Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

9 octobre 2016

Chronique : Bird Box de Josh Malerman

Classé dans : Chroniques,Éditions Le Livre de Poche Imaginaire,Partenaires — Emilie @ 14 h 49 min

image1 (3)

 

 

Titre : Bird Box

Auteur : Josh Malerman

Date de sortie : 18 Novembre 2015

Prix : 7,30€ format poche

Maison d’édition : Livre de poche imaginaire

Note : 10/10

 

Résumé : 

La plupart des gens n’ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins… 

Depuis qu’ils sont nés, les enfants de Malorie n’ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l’abri du danger, sans nom, qui s’est abattu sur le monde. On dit qu’un coup d’œil suffit pour perdre la raison, être pris d’une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l’extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ? 

Un climat de tension habilement instauré, qui vous fera sursauter au moindre bruit. 

Avis : 

Dans ce livre post-apocalyptique, nous allons suivre Malorie et ses deux enfants : « Fille » et « Garçon ».

Le monde que l’auteur va nous faire découvrir est victime de ce que j’appellerais « une épidémie ».

Les seules choses que l’on sait c’est que si on regarde, on devient fou et on se suicide dans d’abominables souffrances. Dès lors pour survivre il fait avoir les yeux bandés.

Un jour Malorie décide qu’il est temps de partir de sa maison. A ce moment-là nous allons suivre deux facettes de son histoire.

Celle de Malorie, quatre ans plus tôt, alors qu’elle est enceinte, c’est le début de l’épidémie. Elle trouvera refuge dans une maison, avec d’autres survivants.

Et le périple de Malorie et ces deux enfants au bord de la rivière afin de trouver un nouveau refuge.

Malorie est un personnage impressionnant. Elle est tellement forte et pleine d’espoir dans ce monde de destruction où le simple fait de voir peut vous tuer.

Il y aura aussi Tom, un survivant. Un personnage très touchant, d’une force de caractère incroyable, il tente de positiver en cherchant toujours des solutions.

Le fait que le récit se passe les yeux bandés en fait une sorte de « huit clos » que Josh Malermann arrive à rendre fascinant. 

On ressent chaque émotion des personnages, la peur, le stress, l’espoir. Cela en est même bouleversant, car on a nous aussi l’impression de perdre nos repères.

On ne sait pas grand-chose sur le fondement de ce cataclysme qui a plongé la terre dans le chaos. Le mystère qui entoure ce mal est vraiment troublant, car au final on ne sait pas ce que c’est, ni comment le contrer. 

Finalement, ce livre nous emporte dans notre pire cauchemar : les monstres de l’obscurité. 

La plume de l’auteur est vraiment addictive, très directe. On est transporté sans soucis dans l’histoire qu’on n’arrive pas à lâcher. Je ne peux que vous conseillez ce livre les yeux fermés (sans mauvais jeu de mot lol)

Merci à Livre de Poche imaginaire pour ce service presse.

#Milie

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes