Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

21 août 2016

Chronique : Au péril de te perdre

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma — Clarisse @ 17 h 58 min

au-peril-de-te-perdre-785310-250-400

Titre : Au péril de te perdre
Auteur : Angélique Daniel
Date de sortie : 16 juin 2016
Thèmes : VIH, Romance Contemporaine
Prix : 17€95 format Broché
Maison d’édition : Les nouveaux auteurs
Note : 10/10 ❤ & 7.5/10

Résumé :

Je m’appelle Megan Crawfords, en 1991, j’avais 16 ans et menais une vie parfaite, réussissant dans mes études et sortant enfin avec le seul garçon dont je pensais être amoureuse depuis toujours : Le beau et populaire Chad. Mais ma destinée n’était pas là. Je le compris en croisant le regard de Jessy, un nouvel élève du lycée. Il me fallut du temps pour parvenir à m’approcher de lui tant il semblait fuir le monde entier alors que mon cœur battait de plus en plus fort pour lui. Finalement un soir, je craquais et me décidais à l’embrasser.

Mon avis :

Le livre est à la base deux romans distincts. Découpé à la perfection, la première partie se situe dans les années 1990, on y découvre nos personnages principaux et leur entourage :
Megan Crawfords est une adolescente heureuse, brillante, qui a une famille aimante et un petit ami, Chad, fou d’elle. Néanmoins, depuis un moment, un autre garçon la hante : Jessy, ce nouvel élève qui paraît si sauvage et dont elle a du mal à s’approcher.

Lorsque Megan réussit à gagner la confiance de Jessy, celui-ci balance une bombe sur leur fraîche amitié, le jeune homme est atteint d’une maladie qui fait peur, le VIH.

Rejeté de tous, il s’attend à ce que Megan prenne ses jambes à son cou. Pourtant, loin d’être effrayée par lui, un lien se crée entre eux. L’amour prend le dessus des préjugés, des peurs et des conséquences qui pourraient découdre de leur histoire.

La seconde partie se situe dans les années 2000, nous y retrouvons les personnages grandis. Megan est maintenant infirmière, et Jessy un peintre très connu, surtout en Europe.

Ensemble, ils ont traversé des multitudes d’ouragans, la joie et le bonheur n’étaient pas toujours au beau fixe. Malgré tout, ils sont là prêts à se battre pour avoir tous les rêves qui leur maintiennent la tête hors de l’eau quand leur moral est au plus bas.

Je suis CONQUISE !

J’ai commencé le livre avec une certaine appréhension, le résumé ne m’avait pas hyper emballée, j’avais surtout la curiosité de savoir ce que cachait ce roman pour qu’il y ait autant de remue-ménage autour.

Je crois n’avoir jamais autant pleuré pour un livre, même le célèbre « Avant toi » de Jojo Moyes ne m’a pas autant déstabilisée.

Megan m’a bouleversée, lorsqu’elle apprend la maladie de Jessy, au lieu d’avoir peur, de le prendre pour un monstre, elle s’éprend encore plus de lui. Elle devient son soutien au quotidien, qui le pousse à penser à l’avenir et à vivre comme tout homme. C’est une héroïne forte, une battante, je n’aurais peut-être jamais eu le même courage qu’elle.

Jessy. Ah Jessy, une simple erreur, il se retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Au départ il n’avait plus goût à rien, heureusement que Megan était là pour le ramener à la vie. Lorsqu’il reprend espoir, c’est un  homme formidable, doux et émouvant. La maladie n’était plus présente à mes yeux lorsque je le voyais aussi amoureux.

L’amour de Megan et Jessy est une belle leçon de vie, malgré tous les malheurs qui leur tombent dessus, les tensions, les remises en question et l’abandon. Aucun des deux n’est complet sans l’autre, ils ne forment qu’une seule âme depuis leur première rencontre.

En dehors des tourtereaux, mon autre coup de cœur est Nicolas,le frère de Megan. Il est un atout majeur dans le développement de leur relation.

Ici l’auteur aborde plusieurs thèmes : l’amour à l’adolescence, la maladie (VIH), l’envie de vivre et l’avenir. Des thèmes de notre société qui touchent plus de personnes qu’on ne le pense.

Je tiens à remercier l’auteur pour ces trois jours (temps de ma lecture) où j’ai pleuré, ri et vibré avec Megan. Ce roman est un beau pavé de 700 pages mais lorsque l’on s’y plonge entièrement, les pages défilent à une allure folle. Je l’ai terminé  avec un seul mot sur les lèvres : Ouaw, et des larmes sur les joues. Ce roman est un énorme, extra coup de ❤.

Merci aux éditions Les nouveaux auteur pour ce service presse.

#C

J’attendais ce livre avec beaucoup d’impatience. Une lecture qui s’annonçait intense et forte en émotion. L’auteur aborde ici des sujets très durs et relativement encore malheureusement assez tabou. 

J’ai beaucoup appréciée le personnage de Meg, une jeune fille qui prend en maturité tout au long de l’histoire, tout au long du combat de Jessy elle sera à ses côtés pour le soutenir, faisant preuve d’une force de caractère incroyable. 

Jessy quant à lui est très touchant, son combat est difficile mais grâce à Meg il reprend espoir, alors que jusqu’à maintenant il se laissait abattre et n’avait plus le courage de se battre. 

J’avoue être assez mitigé concernant cette lecture. Il est vrai que c’est une lecture touchante et qui m’a fait pleurer à de nombreuses reprises. L’auteur réussi à nous faire partager les sentiments de Nos protagonistes avec beaucoup d’intensité. 

On s’attache, on s’imagine à leurs places et on souffre avec eux. Mais pas que, on rigole aussi, on espère, on baisse les bras. Le panel de sentiments que l’on ressent est incroyable. 

Malheureusement il y a pour moi un Point noir. Les longueurs de ce récit. À de nombreuses reprises, j’ai survolé ma lecture en diagonale, trop de développement qui n’était pas forcément utile et qui ont à mon goût rendu la lecture assez lourde. 

En bref, j’ai été happé par cette lecture très intense et riche en émotions, malheureusement certaines longueurs sont venues perturber ma lecture et m’ont empêché de m’y plonger totalement. Néanmoins, cela restera une lecture qui m’a bouleversé et dont je me souviendrais.

Je remercie l’auteur pour ce sp.

 

#Milie

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes