Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

9 janvier 2017

Chronique : Beachwood Bay, Tome 5 : Unstoppable

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma — Clarisse @ 13 h 13 min

beachwood-bay,-tome-5---unstoppable-786160-264-432

Titre :  Beachwood Bay, Tome 5 : Unstoppable
Auteur :  Melody Grace
Date de sortie :  22 septembre 2016
Thèmes  : Romance Contemporaine & Passé douloureux
Prix : 16€95 Format Broché
Maison d’édition :  Prisma
Note : 6/10

Résumé :

 » Quand deux âmes blessées se croisent et s’apprivoisent… L’histoire d’une renaissance chaotique, résolument placée sous le signe de la passion. « 

Tegan est une jeune fille fragile et tourmentée, encore profondément marquée par la mort par overdose de Connor, son premier et unique grand amour. Elle pensait pourtant pouvoir le sauver de ses démons… Meurtrie par ce violent dénouement, Tegan exprime sa sensibilité dans des chansons qu’elle écrit dans le plus grand secret. Comment reprendre goût à la vie quand votre courte existence est déjà jalonnée de drames et de désillusions ?

Peut-être grâce à Ryan, ce séduisant garçon avec qui elle a échangé un baiser torride, sans réfléchir, un soir à Las Vegas… avant de le recroiser par hasard à Beachwood Bay ! Entre eux, l’attirance est indéniable. Mais pour Tegan, ouvrir à nouveau son cœur signifie réveiller de douloureux souvenirs et ressusciter d’inquiétants fantômes du passé… Le mystérieux Ryan en vaut-il vraiment la peine ? Peut-elle vraiment faire confiance à cet homme insaisissable qui semble lui cacher de lourds secrets ?

Mon avis :

Tegan Callahan a vécu une histoire d’amour dévastatrice, du genre de celles dont on a un mal fou à se remettre, surtout lorsque celle-ci prend fin tragiquement. Sans le soutien permanent de ses frères, la jeune femme brisée n’aurait jamais pu remonter la pente, elle aurait sans doute sombré peu de temps après Connor, l’homme qui avait tant changé sa façon d’être.

Aujourd’hui plus forte, Tegan décide de partir souffler loin de L.A en s’offrant une pause à Beachwood Bay, cette petite ville côtière qui semble paisible et idéale pour prendre définitivement ce nouveau départ.

Néanmoins, rien ne se déroule comme elle l’avait imaginé. Dès son arrivée, Tegan croise Ryland Ray, un vrai bad boy qui, il y a peu de temps, lui a volé un baiser fougueux dont elle se souvient encore.
Peu confiante, Tegan sait qu’il est tout ce qu’elle ne veut plus retrouver dans un homme. Dangereux et intense, Ryland aurait trop de facilité à la détruire après s’être amusé avec elle. Ne voulant pas céder à leur magnétisme très équivoque, Tegan veut mettre de la distance entre eux. Sauf que Ryland est loin d’être du même avis, et il n’a pas dit son dernier mot. Que la partie commence !

Une lecture qui manque atrocement de profondeur et qui pour ma part se conclut sur un avis plutôt mitigé. Pourtant, le résumé ainsi que les miettes de l’histoire de Tegan que j’avais eues dans le tome précédent de la saga m’avaient mise en appétit. Je m’attendais à une histoire qui me ferait fondre en larmes, qui me serrerais le cœur. A se bercer d’illusions nous sommes souvent déçus, ce qui est mon cas pour ce cinquième opus.

Même si les deux protagonistes sont plaisants et que leur jeu du chat et de la souris m’a parfois fait rire, je ne trouve pas qu’ils soient assez approfondis. Je ne me suis pas trop attachée à eux à cause de leur manque cruel de ressenti. Ils sont tous deux sur leurs gardes suite à leur passé très houleux.

Rylan n’a pas eu une enfance des plus parfaites, ce qui l’a conduit dans des situations peu favorables qui se rappellent encore à lui maintenant. Malgré son apparence attrayante, je ne le trouve pas transcendant. J’ai eu envie de savoir ce qu’il cachait derrière ce regard ombrageux plus par curiosité que par envie d’en  apprendre plus sur lui.

Quant à Tegan, ce sont ses derniers mois qui n’ont pas été des plus simples, elle se retrouve poursuivie par bon nombre de démons qui menacent de sortir à tout instant. Il faut qu’elle réapprenne à vivre tout en se libérant une fois pour toutes de l’emprise qu’avait Connor sur sa vie. Je l’ai trouvée émouvante, c’est une battante et quand j’ai découvert le pot aux roses sur les circonstances de la relation particulière qu’elle avait avec Connor, cela ne m’a pas trop retournée. C’est sa reconstruction qui m’a le plus plu.

En bref,

Un cinquième tome qui m’a paru parfois fade dû à son manque de sentiments. La fin est pour moi bâclée, ça file à toute allure sans qu’on ne comprenne pourquoi alors que le reste est plutôt lent. Ce roman est un peu une déception au vu de ce que m’avait proposé l’auteur dans le tome précédent.

 

Merci aux éditions Prisma pour ce service presse.

#C

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes