Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2016

21 octobre 2016

Chronique : La revanche du clitoris

Classé dans : Chroniques,Éditions La Musardine — Clarisse @ 20 h 18 min

1507-1

Titre : La revanche du clitoris
Auteurs : Maïa Mazaurette et le Dr Damien Mascret
Date de sortie : 18 février 2016
Thèmes : Analyse, sexualité 
Prix : 13€ Format Broché
Maison d’édition : La Musardine
Note : 8,5/10

Résumé :

Après les monologues du vagin, le clitoris tient enfin sa revanche ! Toutes les études des sexologues le prouvent : le clitoris est bien le principal détonateur de l’orgasme féminin. Pourtant, dans les médias comme dans les mentalités, les approximations perdurent, et avec elles une somme d’idées reçues.

Mon avis :

J’ai apprécié. Ce livre est un petit diamant qui traite un sujet parfois peu exploré par tous. Mais certes, ce roman doit être lu par un public averti.

Je voulais absolument le lire à cause de sa couverture. Passé outre cette couverture rigolote, ce petit guide aide toute personne à mieux comprendre la morphologie de la femme. Illustré avec des schémas simples et bien exposés, rien ici n’est obscène ou vulgaire.

Ici les deux auteurs (dont un est sexologue) vantent les vibrations que peuvent causer le centre de la femme qui est souvent trop ignoré. Beaucoup de personnes pensent plus au vagin comme premier donneur de plaisir, cela est bien dommage car le clitoris prodigue lui aussi des effets, voire plus que son collègue.

Grâce à ce guide, on apprend à mieux se connaître, ainsi que notre compagne ou partenaire de jeux. Écrit à quatre mains, on voit que les deux auteurs ont bossé le sujet et fait de véritables recherches, il n’y a rien de plus à ajouter sur le sujet traité, tout a été dit avec une grande simplicité.

Messieurs ou Mesdames, un petit livre qui devrait vous aider à prodiguer davantage de plaisir à votre partenaire et n’oubliez pas, le clitoris aussi aime que l’on prenne soin de lui, l’essayer c’est l’adopter.

Merci aux éditions La Musardine pour ce service presse.

#C 

20 octobre 2016

Chronique : Paranoïa de Melissa Bellevigne

Classé dans : Chroniques,Éditions Black Moon,NetGalley,Partenaires — Emilie @ 19 h 56 min

41dwqQkIqQL._SX312_BO1,204,203,200_

 

Titre : Paranoïa 
Auteur : Melissa Bellevigne
Date de sortie : 1 Avril 2016
Prix : 17€ en broché
Maison d’édition : Black Moon
Note : 6,5/10

Résumé : 
Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner
Avis :

Lisa, trentenaire, est une psychiatre de renom. Faisant partie des meilleurs du pays, elle se voit confié des cas rares et compliqués. Jusqu’au jour où elle se verra confier Judy. Cette jeune fille de vingt ans voit un homme du nom d’Alwyn. Jusque là, vous me direz, rien d’anormal. Sauf que, Judy est la seul à voir cet homme.
Nous voici donc plongé dans leurs histoires, dans un récit à deux voix.
 
J’avoue avoir été assez dubitative concernant le personnage de Lisa. Je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, j’aurais aimé en savoir plus sur son métier. 
Les aspects de la psychiatrie sont très intéressants, mais sur ce coup-là, j’ai vraiment trouvé que cela manquait d’approfondissement.
Malgré tout on tombe dans un récit original et addictif, mais qui me laisse tout de même perplexe. 
Une lecture assez perturbante, on se retrouve à faire l’équilibriste entre folie et réalité. Nos certitudes volent en éclat, on ne sait absolument plus ce que l’on doit croire ou non.
En bref, je dirais que je ressors assez perplexe de ma lecture. La fin ouverte nous laisse avec autant de questions qu’au début. Melissa Bellevigne à une belle plume, qui je pense ne demande qu’à mûrir. 
Au final je ne vous dirais pas si je vous conseil ou non ce livre. Le moeux est de vous faire votre propre idée. 
Merci aux éditions Black Moon et à NetGalley pour ce service presse.
 
#Milie

 

Chronique : Up in the air , tome 2 : Mile High

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 19 h 36 min

51f4r1tn7yL._SY400_

Titre : Up in the air, tome 2 : Mile High
Auteur : R.K.Lilley
Date de sortie : 13 octobre 2016
Thèmes :Erotisme & Bdsm
Prix : 17€ Format Broché
Maison d’édition : Hugo Roman, collection Blanche
Note : 7/10

Résumé :

L’histoire tumultueuse et haletante de James et Bianca continue dans Mile High, la suite de In Flight.

James a lancé Bianca dans un monde sombre où passion et douleur sont nature profonde de masochiste soumise, et Bianca s’est laissé emporter rapidement et profondément par amour pour James Cavendish.

Mais un malentendu douloureux et le retour des démons violents de son passé vont profondément déstabiliser Bianca qui, pour se protéger, repousse James.

Mon avis :

.

Bianca, notre belle hôtesse de l’air, vient de vivre des moments traumatisants : son père, le fumier (et je pèse mes mots) s’en est pris à elle physiquement comme un véritable lâche.

Loin d’être une personne vulnérable, la jeune femme décide de prendre du recul pour prendre l’air loin de tout ce qu’elle a vécu depuis peu : l’agression, et surtout sa relation avec James Cavendish, ce milliardaire sexy, à la tendance protectrice envers notre hôtesse de l’air.

Bianca n’est pas prête à laisser cet homme rentrer dans sa vie, redoutant l’après de cette passion naissante. Et pourtant, l’idée qu’il reste loin la désole, il est ancré en elle et dans son lit.

Une suite que j’attendais au tournant. Le premier tome s’était révélé très bon pour se terminer en cacahuète. J’étais sceptique, aimerais-je plus ou moins ? La mayonnaise a moins pris, je trouve ce second opus en dessous du précédent.

Bianca est une héroïne vraiment à part de celles que l’on croise généralement dans les livres de New Romance. Elle ne se jette pas à corps perdu dans cette relation et ne démarre pas au quart de tour dès qu’une ombre du passé de son milliardaire pointe le bout de son nez. Ombre que j’ai eu envie de baffer. Elle reste étonnement forte malgré ses propres démons, sincère, authentique dans ce monde de luxe et paillettes. On la voit évoluer, prendre encore de l’assurance en son couple pour vivre des instants purement platoniques avec son amant torride.

James m’a mise en appétit. Même avec cette liste de conquêtes plus longue que son bras, il n’est pas le même au contact de Bianca, on le voit affectueux, tendre et patient. Le contraire d’un dominateur, un rôle qu’il ne néglige pas lorsqu’il est question de sexe : chassez le naturel, il revient au galop. Il s’ouvre lentement et laisse son passé ressurgir pour avancer et prouver à Bianca qu’elle est son tout. Dommage que les informations données ne soient pas assez juteuses à mon goût.

L’auteur m’a transportée dans une atmosphère non plan-plan, plutôt romantique avec des moments sensuels. Sa plume brûlante et nette nous laisse encore sur notre faim. Vivement le troisième tome, j’espère meilleur, que je décolle pour un dernier vol en première classe direction l’Amérique.

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

#C

Chronique : Tendres baiser d’Oxford de Enzo Daumier

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,NetGalley,Partenaires — Emilie @ 14 h 52 min

12494785_731374977000144_1109348163270822167_n

 

Titre : Tendres baisers d’Oxford

Auteur : Enzo Daumier

Date de sortie : 25 Avril 2016

Thème : Romance M/M

Prix : 2,99€ en ebook

Maison d’édition : Harlequin HQN

Note : 8.5/10

Résumé :

Oublier. Oublier sa rupture avec Matthew, oublier que sa famille l’a rejeté, en se lançant à corps perdu dans ses recherches, voilà le plan de Lucien lorsqu’il revient à Oxford pour rédiger sa thèse. Mais sa rencontre avec Andrew Knight, pop star d’un groupe mondialement connu, vient bientôt bouleverser son programme. Pourtant, ils n’ont quasiment rien en commun : universitaire gay passionné de musique classique d’un côté, chanteur rock et hétéro de l’autre. Rien… à part ce petit truc, ce feeling qui fait qu’ils se comprennent immédiatement et ne peuvent s’empêcher de passer du temps ensemble…

Avis :

Lucien est un jeune homme de 22ans, étudiant à Oxford. Passionné d’aviron, il partage son temps entre les entraînements, la Bodleian Library, Ruby-Lou et Nicholas ses meilleurs amis et la musique classique.

Viré de chez parents à l’annonce de son homosexualité, il devait emménager avec son petit ami Matthew. Sauf que ce dernier le quitte la veille de leur emménagement. Lors d’une soirée chez Nicholas, il va rencontrer Andrew, le frère de son meilleur ami. Une rencontre qui risque de mettre à mal les sentiments de Lucien.

Dans ce livre on se laisse très vite absorbé dans l’univers que l’auteur à créer. Nos deux protagonistes sont vraiment très différents et c’est très agréable de les voir évoluer côte à côte, de se découvrir petit à petit.

Mais il n’y a pas qu’eux, les personnages secondaires sont également très importants. Ils ne restent pas passifs. On rigole beaucoup avec eux, notamment avec Ruby-Lou et Nicholas.

C’est donc une intrigue captivante, attachante que j’ai découvert. La plume de l’auteur est tout en finesse et en délicatesse. Une multitude d’émotions nous accompagnera dans le paysage d’Oxford avec Lucien et Andrew.

Je pensais au début que ce livre était un one-shot, mais au vue de la fin, j’attends dorénavant le second tome avec impatience.

Meri à NetGalley et aux éditions HQN pour ce service presse.

#Milie 

Chronique : Coup du sort de Débora Anton

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques — Emilie @ 9 h 31 min

2087037795

Titre : Coup du sort
Auteur : Débora Anton
Date de sortie : 9 Juin 2016
Thème : Roman policier
Prix : 2,99€ en ebook
Maison d’édition : Auto-édition
Note : 9/10

Résumé :

Lionel est un homme meurtri depuis le décès de sa femme, huit mois plus tôt. Devenu alcoolique, il élève difficilement sa fille, Leïla, 15 ans. L’adolescente accumule les séjours au commissariat pour des larcins mineurs.

Un soir, le cadavre d’une étudiante est retrouvé dans l’ascenseur de l’immeuble où ils résident. Elle est victime d’un tueur en série surnommé ‘le vampire’. Lionel est auprès du corps et les circonstances l’accusent.

Parviendra-t-il à sumonter ses démons et à prouver son innocence ?

Avis :

Lionel est un homme anéanti, il vit seul avec sa fille Leila, depuis la mort de sa femme huit mois plus tôt. N’acceptant toujours pas son deuil, il sombre dans le wisky et la cigarette. Leila quant à elle enchaine bêtises sur bêtises. Elle aussi souffre et même si elle a beaucoup soutenu son père, aujourd’hui elle n’aspire qu’à retrouver l’homme qu’il était. 

Un jour alors qu’il doit, une fois de plus, allez récupérer sa fille au commissariat, à sa sortie de l’ascenseur, c’est le drame. Une étudiante de son immeuble est à ses côtés, livide morte. Une nouvelle victime du tueur appelé : le vampire. Et cette mort va sonner le début d’un nouveau calvaire pour Lionel.

J’avoue avoir eu un peu peur au début, en cause le nombre de pages, 145 pour un policier je flippais un peu que cela aille trop vite et que l’accroche perde en intérêt. Eh bien sur ce coup je me suis ramassée, j’ai été totalement bluffé. Tout comme dans ce livre, je retiens qu’il ne faut pas se fier aux apparences.

J’ai totalement été dans l’histoire de Lionel, j’ai souffert en même temps, mais par-dessus tout je me suis totalement prise au jeu de l’enquête. Débora Anton à une très belle plume. On retrouve dans ce roman tout ce qu’il faut pour faire un bon roman policier.

Une lecture fortement addictive que j’avais beaucoup de mal à lâcher, il me fallait sans cesse connaitre la suite.

On vit cette histoire d’un point de vue extérieur, en suivant chacun des personnages. Un style qui d’habitude ne m’attire pas du tout, mais alors là c’était tout à fait génial. On ressent chaque émotion, on se perd dans cette enquête et on y prend gout. Une fin à laquelle je ne m’attendais pas du tout à finit par m’achever.

En bref un roman policier superbement bien ficelé, un récit qui tient la route, rien n’est oublié. Une flopée d’émotions, de suspens, de rebondissements. Bravo à Débora Anton pour ce livre que je vous conseil sans hésiter.

Merci à l’auteur pour ce service presse

#Milie

19 octobre 2016

Chronique : Orgasme cosmique au ran du Chabrier

Classé dans : Chroniques,Éditions Tabou — Clarisse @ 13 h 11 min

416O12204gL._SY400_

Titre : Orgasme cosmique au Ran du Chabrier
Auteur : Sylvain Lainé
Date de sortie : 9 mai 2016
Thèmes : Pornographique, Recherche sur soi
Prix : 9€ Format Broché
Maison d’édition : Tabou
Note : 6/10

Résumé :

Charline et son amie Groseille vont passer leurs vacances au Ran du Chabrier, un camping naturiste du sud de la France. Ensemble, elles vont se livrer à de multiples orgies, des rencontres sexuelles inédites, qui leur feront découvrir bien plus que le plaisir issu de la mécanique des corps. Car Groseille, habituée des lieux, a une idée en tête. Elle souhaite initier son amie à des jouissances qui surpassent celles de la simple chair. Elle sait que les rencontres débridées se déroulant dans ce lieu magique permettent d’accéder à une dimension spirituelle de la sexualité.

Mon avis :

Oubliez tout ce que vous connaissiez du sexe et laissez vos sens vous emporter…

Groseille et Charline, deux parisiennes, ont décidé de passer leurs vacances au Ran de Chabirer, un camping naturiste et libertin dans le sud de la France.
Plus un vêtement sur le dos, les deux amies vont vivre un séjour des plus jouissifs ! Au programme : douche à plusieurs, partouze et j’en passe avec baignade, pétanque puis bronzette bien évidemment.
Elles sont là pour s’amuser, découvrir de nouveaux plaisirs de la chair et se recentrer sur elles. Une totale découverte pour Charline qui participe pour la première fois à ce genre de vacances. Quant à Groseille, c’est une forme de recherche plus poussée vu qu’elle a déjà essayé certaines pratiques peu ordinaires.

Attention ! À lire par un public averti !

Un roman que je dirais sans plus. J’ai accroché dès le début, suivre les deux filles dans leur folle aventure débridée pendant leur recherche de nouvelles envies et rapports m’a assez plu. Le Ran est l’endroit idéal, il n’y pas de jalousie, de possessivité, chaque vacancier papillonne au gré de ses envies. Par contre, j’aurais apprécié d’en savoir davantage sur lui, sans toutes ces annotations sexuelles.

Le rythme d’écriture est soutenu tout du long. Toutefois je me suis perdue dès le passage de la prêtresse, une divinité sexuelle, qui m’a fait décrocher et couper court la fin de ma lecture avec ce passage dans un autre espace-temps. L’auteur présente des multitudes de façons de se connecter à son ou ses partenaire(s) à une vitesse effrénée, on sort d’une scène de sexe pour retomber dans une autre automatiquement. On est bien au-delà d’un roman érotique, ici clairement nous sommes dans un récit pornographique.

En bref,

Je me me suis parfois ennuyée avec ce trop-plein de sexe, je les lisais de travers vers le milieu. J’aurais préféré avoir plus de détails sur le camping et son fonctionnement qui avait piqué ma curiosité. Cru et sans tabou, ce roman est à placer dans des mains non innocentes.

Merci aux éditions Tabou pour ce service presse.

#C 

18 octobre 2016

Chronique : Bad T1 Amour interdit de Jay Crownover

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin,Partenaires — Emilie @ 15 h 47 min

1044257499

 

Titre : Bad T1 Amour interdit

Auteur: Jay Crownover

Date de sortie : 9 Mars 2016

Prix : 14,90€ en broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé :

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

Avis :

Shane Baxter sort de prison après cinq d’années, durant cette période il a largement eu le temps de préparer sa vengeance.  Son objectif premier est de mettre la main sur Race, son (ex) meilleur ami qui l’a dénoncé et son frère qui l’a arrêté. Une trahison dès plus dur à avaler et que je ne peux que comprendre. C’est donc un homme plein de haine et de rancœur que nous allons découvrir et qui va retourner à The Point, semer la terreur pour monter qu’il est de retour et assoiffé de vengeance.

Ce faisant il va rencontrer Dovie, alias Red, qui est soi-disant la sœur de Race, qui lui aurait vraisemblablement disparu du jour au lendemain. Chose étonnante il ne connaissait pas l’existence de Red alors que Race, n’était pas censé avoir de secret pour lui (enfin en même temps il n’était pas censé le trahir non plus), nouvelle surprise, Race aurait dit à sa sœur d’attendre Baxter afin qu’il la protège.

Germe alors dans la tête de notre petit bad boy une merveilleuse idée : se servir de Red comme appât pour atteindre Race.

Bax m’a littéralement fait fondre, il est de ce bad boy qui nous explose le cœur. Il est canon, il fait peur, mais sexy à souhait et je vous promets que vous ne pourrais pas y résister. Il a une technique avec Red à faire fondre votre stock de petites culottes, les scènes de sex sont hot à souhait. J’ai beaucoup aimé suivre ce couple qui vous fera craquer sans aucun souci.

Ce livre à était un véritable coup de cœur pour moi. En plus de l’histoire très prenante, l’auteur à une superbe plume qui nous transporte sans difficulté dans ce monde de violence, qui nous tient en haleine de la première à la dernière page. Des personnages qui ont du caractère et qui sauront s’apprivoiser l’un l’autre.

En bref un récit époustouflant qui vous baladera du début à la fin et comme je suis sadique j’en redemande et je vais de ce pas lire le tome 2 consacré à Race et Brysen

Merci aux Edition Harlequin pour ce service presse

#Milie

Chronique : Le vrai statut de ma vie

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma — Clarisse @ 14 h 39 min

51QKQx9m8BL._SY400_

Titre : Le vrai statut de ma vie 
Auteurs : Liz Fenton & Lisa Steinke
Date de sortie : 14 janvier 2016
Thèmes : Histoire de vie & Chick lit
Prix : 19€95 Format Broché
Maison d’édition : Prisma
Note : 8,5/10

Résumé :

Kate, 35 ans, est totalement accro aux réseaux sociaux. Aussi, quand son fiancé décide de mettre un terme à leur romance, la veille de leur mariage, c’est tout naturellement qu’elle partage son désespoir sur Facebook.

Un phénomène étrange se produit dans les jours qui suivent : sa vie réelle devient le parfait reflet de ses statuts Facebook. En pianotant sur son clavier ou son Smartphone, elle peut ainsi, comme par magie, changer son destin ou celui de ses deux meilleurs amis, Julia et Liam, les seuls à connaître son surprenant pouvoir, et surtout à y croire !

Dès lors, Kate s’évertue à remonter le temps pour réécrire son histoire d’amour avec Max et éviter à tout prix qu’il ne la quitte. Malheureusement, ses tentatives pour améliorer les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu et la situation ne fait qu’empirer. Mauvaises manœuvres, réactions inattendues, dommages collatéraux… changer le destin ne s’avère pas si simple !

Mon avis :

Si vous aviez l’opportunité de revenir dans votre passé pour le changer, laisseriez-vous cette chance glisser entre vos doigts ?

Kate, trente-cinq ans, est une accro aux réseaux sociaux. Ainsi, lorsque son futur mari, Max, la plante à deux pas de l’église la veille de leur mariage, la jeune femme balance tout sur Facebook. Un comportement ordinaire pour elle lorsque sa vie prend un nouveau tournant ou qu’un grain de sable vient en dérégler ses rouages.

Sauf qu’un phénomène extraordinaire se produit : sa vie devient le banal reflet de ses statuts, des retours dans le temps sont possibles pour elle afin de modifier ses attentes, ses rêves et sa relation avec son ex-futur mari. Malheureusement, à trop vouloir changer les événements, Kate pourrait bien perdre davantage que ce qu’elle a déjà perdu.

Un résumé qui m’a donné envie de me jeter sur le roman, une romance mêlant les effets néfastes qu’ont les réseaux sociaux sur notre vie privée était pour moi le sujet que je voulais impérativement lire.

Facebook, Twitter et les autres sont de mon point de vue devenu des courses au faux bonheur. Chaque individu qui s’y est inscrit se voit aspiré dans la spirale du « Je raconte et partage ma vie sans limites » ou « Je montre aux autres des moments privés pour gonfler mon orgueil », un effet de mode tragique d’actualité.

Quand j’ai fait la connaissance de Kate, je me suis dit : Outch, je sens qu’elle va me taper sur les nerfs. Étrangement non, je me suis vite prise au jeu de voir comment elle allait se débrouiller pour améliorer la situation dans laquelle elle s’était retrouvée, quelle ingéniosité elle trouverait pour récupérer son homme. Les vies de ses deux amis ne seront pas épargnées par l’occasion.

Kate est un personnage haut en couleur, j’ai eu parfois envie de la secouer à cause de sa naïveté, puis de l’épauler dans son besoin d’être avec celui qu’elle aime, même si parfois je voulais lui crier qu’elle allait trop loin, ses choix allaient se retourner contre elle.

Liz et Lisa nous emporte dès l’ouverture de leur livre dans la vie tumultueuse d’une  héroïne à laquelle beaucoup de femmes peuvent s’identifier facilement, tout en abordant un des problèmes de la société d’aujourd’hui que sont les réseaux sociaux.

Je ne peux que vous conseiller d’acheter ce roman avec lequel j’ai passé un bon moment.

Merci aux éditions Prisma pour ce service presse.

#C

Chronique : Les Montagnes Russes de S.M. Gerhard

Classé dans : Chroniques,Éditions DreamCatcher,Partenaires — Emilie @ 0 h 49 min

tmp_2026-image1666823825

Titre : Les Montagnes Russes

Auteur : S.M. Gerhard

Date de sortie : 7 Novembre 2016

Prix : 0,99€ en ebook

Maison d’édition : Dreamcatcher

Note : 7/10

Résumé:

Maxence un futur architecte trop gentil pour son bien et Xander l’archétype du cadre à qui tous réussi, découvrent avec souffrance et bonheur que nos cœurs font parfois de drôles de voyages.
Ils pensaient qu’en rencontrant la bonne personne, la vie serait tranquille et facile, mais il arrive que le parcours vers l’amour ait des hauts et des bas, comme lorsque nous montons sur des montagnes russes.

Avis :

Pour ceux qui suivent vous le savez j’ai du mal à écrire des chroniques sur des novellas. J’ai toujours peur de spoiler, d’en dire trop. Donc je préfère les faire courtes.

Celle-ci ne fera pas exception, la nouvelle faisant 32 pages, je tomberais vite dans le spoil.

Nous avons ici 3 chapitres, 3 personnages, 3 visions de l’histoire. Max, Xander et Sandra.

Des personnages sympathiques. Une histoire d’amour qui peine sacrément à décoller.

Comme dans toutes les novellas, l’histoire est racontée très vite sans trop d’approfondissement et c’est vraiment dommage. Cela enlève du charme à l’histoire. On n’a du mal à s’imprégner des personnages et de l’histoire.
La plume de l’auteur est agréable, fluide malgré quelques fautes qui subsistent.

En bref, une nouvelle qui se lit facilement et qui vous fera passer un petit moment sympa.

Merci à Vanessa et aux Editions Dreamcatcher pour ce service presse

#Milie

17 octobre 2016

Chronique : Sous son emprise, tome 1 – La proie

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Aurélie @ 15 h 05 min

sous-son-emprise,-tome-1---la-proie-784893

 

Titre : Sous son emprise, tome 1 – La proie

Auteur : Aloïsia Nidhead

Date de sortie : 26 Septembre 2016

Prix : 18,99€ format broché – 2,99€ format numérique

Thèmes : Violence conjugale, emprise psychologique

Maison d’édition : Auto-édition

Note : 7/10

Résumé :

Fraichement sortie d’une histoire d’amour qui lui a laissé un goût amer, Estelle ne pensait pas retomber si vite amoureuse. Trop vite peut-être… Installation, projets communs, les évènements s’enchainent rapidement. Paul est un jeune homme charismatique. Toujours volontaire pour aider son prochain, il est très apprécié dans la région, ce qui laisse penser à Estelle qu’elle a trouvé la perle rare.

Pourtant derrière l’idylle le pire se prépare. Si l’amour est un masque, la joie et le bonheur n’en seraient-ils que les pâles reflets ? Derrière ses airs enjôleurs, Estelle ne devine pas qu’elle est en train de tomber dans les mains d’un pervers narcissique qui va peu à peu l’éloigner des siens. Humiliations, brimades, violence psychologique et sexuelle, Estelle subit de nombreux affronts dans le seul but de la soumettre. Sous son emprise, c’est l’histoire de toutes ces femmes qui vivent ou qui ont un jour vécu sous le joug d’un manipulateur narcissique. Pour s’en sortir, Estelle devra ouvrir les yeux sur sa condition en tant que femme soumise mais elle devra également réapprendre à penser par elle-même et à s’affirmer. Sa seule force de caractère et le soutien sans faille d’un nouvel allié lui permettront-ils de franchir les nombreux obstacles qui se dressent devant la voie de la liberté ?

Mon avis :

Estelle est une jeune femme comme nous. Elle pourrait être votre sœur, votre amie, votre voisine.

Elle vient de se faire larguer et sa confiance en elle est au plus bas. Sa meilleure amie l’embarque en boite de nuit histoire de l’a sortir un peu de chez elle. Sur place, son amie et elle tombent sous le charme d’un séduisant jeune homme qui vient à leur aide. Cet homme sur de lui, beau et mystérieux, c’est Paul. Et Paul choisit Estelle.

Le couple évolue très vite, trop vite… Paul a de plus en plus d’emprise sur Estelle, jusqu’au geste de trop, la parole de trop.

Cette histoire poignante, qui se déroule sur plusieurs années, c’est la vie d’une jeune femme banale et tranquille prise en otage psychologique par son mari, le père de son enfant. Et un jour, qui décide de tout faire pour s’en sortir. Mais elle est devenue une proie et le piège s’est refermé sur elle. Va t-elle s’en sortir ? trouver de l’aide ? Se sauver, elle et son fils ?

 Je ne relèverais que deux gros soucis.

Le premier :  l’histoire va trop vite. Les années s’écoulent rapidement et le livre n’est pas bien épais, j’aurai aimé plus de d’épaisseur et de détails. Estelle est très attachante, j’ai eu l’impression que l’évolution était trop rapide.

Le second : le prix. C’est trop cher pour seulement 190 pages. Cela correspond plus facilement à un roman de 400 pages.

En dehors de cela, nous découvrons un type d’homme qui, malheureusement, court les rues plus qu’on ne le pense. Les manipulateurs pervers psychologiques. Ces hommes qui enferment leurs femmes dans un filet, les dominent, les humilient, les rabaissent et les coupent de leurs amis jusqu’à les mettre en danger… Une lecture qui peut surement aider ces femmes à sortir du silence et à ne pas avoir honte de vouloir s’en sortir. Ces hommes ne savent pas aimer mais aux yeux des gens extérieurs, ils apparaissent parfaits. Les filles, faites attention à vous, sortez de ça très vite. Et je ne vous dis pas cela à la légère, l’une de mes meilleures amies l’a vécu et en garde encore des séquelles.

#Aurélie

123456
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes