Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

30 octobre 2016

Chronique : Hacker, Tome 1 : Dangereuses affinités

Classé dans : Chroniques,Éditions Le Livre de Poche — Clarisse @ 20 h 29 min

received_1608893899407553

Titre : Hacker, Tome 1 : Dangereuses affinités
Auteur : Meredith Wild
Date de sortie : 6 avril 2016
Thèmes : Romance érotique, Drame
Prix : 7€10 Format Broché
Maison d’édition : Le livre de poche
Note : 5,5/10

Résumé :

Erica Hathaway n’a pas de temps à consacrer aux hommes. A peine sortie d’Harvard, elle compte bien réussir sa carrière professionnelle grâce à son site internet dédié à la mode. Très déterminée, elle présente son projet devant plusieurs investisseurs. Mais Erica a tout prévu sauf un détail : Blake Landon. Millionnaire, arrogant, sublime. Après une réunion électrique et mouvementée, Blake ne lui cache pas à quel point il la veut. Tout de suite. Et Blake n’a pas l’habitude de demander, il se sert…
Entre ses ambitions professionnelles et son désir inavouable pour cet homme qui peut mettre son avenir en danger, Erica saura-t-elle faire le bon choix ? D’autant que l’un et l’autre cachent des secrets sur leur passé qui pourraient rendre leurs rapports explosifs.
Ou carrément torrides…
« Osera-t-telle s’abandonner ? »

 

Mon avis :

 

Erica Hathaway vient de sortir diplômée de la prestigieuse université d’Harvard. Loin d’être comme ses anciens camarades, elle est aussi depuis quelques années une auto-entrepreneuse avec deux de ses amis. Détentrice d’un réseau social consacré exclusivement à la mode, la jeune femme est à la recherche de nouveaux financements pour développer leur projet. C’est lors d’une réunion avec des investisseurs qui pourraient bien être prochainement leur futur fond d’investissement que son univers bascule.

La malchance de son côté, Erica voit l’entretien finir en vrai carnage. En effet, Mr Blake Landon, un millionnaire à la tête d’une entreprise florissante, est arrogant et désagréable au plus haut point, il rejette en bloc l’idée même de mettre un dollar dans cette affaire. Erica ressort de ce moment chamboulée par le comportement de cet homme grossier et par le trouble qu’il fait naître en elle, il l’attire.

Évidement ils vont se revoir plusieurs fois et les choses vont vite s’emballer entre eux. Erica, qui n’avait pas l’envie d’avoir une relation avec un homme, va se voir piégée dans une passion dévorante avec Blake en un clignement  d’œil. Et oui, Blake obtient toujours ce qu’il veut (une caractéristique typique des hommes riches vous me direz), il jette son dévolu sur Erica dès la première rencontre.

Malgré tout, aucun des deux ne laissera l’autre pour autant l’apprivoiser complètement, ils traînent derrière eux bon nombre de casseroles, des éléments de leur passé qui pourraient être des obstacles pour le futur proche.

Même si l’ensemble est prévisible et cohérent, je n’ai pas terminé ma lecture très enthousiasmée. Je raffole des romances érotiques mais je commence à en avoir marre de retrouver un homme riche/une femme différente de ces choix de prédilection devenir son obsession.

Ici on est à fond dans le cliché, sauf qu’elle n’avait pas le temps et l’envie de se lancer avec un homme au début et je me suis dit : elle va pas se jeter presque aussitôt dans la gueule du loup.

Manifestement, la protagoniste principale fait la girouette et fonce. Je retrouve le schéma ordinaire, la rencontre, la séduction, la (les) partie(s) de jambes en l’air, la (les) dispute(s), le rabibochage, à nouveau le sexe, etc. Pour les scènes de sexe on est clairement bien servi, il y en a tous les chapitres, voire plusieurs successives en peu de pages mais sans une once de vulgarité.

La relation Erica/Blake prend le dessus sur toutes les bases du roman, l’auteur exclut le côté réseau social qui passe rapidement à la trappe dès qu’Erica termine entre les mains du dominateur. Là par contre, j’aimerais savoir d’où Blake est dominateur, il change très aisément d’avis après quelques refus d’Erica. Moi qui pensais avoir des claquements de fouet à tout bout de champ, plus d’autorité, des ordres à la pelle, j’ai fait chou blanc. Il est bien trop mielleux.

Les personnages secondaires comme Alli, qui apparaissent au début de ma lecture, se sont évanouis comme par magie. Pourtant, la meilleure amie d’Erica avait l’air intéressante, dommage. En bref, je ressors de cette lecture peu convaincue, je retrouve plein de similitudes avec d’autres sagas qui ont un fond commun, moi qui pensais avoir droit à des touches d’originalité au vu du résumé.

Je voudrais lire la suite mais pas pour le moment, sauf si on m’assure des bouleversements de taille, là je pourrais naturellement me laisser tenter.

Merci aux éditions Le livre de poche pour ce service presse.

#C

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes