Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

13 août 2016

Thoughtless, Tome 5 : Sauvage

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 16 h 55 min

thoughtless,-tome-5---sauvage-751223-250-400

Titre : Thoughtless, Tome 5 : Sauvage
Auteur : S.C.Stephens
Thèmes : New Adult, Rock Star
Prix : 17 € Format Broché
Date de sortie : 13 juillet 2016
Maison d’édition : Hugo Roman collection New Romance
Note : 9/10

Résumé :

Griffin Hancock est le bassiste un peu bad boy des D-Bags, le groupe le plus chaud du moment.
Il a tout ce dont il rêve : une grande maison, une belle voiture, une magnifique famille. Malgré tout, cet homme sauvage et à l’ego surdimensionné en a assez d’être dans l’ombre de Kellan Kyle. Il estime être le meilleur et tout le monde devrait le savoir.
C’est pourquoi lorsqu’une opportunité se présentera, Griffin n’hésitera pas à la saisir. Le groupe n’est pas d’accord avec lui et il prend alors une décision radicale : il quitte Seattle avec sa famille pour retourner à L.A. pour y faire carrière seul.
Mais le succès n’est pas aussi facile qu’il l’aurait pensé, et qu’il pourrait avoir mis son couple en danger. Griffin expérimentera alors l’adage : « On ne connait pas la valeur de ce que l’on possède avant de tout perdre « .

Mon avis :

Griffin Hancock devrait être un homme comblé, marié à sa sublime alter ego Anna avec laquelle il a eu la magnifique Gibson et très prochainement un nouvel enfant.
De plus il est le bassiste du célèbre  groupe D-Bags qui fait un carton international. Il a une vie parfaite.

Malgré tout Griffin à un problème  d’ego surdimensionné, il croit être adulé par les femmes, que le groupe n’éxisterais pas s’il n’était pas là.

Alors qu’il est prêt à avoir plus la lumière des projecteurs braquée sur lui lorsque la bande monte sur scène, Griffin propose au groupe de lui laisser sa chance soit en tant que chanteur soit en tant que guitariste ce dont chaque membre refuse.

Ayant été piqué au vif par les refus directs de ses coéquipiers, notre héros égocentrique plaque le groupe pour sauter sur l’occasion de sa vie quand un producteur des plus louches décide de faire de lui la star d’une série télé. 

Mais Griffin ne se doute pas un instant qu’en en voulant trop, il risquerait de perdre tout le bonheur qui lui est si familier. Il mettra du temps à réaliser qu’en quittant les D-Bags, il s’est perdu lui aussi.

Oh mon dieu !

Je savais que Griffin n’avait pas du tout un langage très soutenu, j’avais déjà eu droit à des aperçus de son talent linguistiques dans les tomes précédents,il parle comme un chartier, n’a aucun filtre, dès qu’un mot ou une idée lui passe par la tête, ça sort de sa bouche. Ça ne m’a pas étonné sa vulgarité.

Par contre la sensibilité qu’il dégage à la fin du roman m’a émue, qu’il arrive à mettre son coeur à nu, j’en ai eu le souffle coupé. Hors le sexe euphorique avec Anna, je ne l’avais jamais vu décrire ses sentiments.

S.C.Stephens m’a une dernière fois embarqué dans son univers Rock en roll dont je me suis délectée malgré l’envie de d’abandon à certains passages.

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

#C

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes