Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

30 décembre 2016

Chronique : Du bout des doigts de Alexandra Gonzalez

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Emilie @ 16 h 14 min

du-bout-des-doigts-860093-264-432

 

 

Titre : Du bout des doigts

Auteur : Alexandra Gonzalez

Date de sortie : 24 Novembre 2016  

Prix : 4.99€ en ebook

Maison d’édition : Auto-Edité

Note : 7/10

Résumé :

Depuis l’accident qui a causé la mort de sa petite amie, Logan passe de fille en fille avec désinvolture. Mais sa vie bascule le jour où il rencontre deux femmes. L’une ressemble à l’ancien amour de sa vie et l’autre excelle dans l’art de vie qu’il s’est lui-même imposé depuis ce drame. Flirtant entre légèreté et immoralité, sur un fond de menace, traîtrise et vengeance, Logan devra choisir.
Entre Cœur et raison, lui sera-t-il accordé d’effleurer l’amour et le bonheur du bout des doigts ?

Mon Avis :

Les seuls livres d’Alexandra Gonzalez que j’ai lu sont le tome 1 et 2 de Remember. Ils avaient été un gros coup de cœur, je me suis donc plongé les yeux fermés dans « Du bout des doigts ». 

Mais malheureusement ce fut pour moi une lecture en demi-teinte. 

J’ai rencontré Logan, un homme séduisant, meurtri par le décès de sa petite amie deux ans plus tôt. Il se complaît à enchaîner les relations sans lendemains, ne pouvant pas oublier ses sentiments pour Abby. Lors de son road-trip il va trouver un job de saisonnier dans un bar. La rencontre avec Marley, la patronne, ainsi que Sarah et Kandy, les serveuses, va faire prendre un tournant à sa vie.

L’histoire de Logan est effectivement touchante et tragique. Elle m’a émue, mais cela c’est malheureusement arrêté là pour moi. Je me suis retrouvée dans une romance mignonne, avec un personnage qui ne sait pas très bien ce qu’il fait et qui m’a souvent agacé. 

Je n’ai malheureusement pas spécialement accroché à l’intrigue, mon moment préféré se situe dans le dernier quart du livre où il se passe un peu plus d’action, mais là encore j’ai trouvé dommage que cela aille aussi vite. 

J’ai malgré tout retrouvé avec bonheur la plume d’Alexandra qui est toujours aussi belle et fluide, mais ici même si j’ai passé un bon moment de lecture, il m’a manqué la petite étincelle, le petit plus qui m’aurait permis de savourer cette histoire.

Alors, certes c’est une belle histoire avec son lot de sentiments et de rebondissements, mais pour moi c’est là que cela ne colle pas. Le côté romance et le côté « suspens » on eut du mal à fonctionné pour moi, je n’ai pas réussi à apprécier le mélange qu’il en a découlé.

En bref j’ai passé un moment agréable, j’apprécie toujours autant la plume d’Alexandra Gonzalez mais malheureusement ce livre ne m’a pas transporté 

Merci à l’auteur Alexandra Gonzalez pour ce service presse

#Milie

29 décembre 2016

Chronique : Le début de la fin, tome 1 – Destinée inconnue

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 14 h 16 min

destinee-inconnue-678460

 

Titre : Le début de la fin, tome 1 – Destinée inconnue

Auteur : Ellen Vaillancourt

Date de sortie : 28 Novembre 2014

Prix : 15,05€ format broché

Thèmes : Fantastique, famille, amitié, recherche identitaire

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 8/10

Résumé 

Je suis Tia et j’ai 17 ans. Je voudrais tellement être une fille ordinaire, mais ma famille en a décidé autrement. J’ai récemment découvert ma véritable identité et comme si ce n’était pas assez, ma vraie raison d’être. Jusqu’à mon 17ième anniversaire, ma vie était un mensonge monté de toute pièce. Je pensais être humaine et enfant unique… mais non ! Je n’y étais pas du tout !

Mon avis

Tia est au lycée, vit seule avec sa maman et toutes les deux sont très proches de sa grand-mère. Malgré une vie banale en apparence, elle ne l’est pas, loin de là !

Ses trois meilleurs amis, Maya, Katy et Jack sont respectivement Fée, Loup-garou et sorcier !

Elle-même est humaine.

Enfin, c’est ce qu’elle a toujours cru ! Car le jour de ses 17 ans un gros pan de son passé lui est révélé et c’est son existence toute entière qui bascule…

Ce premier tome n’est pas très long et se lit rapidement.

On va de découvertes en révélations, de combats au corps à corps au cours de Magie !

Les créatures surnaturelles vivent ensemble au contact des humains bien qu’en groupe. Ils n’ont pas le droit d’avoir d’enfant avec une race différente.

Une belle découverte pour ce premier tome assez original de la saga « Le début de la fin » de Ellen Vaillancourt, auteure québécoise ! Petite précision linguistique car ça joue aussi sur le vocabulaire de nos héros mais franchement ça ne m’a pas du tout poser de problème, on s’y fait très vite.

J’ai adoré suivre l’épopée de Tia et de tout son petit monde.

Je pense qu’une aventure merveilleuse les attends et qu’ils vont beaucoup évoluer et mûrir au fil du temps. J’attends aussi de voir si tous ces ados vont continuer à rester unis ou s’ils vont s’éparpiller et s’affronter d’une manière ou d’une autre. Leurs ennemis me semblent bien nombreux et mystérieux, je soupçonne une bataille finale impressionnante !


Hâte de lire la suite, trois autres tomes m’attendent pour les prochains mois !

#Aurélie

5 décembre 2016

Chronique : Un taxi pour Khamût Khan, tome 1 : KTH

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Clarisse @ 16 h 38 min

un-taxi-pour-khamut-khan,-tome-1---kth-673038-264-432

Titre : Un taxi pour Khamût Khan, tome 1 : KTH
Auteur : Anto Sass
Date de sortie : 1 novembre 2014
Thèmes :  Thriller, Aventure,Action
Prix : 14€99 Format Broché
Maison d’édition : Auto-Edition
Note : 8/10

Résumé :

Quelles sont ces informations que détient Khamût Khan ? Pourquoi une importante source des Services Secrets Britanniques prend-elle tant de risques pour les transmettre dans l’urgence à Londres ?

Mon avis :

Je ne suis pas du style à lire des romans d’espionnage. Mais regarder des films d’espionnage comme par exemple « Mission impossible » ou encore « Jason Bourne » oui, c’est toujours un régal de voir les héros se démener pour combattre le mal. Ces messieurs sont mes références cinématographiques dans ce domaine.

En commençant Un taxi pour Khamût Khan, je n’avais aucune idée de ce que le roman allait me réserver car je dois avouer que sa couverture n’est pas des plus attirantes.

L’auteur, Anto Sass, nous propose de suivre ses agents 2.0 dans leurs périples internationaux qui ne manqueront pas d’humour et d’action malgré les paysages détonnants comme le froid polaire de la Russie ou la chaleur harassante de l’Arabie saoudite. J’en ai eu des frissons ou des sueurs tant leurs choix furent parfois périlleux.

Comme quoi il ne faut pas s’arrêter à ce détail de couverture car j’ai passé de bons moments en compagnie des deux agents très spéciaux Alan et Howard, qui ont des manières très British, ce qui ne met en rien en mal leurs attraits séduisants de gentlemen.

Dès le début du roman, nous sommes mis dans le feu de l’action et enrôlés dans de folles aventures à travers lesquelles nous suivons de près les deux hommes qui bossent de près ou de loin pour son altesse royale.

En bref, un livre d’espionnage adroitement bien ficelé. On n’a pas un instant le temps de s’ennuyer tant l’auteur nous fait vivre des situations étonnantes pour lesquelles son talent a fait des merveilles avec un rythme soutenu, percutant et qui par chance ne s’essouffle pas au long de ma lecture.

Les scènes d’action sont bien travaillées, il y a assez de détails pour que l’imagination du lecteur s’emballe. Je dirais même que j’aurais cru voir des effets spéciaux sortir du livre à certains passages tellement l’auteur a su les faire vivre. Et puis bon, les deux héros bien propres sur eux sont des plus au scénario de fond qui est très convaincant.

Merci à l’auteur pour ce service presse.

#C

22 novembre 2016

Chronique : Si j’avais su : Et tout à basculé T1 de Caroline Sams

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Emilie @ 8 h 08 min

14199774_334681020202179_5738567149350603068_n

 

Titre : Si j’avais su : Et tout à basculé T1

Auteur : Caroline Sams

Date de sortie : 15 Novembre 2016

Prix : 15€ Format broché

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 10/10

Résumé :

 

J’ai un problème.

Je suis désespérément folle de Matteo.

Il m’a pourtant quittée sans raison cinq ans plus tôt et dès l’instant où je le retrouve, je me rends compte que je le désire toujours autant malgré le temps que mon attirance d’adolescente s’est transformée en quelque chose de plus profond et troublant.

Alors que je croyais que Julien était ma seconde chance de vivre une vraie relation, que puis-je faire alors que toutes les fondations et certitudes de ma vie se sont écroulées?

Puis-je vraiment prendre le risque de faire confiance à cette petite voix qui murmure que l’amour ne meurt jamais?

Puis-je espérer que son amour pour moi est resté intact?

Avis :

coupdecoeur

Alors, je ne vais pas m’en cacher, avant ma lecture, je m’attendais à une romance simplette comme on en voit beaucoup. Et puis Caroline Sams, m’a proposé de lire ces trois premiers chapitres en avant-première, là cela a remis mon jugement en cause. J’en voulais plus, ce n’était pas suffisant. Elle avait réussi à me rendre addict juste avec ces trois chapitres.

Mais là je me suis mise à avoir peur pour la suite. En attendant ma lecture complète du livre, je me suis posée des tonnes de questions. Et j’ai croisé les doigts pour que le reste du roman soit à la hauteur de mes attentes. 

Eh bien voilà la dernière page du roman est tourné, le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue. 

 Sophie est une lycéenne qui souhaite absolument avoir son diplôme de fin d’année, pour cela elle ne s’autorise aucune distraction. Jusqu’à sa rencontre avec Matteo. Enfin, rencontre faut le dire vite. En effet Matteo ne lui parle pas, il l’évite, froid, distant, voir même impoli et irrespectueux. Sophie est une jeune fille courageuse, attachante et tellement proche de nous.

 Matteo, ah mon beau Matteo (oui oui je suis comme ça moi, je me le suis approprié je le garde. Non mais oh). J’avoue qu’il m’a beaucoup agacé au début à cause de son comportement avec Sophie. Non mais c’est quoi son problème? Et puis enfin il se révèle, incroyablement tendre, affectueux j’en étais jalouse de Sophie. Il laisse enfin ses sentiments se développer et née alors une belle histoire d’amour.

 Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Oui, mais non, la vie ce n’est pas si simple, tout n’est pas toujours facile et rose. On a beau être dans un livre, on n’est pas dans un conte de fée. Et Caroline Sams nous le prouve avec brio. 

D’un seul coup Matteo abandonne Sophie, il la plante tous simplement pour partir en Italie suite à un problème familial. Et alors là, je peux vous dire que j’ai senti mon cœur se brisé comme celui de Sophie. J’ai espéré avec elle, puis comme elle je me suis fait une raison. 

Tout cela va pousser Sophie a rencontré Julien, qu’elle va aimer, construire des projets, y voir une belle vie. Et moi comme une béta, je n’ai pas su faire une place à Julien. Il était pour moi la pièce de trop. Mais soit ce n’est pas moi qui décide, ni Sophie d’ailleurs. Eh oui c’est Caroline. Et merci d’avoir fait revenir Matteo. Mais à quel prix? 

Malgré tout ce que je viens de vous dire, sachez mesdames, que je n’ai pas spoiler, vous voilà seulement avec la partie visible de l’iceberg. (Terme qui prend tout son sens avec la chaleur que nous procure Matteo,  tous les glaçons qui ont coulé le Titanic ne suffirait pas) 

 Bref tout ça pour vous dire que cette romance qui commence somme toute comme les autres, m’a totalement vidé. Caroline à juste pris mon cœur et l’a broyé pour mieux le reconstruire, puis le broyé. En fait elle a simplement fait ce que j’adore en tant que lectrice, elle m’a embarqué dans la vie de nos protagonistes, littéralement. 

On se sent véritablement proches des personnages, car ils sont comme vous et moi. La vie n’est pas rose, l’amour n’est pas simple. L’auteur a su nous le rappeler grâce à sa plume légère, mais emplis d’émotions et de vérité, douloureuses à vivre et à entendre. 

Alors, surtout ne vous retenez pas, lisez ce livre avec des glaçons (ventilo ou chéri à portée de main à vous de voir), mais aussi avec des mouchoirs. 

Un roman inattendu, pleins d’émotions, de rebondissements auxquels on ne s’attend pas. 

Seul bémol : euh la fin on l’a recommence c’est une blague Caroline n’est-ce pas? Si ce n’est pas le cas, ben c’est loin de me faire rire. Plus le choix il faut vite vite le deux. 

Merci à Caroline Sams pour ce service presse

#Milie

2 novembre 2016

Chronique : Emma X, de Jessica Lumbroso

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 14 h 12 min

746616896

Titre : Emma X

Auteur : Jessica Lumbroso

Date de sortie : 6 Octobre 2016

Prix : 4,99€ format numérique

Thèmes : double vie, amitié, sensualité

Maison d’édition : auto-édition

Note : 9/10

Résumé :

Emma a tout de la carriériste indépendante. Son boulot, c’est toute sa vie, et pour atteindre les étoiles, elle doit tout faire pour cacher ce qu’elle est réellement. Sa double-vie est bien rodée : de jour, elle bosse dans une grosse boîte dont elle est la secrétaire du P.D.G. ; de nuit, elle est chauffeuse de salle dans un club branché, le Libertin, loin de là.
Ses deux principales règles de vie sont gravées dans le marbre : ne jamais laisser ses deux univers se percuter. Ne jamais mélanger boulot et plaisir. Pour elle, l’amour s’apparente à quelques coups tirés par-ci par-là avec des hommes qu’elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit.
Alors, quand elle rencontre au Libertin un jeune homme au regard déroutant, la voilà sens dessus dessous. Difficile de résister à ces pulsions nouvelles, malgré ses règles d’or, et pourtant elle s’y évertue. Mais c’est sans compter sur cet homme troublant, capable de tout pour l’approcher.

Mon avis :

Emma est une jeune femme épanouie, pétillante et à la langue acérée.

Très entourée par ses amis, elle cache néanmoins la double vie qu’elle mène à sa famille et ses collègues.

Le jour, elle est la sérieuse et réservée secrétaire de son patron et deux fois par semaine, elle devient la chauffeuse de salle du club Le Libertin où elle évacue son trop plein d’énergie en s’adonnant au plaisir de danser…

Pas prête à s’investir dans une relation amoureuse, elle sent son cœur fondre pour l’un des client de la boite où elle danse…

Ce mystérieux jeune homme passe ses soirées à la fixer d’un regard qui ne laisse aucun doute sur son envie d’elle. Sans jamais aller à sa rencontre. Emma est perplexe mais extrêmement troublée. Jusqu’au soir où il décide de faire le premier pas, pour se prendre une veste monumentale.

Et là, on se dit : Emma, mais pourquoi ?

J’ai passé un excellent moment à lire ce livre ! Ce roman qui ne laisse pas les éditions Addictives indifférentes, et je croise les doigts pour l’auteur !

Il est complètement addictif et original ! Les personnages sont très rapidement attachants avec des caractères bien personnels et approfondis. De plus l’écriture de Jessica est vraiment fluide, ça se déguste rapidement malgré les 450 pages !

C’est une histoire piquante, sensuelle et passionnante. Du sexe léger sans être lourd et ça m’allait parfaitement ! Juste ce qu’il faut pour ne pas s’ennuyer et que ça devienne répétitif.

On pense savoir comment tout cela va se terminer, et en fait non, pas du tout, attendez-vous à pas mal de surprises, de découvertes et de rebondissements !

#Aurélie

26 octobre 2016

Chronique : Magna & Lords de S.M. Gerhard

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Emilie @ 9 h 15 min

magna---lords--lies---delies-839594-250-400

 

Titre : Magna & Lords

Auteur : S.M. Gerhard

Date de Sortie : 12 Novembre 2016

Prix : 

Thèmes : Romance M/M ; Magie ; Fantastique

Maison d’édition : Auto Edition

Note : 9/10

Résumé :

« Liés »
La vie d’un Lord n’est pas forcément évidente, celle d’un Magna encore moins, mais celle d’Angel a basculé dans la complexité depuis dix ans quand il s’est retrouvé lié à un enfant. Cependant, le temps de la rupture et du changement a commencé. Mais rien n’est aussi simple qu’il y paraît surtout quand ça concerne David.
« Déliés »
Depuis plus de vingt ans suite à un accident, Luc n’a pas une vie facile. Déjà qu’être le frère d’un Magna puissant n’est pas évident pour sa sœur, ses frères et lui ; il avait fallu qu’il soit tout simplement différent des autres Lords. Ses secrets le rongent mais des rencontres l’amènent peu à peu vers la voie de la transformation.

Avis :

Liés

Angel et David sont liés l’un à l’autre depuis 10 ans. Propulsé dans un univers de magie, nous allons découvrir que nos deux héros sont en réalité bien plus que cela. Mais voilà les doutes sont là, la peur des sentiments également. Ce qu’ils ressentent est fort, unique et beau. On tombe sous le charme non seulement d’Angel et David, mais aussi sur leurs histoires. Une liaison pas toujours simple, entre leurs propres émotions et le danger qui rôde sans cesse, on peut dire que c’est loin d’être de tout repos. 
On découvre aussi leurs familles respectives et le monde magique dans lequel ils évoluent. J’ai néanmoins trouvé dommage que leur magie ne nous soit pas plus expliquée, il y a bien des numéros pour se reporter à la fin du livre, mais quand on lit sur tablette ce n’est vraiment pas pratique. Du coup on se retrouve un peu perdu pour suivre toutes ces informations.

Déliés

Ici nous allons suivre Luc, le triplé d’Angel. Un personnage que j’affectionne beaucoup, très touchant il m’a fait vivre une histoire intense en émotions. Différents des autres et avec un passé douloureux, Luc est un homme fragile qui a très peu confiance en lui. Je me suis attachée à lui à une vitesse exceptionnelle, il dégage beaucoup de tristesse et on s’accroche tout au long de l’histoire, car il mérite d’être heureux et amoureux.  Mais le chemin est loin d’être facile. 
Cette seconde nouvelle a eu beaucoup plus d’impact émotionnel que la première. Une histoire touchante, tout en finesse et en douceur, mais qui m’a tout de même arracher quelques larmes. 

En bref

Je dirais que j’ai passé un superbe moment de lecture et je vous le conseil avec plaisir. L’auteur nous transporte dans un monde magique, faisant un bon mélange de nos sentiments. Alors, même si le monde de la magie manque de précision, l’histoire vous fera occultée ce petit problème.
Une très belle plume qui nous accompagne dans un monde à part où la magie est présente et où les sentiments se bousculent. Une merveilleuse découverte. De la magie, des rebondissements, de l’amour, des émotions, un cocktail qui détonne et fonctionne à merveille.  

Merci à S.M.Gerhard pour ce service presse

#Milie

20 octobre 2016

Chronique : Coup du sort de Débora Anton

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Emilie @ 9 h 31 min

2087037795

Titre : Coup du sort
Auteur : Débora Anton
Date de sortie : 9 Juin 2016
Thème : Roman policier
Prix : 2,99€ en ebook
Maison d’édition : Auto-édition
Note : 9/10

Résumé :

Lionel est un homme meurtri depuis le décès de sa femme, huit mois plus tôt. Devenu alcoolique, il élève difficilement sa fille, Leïla, 15 ans. L’adolescente accumule les séjours au commissariat pour des larcins mineurs.

Un soir, le cadavre d’une étudiante est retrouvé dans l’ascenseur de l’immeuble où ils résident. Elle est victime d’un tueur en série surnommé ‘le vampire’. Lionel est auprès du corps et les circonstances l’accusent.

Parviendra-t-il à sumonter ses démons et à prouver son innocence ?

Avis :

Lionel est un homme anéanti, il vit seul avec sa fille Leila, depuis la mort de sa femme huit mois plus tôt. N’acceptant toujours pas son deuil, il sombre dans le wisky et la cigarette. Leila quant à elle enchaine bêtises sur bêtises. Elle aussi souffre et même si elle a beaucoup soutenu son père, aujourd’hui elle n’aspire qu’à retrouver l’homme qu’il était. 

Un jour alors qu’il doit, une fois de plus, allez récupérer sa fille au commissariat, à sa sortie de l’ascenseur, c’est le drame. Une étudiante de son immeuble est à ses côtés, livide morte. Une nouvelle victime du tueur appelé : le vampire. Et cette mort va sonner le début d’un nouveau calvaire pour Lionel.

J’avoue avoir eu un peu peur au début, en cause le nombre de pages, 145 pour un policier je flippais un peu que cela aille trop vite et que l’accroche perde en intérêt. Eh bien sur ce coup je me suis ramassée, j’ai été totalement bluffé. Tout comme dans ce livre, je retiens qu’il ne faut pas se fier aux apparences.

J’ai totalement été dans l’histoire de Lionel, j’ai souffert en même temps, mais par-dessus tout je me suis totalement prise au jeu de l’enquête. Débora Anton à une très belle plume. On retrouve dans ce roman tout ce qu’il faut pour faire un bon roman policier.

Une lecture fortement addictive que j’avais beaucoup de mal à lâcher, il me fallait sans cesse connaitre la suite.

On vit cette histoire d’un point de vue extérieur, en suivant chacun des personnages. Un style qui d’habitude ne m’attire pas du tout, mais alors là c’était tout à fait génial. On ressent chaque émotion, on se perd dans cette enquête et on y prend gout. Une fin à laquelle je ne m’attendais pas du tout à finit par m’achever.

En bref un roman policier superbement bien ficelé, un récit qui tient la route, rien n’est oublié. Une flopée d’émotions, de suspens, de rebondissements. Bravo à Débora Anton pour ce livre que je vous conseil sans hésiter.

Merci à l’auteur pour ce service presse

#Milie

17 octobre 2016

Chronique : Sous son emprise, tome 1 – La proie

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 15 h 05 min

sous-son-emprise,-tome-1---la-proie-784893

 

Titre : Sous son emprise, tome 1 – La proie

Auteur : Aloïsia Nidhead

Date de sortie : 26 Septembre 2016

Prix : 18,99€ format broché – 2,99€ format numérique

Thèmes : Violence conjugale, emprise psychologique

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 7/10

Résumé :

Fraichement sortie d’une histoire d’amour qui lui a laissé un goût amer, Estelle ne pensait pas retomber si vite amoureuse. Trop vite peut-être… Installation, projets communs, les évènements s’enchainent rapidement. Paul est un jeune homme charismatique. Toujours volontaire pour aider son prochain, il est très apprécié dans la région, ce qui laisse penser à Estelle qu’elle a trouvé la perle rare.

Pourtant derrière l’idylle le pire se prépare. Si l’amour est un masque, la joie et le bonheur n’en seraient-ils que les pâles reflets ? Derrière ses airs enjôleurs, Estelle ne devine pas qu’elle est en train de tomber dans les mains d’un pervers narcissique qui va peu à peu l’éloigner des siens. Humiliations, brimades, violence psychologique et sexuelle, Estelle subit de nombreux affronts dans le seul but de la soumettre. Sous son emprise, c’est l’histoire de toutes ces femmes qui vivent ou qui ont un jour vécu sous le joug d’un manipulateur narcissique. Pour s’en sortir, Estelle devra ouvrir les yeux sur sa condition en tant que femme soumise mais elle devra également réapprendre à penser par elle-même et à s’affirmer. Sa seule force de caractère et le soutien sans faille d’un nouvel allié lui permettront-ils de franchir les nombreux obstacles qui se dressent devant la voie de la liberté ?

Mon avis :

Estelle est une jeune femme comme nous. Elle pourrait être votre sœur, votre amie, votre voisine.

Elle vient de se faire larguer et sa confiance en elle est au plus bas. Sa meilleure amie l’embarque en boite de nuit histoire de l’a sortir un peu de chez elle. Sur place, son amie et elle tombent sous le charme d’un séduisant jeune homme qui vient à leur aide. Cet homme sur de lui, beau et mystérieux, c’est Paul. Et Paul choisit Estelle.

Le couple évolue très vite, trop vite… Paul a de plus en plus d’emprise sur Estelle, jusqu’au geste de trop, la parole de trop.

Cette histoire poignante, qui se déroule sur plusieurs années, c’est la vie d’une jeune femme banale et tranquille prise en otage psychologique par son mari, le père de son enfant. Et un jour, qui décide de tout faire pour s’en sortir. Mais elle est devenue une proie et le piège s’est refermé sur elle. Va t-elle s’en sortir ? trouver de l’aide ? Se sauver, elle et son fils ?

 Je ne relèverais que deux gros soucis.

Le premier :  l’histoire va trop vite. Les années s’écoulent rapidement et le livre n’est pas bien épais, j’aurai aimé plus de d’épaisseur et de détails. Estelle est très attachante, j’ai eu l’impression que l’évolution était trop rapide.

Le second : le prix. C’est trop cher pour seulement 190 pages. Cela correspond plus facilement à un roman de 400 pages.

En dehors de cela, nous découvrons un type d’homme qui, malheureusement, court les rues plus qu’on ne le pense. Les manipulateurs pervers psychologiques. Ces hommes qui enferment leurs femmes dans un filet, les dominent, les humilient, les rabaissent et les coupent de leurs amis jusqu’à les mettre en danger… Une lecture qui peut surement aider ces femmes à sortir du silence et à ne pas avoir honte de vouloir s’en sortir. Ces hommes ne savent pas aimer mais aux yeux des gens extérieurs, ils apparaissent parfaits. Les filles, faites attention à vous, sortez de ça très vite. Et je ne vous dis pas cela à la légère, l’une de mes meilleures amies l’a vécu et en garde encore des séquelles.

#Aurélie

16 octobre 2016

Chronique : Love Me Like You DO de Alexandra Lanoix

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Emilie @ 14 h 19 min

14610767_1205071066233020_1405931824_n

 

 

Titre : Love Me Like You Do

Auteur : Alexandra Lanoix

Date de sortie : 2 Novembre 2016

Prix : 4,45€ en ebook

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 10/10

Résumé :

Après un mariage douloureux, Emma Martel se reconstruit peu à peu. Avec le coup de pouce de sa meilleure amie Josy, elle deviendra une photographe de mode réputée au fil des années. Malgré la passion de son métier, elle préféra quitter ce monde de paillettes pour une vie plus simple, même si elle est vide d’amour. Depuis son divorce, Emma se refuse aux hommes qui croisent son chemin, à cause de son lourd secret. Sur l’invitation de son amie, elle passera les vacances d’été à Malte dans la demeure du nouveau boy-friend de celle-ci, le richissime vendeur d’art, David Warner. La photographe tombera instantanément sous le charme de ce mystérieux millionnaire dont l’attirance est réciproque. Toutefois, Emma n’oubliera pas que c’est le mec de sa meilleure amie et se pose bien des questions sur le choix à prendre. Écoutera-t-elle sa tête ou son cœur ?

Avis :

coupdecoeur

Alexandra Lanoix nous offre ici une lecture bouleversante et très addictive.

Nous rencontrons Emma, la quarantaine. Une femme brisée, divorcé d’un homme violent, elle a beaucoup de mal à refaire surface. Elle ne supporte plus qu’un homme la touche, elle ne veut plus faire confiance à un homme tout simplement. Et comment l’en blâmer? Emma est un personnage très touchant, malgré sa fragilité elle ne se laisse pas faire. 

Puis un jour sa meilleure amie Josy, va lui proposer de venir la rejoindre à Malte, là où elle passe ses vacances avec son petit ami David. Un voyage qui va bouleverser sa vie à jamais.

Josy est une de ces filles que je ne supporte pas, elle m’est totalement antipathique. Elle fait partie de ces femmes qui sont belles, ont du succès, le savent et qui ont besoin de quelqu’un à leurs côtés qui soient plus dans « la norme » pour rappeler chaque jour qu’elles sont « supérieures ». Bref elle m’a agacé et j’ai eu envie de lui mettre des claques voir pire.

Et vient ensuite David. Alors, lui on peut dire qu’il a été une véritable énigme pour moi. J’ai eu beaucoup de mal à le cerner. Comme tout homme il aime contrôler, il se défend de ne pas être un dominant, mais à quelques moments il m’en a fait douter. Au final ce fut pour moi le personnage le plus surprenant de l’histoire, il m’a je dois dire totalement berné. Très touchant, inflexible, protecteur, froid, il nous ballade, on aime et on en redemande. 

Je ne vais pas trop en raconter car je ne veux pas gâcher le plaisir de votre lecture. Vous trouverez ici un récit totalement addictif, il fait parti de ceux qu’on ne peut pas lâcher. Je l’ai commencé cette nuit, puis la fatigue l’a emporté et je l’ai fini ce matin. Je n’arrivais pas à m’en détacher. Je voulais savoir ce qui allait arriver, les rebondissements que nous réservais encore Alexandra. Et je n’ai pas été déçu.

La plume d’Alexandra, les rebondissements, les héros, les sentiments, les émotions, tout cela a rendu ma lecture incroyable. 

J’ai été prise au jeu dès les premières pages et jusqu’à la dernière. J’ai ri, j’ai été en colère, j’ai aimé mais j’ai aussi pleuré. Les émotions étaient présentes tel que je les aime, à savoir nombreuses et intenses. 

N’hésitez pas une seule seconde, vous allez découvrir une belle romance, mais aussi une belle leçon de vie sur la reconstruction après des violences conjugales. 

Alexandra Lanoix traite ce sujet sensible avec beaucoup d’émotions et d’intensité et elle réussit à merveille.

Merci à Alexandra Lanoix pour ce service presse 

 

#Milie

5 octobre 2016

Chronique : 33 Thérapies cruelles pour vous débarrasser de votre ado de Anto Sass

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Emilie @ 21 h 02 min

517CzJvhMFL

Titre : 33 Thérapies cruelles pour vous débarrasser de votre ado

 Auteur : Anto Sass

Date de sortie : 7 décembre 2015

Prix : 3.50€ format broché

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 8/10 & 8/10

Résumé :

Comment se débarrasser de façon radicale de votre sangsue grincheuse ? Que faire pour obtenir une minute, une journée, un film… de tranquillité. Des conseils pour trouver la sérénité, même après votre mort ! 
Anto Sass aborde, avec cynisme et humour, des soupapes que chaque parent aimerait tirer. Aimerait, mais sans jamais oser les exprimer, par honte coupable. 

À ne pas mettre entre toutes les mains, surtout celles de vos ados qui pourraient le prendre au premier degré.

Avis : 

Voilà un livre qui m’a beaucoup fait rire. L’auteur aborde le sujet de la gestion d’un adolescent avec un humour totalement décapant. Des petits détails, des situations du quotidien dans lesquelles on se retrouve facilement, que ce soit dans le rôle de père ou dans le rôle de l’ado que l’on a été.

C’est un petit livre qui se lit très vite, qui vous fera sourire et vous donnera sûrement des idées. Certaines astuces sont bien sûr à prendre au second degré, mais demande à être testé.

Je ne suis pas encore arrivée à l’adolescence avec ma fille, mais je garde quelques conseils sous le coude pour les essayer.

Je vous le recommande pour lecture personnelle ou pour offrir à un parent en détresse.

Merci à Anto Sass pour ce service presse

 

#Milie

Mon avis :

Un petit guide complètement hilarant qui vous aidera à gérer les crises existentielles d’un adolescent ou presque.

D’un humour décadent, l’auteur aborde avec facilité tous les sujets critiques que vous, parents, ou votre adolescent, pouvez rencontrer chaque jours lors de la transformation de celui ci en adulte.

J’avoue avoir retrouvé certaines de ces situations dans mon jeune parcours, je pense que ce livre décrit exactement ce que chacun a ressenti pendant cette période fatidique.

Je me suis bien éclatée pendant ma lecture, je découvre avec plaisir la plume de l’auteur qui embarque vite son lecteur dans ce petit roman très court.

Je remercie  l’auteur Anto Sass pour ce service presse.

#C

123
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes