à pousser Lacey dans ses retranchements, il l’a tiré vers le haut tout en douceur et sans la brusquer. À l’origine il est ici pour faire du home sitting dans une maison de riche. Sauf que lui aussi cache ses petits secrets, et pas des plus faciles à porter. Malgré tous il fera tout pour Lacey. Un homme qui m’a beaucoup touché. 

On peut sans aucun souci dire que l’auteur aborde des sujets qui ne sont pas toujours facile à traiter. J’ai d’ailleurs trouvé dommage qu’elle n’accentue pas certains points pour donner un peu plus de profondeurs à cette histoire. Alors certes je me suis attachée à nos personnages et j’ai eu mal pour eux à plusieurs reprises, mais j’ai malheureusement eu l’impression que l’histoire était traitée en surface et qu’elle aurait mérité d’être plus développé. 

J’ai malgré tout apprécié ce petit moment de lecture (il se lit assez rapidement), l’écriture est agréable, mais il m’a manqué cette petite profondeur qui m’aurait permis de faire grimper ma note. 

Je vous conseille tout de même cette lecture qui vous fera passer un bon moment et qui fait aussi du bien en nous montrant un homme avec ces faiblesses, mais qui avant tout fait passer le bien-être de la fille qu’il aime avant le sien. 

Merci aux Éditions Marabout pour ce service presse

#Milie

8 novembre 2016

Chronique : Pari entre amis, tome 2 : Pari entre amants

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout — Clarisse @ 13 h 50 min

pari-entre-amis,-tome-2---pari-entre-amants-838353-250-400

Titre : Pari entre amis, tome 2 : Pari entre amants
Auteur : Pauline Libersart
Date de sortie : 6 juillet 2016
Thèmes : New Adult,Romance, Pari
Prix : 7€50 Format Broché
Maison d’édition : Marabout, collection Red Velvet
Note : 8,5/10

Résumé :

Alors que leur relation est officielle depuis peu de temps, Joshua et Ashley décident d emménager ensemble à New York. Mais entre compromis et concessions, mener de front leurs vies amoureuse et professionnelle se révèle beaucoup plus difficile qu ils ne l auraient cru. Alors qu Ashley est déstabilisée par l engouement autour de Josh et sa célébrité grandissante, ce dernier se sent exclu du milieu universitaire et élitiste dans lequel elle évolue. Sans compter Russell, l ex-fiancé d Ashley décidé à la reconquérir…
Disputes, malentendus, jalousie, incompréhension… Tout semble se liguer pour les éloigner l’un de l’autre. Sera-t-il possible d’entretenir le désir et de sauvegarder la complicité qui unissaient les deux amis devenus amants ?

Mon avis :

Nous avons quitté précédemment Josh et Ashley, réunis après des débuts difficiles.
Ashley est de retour sur New York, la ville où elle a commencé à construire sa vie personnelle et professionnelle. Malgré la distance qui la sépare de son amoureux Josh, la jeune femme ne veut pour rien au monde quitter cette bulle qu’elle s’est créée. Fou de sa belle, Josh prend son courage à deux mains et décide de tout plaquer pour la suivre dans la ville qui ne dort jamais.

Une cohabitation qui démarre bien malgré quelques petites manies dont n’arrive pas à se passer Alshey, mais bon elle est maintenant auprès de celui qu’elle aime alors tout cela peut bien passer au second plan. Il faut leur laisser du temps pour qu’ils arrivent à trouver leur nouvelle place.

Sauf que le travail d’Ashley lui prend énormément de temps, donc elle laisse trop Josh livré à lui-même dans cette ville dont il est étranger. Surtout que c’est tout de suite qu’il a besoin d’elle : il s’apprête à réaliser l’un de ses rêves d’artiste et la jeune femme n’a pas l’air de trop s’en préoccuper.
C’est avec ces petites accumulations de broutilles que les choses se corsent entre eux, des tensions naissent pour faire de beaux dégâts.

J’ai eu du mal à comprendre pourquoi Ashley mettait de côté aussi souvent Josh, pourquoi elle n’osait pas avouer à ses collègues qu’il faisait partie de sa vie. D’accord, elle a eu des soucis par le passé à cause de son ex, mais Josh n’est pas comparable a ce minable. Il lui offre sans condition son cœur sur un plateau en or, mais madame n’a pas les yeux assez ouverts pour comprendre tout ce qu’il fait pour elle. J’avais envie de la secouer et de lui dire : réveille-toi, tu vas le perdre !

Quant à Josh, cet homme est d’une douceur et d’une patience insoupçonnées. Il laisse libre cours à ses émotions, il travaille beaucoup sur lui pour paraître au mieux face au regard des autres et il se courbe sans limites pour faire plaisir à celle qu’il aime. Il a tout du prince charmant sans l’armure et le fidèle destrier. Je l’adore.

Dans cette suite, nous arrêtons de survoler l’histoire d’amour qui se déroule entre Ashley et Josh. On entre plus en profondeur dans leur passion, on apprend qu’il faut mettre chacun de son côté de l’eau dans son vin pour construire quelque chose de solide.

Je me suis vite laissé accaparer par toutes les turbulences qui règnent au sein de leur amour. Emportée par la plume de Pauline Libersart, toujours d’une limpidité et d’un érotisme exquis, je termine ce second volet avec l’envie d’enchaîner immédiatement sur le dernier tome de cette trilogie, je veux savoir ce que leur réserve l’avenir.

Merci aux éditions Marabout pour ce service presse.

#C 

12 août 2016

Chronique : Paris entre amis,Tome 1 : Paris entre ami

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout,Partenaires — Clarisse @ 14 h 02 min

 

pari-entre-amis,-tome-1---pari-entre-amis-782118-250-400 (1)

 

Titre : Paris entre amis,Tome 1 : Paris entre ami
Auteur : Pauline Libersart 
Date de sortie : 1 juin 2016
Thèmes : Pari,Sexe, Amitié
Maison d’édition : Marabout collection Red Velvet
Prix : 6€90 Format Broché 
Note : 8/10 & 9/10

Résumé  :

Après avoir rompu ses fiançailles, Ashley se réfugie chez ses parents où elle renoue le contact avec ses amis de lycée. 
C’est ainsi qu’elle retrouve celui qui avait été son meilleur ami : Joshua. De l’adolescent petit, boutonneux et timide, elle ne reconnaît plus rien. Il est devenu un homme diablement sexy et entreprenant. 
Désespérée, humiliée par la trahison de son fiancée, elle se confie à lui, plus que la tromperie, ce sont les paroles assassines de son ex qui l’ont meurtrie : « Tu es un glaçon. Tu es frigide. »
Joshua lui propose alors un pari : lui prouver qu’elle peut prendre du plaisir avec un homme contre un dîner au restaurant. 
Commence entre eux une liaison secrète et passionnée : amis le jour, amants la nuit. 
Mais cette relation charnelle ne risque-t-elle pas de tout gâcher de leur amitié renaissante ?

Mon avis :

 

Aslhey Leisher est de retour dans sa ville natale suite à la rupture brutale de ses fiançailles. En effet apprendre que son futur mari la trouve frigide au lit et par dessus le marché monsieur la trompe avec plaisir avec n’importe quelle pimbeche qu’il croise, Ashley a vite mit un point final à toute cette comédie.

En revenant chez ses parents, la jeune femme reprend facilement contact avec bon nombre de ses anciens amis et croise par hasard celui qui était autrefois son confident : Joshua Forester.

Joshua s’est métamorphosé, de l’élève mit sur la touche, mal dans sa peau, il est aujourd’hui un bel homme musclé, un artiste aux mains d’or reconnu. Joshua a néanmoins toujours un faible pour celle qui prenait sa défense quand les autres s’amusaient à l’humilier à cause de son physique hors normes.

Un soir Ashley ayant un peu trop bu, avoue à Josh les méchancetés que lui a balancées son ex avant leur séparation. Stupéfait et déterminé, Josh lui propose un troublant pari : S’il arrive à lui prouver qu’elle ne reste pas de marbre quand il prendra possession d’elle, la jeune femme doit lui offrir un dîner au restaurant.

C’est à ce moment, qu’enfin Ashley va vivre le meilleur rapport sexuel de sa vie ! Loin d’être passive dans leurs échanges, c’est entre les mains de Josh, qu’elle va se libérer, ressentir toute une foule d’émotions qui vont mettre un bazar monstre dans ce qu’elle commencé à partager avec son amant durant leur brûlante nuit.

Je voulais absolument lire ce livre, j’ai eu la chance de l’avoir en service presse et je n’en suis pas déçue ! Les histoires entre amis qui finissent amants ou plus m’ont à chaque fois attirés.

Les personnages ici sont atypiques. Joshua est unique en son genre, doux et sauvage la nuit, la journée il se referme comme une huître dès qu’Asley essayait d’approfondir leur lien.

De son côté Aslhey a un bon tempérament malgré tout les chamboulements que lui procure cette relation cachée et les sautes d’humeur de son dieu du sexe !

Et il y a les tensions, l’accumulation de non dit de leur passé qui réapparaissent, ils ont du mal à dialoguer hors du lit, un pas en avant puis trois en arrière, belle crise de nerfs pour le lecteur ! La plume de Pauline Libersart est limpide, créative, elle nous propose un couple larmoyant et bouillant. Une romance qui se lit toute seule et dont j’ai envie de connaître la suite.

Je remercie les éditions Marabout pour ce service presse. 

#C

Ashley vient de vivre le pire moment de toute sa vie, trouver son fiancé au lit avec une autre à quelques jours de son mariage. Voulant à tout prix fuir cette douloureuse épreuve, elle va retourner vivre dans sa ville natale, chez ses parents. Blessé non seulement par l’acte de son fiancé, mais aussi par ses mots cruels « Tu es un glaçon. Tu es frigide » elle veut faire table rase et se reconstruire. Elle retrouvera ses amis de lycée et notamment son meilleur ami Joshua Forester. Ce dernier va lui proposer un pari invraisemblable : lui prouver qu’elle peut prendre du plaisir avec un homme contre un dîner. Un pari qui risque de bouleverser sa vie. Mais ce qui n’était qu’un jeu au départ va devenir plus compliqué que prévu.

Pauline Libersart nous offre une romance totalement addictive. Elle y aborde des sentiments communs à tout un chacun, trahison, colère, problème de confiance et j’en passe.

Nos deux protagonistes seront tout au long de la lecture mis à l’épreuve par leurs sentiments, mais aussi par leurs propres agissements. Je me suis beaucoup attaché à Ashley et Josh, ils ont chacun leur histoire, leurs casseroles et on a juste envie qu’ils s’en sortent et que leur histoire des plus compliqués finissent par les combler de bonheur.

C’est une magnifique romance bouleversante qui allie humour, amour et sentiments profonds. Nos personnages sont à fleur de peau, incertains, on arrive à voir au plus profond de leur cœur grâce à la plume de l’auteur qui maitrise les émotions à la perfection. On ri, on pleure.

L’apothéose pour moi à été le grand final, tout y est remis en cause, cela nous bouleverse, j’ai fini ce livre le sourire aux lèvres, le cœur au bord de l’explosion.

Un livre formidable, que je vous conseil sans hésiter.

Merci aux éditions Marabout pour ce service presse

#Milie

3 février 2016

Chronique : Prête à Succomber, Intégrale

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout,Partenaires — Clarisse @ 11 h 37 min

prete-a-succomber,-integrale-663501-250-400

Titre : Prête à Succomber, Intégrale
Auteur : Lauren Jameson
Date de sortie : 28 Février 2014 
Thèmes : Passion, Romance, Erotisme,Sadomasochisme
Prix : 15€90 Format Broché
Maison d’édition : Marabout
Note : 6,5/10

Résumé :

La série érotique en six épisodes de Lauren Jameson enfin réunie en un seul volume.

Après avoir découvert que son petit ami la trompait, Devon décide de se consoler en partant quelques jours dans une petite ville de Californie. Elle y rencontre un homme, Zach, dont le seul regard lui donne le vertige. La sage jeune femme laisse alors s’exprimer sa sensualité, surtout lorsque Zach la persuade de renoncer à tout contrôle. Lorsque Devon se présente à Phyrefly Aviation, où elle a décroché un poste, elle découvre que son PDG, Zacharie Saint-Brenton, n’est autre que son mystérieux séducteur, dont le magnétisme l’empêche de rester strictement professionnelle… Devon ne pourra résister aux délices que lui propose Zach. Elle le laisse mener la danse, jusqu’à découvrir des pulsions qu’elle ne se connaissait pas et un univers de plaisirs qu’elle n’avait jamais imaginés.


Mon avis :

Trompée par son petit ami qu’elle croyait aimer, Devon Reid prend la route pour s’échapper de cet enfer afin de visiter l’Etat voisin et débarque dans une petite ville de la Californie où elle pense prendre des vacances plus que méritées après avoir découvert le pot aux roses.

 

Aussitôt, dans un petit restaurant qui ne paie pas de mine, elle fait la connaissance d’un homme dont la technique de drague atypique la fait bien marrer. Zach a un physique plus que flatteur qui compense avec sa langue tranchante. Peu intimidée par les dires de celui-ci, Devon ne se laisse pas démonter et approuve lorsque lui demande de ne plus l’approcher.

 

Zach Saint Brenton est attiré de suite par Devon, une jeune femme perdue et à la fragilité naissante due à la désillusion qui l’a menée jusqu’à lui. Il est le PDG de Phyrefly Aviation, homme de succès autant auprès des femmes et qu’en affaires, il est déterminé à faire de Devon sa nouvelle employée puis lui faire signer un contrat différent pour qu’elle rentre sous ses autres services. La jeune femme a une fraicheur, une douceur d’être malgré son fort caractère, elle va vite chambouler tout le quotidien de cet homme qui aura du mal à gérer les sensations qui découleront de leur passion.

 

Pour Devon, le charme opère à mesure qu’elle rentre dans le monde de Zach, cet homme aux multiples visages, qui lui procure des émotions dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. Et dans de rares occasions, Devon arrive à apprivoiser le dominateur qu’est l’homme d’affaires afin de percer à jour son passé tourmenté. Son arrivée à San Francisco risque d’être fort mouvementée ! Zach lui laissera-t-il les clés de son passé ? Les démons de celui-ci la feront-ils fuir ?

 

Cette intégrale est loin du coup de cœur, j’ai vraiment eu du mal à rentrer dans ce roman, il m’a fallu arriver à plus de la moitié pour enfin l’apprécier et c’est dès ce moment-là que les pages se sont tournées à une allure folle. Le point négatif dans la relation de Zach/Devon, c’est au fur et à mesure de son avancement, il y a toujours le vouvoiement, ils ne s’autorisent que le « tu » à la fin et ça m’a quelque peu perturbée. Nous sommes dans une romance érotique et des parties de jambes en l’air, il n’y en a pas autant que je le pensais et ça fait du bien : moins de sexe, plus de conversations et de disputes, ça change !

 

Lauren Jameson a une écriture simple, tous les ingrédients sont présents pour passer un bon moment même si comme je vous l’ai dit, je l’ai attendu jusqu’à la moitié du roman.

En bref, une romance qui se lit mais qui ne m’a pas procuré la foule d’émotions que j’attendais.

 

Merci aux éditions Marabout pour ce service presse.

Editions Marabout

#C 

2 février 2016

Chronique : Surrender, tome 2 : Soumission

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout — Clarisse @ 12 h 13 min

surrender,-tome-2---soumission-560371-250-400

Titre : Surrender, tome 2 : Soumission
Auteur : Melody Ann
Date de sortie : 28 Janvier 2015
Thèmes : ErotismeRomanceDésirs Intenses
Prix : 6€99 Format Broché
Maison d’édition : Marabout, collection Red Velvet
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé : 

Ari va-t-elle accepter la proposition de Raffaelo Palazzo et devenir sa maîtresse « sous contrat », sous son contrôle, de jour comme de nuit ? Ari doit choisir entre l’affection qu’elle porte à sa mère, dont le bonheur dépend de Rafe, ou le respect d’elle-même et des valeurs dans lesquelles elle a été éduquée. Une décision que vous découvrirez dans ce nouvel épisode, et dont les répercussions seront bien inattendues.


Mon avis :

Nous revoilà avec Arianna et Raffaello. La jeune femme a décidé de céder à l’ultimatum que Rafe lui a posé, elle est maintenant la nouvelle maîtresse et secrétaire personnelle de celui-ci. 

Lorsque leur accord fut conclu, Ari n’a pas pour autant abandonné ses conditions, que se voit obligé d’accepter l’homme d’affaires s’il veut plus qu’entrevoir un début de liaison avec la forte tête qu’est Ari. Ils sont en direction de New York pour un nouveau projet dont Rafe est le propriétaire et alors que leur relation se développe et gagne en intensité, rien que pendant ce temps mort, les tourments des retours dans leurs vies habituelles ne restent pas loin.Chacun, à sa manière au fil des pages, va dépendre de l’autre. 

Rafe devient mielleux, très protecteur et jaloux des autres hommes qui osent poser les yeux sur sa sublime partenaire. Il propose à la jeune femme des activités dont il se surprend lui-même, elles sont très souvent en dehors de la couette. Toutefois, il arrive encore à foncer droit dans le mur en voulant trop en faire, il se rend compte qu’Ari est une alliée aussi bien sur le plan professionnel que privé, elle est juste et trouve toujours le moyen de le stabiliser.

Du côté d’Ari, elle se transforme à chaque contact des mains de Rafe, elle devient plus libre, sûre d’elle. La simplicité de son émerveillement aux petits détails de la vie fascine Rafe et le fait s’éloigner de cette facette de transaction qu’est le genre de relation adéquate qu’il proposait au début. Ils s’attachent tous deux aux moments qu’ils partagent, ils profitent d’être ensemble car il risque d’y avoir du conflit lorsque l’un des deux laisse ses remords prendre le dessus.

Cette fois encore, nous avons la suite de la romance de Lia et Shane, la deuxième petite sœur de Rafe et le meilleur ami de celui-ci, en plus de l’histoire des personnages principaux. Leur relation aussi évolue, Shane est devenu le super héros de la belle demoiselle en détresse. Ils ont toujours des désaccords mais la température entre eux a vite monté pendant l’escapade de toute la troupe à Las Vegas, la ville du péché. Ils avancent tout de même à reculons, il va y avoir du ramage dans l’air.

Cette suite confirme mon précédent coup de ❤ pour cette nouvelle saga. Melody Ann a toujours une écriture autant agréable que j’ai dévorée ce tome en l’espace d’une unique soirée. La fin est à nouveau frustrante, il faut bien captiver sa lectrice puis la laisser au bord des nerfs ! 

J’avais vraiment hâte de découvrir la décision d’Ari et je n’en suis pas du tout déçue, des nouvelles questions restent en suspens, je veux vite la suite !!! Pour les amoureuses de romances érotiques frustrantes, je ne peux que vous conseiller la saga Surrender.

Merci aux éditions Marabout pour ce service presse.

Editions Marabout 

#C 

Chronique : Surrender, tome 1 : Capitulation

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout,Partenaires — Clarisse @ 10 h 19 min

surrender,-tome-1---capitulation-513890-250-400

Titre : Surrender, tome 1 : Capitulation
Auteur : Melody Ann
Date de sortie : 15 Octobre 2014 
Thèmes : Erotisme, Romance, Désirs Intenses
Prix : 6€99 Format Broché
Maison d’édition : Marabout, collection Red Velvet
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé : 

Raffaello Palazzo prend ce qu’il veut sans regrets. Arianna Lynn Harlow a mené une vie sans histoire jusqu’à ce qu’une tragédie frappe sa famille. Lui, cherche une maîtresse sans attaches, elle, cherche la rédemption. C’est un duo qui n’aurait jamais dû se former, mais une attraction indéniable et des tragédies dévastatrices les rassemblent.


Mon avis :

Raffaello Palazzo, un milliardaire brillant au charisme époustouflant, a été un homme amoureux. Il a cru aux grandes histoires d’amour, aux « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », jusqu’au jour où son ex femme Sharon lui a porté un coup de poignard dans le dos en couchant avec son associé de l’époque. De l’amour, il en a donné et elle n’en a jamais été satisfaite. Cette trahison est tellement amère qu’aujourd’hui, Rafe, cet homme toujours aussi charmant, n’utilise plus que les femmes pour assouvir ses besoins sexuels, des accords limités avec sa maîtresse du moment dont il ne veut rien et dès qu’il ressent un signe d’amour ou trop d’affection à son égard, il met un point final à leur liaison pour passer aussitôt à une nouvelle proie. 

Enfin, c’était son mode de fonctionnement jusqu’à sa rencontre avec Arianna Lynn Harlow. 

Arianna, une jeune femme qui croule sous les dettes, est à la recherche d’un job qui pourrait l’aider à rembourser tous ses emprunts puis payer l’opération de taille que doit subir sa mère, dont elle est l’unique responsable. 

Quand la jeune femme tombe sur l’annonce qu’a postée Rafe pour sa recherche de nouvelle secrétaire très particulière, Ari aperçoit la fin de tous ces calvaires qui ne cessent de lui sauter au visage. mais même si ce job a l’air de bien payer, son entretien d’embauche est vraiment particulier. 

Rafe fait craquer Ari dès le départ, il lui paraît dangereux, cet homme pourrait bien briser sa personne et l’anéantir d’un simple geste. Elle tente de l’éviter, de prendre ses distances mais elle doit se résoudre à ce que tous les éléments du monde soient contre elle, même avec la meilleure volonté, impossible de lui échapper. 

Du côté de Rafe, il y a de la curiosité. Comment une aussi jeune personne peut-elle supporter autant de fardeaux sans plier ? Même avec d’aussi gros soucis financiers, elle n’est pas profiteuse et reste simple. Le luxe est surfait pour Ari, et cette part de sa personnalité entraîne Rafe à ne faire que redoubler d’efforts pour l’avoir comme partenaire de jeux, comme sienne et c’est sur cette note que reste la dernière question en suspens. Arrivera-t-il à faire d’Arianna sa nouvelle maîtresse ?

 

Pendant que nous suivons les frasques de l’histoire d’Ari/Rafe, nous découvrons aussi des aperçus sur la romance de Lia et Shane , la petite sœur de Rafe et le meilleur ami de celui ci, ils sont dans de perpétuelles situation « Suis-moi, je te fuis, fuis-moi, je te suis », ils sont trop marrants ces deux-là.

Un premier tome coup de ♥. Au delà de la passion des deux personnages principaux, nous avons des personnes que tout oppose. Encore une romance avec un homme au passé brutal, qui ne recherche rien qu’un accord mais Rafe m’a touchée, il a un je ne sais quoi qui m’attendrit et Arianna, malgré sa position délicate, ne se laisse pas mener par le bout du nez par cet homme riche, elle a une vraie personnalité qui pousse à la connaître mieux. Ils méritent d’être lus.

En toute honnêteté, Melody Ann m’a fait découvrir une histoire sexy et enivrante. J’ai hurlé à la fin car oui, elle est sadique en me laissant dans cette impasse.

Avis aux amatrices de romances érotiques, j’ai du lourd pour vous.

Merci aux éditions Marabout pour ce service presse.

Editions Marabout 

#C

 

21 janvier 2016

Chronique : Les couleurs du plaisir, Tome 3 : Egarée

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout,Partenaires — Clarisse @ 8 h 29 min

les-couleurs-du-plaisir,-tome-3---egaree-560193-250-400

Titre : Les couleurs du plaisir, Tome 3 : Egarée
Auteur :
Kathryn Taylor
Date de sortie :
28 Janvier 2015
Thèmes :
Romance érotique 
Prix : 15€90 Format Broché
Maison d’édition :
Editions Marabout,Collection Red Velvet
Note : 8/10

Résumé : 

Aller à Rome a toujours été le rêve de la jeune Sophie Conroy. Mais elle était loin d’imaginer ce que la Ville Eternelle lui réservait… Sa rencontre avec Matteo Bertani, séduisant et secret professeur d’art, la bouleverse et lui fait découvrir une nouvelle dimension du désir. Bientôt, Sophie va se perdre dans la tourmente de ses sentiments. Mais la passion, la distance, que Matteo met dans leur relation, lui fait pressentir quelque chose : son coeur serait-il déjà pris ?

Mon avis :

 

Cette fois, nous partons pour Rome avec la sulfureuse Sophie Conroy, une londonienne, grande amatrice d’art avec un caractère à toute épreuve, qui est en mission pour son père, le directeur d’un hôtel des ventes à Londres. Son arrivée sur le sol italien est à marquer d’une pierre rouge: elle rencontre lors d’une exposition le beau Matteo Bertani, une simple conversation pour que la guerre soit déclarée entre ces deux-là !

Matteo Bertani a une poigne de fer derrière un regard ensorceleur. Passionné d’art et professeur particulier dans cette matière pour certains de ses meilleurs élèves, il est un séducteur né. Avec son fort tempérament, il arrive vite à faire s’enflammer Sophie, il la fait tourner en véritable midinette, tantôt il est doux, affectueux puis froid, distant et cassant.

Sophie n’est pas le genre de femme à se laisser séduire par le premier mec qui passe dans le coin et pourtant, elle n’est pas au bout de ses peines. Matteo a rapidement compris comment obtenir l’âme et le cœur de notre londonienne sans pour autant lui laisser à elle l’espoir d’entrevoir un morceau du sien.

Ce troisième tome confirme la délicieuse saga que j’ai bien aimé dévorer. Je ne placerais pas ce tome dans mes coups de cœur mais la plume de Kathryn Taylor est toujours aussi plaisante, elle se lit facilement tout en transmettant des notes piquantes. Cela fait un moment que j’ai lu ce livre et comme vous pouvez le voir, je m’en rappelle comme si c’était hier, il m’a fait grincer des dents lors de sa conclusion, qui nous laisse entrevoir une suite pour nos deux personnages dans un autre pays et j’ai juste une dernière question…

A quand le quatrième tome ??? Je vais aller à la pêche aux infos car oui, je veux savoir comment ça va finir pour Sophie et Matteo.

Une saga que je conseille aux amatrices de littérature Érotique/Romantique.

Merci aux Editions Marabout pour ce service presse.

Editions Marabout

#C

 

4 décembre 2015

Chronique : La Soumise, Tome 5 : Le collier

Classé dans : Chroniques,Éditions Marabout,Partenaires — Clarisse @ 10 h 11 min

la-soumise,-tome-5---le-collier-675356-250-400

Titre : La Soumise, Tome 5 : Le collier

Auteur : Tara Sue Me
Date de sortie : 9 Septembre 2015 
Thèmes : Romance érotique,Domination/soumision
Prix : 7€50 Format Broché
Maison d’édition : Marabout
Note : 4/10

Résumé : 

Alors que Nathaniel et Abby luttent pour maintenir à flots leur relation tumultueuse, ils reçoivent un appel à l’aide surprenant de leurs partenaires de jeu, Dena et Jeff. Depuis sept ans, Dena, avocate et fille de sénateur, a pu échapper à la pression d’une vie « sous contrôle » en rejoignant un club BDSM où elle a rencontré le dominant de ses rêves : Jeff. Mais la belle histoire n’a pas résisté à l’usure du temps, et ils ont désespérément besoin de reconstruire un lien auquel aucun des deux ne veut renoncer.

 

Mon avis : 

Bon eh bien voilà, j’ai abandonné ma lecture à la page 120 sur 315. Pourquoi cet abandon ? Déjà j’ai trouvé le résumé un peu trompeur. Je m’attendais à retrouver Nathaniel et Abby comme personnages principaux, mais au final non, nous suivons Jeff et Dena.

 

Une petite pointe de déception pour moi, mais j’ai quand même voulu laisser une chance à ce nouveau couple. J’avais apprécié Jeff dans le tome 4, il me paraissait être un dominant intéressant. Mais finalement, il s’est avéré être un personnage plat, mis à part quand il joue où la il est torride, sinon il m’a ennuyée. Dena est pareille, je n’ai pas accroché avec son personnage.

 

Ma lecture a, je dois l’avouer, été relativement ennuyeuse, les flash back ont alourdi le rythme du texte. Pas de réel rebondissement, je m’attendais aux événements avant qu’ils ne se produisent. Peut-être qu’un jour je le relirai mais pour le moment, je n’ai pas eu le courage de continuer.

 

Merci aux Editions Marabout pour ce service presse.

Editions Marabout

 

#Milie 

12
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes