Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

22 décembre 2016

Chronique : Personne n’en saura rien de Sylvie Granotier

Classé dans : Chroniques,Éditions Le Livre de Poche,Partenaires — Emilie @ 16 h 41 min

personne-n-en-saura-rien-842806-264-432

 

Titre : Personne n’en saura rien

Auteur : Sylvie Granotier

Date de sortie : 9 novembre 2016

Prix : 7.10€ Format Poche

Maison d’édition : Livre de Poche

Note : 8.5/10

Résumé:

Mélusine, Jeanne, Irène… Aucune n’est ressortie vivante de l’arrière de cette camionnette qui sillonnait les côtes françaises. L’assassin n’a jamais été inquiété. Isabelle a seize ans quand elle croise sa route. Elle est prête à tout pour survivre.
Aujourd’hui, elle est seule à savoir qui se cache derrière ce gros type solitaire jugé pour viol sur mineure. Pourtant elle se tait et c’est lui qui a peur. La victime est-elle bien celle que l’on croit ?

Avis :

Nous sommes en plein été 2005, en Normandie, Mélusine jeune fille de 15 ans se balade à vélo. Malheureusement elle croise la mauvaise personne, Jean Chardin, et elle disparaît. 

Cet homme a fait beaucoup de victimes, aucune ne s’en ai sorti, sauf une: Isabelle. 

Tout au long du récit nous allons alterner entre flashback, qui relate chacune des agressions, et le déroulement du procès. Un processus ici très percutant, qui rend la lecture encore plus intense en émotions. On a l’impression de ne pas être uniquement lecteur, mais aussi spectateurs du procès, plongé dans la salle d’audience à vivre chaque secondes, chaque événement, avec une incroyable intensité. Même si on connaît dès la quatrième de couverture le coupable, il y a néanmoins des retournements auxquels on ne s’attend pas avec Isabelle qui fera tout pour le mettre hors d’état de nuire définitivement.

J’ai apprécié la plume qui se veut fluide et neutre par rapport au sujet assez délicat qu’elle aborde. 

En bref ce fut donc pour moi une bonne lecture, malgré un thème assez difficile. Les émotions étaient présentes, je ne pense pas que l’on puisse le qualifier de roman policier, car au final le coupable ayant reconnu les faits, on ne fait pas face à une enquête, mais je le placerais plutôt du côté des romans psychologiques.

 

Merci aux Editions Livre de Poche pour ce service presse 

#Milie 

 

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes