Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2016

21 septembre 2016

Chronique : Beachwood Bay, Tome 4 : Unlimited

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma — Clarisse @ 11 h 57 min

beachwood-bay,-tome-4---unlimited-810361-250-400

Titre :  Beachwood Bay, Tome 4 : Unlimited
Auteur :  Melody Grace
Date de sortie : 26 Mai 2016 
Thèmes  : Romance Contemporaine & Rock star
Prix : 16€95 Format Broché
Maison d’édition :  Prisma
Note : 9/10

Résumé :

Alicia, viens passer une semaine avec moi. Pas de règles, aucune limite, juste nous deux. Je te ferai oublier cet homme, et toi, tu me sauveras de moi-même.  »
Alicia Wright, 20 ans, a tout pour elle : une éducation dans les meilleures écoles, un job brillant, et elle est jolie comme un cœur. Il ne manque qu’une chose à son bonheur : elle est persuadée que Hunter, dont elle est très amoureuse depuis toujours, la choisira quand il décidera de se ranger… sauf qu’aujourd’hui Hunter a choisi d’épouser Brit ! Alicia prend brutalement conscience qu’elle vivait dans ses rêves. Désespérée et incapable de tourner la page, elle noie son chagrin dans le travail. Un soir, elle croise le chemin d’un inconnu terriblement sexy qui l’embrasse sauvagement et fait vaciller ses certitudes. Elle n’a pas reconnu Dex Callahan, une jeune star du rock au succès foudroyant, hanté par ses démons, qui refuse depuis quelques années de remonter sur scène. Le bad boy lui fait alors une proposition surprenante : passer
 une semaine à Beachwood Bay avec lui, loin de tout, sans règles ni limites. Une semaine pour se reconstruire et se laisser une chance… 

Mon avis :

 

Alicia Wright a toujours eu un faible pour Hunter Couington, l’un de ses amis d’enfance. Forgé dans le même moule de luxe et de popularité, elle a espéré à maintes reprises qu’un jour il se rendrait compte qu’elle est plus qu’une simple amie pour pouvoir lui avouer son amour inconditionnel.

Le seul hic ? Hunter est fou amoureux de Brit (vous découvrez leur histoire dans les tomes précédents), sa future femme.

Le soir où Alicia apprend la nouvelle, ses illusions et son cœur terminent en mille morceaux. Ce même soir, la jeune femme rencontre ce bel inconnu avec lequel s’ensuit une nuit endiablée qui pourrait bien remettre en question tout ce en quoi elle croyait.

En effet, son amant n’est autre que Dex Callahan, un chanteur à la voix orgasmique qui, après quelques mésaventures, a besoin d’être loin des projecteurs, de vivre plus simplement en restant dans la musique sans en tirer de gros bénéfices.

Alors qu’Alicia ne pense jamais revoir l’inconnu, par un malheureux concours de circonstances, Dex lui propose d’habiter une semaine avec lui. Cela promet d’être intense !

J’ai souri bon nombre de fois en constatant la complicité qui s’installe entre eux dès le premier échange. J’avais rencontré plusieurs fois Alicia dans les tomes précédents et je ne pouvais pas la blairer. Elle m’exaspérait à un tel point ! Là, je la trouve différente, moins prétentieuse, plus humaine, fragile, carrément métamorphosée.

Ce n’est plus la briseuse de ménage d’auparavant. Elle ne se livre pas avec facilité, essaye de sortir du tourbillon infernal de sentiments qui la piège depuis trop longtemps. Elle est plus déterminée qu’on ne le pense. J’ai apprécié découvrir de nouvelles facettes d’elle qui ont changé mon point de vue.

Oh pitié, Dex est miam ! Tu as envie de t’en payer une tranche avec un bon verre de vin blanc ! Cet homme est mystérieux (beaucoup tro ), brûlant de sexe et talentueux. Il a aussi un lourd passif, un secret qui ne cesse de le ronger malgré qu’il n’a pas à se sentir coupable pour les bêtises des autres. Il paraît si inaccessible par moments, Alicia aura du mal à briser cette carapace épaisse dans laquelle il se réfugie depuis 1 an. J’ai carrément fondu pour lui.

Mélody Grace dévoile à chaque nouveau volet plus d’audace et de créativité qui me font apprécier davantage cette série. J’avais eu un avis mitigé, puis amélioré mon ressenti sur la bande d’amis de Beachwood Bay. L’auteur propose un nouveau couple avec ses faiblesses et ses ombres qui devra se soutenir pour franchir des caps dans leur relation.

Je suis impatiente d’avoir la suite entre les mains avec Tegan la sœur de Dex.

Merci aux éditons Prisma pour ce service presse.

#C

 

Chronique : Another Love T1 de Westle Diguet

Classé dans : Chroniques,Éditions Sidh Press,Partenaires — Emilie @ 0 h 30 min

600-400x605

Titre : Another Love

Auteur : Westley Diguet

Date de sortie : 7 Septembre 2016

Thème : Romance, M/M

Prix : 4,99€ en ebook et 15€ en broché

Maison d’édition : Sidh Press

Note : 9/10

Résumé :

30 jours pour changer de vie. C’est le défi, le dernier recours, d’Ethan Weaver. Né en France de parents britanniques, Ethan est fatigué, à bout de force, prêt à s’ôter la vie. Ce qu’il a vu l’a détruit, ce qu’il ressent le fait souffrir. Il ne sait plus qui il est, il ne sait plus ce qu’il vaut. Vivre, c’est quoi ?

Alors il fuit. Il quitte Paris pour Londres après avoir vidé son compte en banque. Plus d’économies, mais l’espoir d’un renouveau, d’un espoir qu’il n’avait pas imaginé.
Et si le Destin avait tout mis en place pour qu’il réapprenne à se connaître ? Si en 30 jours, Ethan faisait les rencontres idéales ? Et si en un mois, sa vie basculait du tout au tout ? Car il est évident que plus rien ne sera plus jamais pareil, il suffit qu’il regarde dans les grands yeux de Zackary. Cet homme magnifique recouvert de tatouages, doux, attentif et d’une gentillesse à toute épreuve le fait craquer. Mais, Zac sera-t-il son salut ou sa condamnation ?

Avis :

Ce livre fut pour moi la découverte de la plume de Westley Diguet et j’avoue que je n’ai vraiment pas été déçue.

Another Love à était pour moi une douce lecture. Ethan vit une phase très difficile de sa vie. Anéanti par une rupture, il décide de prendre le large pendant un mois, direction Londres. Je me suis très vite attachée à lui. C’est un personnage très touchant.  On ressent toute sa détresse, son manque de confiance, mais aussi son envie et surtout son besoin de remonter la pente.

Le destin va mettre sur sa route Zac. Et que dire de lui ? Un homme comme on les aimes. Un beau gosse, attentionné et qui fera preuve d’une sacré détermination. Je suis, je dois l’avouer, totalement tombé sous son charme.  

Suivre ce petit duo était vraiment agréable, une histoire qui pour certains pourra paraitre rapide, mais qui vu le contexte et le déroulement, coule de source. Leurs humour m’a conquise, les émotions m’ont transpercés, j’ai ri, pleuré. Ce fut pour moi un bon moment de lecture qui malgré toutes ces émotions, était une lecture tout en douceur.

C’est pour tout cet ensemble que j’ai été conquise par la plume de Westley, il a réussi à me toucher par une multitude de sentiments, tout en ayant une plume légère et efficace. Le laps de temps dans lequel ce passe l’histoire est court, mais il ne nous fait rien loupé, tous les détails importants y sont sans que cela n’alourdisse aucunement la lecture.  

En bref je vous recommande ce livre  qui vous fera passé un très bon moment. J’ai hâte d’avoir la suite.

Merci à Sidh Press pour ce sp  

#Milie

19 septembre 2016

Chronique : Le coma des mortels

Classé dans : Chroniques,Éditions Albin Michel — Clarisse @ 16 h 08 min

le-coma-des-mortels-766709-250-400

Titre : Le coma des mortels

Auteur : Maxime Chattam

Date de sortie : 1 Juin 2016 

Thèmes : Roman noir, Humour, Psychologique

Prix : 21€90 Format Broché

Maison d’édition : Albin Michel

Note : Non noté

 

 

Résumé :

 

Qui est vraiment Pierre, ce petit employé de bureau malheureux qui a décidé de tout plaquer pour travailler au zoo de Vincennes ? Une chose est certaine, tous ceux qu’il côtoie meurent les uns après les autres…

Un roman étonnant et virtuose, qui raconte sur un ton décalé le parcours d’un garçon à part, aussi fascinant et singulier que certaines des rencontres qui vont changer sa vie. Rebondissements incessants, métamorphoses, humour noir… Un livre aussi captivant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages, qui se dérobe sans cesse. 

 

Mon avis :

 

Je veux changer de style littéraire, découvrir de nouveaux auteurs surtout ceux ayant déjà une belle célébrité. C’est avec Enthousiasme que je me suis dirigée vers ce roman.

Mon premier livre du célèbre Maxime Chattam, c’est une énorme déception car je n’ai même pas lu plus de vingt-cinq pages avant de refermer le roman pour ne pas le reprendre malgré l’envie de découvrir l’écriture de l’auteur.

J’ai pas du tout adhéré à son style d’écriture, au personnage principal dès le début, j’ai quelques bribes d’informations sur Pierre, le protagoniste qui est pleine crise de la trentaine (oui, il fait sa crise d’adolescent quinze ans trop tard et crise de la quarantaine avec dix années d’avance), il a pété un câble et décide de changer totalement de vie quitte à se perdre lui et son entourage. 

Je me suis arrêtée ici, pourtant j’avais très envie de savoir de quoi était capable ce Monsieur Chattam. Mauvais tirage au sort pour moi avec cet abandon total, j’aurais dû lire sa saga Autre-Monde qui fait un vrai tabac au lieu de commencer Le coma des mortels en

même temps que lui change sa façon d’écrire

Je remercie les éditions Albin Michel pour l’envoi de ce service presse.

 

#C 

Interview Maud Cordier

Classé dans : Éditions Mots en Flots,Interview,Partenaires — Emilie @ 14 h 51 min

Aujourd’hui c’est Maud Cordier qui se prête au jeu de l’interview.

14397890_10210402134559661_112518079_n

Bonjour, tout d’abord un grand merci d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

J’ai la chance de pouvoir te connaitre un peu mais pour ceux et celle qui ne te connaisse pas peux tu nous en dire un peu plus sur toi?

Bonjour à tous et merci à toi Emilie pour cette interview Mon nom d’auteur est Maud Cordier j’ai 26 ans et j’habite en Bourgogne.

Comment t’es venu l’idée d’écrire? En as tu toujours eu envie?

J’ai toujours écrit depuis toute petite ! Pourquoi je ne le sais pas vraiment ! J’aimais bien réécrire les fins des romans qui m’avaient laissée en état de choc lol ou encore des histoires dans le style l’étalon noir car j’étais passionnée d’équitation.

J’ai beaucoup aimé le récit d’Inalia, comment t’es venu cette histoire?

Après avoir arrêté mon travail de femme de ménage je me suis retrouvée sans emploi et j’ai fait une grosse dépression. J’avais envie de m’évader tout en parlant de façon détournée du travail que j’ai fait pendant plus de 4 ans de ma vie tout en faisant passer un message concernant l’avenir de notre planète. Le tout saupoudré de romance car j’écris de la romance avant tout.

Les personnages sont tous très bien approfondis pour n’en laissé aucun de côté. As tu été inspiré par ton entourage pour les crées?

Non pas vraiment je ne sais pas d’où ils sortent dans Inalia c’est un gros mystère même pour moi. Ils sont juste vivants et je les connais comme s’ils étaient mes amis.

T’attendais tu a ce que cette sage remporte un tel succès?

Succès un grand mot ^^ non je pensais que personne ne le lirait ( je suis une grosse défaitiste ^^)

As tu actuellement d’autres projets en cours?

Oui je réécris ma première trilogie, j’ai un mm qui va sortir en automne et une romance historique à terminer ^^ ainsi que le tome 2 d’Inalia à corriger et le trois à finir.

Faisons maintenant un petit portrait chinois

Si tu étais une héroïne de livre?

Kahlan de l’épée de vérité ou Sansa de game of thrones

Si tu devais avoir un rendez vous avec un héros de livre?

Laurent de Le prince captif.

Si tu étais un animal?

Un chat

Si tu étais une couleur?

Bleu ou rose impossible de choisir… Allez peut être bleu.

Si tu étais une gourmandise?

Un fruit de la passion ^^

Quel est le livre qui t’as marqué le plus et pourquoi?

Question difficile j’en ai plusieurs. Peut être les âmes grises à cause de la fin.

Qui est ton auteur favori?

C S Pascat Bussi JK Rowling et Mathias Malzieu ( je peux pas choisir et encore il y en a tellement d’autres )

Peut être as tu un dernier mot à dire à nos lecteurs/lectrices?

Un immense merci de me lire de me soutenir et d’être toujours là, tout le temps ! Je vous dois tout et vous m’offrez chaque jour le plus beau des cadeaux ! Gros bisous ❤️

Je te remercie pour ta gentillesse et en attendant patiemment le tome 2 je te souhaite une bonne journée

#MILIE

Chronique : Déconfitures et pas de pot

Classé dans : Chroniques,Éditions Hélène Jacob — Clarisse @ 8 h 05 min

deconfitures-et-pas-de-pot-555631-250-400

Titre :  Déconfitures et pas de pot
Auteur :  Kathy Dorl
Date de sortie : 15 janvier 2015
Thèmes  : Humour, Amour, Choix de vie
Prix : 15€45 Format Broché
Maison d’édition :  Editions Helene Jacob
Note : 9,5/10

Résumé :

JM est un brillant homme d’affaires. Professionnellement, tout lui réussit. Il collectionne les belles voitures, les costumes sur mesure, les œuvres d’art et les jolies femmes. Rien ne semble lui faire obstacle.
JM ne se préoccupe que de lui-même et de ses affaires florissantes, car JM est un mufle. Il méprise sa famille, d’origine trop modeste, ainsi que son ex-femme dévastée par ses multiples tromperies. JM malmène ses employés et ses proches. JM est imbuvable, arrogant, prétentieux, suffisant et sûr de lui, trop sûr de lui…
Insensible, JM avance dans la vie sans se retourner ni se poser de questions jusqu’au jour où une série d’évènements va complètement le déstabiliser. Le parfait salaud va-t-il alors devenir charmant ? Le loup, se transformer en agneau ? Ou JM va-t-il cacher sa réelle personnalité ?

Mon avis :

JM est imbuvable, hautain, arrogant, le patron pour lequel personne n’aimerait bosser tellement son ego surdimensionné le rend insupportable.

Pour lui, tout allait à merveille. Sa société de distribution internationale de produits cosmétiques marchait très bien, sa vie amoureuse ou plutôt sexuelle était au beau fixe depuis son divorce et sa remise en liberté matrimoniale. Son meilleur ami Vincent et lui croquaient la vie à pleine dent, ils en profitaient à fond.

Mais ça, c’était avant : lorsque l’on joue trop avec le feu, on risque de se brûler. Quand une semaine commence mal, obligatoirement elle finit en catastrophe. JM a trop joué à être le big boss dédaigneux et aujourd’hui, il s’en mord les doigts vu le bourbier dans lequel il s’est fourré avec l’aide magistrale de ses collaborateurs Vincent et François.

Que dire à part que JM mérite quelques coups de pelle, et je parle bien de l’outil de jardinage ! Je n’ai jamais, au grand jamais rencontré un personnage aussi hautain. Il est aussi énervant qu’une abeille qui vous tourne autour pendant que vous bronzez tranquillement au soleil.

Il n’a de respect envers personne, les femmes il les enchaîne plus rapidement que Usain Bolt court un cent mètres. Dès le départ, j’ai eu envie de lui remettre les idées en place. C’était clairement un cas désespéré pour la médecine moderne.

Par je ne sais quel miracle, bon d’accord, l’arrivée de Sophie dans l’aventure, JM change. Notre Wonder Woman va l’aider à se sortir du pétrin impossible dans lequel il s’est fourré. Et plus si affinités.

Sophie mérite vraiment une médaille d’or vu comment elle se coltine JM tout en restant douce, patiente et serviable. Félicitations, elle m’a impressionnée. Comme quoi une seule personne peut vous rendre meilleur.

Pour les personnages secondaires, Vincent on peut de suite lui décerner la palme du meilleur ami qui plante un couteau dans le dos à celui qui le considère comme son frère ! Bravo, plus hypocrite et personnaliste je ne connais pas ! Il m’a fait dresser les poils des bras en balançant toute la vérité à JM. Heureusement qu’il a toujours une carte à jouer et que ça lui réussit mieux que le poker.

Je savais que Kathy Dorl était une valeur sûre pour avoir déjà lu sa trilogie, je me suis donc attaquée à ce nouveau roman avec avidité. Je ressors pas du tout déçue de ma lecture, sa plume est toujours aussi drôle, rayonnante et romantique. Elle prend une nouvelle fois des virages à 360° tout au long de son roman et laisse sa lectrice dans le doute en ne sachant pas quel autre problème tombera sur son personnage principal.

En bref, il y a du remue-ménage dans ce roman, différent encore de la saga que j’ai lue de l’auteur avec pourtant les mêmes fondations, l’amitié, l’amour et de l’humour à grande dose.
À lire sans modération ! C’est le remède contre la morosité !

Je remercie l’auteur pour ce service presse.

#C

15 septembre 2016

Chronique : Les infortunes conjugales, tome 2 : L’embarras du duc

Classé dans : Chroniques,Editions Charleston — Clarisse @ 18 h 20 min

les-infortunes-conjugales,-tome-2---l-embarras-du-duc.-798500-250-400

Titre : Les infortunes conjugales, tome 2 : L’embarras du duc

Auteurs : Callie Hutton

Date de sortie : 17 juin 2016

Thème :  Romance Historique

Prix : 7€99 Format Broché

Maison d’édition : Charleston, collection Diva

Note : 8,5/10

Résumé :

Drake, duc de Manchester, désire une femme posée, sophistiquée, digne du titre de duchesse et qui surtout ne recherche pas l’inutile émotion qu’est l’amour.
Socialement maladroite, Miss Pénélope Clayton n’est pas faite pour le mariage. Botaniste sérieuse, elle n’a aucune envie de se marier, et vit comme une contrainte le fait d’être forcée par son tuteur à participer à la saison mondaine pour se trouver un mari. Et il ne faut surtout pas qu’on apprenne qu’elle se fait passer pour un homme auprès de la communauté scientifique…
Alors que la famille de Drake amorce la transformation de Pénélope, le duc se voit obligé d’introduire la jeune femme dans la société et de la présenter aux possibles candidats célibataires. Malgré les leçons de danse et les nouvelles toilettes, Pénélope est à l’opposé même de la femme posée et sophistiquée, trébuchant d’un faux pas à un autre.

Pourquoi alors le duc trouve-t-il si difficile de lui résister ?

 

Mon avis :

 

Nous sommes au début du 19ème siècle en Angleterre. Drake, duc de Manchester, est à la recherche de sa future duchesse, une femme qui devra avoir un bon comportement et être d’une beauté exquise. Et si par hasard elle n’a pas une once de sentiments pour lui, pas grave, c’est bien connu : l’amour, c’est superflu.

Une nouvelle saison commence. Drake et sa famille se voient obligés d’accueillir la tendre Pénélope Clayton, qui est loin d’avoir les mêmes préoccupations que les autres demoiselles qui l’entourent. Elle est plus du genre à se promener pieds nus dans le jardin à la recherche d’une nouvelle espèce de plante qu’à courir les échoppes de tissu pour avoir une nouvelle robe de bal.

Toutefois, la famille Manchester a comme obligation d’introduire la jeune femme dans la société pour qu’enfin elle trouve un mari. Pénélope, quant à elle, cache un minuscule secret : une partie de sa personnalité qui pourrait bien défriser la presse à scandale ! 

Je trouve que Pénélope est une jeune femme assez à part avec sa passion pour les plantes. Douce, timide et très gauche, je me suis vite identifiée à elle. Enchaîner les faux pas lors de grands événements, ça me connait ! On a envie de l’aider, de prendre soin d’elle, de la pousser à être plus sociable et surtout à assumer son intelligence.

Drake est très intéressant. C’est un homme parfois bourru qui laisse facilement ses émotions prendre le dessus, ce qui le pousse dans des situations assez drôles. Néanmoins, il est prêt à beaucoup pour aider Pénélope à trouver l’homme qui saura prendre soin d’elle, quitte à prendre l’affaire très à cœur. La jeune femme est loin d’être celle qui fera une excellente duchesse aux yeux de tous, et pourtant l’attirance simple est présente entre eux.

J’ai bien aimé la relation du couple principal qui démarre pendant la moitié du livre avec un jeu du chat et de la souris innocent, la relation évolue lentement pour finir passionnément. Callie Hutton a toujours une plume attrayante, limpide et pétillante. La couverture je la trouve jolie. Par contre le résumé beaucoup trop révélateur, il expose les deux quarts du roman. Et j’ai relevé quelques longueurs au démarrage du roman.

Malgré ses imperfections cette suite se laisse lire, j’en connaissais la fin dès les premières pages et pourtant je ne me suis pas fait prier pour le lire en entier.

Merci aux éditions Charleston pour ce service presse.

 

#C

 

14 septembre 2016

Interview exclusive de Mylène Ormerod

Classé dans : Interview — Clarisse @ 14 h 04 min

14329272_665004510321108_1736692810_o

Bonjour Mylène, merci d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Merci à toi pour cette interview, je suis vraiment heureuse de répondre à tes questions :)

* Il y a peu, j’ai pu découvrir votre roman « Les Écailles de L’âme » paru aux éditions Mots en flots.

Comment vous est-il venu l’idée de cette histoire ? 

Cette histoire m’est venue alors que j’étais chez ma grand-mère en Angleterre, pendant que je me promenais. J’ai eu d’abord la vision d’une jeune fille près d’un temple, puis l’histoire est partie d’elle-même. Je ne saurais trop dire comment l’idée est venue exactement, mais quand j’ai commencé, je n’ai pas réussi à m’arrêter.

* Je me suis vite attachée à Wymi & Azurro, y a-t-il des membres de votre entourage dont vous vous êtes inspirée pour les créer ?

Chaque personnage que je crée est une petite partie de moi, je pense, et aussi de ceux qui m’entourent. Il n’y a pas quelqu’un en particulier, c’est souvent ici et là, par rapport à mon vécu ou à des récits que les personnages naissent. Mais il y a surtout une part imaginaire qui se développe dans ma tête, ils sont vivants et réels et parfois j’ai l’impression de n’être qu’un canal à travers lequel ils s’expriment.

* J’ai pu constater que « Les écailles de l’âme » n’était pas votre premier roman paru, il y a surtout « A pas de Loup » qui a retenu mon attention. Au vu de son résumé, pouvez-vous m’en dire plus sur celui-ci (sur l’histoire, les protagonistes, etc.) ?

« À pas de loup » est une histoire très différente des « Écailles de l’âme » parce qu’il s’agit d’une petite nouvelle. Pour le moment, je l’ai retiré des ventes afin de le corriger et d’offrir une meilleure version.

Pour ce qui est du genre, il s’agit d’une histoire paranormale, mais si j’en dis plus, je risque fort de vous spoiler :) Je peux néanmoins vous révéler que vous suivez « Guerrier », un chien différent des autres, qui va je l’espère vous surprendre. Je l’avais écrite pour un concours et j’avais choisi comme thème le loup-garou.

J’ai essayé de voir les choses sous un nouvel angle, mais je ne sais pas trop si j’ai réussi !

* Êtes-vous plus du genre à prendre du temps bien défini pour écrire, ou dès que l’inspiration vous vient vous attrapez le premier bout de papier sous votre main pour laisser s’exprimer votre créativité ?

Je suis du genre à me poser, car je n’arrive pas à écrire n’importe où. Il me faut un endroit calme et surtout mon ordinateur, car finalement j’écris rarement à la main. Mes cahiers, néanmoins, me servent à construire mon histoire et à ne pas oublier les points importants.

 

* Avez-vous des anecdotes à nous communiquer concernant vos romans ?

Oui, par exemple je me suis inspirée de mon personnage Wymi pour nommer mon chat, car quand je l’ai eu, il était tout roux et je me suis dit que c’était Wymi en mâle… Puis dans Royal Cat, qui, je l’espère, sortira un jour, c’est mon autre chat Misa qui m’a inspirée. J’affectionne beaucoup les chats, je travaille d’ailleurs dans une clinique pour chats et j’aime les intégrer dans mes récits.

* Je suis très curieuse et j’aime en savoir toujours plus. Êtes-vous en train de travailler sur un ou plusieurs nouveau(x) projet(s) ? Si oui, avez-vous une (d’accord), plusieurs infos croustillantes à nous mettre sous la dent ?

Oui, j’ai quelques petites infos. Je viens de terminer Royal Cat, comme indiqué un peu plus haut, c’est un policier qui parle de chats avec des protagonistes légèrement fous. J’ai fait un petit résumé rien que pour vous :)

Une femme meurt, un chat disparaît. Aneria, déterminée à retrouver son animal, s’engouffre dans les rues noires de la ville. Une menace plane. L’inspecteur Arik arrivera-t-il à la protéger du mal ?

Actuellement, je suis en train d’écrire le tome 2 des Écailles de l’âme, mais c’est encore « top secret », je peux néanmoins vous dire qu’il y a déjà 60 pages de faites…

Ensuite, je compte me lancer dans une histoire de science-fiction, mais comme je n’ai écrit que 3 chapitres, je préfère ne pas trop m’avancer.

Et en tout dernier lieu, Trigon, cette histoire-ci me tient plus particulièrement à cœur, car c’est la première que j’ai écrite. Elle représente un gros travail que j’ai entrepris quand j’avais seize ans. Parce que j’ai beaucoup évolué, je dois complètement la revoir. Cette histoire sera sûrement en six ou huit tomes. Mon rêve est un jour de l’éditer, mais je pense que ça ne se fera pas avant des années.

* Aurons-nous la chance de vous découvrir très prochainement pour des séances de dédicaces ?

J’aimerais beaucoup, mais ce sera difficile puisque je vis au Québec. Il est certain que j’essaierai de faire concorder mes vacances avec des salons, mais ce ne sera pas pour cette année malheureusement.

 

Plus d’infos sur notre auteure :

 

* Votre couleur préférée ?

Le vert des feuilles d’arbres sous le soleil.

* Si vous étiez une héroïne, laquelle seriez-vous, pourquoi ?

Si j’étais une héroïne, je serais Raiponce XD parce qu’elle se bat avec une poêle à frire !

* Si vous deviez prendre un verre avec un personnage, ce serait lequel, pourquoi ?

Ce serait Jon Snow de « Game of Thrones » parce qu’il a un loup magnifique et qu’il a un charme fou, mais du coup cela me donne aussi envie de boire un verre avec Agadonne, un de mes personnages, même si personne ne le connait encore ! Parce qu’il est très mystérieux et que je suis amoureuse de lui depuis que je l’ai créé… mais Mhor n’est pas loin derrière !

* Vous êtes plus livres papiers ou numériques, pourquoi ?

Je préfère le papier car je peux avoir des dédicaces, avoir la sensation du toucher, l’odeur et l’encre ! Mais je ne suis pas contre le numérique qui me permet de découvrir des livres à moindre prix.

* Votre dernier coup de cœur livresque, pourquoi ?

 

Le plus gros coup de cœur que j’ai eu c’est « La nuit des temps » de René Barjavel. Je sais, ce n’est pas récent et il est vrai que je l’ai lu il y a longtemps, mais ce livre reste pour moi la plus belle de toutes mes lectures. J’ai adoré l’univers, les personnages, l’intrigue et le message qu’il s’en dégageait. C’est l’un des rares livres qui m’a fait hurler de colère et qui m’a mise dans un tel état que c’en est presque indescriptible et carrément comique quand on y pense. Mon copain a dû halluciner. C’est aussi à ce moment que j’ai compris qu’un livre pouvait transformer l’être et laisser une empreinte puissante. Mon rêve est, un jour, d’arriver à faire la même chose… Bon, j’ai beaucoup de chemin à parcourir et ça résonne avec rêve impossible, mais ce n’est pas grave, je vais faire de mon mieux.

* Un dernier mot pour les fans ?

Merci à tous ceux qui me lisent et me liront, vous êtes ma raison profonde de continuer, je n’ai de cesse de me perfectionner pour être à la hauteur de vos espérances. J’espère un jour réussir à vous faire rêver pleinement et je vous promets de faire de mon mieux pour chacune de mes histoires !!!

Et oui, c’est déjà terminé … A très bientôt pour une interview d’une des auteurs des éditions Mots en Flots.

Bisous,

#C

 

Chronique : Falling, Tome 2 : Alice

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma — Clarisse @ 7 h 39 min

falling,-tome-2---alice-762208-250-400

Titre : Falling, Tome 2 : Alice

Auteur : J.S. Cooper

Date de sortie :  16 Juin 2016

Thèmes :  New-adult, Adultes, Sexe,Erotisme

Prix : 16€95 Format Broché

Maison d’édition : Editions Prisma

Note : 8/10

Résumé :

 

Et si l’homme dont vous êtes amoureuse était adepte du SM ? 
Seriez-vous prête à vous soumettre à ses penchants dominateurs ?

Alice est amoureuse depuis l’enfance d’Aiden Taylor, le grand frère sexy et arrogant de sa meilleure amie Liv. Depuis, Alice est devenue une jolie fille dont les amoureux successifs n’ont pas été très délicats. Le dernier en date l’a carrément quittée pour épouser sa colocataire !

Quand elle voit Liv nouer une relation sérieuse et envisager de se marier avec Xander, Alice décide qu’il est temps de se jeter à l’eau et de tenter de séduire Aiden pour de bon. Mais ce dernier la voit encore comme une adolescente à protéger. Désespérée, elle tente en vain d’élaborer des plans pour le rendre jaloux.

C’est alors que Xander lui confie un secret qui pourrait tout changer : Aiden serait tenté par une sexualité très SM… Troublée, Alice se renseigne et décide de franchir le pas. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour séduire l’homme de ses rêves ? Ses manigances ne risquent-elles pas de se retourner contre elle ?

Mon avis :

 

Alice est raide dingue d’Aiden Taylor depuis ses 10 ans. Il a toujours été son idéal masculin et ce n’est pas sa meilleure amie Liv qui dira le contraire (logique, c’est de son grand frère dont il est question). 

Liv étant sur le point de se marier avec Xander, l’homme qui a ravi son cœur il y a peu, les deux jeunes femmes se sont lancées dans un nouveau projet : aider Alice à obtenir le cœur de celui qu’elle aime depuis tant d’années.

Alors qu’Alice prend le taureau par les cornes (ou toute autre partie de son corps), les choses se compliquent. En effet, elle ne s’attendait pas à ce qu’Aiden soit déjà en couple. Malgré ce petit imprévu, la jeune femme a trouvé le moyen de faire fondre ce bel Apollon aux goûts très prononcés.

Une suite un peu meilleure malgré la vitesse effrénée que prend l’histoire.

Avec une couverture très sensuelle, ce second opus trouve un autre souffle bien plus chaud que le précédent. Ici, le monde du SM est présent sans prendre trop de place et sans étouffer l’amour.

Les personnages, sont juste top, mais surtout celui d’Alice. Elle a un esprit vif et de l’ingéniosité à revendre, quelques traits d’immaturité mais quand une idée lui passe par la tête elle n’en démord pas, elle m’a régalée.

Aiden, lui, mérite bien quelques claques : comment peut-on être aussi taquin envers une femme dont on devine les sentiments ? Il a bien tiré son épingle du jeu avec des réparties fort amusantes. Il m’a faite autant salivé que la pauvre Alice.

Un duo de choc qui m’a fait passer des moments torrides à souhait !

En plus de découvrir plus intimement des personnages dont on ignore beaucoup, j’ai eu l’opportunité de retrouve Liv & Xander, du tome précédent, en plein chamboulement. Ils n’hésiteront pas à ajouter leur grain de sel pour pimenté les choses, c’est une nouvelle fois un plaisir d’en savoir plus sur eux malgré qu’ils ne soient pas sous les feux des projecteurs.

Moins fouillis que le tome précédent, J.S Cooper joue la carte de la simplicité et surfe sur la tendance de la romance avec des touches de SM pour captiver entièrement sa lectrice ( et ça marche ! ).

En bref, je veux le dernier tome sur d’Elisabeth et Scott.

Merci aux éditions Prisma pour ce service presse.

 

#C 

13 septembre 2016

Chronique : Metropol, Tome 1 : Corps-a-Corps

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 17 h 00 min

metropol,-tome-1---corps-a-corps-822019-250-400

Titre : Metropol, Tome 1 : Corps-a-Corps

Auteur : Martin Holmen

Date de sortie : 15 Septembre 2016

Prix :  19€95 Format Broché

Thèmes :   Enquête, Combat, Boxe

Maison d’édition : Hugo roman, collection Thriller

Note : 9/10 & 10/10

Résumé :

 STOCKHOLM, 1932. L’ANCIEN BOXEUR HARRY KVIST EST SUSPECTÉ DE MEURTRE. LA POLICE NE L’AIDERA PAS : ON N’AIDE PAS QUELQU’UN COMME KVIST. IL NE PEUT COMPTER QUE SUR LUI-MÊME. ET SUR SES POINGS.

 

 Mon avis : 

Harry Krivst est du genre touche à tout. De marin à boxeur diablement célèbre, il est aujourd’hui usurier à son compte et utilise à nouveau ses poings pour récolter son salaire.

Lors de son nouveau contrat, tout devait se passer sans encombre. Il devait soutirer l’argent de Zetterberg, un type qui fait mariner son client depuis des mois, lui mettre la pression pour accélérer le paiement puis empocher sa commission une fois qu’il aurait rempli sa mission.

Néanmoins, rien ne se déroule comme il l’espérait. En effet, sa cible meurt de façon étrange : il est la dernière personne à l’avoir vue en vie, et le seul témoin qui peut le sauver disparaît. Au vu des casseroles qu’il se trimbale dans son casier judiciaire bien plein, ce n’est pas la police qui va le sortir du merdier dans lequel il se trouve.

Aux grands maux, les grands remèdes. Harry part à la recherche de son témoin clef.

Quitte à ratisser tous les bas-fonds de la Suède !

Pour mon premier livre de Martin Holmén, je peux vous affirmer qu’il est un vrai tortionnaire avec son lecteur et son personnage principal. Pas un moment de répit pour nous et pour lui qui court toujours après cette vérité qu’il a grand mal à retrouver.

J’ai dévoré l’ouvrage en à peine deux jours, aussitôt arrivé aussitôt lu. J’ai aimé suivre Harry dans cette chasse à la sorcière. Toutefois, je ressors de ma lecture avec un goût très amer, vu comment l’auteur nous laisse à la fin (vous comprendrez mieux en le lisant).

L’auteur explore avec brio l’univers passionnant, saisissant d’un Stockholm des années 30. Immersion totale dans cette période avec la prodigieuse plume de notre écrivain, j’avais carrément l’impression d’être aux premières loges de chaque scène, d’avoir les mêmes sensations que le narrateur dans un univers en noir et blanc comme les vieux films dans le temps.

Ce roman est tombé à pique dans mon envie de coupure avec la romance, il m’a offert un bon voyage dans le temps l’espace d’un week-end.

J’ai passé un agréable moment !

Une bonne découverte que je vous recommande.

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

 

 #C 

Mon avis : 

coupdecoeur

Nous allons évolué dans le Stockholm des années 30, au côté de Harry Kvist. Cet ancien champion de boxe est devenu créancier. De manières plus ou moins douces, il se charge de récupérer ce que les clients lui demandent, auprès des mauvais payeurs.

Lors de sa visite chez Zetterberg pour récupérer une importante somme d’argent, il ne s’attendait sûrement pas à ce que cette histoire prenne un tournant aussi inattendu. En effet au lendemain de leur échange, Zetterberg est retrouvé mort. 

Sauf que voilà dans le Stockholm des années 30 ça ne rigole pas. Avec un casier des plus fourni, Kvist va vite devenir le suspect numéro un. 

Au vu de ce premier tome, je m’attends à une trilogie époustouflante. Un roman noir dans les bas-fonds de Stockholm, une ambiance oppressante. On s’attache tout de même à notre personnage, évoluant dans une ambiance glauque, remplis de dangers, de trafiques.

Une lecture palpitante qui vous embarquera à corps perdu dans une histoire à l’intrigue rythmée, palpitante, qui nous tiens en haleine de début à la fin. Totalement spectateur de ce que vit Kvist, on ne peut pas s’empêcher de vouloir lui venir en aide.

Un vrai coup de cœur pour ce premier tome qui nous promet une trilogie surprenante et époustouflante. J’ai vraiment hâte de lire la suite, car le moins que l’on puisse dire c’est que la fin est très frustrante.

En bref, ce fut une très bonne lecture que je vous conseil. Un roman noir au rythme soutenu et percutant qui vous tiendra en haleine.

Merci à Magali de Hugo Thriller et Hugo&Cie pour ce service presse

#Milie

 

12 septembre 2016

Chronique Le Club #2 Le match de Lauren Rowe

Classé dans : Chroniques,Éditions JC Lattès — Emilie @ 10 h 14 min

le-club,-tome-2---match-780433-250-400

Titre : Le Club #2 Le Match

Auteur : Lauren Rowe

Date de sortie : 29 Juin 2016

Prix : 14€ en broché

Maison d’édition : Collection &moi

Note : 8/10

Résumé :

Jonas: un preux chevalier en armure étincelante déguisé en enfoiré arrogant. »

Depuis que Jonas a fait atteindre à Sarah des sommets d’extase qu’elle imaginait impossibles, ils filent le parfait amour. Enfin presque. Leur relation reste malgré tout tumultueuse et l’ombre menaçante du Club continue de planer sur eux, surtout lorsque Sarah se rend compte que Jonas y est toujours connecté…

 

 

Avis :

Après leur séjour de rêve à Bélize, le retour à la réalité pour Jonas et Sarah est assez brutal. L’appartement de Sarah et Kat a été cambriolé. L’ordinateur a disparu, ce qui laisse peu de doute sur l’auteur de ce vandalisme : Le Club. C’était à prévoir qu’une institution comme celle-là ne se laisserait pas détruire par une simple chargée d’admission et un client. Comme à son habitude Jonas veut prendre les choses en main, mais voilà cette enquête risque de les mettre en danger, mais aussi pourraient nuire à leur couple.

C’est avec  joie que j’ai retrouvé Jonas et Sarah. Toujours si passionnés, délirant, hot et sexy.

Jonas continue à me faire rire avec ces répliques qui envoient du lourd. On retrouve donc notre petit couple avec tous ce que l’on a aimé dans le premier. On s’attache encore plus à notre petit couple chéri. Ils forment un couple hot et arrivent à nous donner des coups de chaud au fur et à mesure où l’on tourne les pages.

Seul point qui m’a ennuyé, c’est l’absence de détails sur le Club. Au vu de la fin du 1 je m’attendais que l’on rentre plus dans l’univers du Club et que l’on en apprenne un peu plus. Mais, malheureusement non on reste beaucoup sur le romance de Jonas et Sarah et dans le flou pour le Club.

Je trouve cela vraiment dommage et j’espère sincèrement que cela va se corriger dans le tome 3 car Le Club est pour moi un super concept pour une saga. Cela change par rapport à ce que l’on voit d’habitude et je trouve cela vraiment dommage que l’on ne rentre pas plus dans les détails.

 

Maintenant, j’ai vraiment hâte de lire le tome 3 car je peux simplement vous dire que la fin de ce second tome est juste……OMG ce n’est pas possible. Plus jamais, une fin comme ça….

 #Milie

123
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes