Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

16 novembre 2016

Chronique : La cave

Classé dans : Chroniques,Éditions Tabou — Clarisse @ 21 h 48 min

6162QdpdzIL._SY400_

Titre : La cave
Auteur : Patrick LE SAGE
Date de sortie : 16 août 2016
Thèmes : BDSM, photographie
Prix : 35 € Format Broché
Maison d’édition : Tabou
Note : 3/10

Résumé :

Patrick Le Sage est le maître d’un lieu très particulier, un monde à la sexualité sans tabou, à l’hédonisme presque sans limites. Il est un vrai dominateur qui officie au cœur de Paris, dans les soubassements d’un ancien château du xiie siècle aménagés pour accueillir les jeux les plus raffinés. Il reçoit des femmes en quête de frissons troubles, de sensations extrêmes. Chez lui, c’est « l’éducation anglaise », une étrange forme d’érotisme par procuration, où le maître agit comme un metteur en scène des désirs de ses soumises et de leurs époux.
La Cave intrigue, fait naître l’envie mais reste inaccessible à beaucoup. Inaccessible par l’exigence de son maître quant à la sélection des demandes. Inaccessible pour celles qui n’osent franchir le pas…
Après des décennies de mystères, Patrick Le Sage se résout à vous dévoiler son univers secret, que peu ont la chance de connaître, que peu de femmes ont eu l’audace d’affronter. Elles témoignent, ici, par leur présence. Ultime livre recouvrant des moments d’émotion dans l’offrande de celles qui ont vibré vers l’inconnu des délices interdits.

Mon avis :

Que puis-je vous dire de plus, à part que dans cet album photo sans texte réservé uniquement à un public majeur, on trouve des photos de femmes dans des poses de « soumises ».

Le photographe a mis en œuvre ses talents pour la mise en scène afin de montrer LA femme dans toutes ses facettes dans cet univers de soumission.

C’est en jouant avec les ombres, les accessoires et l’arrière-plan des murs d’une cave qu’il représente dans toute sa « splendeur » la femme objet qui fascine tant.

Je dois dire que cet album n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. J’y voyais plus de descriptions, des explications du photographe sur pourquoi il a décidé de mettre les photos de certains objets et de certaines poses dans l’album et pas d’autres, etc.
Je ne pensais pas non plus avoir le privilège de voir de près les organes génitaux d’autres femmes, ça ne m’a pas du tout plu. Honnêtement, certaines mises en scènes ne m’ont pas plu, j’ai feuilleté sans grande attention l’album, je l’ai fait défiler rapidement pour pouvoir vous donner mon avis. Un avis peu positif.

Merci aux éditions Tabou pour ce service presse.

#C

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes