Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

29 novembre 2016

Chronique : The Ones de Daniel Sweren-Becker

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Emilie @ 10 h 46 min

 

1793259130

Titre : The Ones

Auteur: Daniel Sweren-Becker

Date de sortie : 6 Octobre  2016

Prix : 17€ en broché

Maison d’édition : Hugo&Cie collection New Way

Note : 10/10

Résumé :

Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son petit ami, James, et elle font partie du 1% de chanceux sélectionnés à la naissance par le gouvernement pour être modifiés génétiquement. Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs… Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allégrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où elle pourrait se battre….

Avis :

coupdecoeur

J’attendais cette dystopie avec beaucoup d’impatience, le facteur ayant joué avec mes nerfs et ceux de Déborah de Hugo Romance, il s’est fait attendre, mais après moultes péripéties il à finit par arriver entre mes mains. Joie dans mon cœur, à ce moment là j’ai tout abandonné pour me plonger dedans. Et je ne le regrette absolument pas.

Pour ceux qui me suivent vous savez que j’affectionne particulièrement la collection New Way et une fois de plus je n’ai clairement pas été déçue. Si vous pensez vous plongez dans une dystopie lambda, je vous arrête tout de suite ce n’est pas le cas.

Ici les personnages sont dès le début pleinement conscient  de leurs différences, tout le monde le sait. Les Ones sont 1% de la population, ils ont été génétiquement modifiés pour atteindre la perfection. Toute la population le sait, ils vivent tous côtes à côtes. Mais un jour tous bascule et les Ones se retrouvent en danger, ils n’auront pas le choix si ils veulent survivre ils vont devoir faire des choix et se battre pour rester ceux qu’ils sont.

Après tous ce n’est pas eux qui ont choisi d’être ce qu’ils sont, alors pourquoi devraient-ils accepter qu’on leurs reproches aujourd’hui cette différence? Mais en même temps pourquoi eux devraient avoir le droit d’être des êtres exceptionnel alors que d’autres se battent pour réussir dans la vie?

Un dilemme intéressant qui sans toutes ces modifications génétiques, n’est pas sans nous rappeler l’éternelle question de notre propre vie? Pourquoi certains ont tout et d’autres n’ont rien?

Le personnage de Cody m’a totalement bluffé, cette jeune femme pleine de ressource n’est pas prête à se laisser abattre, elle veut se défendre coûte que coûte. Face à la menace que représente le groupe radical « Egalité » elle ne supporte pas d’avoir uniquement le choix de disparaitre, elle choisit donc de se battre auprès d’un  groupe radical mené par Kai. Une fille surprenante que j’ai aimé suivre jusqu’a la fin.

James quand à lui m’a profondément agacé. C’est le petit ami de Cody, mais il est malheureusement pris au milieu de tous ça étant un Ones également, avec une famille qui ne dééfend plus leurs causes. Ile ne cesse de faire la girouette et ne sait pas dans quelle position se mettre. J’avais envie de lui crié : mais bordel arrête de te laisser faire, tu ne vois donc pas ce qu’il se passe autour de toi? Mais finalement on se rend compte qu’en fait il est comme beaucoup le serait à sa place, tiraillé entre son amour pour sa famille et son amour pour Cody.

Et il y a Kai, je ne parlerai pas beaucoup de lui, car cette homme reste un mystère. Il se bat pour la cause des Ones, mais ses excès me font peur. Il tente de profiter de Cody, et j’ai peur qu’il ne la garde avec lui uniquement pour l’utiliser, car il ressent sa force de caractère et sa détermination.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette dystopie que je n’ai pas pu lâcher avant la dernière page. Un récit exaltant, bluffant qui nous tient en haleine. Les rebondissements sont inattendus, intenses.

Tout ici est bien travaillé, bien écrit et vous transportera sans conteste dans cet univers qui sera peut-être un jour notre futur. Comme dans toute dystopie digne de ce nom on y retrouve un aspect politique prenant, mais aussi un côté historique se rapportant à la seconde guerre mondiale qui fait froid dans le dos.

En bref pour moi c’est un énorme coup de cœur que je ne peux que vous conseillez. Ce livre est pour moi la meilleure dystopie qu’il m’a été donné de lire. Et j’attends la suite de pied ferme

Merci à Marion et Déborah des Editions Hugo&Cie et la collection New Way pour ce service presse.

#Milie

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes