Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

10 novembre 2016

Chronique : Seduced in the Dark de CJ Roberts

Classé dans : Chroniques,Éditions Pygmalion,Partenaires — Emilie @ 10 h 07 min

 

seduced in the dark ygmalion

Titre : Seduced in the Dark

Auteur : CJ Roberts

Date de sortie : 8 Juin 2016

Prix : 16€ format Broché

Maison d’édition : Pygmalion

Note : 10/10

 

Résumé :

« Je sais que l’on m’observe. Il y a toujours quelqu’un. Quelqu’un qui essaie de me faire manger. C’est une femme. Elle me dit son nom, mais ça m’est égal. Elle ne m’intéresse pas. Rien ni personne ne m’intéresse vraiment. Il y a toujours quelqu’un qui m’observe. Toujours. Je veux partir d’ici, Je ne suis pas malade. Si Caleb était là, je sortirais sur mes deux pieds, heureuse, souriante, complète. Mais il est parti. Et ils ne me laissent pas le pleurer. »

Avis :

coupdecoeur

Le premier tome de cette saga étant assez violent, cruelle et avouons-le assez difficile psychologiquement, je m’attendais à une suite tout aussi dur. Mais CJ Roberts m’a là encore, totalement épaté.

Après que Caleb ai sauvé Livvie in-extrémis d’un viol et d’une mort certaine, il garde à l’esprit sa vengeance initial, malgré ce qu’il ressent pour elle, il est pour lui inenvisageable de na pas mener à terme son plan afin de venger Rafid.

On retrouve donc Livvie, dans un hôpital psychiatrique, où elle va subir de nombreux et longs interrogatoires par le FBI, afin de démanteler ce réseau. En découle donc, un récit très poignant afin de prouver qu’elle ressent de réels sentiments pour Caleb et que ce n’est pas uniquement une illusion de son cerveau. Faisant au mieux pour donner des preuves aux agents et les aider mais aussi pour leur démontrer la valeur de ses sentiments et la vraie face de Caleb.

Un récit qui m’a bouleversé à bien des égards. La douleur que l’on ressent en découvrant les sévices qu’a subit Livvie, les émotions intenses et contradictoire que l’on ressent quand on découvre l’ampleur des sentiments de l’un et de l’autre.

Dans ce tome nous allons également découvrir le point de vue de Caleb, et j’avoue que c’est une chose que j’attendais, on découvre ce qu’il l’a rendu tel qu’il est aujourd’hui, les atrocités qu’il à vécu. Cela rend son personnage beaucoup plus attachant et on comprend beaucoup mieux certains de ces réactions.

CJ Roberts nous fait littéralement une fois de plus sortir des sentiers battus, elle pousse ses personnages dans leurs derniers retranchements et nous avec.  Cette saga est unique en son genre, et l’auteur arrive à nous manipule à chaque page tourné. One ne s’attend à rien de ce qui se déroule sous nos yeux. Sa plume incroyable arrive à nous donner chaud lors des scénes torrides, et nous fait pâlir de peur et pleurer de détresse la page suivante.

Une saga qui c’est sûr marquera les esprits, les sentiments que CJ Roberts nous fait ressentir sont totalement incroyable, les pages se tournent toutes seules, c’est pire qu’un grand huit ou des montagnes russes. Je me suis même vu me détester à éprouver certaines émotions.

Une chose est sur cette saga risque de marquer les esprits pour tout un tas de raison.

J’avais eu un peu de mal à me plonger dans le premier, beaucoup plus noir, mais ici même si les émotions sont tout aussi dures et que nos nerfs sont mis à rude épreuve, l’addiction c’est faite tout de suite. Cette saga risque fort de s’installer dans mon top Ten.

Merci aux Editions Pygmalion pour ce service presse époustouflant.

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes