Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

1 novembre 2016

Chronique : Hors de contrôle

Classé dans : Chroniques,Éditions Pygmalion — Clarisse @ 16 h 04 min

hors-de-controle-834967-264-432

Titre : Hors de contrôle
Auteur : Georgia Caldera
Date de sortie : 12 octobre 2016
Thèmes : Romance Contemporaine,Deuxième chance, Passé
Prix : 16€ Format Broché
Maison d’édition : Pygmalion
Note : 8/10

Résumé :

Une attitude un brin brutale, un caractère des plus ombrageux, une façon de parler bien à lui, mais incroyablement fascinant… Malgré le fiasco de la soirée de gala, Axel est tout cela, et bien plus encore.

Une seule chose est certaine pour Sonia : elle doit le retrouver. Dans quel but ? Ont-ils toujours un avenir ensemble ? Rien n’est moins sûr…

Et pourtant, c’est ainsi, les papillons refusent de mourir.

Mon avis :

Nous retrouvons Sonia pendant le gala juste après le désastreux accrochage entre Axel, sa famille et son ex-fiancé. Déstabilisée par les événements qui s’ensuivent, surtout la disparition d’Axel pendant plusieurs jours, la jeune femme souffle lorsqu’il réapparaît un matin dans son appartement.

Malheureusement, Axel est mal en point. Les nuits passées dans le froid glacial de sa voiture qui lui valent une bonne grippe y sont pour beaucoup, ainsi que le désastre causé précédemment lors de sa rencontre avec les membres du clan de sa douce. Le jeune homme est tellement rongé par la culpabilité qu’il ne s’aperçoit même pas de l’effet de soulagement qu’a son retour sur le moral de sa princesse.

Sonia aussi est à cran, ne sachant pas comment retrouver pleinement l’homme dont elle a tant besoin et dont elle veut prendre soin.

Ensemble, ils devront faire face à d’anciens démons. Ils se soutiendront et traverseront des moments douloureux où les doutes et la jalousie seront leurs pires ennemis, et la stabilité de leur idylle sera perpétuellement mise à l’épreuve.

Avec cette couverture classe et sobre, «  Hors de contrôle  » est en dessous de « Hors de question », le tome précédent dans lequel nous avions fait la connaissance de Sonia/Axel. Il m’a fait moins d’effet. Long à démarrer, je trouve que les 100 premières pages sont trop centrées sur le gala et toutes les conséquences qui en découlent. D’accord, je me suis retrouvée frustrée par cette fin horrible mais les deux personnages mettent un sacré temps à surmonter cette mauvaise passe. Néanmoins, lorsqu’enfin ce stade est dépassé, on entre plus en profondeur dans leur relation. Fini le jeu du chat et de la souris, les langues se délient en douceur pour mieux se mélanger. 

Sérieusement, Axel reste un idéal masculin. Touchant, trop péjoratif envers lui-même dû à son manque cruel de confiance en ses actes, il a porté seul sa famille à bout de bras pendant des années. Et même encore à l’heure d’aujourd’hui, il subvient aux besoins de ses petites sœurs avant de penser à son bien-être.
Certes, Axel a dû mettre sa famille à l’abri. Ses choix n’ont jamais été les meilleurs et le revers de la médaille se retourne contre lui maintenant avec ses rappels du passé. Et pourtant, je remarque quel homme en or il peut être pour son entourage. Je fonds même s’il a des excès d’impulsivité.

Quant à Sonia, elle m’est apparue changée, plus à l’aise avec son corps (qu’elle maltraitait sans limite avant), démonstrative et déterminée à ne pas laisser Axel lui filer entre les doigts après toutes les agitations auxquelles ils doivent faire face. Elle ne recule devant aucun obstacle même s’ils peuvent être douloureux, quitte à se coltiner un tête à tête barbant avec la personne qu’elle hait le plus au monde pour avoir la chance d’être heureuse, elle et son beau ténébreux ombrageux. Je prends sa place avec plaisir si j’ai le droit d’avoir Axel.

Encore une fois, Georgia Caldera m’a transportée à nouveau dans son univers unique, gourmand et tendre. Oui, le sachet de bonbons n’a pas encore tenu, c’est devenu obligatoire lors de chacune de mes lectures de cette auteure. Elle m’a procuré d’innombrables émotions, surtout avec cette fin somptueuse.

En bref,

Malgré quelques bémols au début, je termine cette lecture avec une bonne impression. Je retrouve tout le talent de Georgia Caldera avec ses personnages attendrissants qui m’ont fait passé une soirée très plaisante.

Merci aux éditions Pygmalion pour ce service presse.

#C 

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes