Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

24 janvier 2017

Chronique : Up in the air, tome 4 : Mister B

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 20 h 15 min

en-l-air,-tome-4---mr.-beautiful-853975-264-432

Titre : Up in the air, tome 4 : Mister B
Auteur : R.K.Lilley
Date de sortie : 12 janvier 2017
Thèmes : Erotisme, Passion,Amour, Bdsm
Prix : 17€ Format Broché
Maison d’édition : Hugo Roman, collection Blanche
Note : 9/10

Résumé :

Dans Mister B. , R.K. Lilley se place du point de vue masculin et réussit une véritable performance, sans répétitions ni redites : nous faire entrer dans la complexité de James Cavendish et de Stephan, l’ami de Bianca.
Le livre navigue entre le passé et le présent et nous vivons avec James l’attraction physique et sensuelle qu’exerce Bianca sur lui.
Nous revivons toute la tension sexuelle qui unit les deux amants et qui leur fait vivre une incroyable histoire d’amour.
Mais nous découvrons également l’histoire de l’amitié qui unit Bianca et Stephan avec des scènes déchirantes de leur adolescence tourmentée.

Mon avis : 

M’étant régalée de la trilogie, il fallait absolument que je lise ce quatrième volet qui met en lumière les points de vue de la gent masculine de la série « Up in the air ». En effet, l’auteur a décidé de donner la narration à James et Stephan qui tous deux reviendront sur leur passé et présent très rocambolesques.

A l’ouverture du roman, j’avais néanmoins quelques doutes, je redoutais de n’avoir rien de neuf à me mettre sous la dent sur le sujet James et Bianca. L’auteur a balayé mes appréhensions en l’espace de 2 chapitres. Ouf ! Ce n’est pas une mauvaise répétition avec juste un changement de point de vue qu’elle nous propose, cela va bien au-delà. Elle nous expose avec passion les deux regards distincts de James et Stephan en plusieurs parties.

Tout d’abord, nous suivons au travers de la mémoire de James sa jeunesse ô combien horrible. Des instants insoutenables qui lui avaient valu de se forger une carapace émotionnelle, il était froid, brutal et obsédé du contrôle.
Heureusement, au plus profond de lui se cache un vrai coeur d’artichaut, de la sensibilité que l’on voit éclore au fil de ses rencontres avec la douce Bianca. Car oui, l’auteur revient aussi sur certains moments clés qui ont ponctué leur relation mouvementée. J’ai vraiment adoré le voir s’agiter dans tous les sens, perdre le contrôle de ses envies, le voir évoluer lors de l’approfondissement de sa relation avec sa belle hôtesse de l’air.

Ensuite, après les retours dans le passé lointain et proche de Mr Cavendish, nous avons aussi droit à l’après gros drame qui a surgi à la fin du tome précédent, celui où les démons de Bianca ont bien failli les emmener elle et Stephan. Des instants durs, où j’avais peur que l’un des deux ne sorte pas indemne. Où j’ai vu s’effondrer et sombrer James qui était impuissant avec pour seule arme la patience, ce qui vous vous en doutez n’est pas son fort, il m’a véritablement touchée dès cette scène.

Pour la seconde partie, nous avons aussi les interventions de Stephan. Lui il nous propose de découvrir comment tout a commencé avec Javier, les problèmes et les remises en question qui en ont découlé. C’est un personnage incroyablement courageux, ses parents ou plutôt son père est un monstre. Juste parce que son fils ne correspondait pas à ses attentes, il lui a infligé d’affreux sévices.

Lorsque Stephan replongeait dans ses souvenirs pour les partager avec Javier et lui expliquer son blocage à « sortir du placard », j’en ai eu le coeur serré et une envie folle de faire subir les mêmes actes à son patriarche. Comment peut-on faire souffrir autant sa propre chair alors qu’il est parfaitement normal ? Je n’avais qu’une envie : réconforter l’adolescent qui avait vécu ces bassesses.

Pour finir, nous avons droit au futur de tous les protagonistes, des instants de bonheur qu’ils méritent tous et avec lesquels j’ai eu de beaux fous rires, la relève est assurée.

En bref,

Encore une fois, R.K.Lilley a réuni tous les bons composants pour offrir à sa lectrice une fin idyllique et sensuelle. Une bonne conclusion qui clôture cette série que j’ai pris plaisir à lire ces derniers mois. Je remercie l’auteur de m’avoir fait faire plusieurs allers-retours entre New-York et Miami pour mon plus grand plaisir.

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

#C

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes