Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

4 octobre 2016

Chronique : Rebels T1 La sélection de Aspi Deth

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Emilie @ 8 h 25 min

33680420f5566f132b131bc55feb9f6f

 

 

Titre : Rebels T1 La sélection

Auteur : Aspi Deth

Date de sortie : 19 Décembre 2015

Prix : 15€ format broché

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 9/10 & 4/10

Résumé :

Afin de lutter contre la politique discriminatoire de son pays, Enora décide d’intégrer la célèbre Sélection. Sa mission consistera à séduire le partenaire qui lui sera attribué afin de procurer des informations confidentielles au groupe de résistants auquel elle appartient secrètement. Mais lorsqu’elle revoit Aldon après plusieurs années, c’est contre ses propres sentiments qu’elle devra lutter. De son côté, Vigdis, modératrice de #Rebels, réseau social de la résistance, va devoir décider de son degré d’implication dans cette guerre qui s’annonce, quitte à mettre en danger les personnes qui lui sont chères. WE ARE #REBELS.

Avis :

Après avoir lu Les Velasquez, Aspi Deth nous emmène ici dans un style totalement différent puisque nous nous retrouvons dans une dystopie. J’avoue que j’avais un peu peur de ce changement de style, mais je n’ai absolument pas été déçue. 

Comme à son habitude Aspi nous embarque totalement dans cette folle aventure. On ne reste pas figé sur les personnages principaux, les secondaires passent aussi à ma casserole. On découvre leurs univers, leurs pensées etc… 

J’ai toujours eu un peu de mal avec les récits à la troisième personne mais, j’avoue qu’ici cela apporte un contexte différent à l’histoire et c’est fort agréable.

Il est difficile de vous détailler tous les personnages, car comme dans sa précédente saga, ils sont nombreux mais, ils ont chacun leurs importances. Les piliers de cette histoire restent néanmoins Enora et Vigdis, deux jeunes femmes unit par un même combat.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce roman nous tiens en haleine du début à la fin. Les questions s’enchaînent et ce mélange dystopie/romance est un vrai régal.

Comme à son habitude on voit bien que tout est travaillé, chaque chose à son lien, rien n’est laissé au hasard. La plume de Aspi Deth est tout en légèreté et très agréable et tout ce petit mélange fonctionne à merveille.

Il y a juste eu un point noir. Non mais eh oh la c’est pas possible que cela se finissent comme ça???????? Vivement le tome 2.

Merci à Aspi Deth pour ce service presse

#Milie

Mon avis : 

Oubliez tout ce que vous connaissiez sur le monde dans lequel nous vivons, il n’en reste rien. Aujourd’hui, en 2024, il est surpeuplé, affaibli et dirigé par des politiciens qui sont des incapables, qui le détruisent davantage.

Pour faire face, un nouveau réseau social, #Rebels, a été mis en place par une minorité du peuple afin de montrer au grand jour ce dont sont capables les politiciens pour évincer les indivus dis dôtés de « tares » qui les encombrent par leur imperfection. Déjà reconnu comme une menace pour le grouvernement, #Rebels est devenu une forme de résistance constituée de révolutionnaires et qui va prendre de l’ampleur en dénonçant les frasques de ceux qui dirigent le monde.

Dans ce désordre, nous faisons la connaissance d’Enora, une jeune femme qui est en quête de réponses à ses questions sur la disparition de sa jumelle, Althéa. Avec le soutien de Aldon, l’ex chéri de Althéa, Enora va découvrir que le monde est en plein changement, que l’Etat a décidé de faire un grand ménage et que la disparition de sa soeur n’est pas anodine. Elle se lance tête baissée dans le camp des adversaires pour avoir les infos qui l’aideront à montrer à la population ce dont sont capables leurs dirigeants.

Je découvre une nouvelle facette de l’écriture d’Aspi Deth dans cette dystopie pour le moins originale à laquelle j’ai eu malheureusment grand mal à accrocher. Le prologue top, les bases du roman sont entièrement énoncées, jusqu’ici parfait, on sait exactement dans quoi on met les pieds. Par contre, lorsque j’ai entamé l’histoire, il m’a bien fallu passer le premier tiers du roman pour trouver l’envie de le continuer.

Les personnages m’ont paru peu approfondis, on comprend leurs convictions à tous mais après c’est creux, les ressentis ne sont pas assez exploités. La narration ne m’a pas paru être la bonne, elle ne permet pas de laisser libre cours aux émotions de chaque personnage.

Pour moi c’est une belle déception. Connaissant déjà l’écriture d’Aspi Deth en ayant eu la chance de lire sa saga les Velázquez qui avait été une duologie coup de ♥, j’en attendais beaucoup de cette autre saga, et j’en ressors déçue. Je ne lirai pas la suite.

Merci à l’auteur pour ce service presse. 

#C

28 septembre 2016

Chronique : IVM (In Venis Meis) 2

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 15 h 19 min

51Pr4qpGruL

Titre : IVM 2 – In Venis Meis tome 2

Auteur : Katia Campagne

Date de sortie : 9 Juin 2016

Prix : 2,99€ format numérique

Thèmes : Guérison, vengeance

Maison d’édition : auto-édition

Notes : 8/10

Résumé :

Huit mois ont passé… Tous pensaient pouvoir reprendre une vie normale. Mais quand la douleur est trop forte, la mort elle-même ne peut l’apaiser. La seule option pour s’en sortir : remonter aux origines du mal.

L’avis d’Aurélie :

Le tome 1 s’est terminé d’une manière qui m’a totalement chamboulée, quelle épreuve douloureuse pour tout le monde et particulièrement pour Eléane.

La jeune fille a été interné durant 8 mois, elle ne voulait parler à personne et surtout pas à sa mère. De plus Allan est loin de l’a laisser en paix. Loin de là…

Un matin, sa mère décide de l’a faire sortir pour venir vivre avec elle et son nouveau compagnon, Maxime. Pour une raison que beaucoup de personne ont du mal à comprendre… Mais Eléane a une idée derrière la tête et personne ne pourra rien y faire.

Dans ce 2ème opus, nous suivons Eléane bien sur, mais nous revenons également dans le passé de Allan et de Norman (le dirigeant de la secte). J’ai trouvé Norman fascinant !!

Encore une fois, pas le temps de s’ennuyer, les actions s’enchainent les unes derrière les autres et l’auteur n’épargne personne !

Secrets, mensonges, trahisons, drames… Accrochez-vous !

L’avis de Didi :

Nous voilà 8 mois après la fin du tome 1.

Eléane est en psychiatrie et elle concocte un plan particulièrement incroyable pour pouvoir enfin être en paix.

Dans ce tome, nous sommes dans le présent d’Eléane et aussi dans le passé d’Alan et Norman. Chaque chapitre, c’est un personnage qui raconte son histoire. Cela nous permet de comprendre comment tout a commencé.

Et on se rend compte que le comportement de certains parents dérangés, influence celui de leurs enfants qui entraînent des répercutions terribles sur plusieurs générations. A des moments on arrive presque à avoir de la compassion pour la mademoiselle et Norman, mais l’horreur de certains faits nous ramène vite à nos premiers sentiments.

Eléane m’a autant touchée dans ce tome que pour le premier.

Et la fin est aussi bouleversante que dans le précédent opus.

Je veux une suite, cette histoire est addictive.

2 septembre 2016

Chronique : Sur la ligne… tome 3 : Sur l’autre rive

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 9 h 50 min

51Tb+ZDyzjL

 

Titre : Sur la ligne… , tome 3 : Sur l’autre rive
Auteur : Bridget Page
Date de sortie : 10 Septembre 2016
Prix : 12€ format broché
Thèmes : Amour, renaissance, drame
Maison d’édition : auto-édition
Note : 9,5/10

Résumé

Pour Emma Adam comme pour Constant Marceau, il y a un avant et un après.

Rien ne sera jamais plus pareil désormais. Il faut faire le deuil définitif de ce qui a été et accepter de risquer un pas vers un avenir encore bien incertain.

C’est le difficile travail sur eux-mêmes que vont mener nos deux héros, en s’isolant loin de tout et de tous, en quête d’une dernière chance.

Loin des lourds traitements thérapeutiques imposés à Emma, simplement armés de leur amour, ils tenteront de faire face au démon, soudés, indissociables.

Constamment sur le fil du rasoir, Emma livrera un courageux combat pour sa survie, mais également pour son nouveau couple. Car, elle en est certaine, Constant est son avenir. Pour lui, elle affrontera son pire cauchemar : le diable en personne, Stanislas Courbillon.

Entre désespoir et passion, ce dernier tome nous entraîne dans la spirale d’un pari amoureux insensé : transcender le mal lui-même.

Avis

La fin du deuxième tome m’avait laissé abasourdie !

La jeune femme refait surface avec Constant et ses parents à son chevet. Mais elle en a rapidement assez d’être couvée et prise pour une enfant n’ayant pas droit au chapitre concernant sa guérison. Contre l’avis de tous, Constant décide d’amener Emma avec lui en Bretagne, loin de tout le monde.
Juste eux deux, à leurs risques et périls, contre vents et marées.

La guérison sera dure, compliquée…
Des sentiments que la jeune femme gardaient enfouis vont refaire surface. Son envie de vivre ne tient qu’à un fil. Constant sera sa bouée de sauvetage et l’amour qu’ils se portent laisse présager de belles choses.

Mais cela suffira t-il à rendre à Emma la joie de vivre qu’elle avait avant que sa vie ne bascule ?
Stan est toujours là, dans ses songes, prêt à lui faire vivre un enfer…

J’ai terminé le livre en me disant que Bridget Page a, encore une fois, réussi à me transporter dans une histoire hors du commun et comme à son habitude, à me faire monter dans un véritable ascenseur rempli d’émotions. Aucune comparaison avec Diary of rebirth, Sur la ligne est complètement différent : les trois tomes forment ensemble un thriller psychologique romanesque et sensuel.

Ce dernier tome est la dernière chance d’Emma pour retrouver une vie normale. Elle doit faire face à ses démons, à Stan/Satan en particulier.
Constant ne sera pas toujours tendre avec elle et l’a poussera dans ses derniers retranchements…
Ensemble, ils vont se soutenir, s’affronter et s’aimer passionnément ! Leur histoire est loin d’être terminée, bien des surprises les attendent.

En conclusion, c’est une trilogie que je ne suis pas prête à remiser au placard et que je conseille les yeux fermés !
Certains voudront savoir si elle se termine bien, je dirai que quand on connais l’écriture de l’auteur, il n’y a pas de raisons d’en douter.

Une belle histoire d’amour mêlée de drames, de sang et de pure passion.

Je remercie Bridget Page pour ce service presse et de m’avoir acceptée comme l’une de ses bêta-lectrices. Ce fut un réel plaisir.

#Aurélie

24 août 2016

Chronique : journal d’été d’un ado déjanté

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 15 h 26 min

journal-d-ete-d-un-ado-dejante-800180

Titre : Journal d’été d’un ado déjanté
Auteur : Katja Lasan
Date de sortie : 11 Juillet 2016
Prix : 9€
Thèmes : Vacances, rock n’roll, adolescence
Maison d’édition  : Auto-édition
Note : 9,5/10

Résumé

Avant de devenir Gueule d’ange, leader charismatique et déjanté du groupe de rock Dark Moon, Fred était un ado -presque- comme les autres… « Y a qu’en musique et dans la baise que j’aime pas être mauvais. Pour le reste, je m’en branle. » Fred

L’avis de #Aurélie

Journal d’été d’un ado déjanté est le préquel des deux tomes de Gueule d’ange.
On retrouve notre Fred national à l’âge de 16 ans, vivant en foyer d’accueil avec sa meilleure amie Elsa.
Pierre et Rose, ses parents « d’adoption », l’ont pris en vacances en Corse avec eux.
Le jeune homme est un ado fougueux, parfois sombre, et séducteur.
Sur la plage, il fait la connaissance d’un groupe de cinq amis, qu’il surnomme avec humour « Le Club des cinq » !
Dans cette petite tribu, il y a la jolie Mélissa, adorable brunette un peu timide…

Un régal de retrouver un jeune Fred égal à lui-même et foutrement accro à la musique !
Dans ce petit bouquin, que j’ai lu d’une traite, on retrouve les personnages qu’on a adoré dans Gueule d’Ange : Pierre & Rose, Elsa, Mickaël.
De belles soirées d’été, de la musique Rock, du sexe…
Je ne veux pas en dire plus pour ne pas tout vous dévoiler, mais j’ai adoré tous les clins d’œils à son futur Lui adulte. Les prémices d’une Star de Rock en devenir !
Inclus également une courte rencontre très particulière qui m’a bien fait sourire et qui ravira les fans !

C’était trop court, c’est génial et ça fait du bien ! La fin est arrivée beaucoup trop rapidement !

L’avis de #Milie

Avec ce préquel j’ai découvert à la fois la plume de Katja Lasan et le personnage de Fred. Et je dois dire que j’ai été charmé par les deux.

On découvre l’adolescence de Fred, qui vit en foyer d’accueil. Un peu « turbulent » il aime transgresser les règles avec son amie Elsa. A ses côtés il y a également Pierre et Rose, un couple avec qui il passe beaucoup de temps.

Il va d’ailleurs partir en vacances avec eux en Corse et y passer du temps qui va lui permettre d’ouvrir les yeux sur certaines choses.

J’ai beaucoup aimé Fred cet ado solitaire mais déterminé. Il a un franc-parler qui m’a beaucoup fait rire. Un préquel rock, sex et addictif. J’ai totalement dévoré ce livre qui m’a parmi de faire connaissance avec Fred et son univers.

Maintenant je vais devoir me procurer les deux tomes de Gueule d’ange. Une superbe lecture, qui passe beaucoup trop vite, on en veut plus.

Nous remercions Katja Lasan pour ces services presses.

16 août 2016

Chronique : I.V.M. Tome 1

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — #didi @ 15 h 52 min

product_thumbnail

Titre : I.V.M. tome 1

Auteur : Katia Campagne

Date de sortie : 15 Mai 2015

Thème : Thriller, Famille

Maison d’édition : Auto Edition

Prix : 15€99

Note : 10/10 – 9/10

Résumé :

L’histoire commence au Canada. Eléane 6 ans, subit la violence de son père. Son seul défaut : être née fille. Sa mère pour se sentir de cet enfer, s’enfuit un matin avec elle, en abandonnant son Allan son frère au main de ce père violent et embrigadé dans une secte, pensant que celui-ci préfère son fils et le protégera toujours.

Eléane et sa mère recommence une nouvelle vie en France avec de nouvelles connaissances, de nouveaux amis. Pourtant Eléane n’arrive pas à oublier son frère, déclaré mort avec son père dans un incendie. Un jour, un garçon prénommé Andrew l’aborde. De là va naître entres eux une relation au-delà de ce qu’ils imaginaient.

L’avis de #Didi

Eléane a 6 ans au début de l’histoire et subi continuellement coups, privations et sévices inlassables de la part de son père, qui s’en prend aussi à sa mère. Le seul qu’il ne touche pas, c’est son fils de 8 ans, Allan, car seul corps féminin est impur. Eléane et Allan sont très proches, malgré le fait que leur père interdise à Eléane « impure » de trop s’approcher de son frère. Ils ont une relation très fusionnelle malgré tout, et Allan prend énormément soin de sa petite sœur.

Un jour, Allan rentre avec son père de l’une de leur réunion sectaire, en suppliant Eléane de parler a sa mère, car le lendemain son père veux la prendre avec eux à un de ces rassemblements, ce qui est une très mauvaise nouvelle… Et quand la petite fille en discute avec sa maman, c’est pour elle un déclic pour la jeune femme qui décide de s’enfuir avec Eléane dans son pays natal, la France. Elle laisse Allan a son père, qui pour elle, et déjà trop endoctriné par les préceptes de la secte.

Aujourd’hui, Eléane a 16 ans et c’est une jeune fille terne préférant s’habiller tristement selon ce qu’on lui a inculqué quand elle était enfant.

Elle a énormément souffert de la séparation d’avec son frère, particulièrement en apprenant deux ans auparavant qu’il avait trouvé la mort avec son père dans un incendie. Elle n’a qu’une seul amie : Angèle, et suffoque dès qu’un homme lui parle.

Alors quand Andrew, un beau jeune homme Canadien, débarque et s’intéresse à elle, elle est surprise de se rendre compte qu’elle est bien à ses côtés.

Ce bonheur ne peut pas durer quand le passé se mêle au présent et va déclenche des choses irréversibles…

En général, je ne suis pas « Thriller », donc imaginez ma surprise quand j’ai lu le résumé qui m’a tout de suite intrigué. Je me suis dit que si un auteur pouvait me surprendre rien qu’avec quelques lignes, il fallait que je tente le coup, et j’ai bien fait !

Ce livre chamboule tout sur son passage, de part les sujets qui traitent de secte, de violences familiales, d’abandon, de mort et de la maladie mentale. Ces thèmes sont abordés de manière brutale et parfois irréelle. Qu’aurions nous fait à la place de cette mère et de ses enfants ?

C’est une histoire fraternelle intense, une explosion de sentiments bruts ! Et on souffre car il y a, par moments, un trop plein de sentiments qui se confronte à un manque total d’amour.

C’est énorme ! De page en page  et dès les premières lignes, nous sommes plongés dans l’ambiance. Même à la fin de notre lecture, on n’en sort pas.

C’est un livre qui nous fait nous questionner. Une tragédie, mais aussi une histoire d’amour où se mêlent sang et passion pour créer un cocktail explosif !

Ne passez pas à coté de ce livre qui mérite d’être lu et partagé… Même si au premier abord, vous ne pensez pas qu’il vas vous plaire, c’est là toute la puissance de l’auteur qui arrive à vous convaincre au fur et à mesure de la lecture de ce petit bijou !

Je remercie Katia Campagne pour ce service presse.

L’avis de #Aurélie

Eléane est une jeune fille de 16 ans qui a grandi au Canada avec ses parents et son frère Allan. Son père appartenait à une secte et faisait un enfer de leur vie de famille. Pour échapper au danger, la mère d’Eléane a pris sa fille de 6 ans sous son bras et s’est enfuit avec elle en France, laissant le jeune Allan avec son père, pensant qu’il était déjà trop endoctriné pour être sauvé.

10 ans plus tard, la mère et la fille mènent une vie paisible mais monotone dans un petit village français.

Un jour, Andrew fait son apparition dans la routine de Eléane et ce beau jeune homme mystérieux semble cacher un gros secret qui pourrait bien bouleverser la vie des gens du coin…

Tout le long de ce roman addictif pèse une ambiance particulière et j’adore quand un livre offre cette impression.

L’histoire est originale, surprenante, pesante et un brin Fantastique.

La plume de l’auteur est fluide et son écrit nous donne le sentiment d’être juste à côté des personnages, de les voir évoluer sous nos yeux, comme dans un film.

Vraiment, à découvrir !

Je remercie Katia pour m’avoir offert l’occasion de lire sa superbe histoire.

  

31 mai 2016

Chronique : Lovely Moments In Paris

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 17 h 51 min

lovely-moments-in-paris-787547-250-400

Titre : Lovely Moments In Paris
Auteur : Charlene Kobel
Date de sortie : 29 Mai 2016 
Thèmes : Romance, Souvenirs
Prix : 11€97 Format Broché
Maison d’édition : Auto-Edition
Note : 9/10

Résumé : 

Rebecca Forwood vit à Paris depuis plus de trois ans. Elle surveille le moindre de ses faits et gestes. Lorsqu’elle se réveille dans la chambre d’hôtel d’un inconnu, elle panique. Elle ne se souvient plus de rien, pas même du nom de l’homme qui entre dans la pièce en l’appelant par son prénom…

Qui est cet inconnu ? Est-il envoyé par ceux qui cherchent à la retrouver ? Peut-elle lui faire confiance ? Se laissera-t-elle entraîner dans la folle escapade qu’il lui propose à travers les rues de Paris pour remettre en place les pièces du puzzle ?


Mon avis : 

 

Un réveil détonant pour Rebecca, une jeune femme New Yorkaise venue habiter à Paris il y a 3 ans. Une soirée arrosée qui a eu pour conséquence un réveil à côté d’un inconnu. Rebecca perd alors pied et prend peur.

Mais pour Axel, il est hors de question que cette histoire finisse ainsi. Il se donne une journée pour ramener ses souvenirs à Rebecca au travers d’un périple parisien. J’ai beaucoup apprécié ce voyage de découverte aux côtés de ces personnages attachants. Rebecca est une jeune femme sympathique, vive d’esprit. Axel est un homme attentionné, charmeur.

J’ai été touchée par leur histoire, amusée par leur sens de l’humour, émue lorsqu’ils ont ouvert leur cœur. Une histoire fortement addictive qui vous offrira émotions, rires et attachement. La plume et l’imagination de Charlene Kobel font une fois de plus notre bonheur, une histoire qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

D’ailleurs la fin, parlons-en. Originale, frustrante, inattendue et j’adore.

Merci à Charlene Kobel pour ce service presse qui m’a permis de passer un très bon moment.

#Milie 

Chronique : Rendez-vous avec ma star

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 17 h 42 min

rendez-vous-avec-ma-star-777840-250-400

Titre : Rendez-vous avec ma star
Auteur : Alexandra Lanoix
Date de sortie : 2 Mai 2016 
Thème : Romance
Prix : 13€70 Format Broché
Maison d’édition : Auto-édition
Note : 8/10

Résumé : 

«Nina est une jeune vétérinaire londonienne d’une trentaine d’années. Elle et son amie Beth sont de grandes fans depuis des années de la star internationale anglaise Tom Bradley. Celui-ci est au top de sa carrière, beau, charmant et… de nouveau libre. Même si le rêve de Nina est de rencontrer un jour son idole celle-ci s’y refuse, car elle a trop peur de se frotter à la réalité. Beth qui l’a déjà vu à plusieurs reprises la pousse à franchir le pas.
Nina est en couple avec Jeremy et a les pieds sur terre, et ne se résout pas à vouloir même ne serait-ce qu’à l’entrevoir. Elle est bien consciente que ce genre d’homme ne fait pas partie de son monde et qu’une barrière existe entre les gens connus et leurs fans.
Cependant, un jour la chose la plus improbable va arriver. Nina, à cause de sa maladresse, croisera Tom Bradley dans des circonstances qui ne pourraient pas laisser envisager une suite entre eux et pourtant.»


Mon avis : 

Nina est vétérinaire. Si elle est épanouie dans sa vie professionnelle, elle ne peut malheureusement pas en dire autant dans sa vie amoureuse. En couple avec Jérémy depuis de nombreuses années, elle s’est installée dans une routine qui lui pèse beaucoup.

Sa meilleure amie, Beth, et elle, sont fans de l’acteur Tom Bradley. Un jour, elle va enfin le rencontrer, ce qui lui insufflera un souffle nouveau et une envie de reprendra sa vie en main. J’ai beaucoup aimé Nina, une jeune femme indépendante.

Tom, quant à lui, m’a fait craquer. Une histoire agréable à lire, on s’attache aux personnages et on rit beaucoup. J’avoue qu’au début de ma lecture j’ai eu peur que cette histoire soit trop prévisible, et puis je me suis laissée emporter, et le dernier chapitre est venu tout chambouler, je ne m’y attendais pas.

Mais cette fin qui m’a beaucoup plu par son originalité m’a aussi un peu perdue, j’ai eu un peu de mal à reconstruire le puzzle. La plume d’Alexandra Lanoix est très fluide et agréable, j’ai passé un bon moment et je vous conseille ce livre.

Merci à l’auteur pour ce service presse.

 

#Milie 

19 mai 2016

Chronique : Sur la ligne…, tome 1 : Sur le fil du rasoir

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 9 h 27 min

13240678_1323596407656758_8149110877239532908_n

Titre : Sur la ligne…, tome 1 : Sur le fil du rasoir
Auteur : Bridget Page

Date de sortie : 20 Mai 2016
Thèmes : Thriller psychologique, prise d’otages
Prix : 11€96 format broché
Maison d’édition : auto-édition
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé : 

Avez-vous un jour imaginé que votre existence puisse, en un instant, virer à la tragédie ? 
Que se passerait-il si, en une fraction de seconde, vous perdiez ce qui vous était le plus cher, ce qui faisait toute votre vie ? 
Qu’arrive-t-il lorsque le mal absolu croise votre chemin et vous fait sienne ? Et, plus important que tout, comment y survit-on ? 

En 3 tomes, « Sur la ligne », vous entraîne, dans le cauchemar d’Emma. Plongée en enfer, elle en ressortira anéantie, changée à jamais. 

Vivez, pas à pas, le difficile combat qu’elle devra alors mener, pour réapprendre à vivre et peut-être à aimer. 

Comment parvient-on à poursuivre sa route lorsque tant d’autres sont morts ? 
Où trouve-t-on la force de ne pas sombrer ? 
Comment peut-on à nouveau accorder sa confiance à un autre être humain ? 

C’est ce qu’Emma découvrira aux côtés de Constant, témoin de son passé et acteur de son futur. 

Mon avis :

La banque où se trouve Emma et son mari Simon se fait braquer. 
Tous les clients ainsi que le personnel sont pris en otages par trois individus.

Dés le début, on est mis dans l’ambiance. C’est un huis-clos violent et sanglant. 

D’un côté, on a Emma, belle jeune femme, mariée à Simon et heureuse en ménage. Mais son bonheur va lui être arraché d’une manière extrêmement violente. La jeune femme va commencer une lente descente aux enfers, c’est la fin de sa petite vie si parfaite…

De l’autre, il y a Stan, le chef des braqueurs. Cet homme est très atteint psychologiquement. Sa joie la plus vive est de voir la vie s’éteindre dans les yeux de ses victimes, il tue et viole sans remords. Pourtant, sans qu’il s’en aperçoive, Emma va devenir sa faiblesse.

A l’extérieur, on a Constant, Négociateur, appelé à la rescousse après les échecs de ceux qui l’ont précédé. C’est un homme qui est émotionnellement fragile depuis le décès de sa femme, mais il a un fort caractère ! C’est lui qui appelle la banque pour discuter avec Stan, mais la messagère des preneurs d’otages n’est autre que la pauvre Emma, durement éprouvée… Entre Constant et Emma va se créer un lien de confiance (et peut-être un peu plus), qui deviendra la source d’une jalousie mal placée de la part de Stan. 

Ce livre m’a laissé abasourdie ! 
Je l’ai lu presque en une seule soirée tant les émotions sont vivaces ainsi que le suspense, le stress, l’action, les liens entre les personnages… 

L’ambiance est lourde, à couper au couteau. Le sang coule à flots. C’est très intense psychologiquement ! 
Le cœur battant, je voulais absolument découvrir la fin de cette histoire si prenante !!!

Les trois personnages principaux sont très bien écrits, ils occupent tous les trois une place à part entière dans le récit.

J’ai terminé ma lecture épuisée, le souffle coupé. Wahou. Génial. Vivement la suite, je vous le dis !!!

Merci à l’auteur pour ce service presse. 

#Aurélie 

Chronique : Sur la ligne..., tome 1 : Sur le fil du rasoir dans Auto-Edition cleardot

14 mai 2016

Chronique : Lätt

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Clarisse @ 10 h 54 min

13177131_522497011285741_7951120676358306761_n

Titre : Lätt
Auteur : Clémence Lucas
Sortie : 17 Février 2016
Prix : 2€99 format Kindle
Thèmes : Elfes, guerre, monde enchanté, amour, légendes
Maison d’édition : Auto-édition
Note : 7/10

Résumé :

Deux mondes en conflit… Celui des Ténèbres contre celui de la Lumière. Au centre de cette guerre, l’avenir de l’humanité qui ignore tout de ce combat.
La princesse Lätt a grandi et a été éduquée parmi les humains. Elle ne le sait pas encore, mais sa destinée repose sur une légende…
« Lorsque la lumière universelle et celle du Vald s’uniront, la paix et l’amour règneront enfin sur le Förtrollad Värld pour l’éternité. »

Mon avis :

Amanda est une belle jeune femme qui est très malheureuse aux côtés de son mari Nick, violent physiquement et psychologiquement avec elle depuis 2 ans.

Ils vivent dans une maison tranquille, à l’orée d’un bois, avec leur chienne Lycka.

Nick veut à tout prix un enfant, ce que Amanda refuse de lui donner en s’étant fait poser un implant contraceptif dans le dos de son mari. Pas question que son bébé subisse lui aussi les accès de fureur de Nick !

Sa seule échappatoire à son quotidien triste et solitaire : quand son mari est au travail, elle part faire de longues promenades avec Lycka dans les bois. Amanda est très proche de la nature et se sent comme chez elle dans les bois.

Un jour, en promenade, elle rencontre Johan, un séduisant chasseur, c’est le petit-fils d’un vieux voisin récemment décédé et qui vit chez lui.

Le jeune homme est bien mystérieux et un lien particulier se crée entre ces deux solitaires, amoureux de la nature.

Ce que Amanda ne sait pas c’est que Johan est un Elfe qui vit chez les humains depuis que son grand-père s’est fait assassiné. C’est un Stajärna, un gardien. Et il est là en mission pour veiller sur sa Skyddad (protégée) qui n’est autre que la jeune femme !

En vérité, Amanda est aussi une Elfe, et même la princesse du peuple de la Lumière. Elle est la princesse Lätt, qui a été envoyé dans le monde des humains et élevée par un couple de Stajärna comme une humaine, car le peuple des ténèbres en voulait à sa vie. Ses pouvoirs et sa véritable apparence d’Elfe sont endormis.

Aux côtés de Johan, sa nature se réveille doucement…
C’est sans compter la légende qui dit que  » Lorsque la lumière universelle et celle du Vald s’uniront, la paix et l’amour règneront enfin sur le Förtrollad Värld pour l’éternité « . Et tout porte à croire qu’elle désigne nos deux héros.

Un événement va tout faire basculer, et Amanda va bientôt ouvrir les yeux sur un monde inconnu et fabuleux : Le monde enchanté, le monde des Elfes… Le Förtrollad Värld.

Le danger du Mördk Värld (Le pays des Elfes de l’ombre) plane au dessus de leurs têtes…

 

C’est une amie, Léane Morton (auteur de la romance contemporaine des « Frères Delacroix, tome 1 : Chloé », édité chez Reines-Beaux) , qui m’a chaudement recommandé cette lecture et j’avoue avoir pris plaisir à découvrir le monde Fantastique joliment imaginé par Clémence Lucas. Au début, j’ai souvent buté sur les mots suédois représentant le rôles des personnages et les lieux elfiques. Heureusement, un lexique est à portée de main !

L’histoire se lit rapidement, c’est fluide et nous plongeons avec facilité dans le quotidien d’Amanda et Johan. La jeune femme m’a beaucoup émue au début avec tout ce que son mari lui fait subir, c’est très dur.

Les chapitres s’alternent avec les voix de différents personnages, mais nos héros ont la majorité ! On assiste à l’évolution de l’histoire dans chaque camp.
Il m’a pourtant manqué un peu de piquant dans ce récit. Le couple est trop sage, trop posé, trop parfait. Ils sont certes destinés l’un à l’autre mais de bonnes disputes de temps en temps n’auraient pas été en trop.

Si vous adorez les Elfes, les pouvoirs magiques, les licornes, les peuples en rivalités et les belles histoires d’amour, Lätt est fait pour vous !!

Au final, ce roman est très agréable à lire, j’ai passé un excellent moment sans aucune prise de tête. Bien que je n’aurai pas dit non à une centaine de pages en plus qui auraient pu étoffer l’histoire et rentrer un peu plus dans les détails du monde enchanté.

Peut-être une suite…
Même si la fin est juste fabuleusement belle.

#Aurélie 

9 mai 2016

Chronique : Les Velázquez Tome 2

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Clarisse @ 13 h 44 min

51xg1URk5RL._SX322_BO1,204,203,200_

Titre : Les Velázquez Tome 2
Auteur : Aspi Deth
Date de sortie : 3 février 2015
Thèmes : Mafia, Aventures et passions, Clan-famille, Amour, Action, Mystère
Prix : 15 € Format Broché
Maison d’édition :
Auto-édition
Note :
10/10& 10/10

coupdecoeur

Résumé : 

Le temps est venu pour le clan Velázquez de renforcer ses alliances et de persuader Rico de prendre la place qui lui est destinée à la tête de la famille.
Cependant, le jeune homme, toujours à la recherche de la vérité sur son identité, est bien décidé à découvrir le sombre secret que dissimule sa famille et ne reculera devant rien pour obtenir les réponses à ses questions.
Quant à Marie, elle commencera à réaliser ce qu’implique de faire partie du clan Velázquez, en bien comme en mal.

Entre séduction, vengeance, amours maudits et guerre des gangs, découvrez la saga à ne pas manquer enfin disponible en version papier, cocktail explosif de mafia et de romance.

Mon avis : 

Le clan Velázquez va vivre un grand moment, une nouvelle ère est sur le point de commencer au vu d’un futur mariage bientôt célébré avec un pacte qui doit renforcer leur autorité. 

Entre toutes ces agitations, nous retrouvons Marie. La jeune femme est devenue une des membres à part entière de la famille depuis que Rico l’a déclarée comme sienne aux yeux de tous. Alors que des tensions apparaissent autour du clan, Rico est en passe de devenir le nouveau chef. Néanmoins, le jeune vénézuélien est en pleine remise en question, le manque de bribes liées à son passé va le pousser à fouiller et remuer des histoires qui devaient rester cachées.

J’ai refermé ce dernier tome avec un goût d’amertume envers Aspi Deth… Comment peut-on balader son lecteur, lui faire croire à une fin heureuse pour son personnage favori alors qu’au final tout explose, lui briser le cœur en le sacrifiant !

Ce deuxième volet est tout aussi bon que le précédent, l’auteur ne nous laisse pas une seconde de répit et nous oblige à faire une nuit blanche pour avoir le dénouement de l’intrigue : quand on l’a entre les mains, impossible de le refermer. 

Les personnages secondaires sont beaucoup plus mis en avant, la romance entre Marie & Ricardo passe plus au second plan afin de laisser place aux problèmes que rencontrent les Velázquez.

Merci à l’auteur pour sa générosité et de nous avoir permis de découvrir ses mafieux, de les mettre entre nos mains ! Une bande de gros bras qui m’a fait chavirer et trembler lors de mon immersion dans leur monde de violence. 

#C

 

Mon avis :

C’est avec une pointe de tristesse que j’ai refermé ce second et dernier tome. J’avais beaucoup aimé le 1 mais celui-ci dépasse toutes mes espérances, il m’a surprise et en bien. Pour mon plus grand bonheur, Aspi Deth a travaillé dans ce tome plus en profondeur sur les émotions et nous a livré plus d’infos sur les personnages, nous permettant ainsi de comprendre plus pourquoi nos petits mafieux sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui.

Pendant une partie du roman, l’histoire entre Ricardo et Marie est reléguée au second plan et nous permet d’exploiter un peu plus les personnages secondaires. Aspi Deth nous offre un florilège de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres, elle nous livre leurs secrets sur fond de violence, drame, on se prend au jeu au fil des pages. J’en suis venue à m’arracher les cheveux en imaginant ce qui allait se passer pour nos protagonistes.

On reste plongé dans cette grande famille entourée de violence avec des scènes très bien écrites, une dose de sensualité appréciable. J’ai eu plaisir à trouver dans ce second tome tout ce qui me manquait dans le premier pour qu’il soit un coup de cœur. Et là, pour ce second tome ça a fonctionné, j’ai eu le coup de cœur que j’attendais. Aspi ouvre des portes pour intensifier le récit, répond aux questionnements du 1 sans aucune fausse note.

En bref, ce fut un très bon moment de lecture qui à certains moments m’a fait glisser quelques larmes. Aspi deth sait nous faire entrer dans cet univers, nous y scotcher pour y vivre avec nos personnages.

Merci à l’auteur pour ce service presse.

 

#Milie

 

123
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes