Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

26 juillet 2016

Chronique : Royal Saga, Saison 1 : Commande-moi

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 10 h 03 min

royal-saga,-saison-1---commande-moi-746535-250-400

Titre : Royal Saga, Saison 1 : Commande-moi

Auteur : Geneva Lee

Date de sortie :  4 Mai 2016 

Thèmes : New adult,Erotisme, Romance, Drame, BDSM

Prix : 17€ Format Broché

Maison d’édition : Hugo Roman, Collection New Romance

Note : 7,5/10

 

Résumé :

Clara Bishop est une femme moderne. Brillante jeune diplômée, introvertie et échaudée par un passé amoureux catastrophique, elle est bien décidée à faire de sa carrière un succès. Elle accepte un jour de suivre sa colocataire à une réception huppée à laquelle participe tout le gotha et rencontre un bel et mystérieux inconnu au charme ravageur au détour d’un couloir. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre quelques jours plus tard à la une de tous les journaux à scandale une mauvaise photo floue de leur furtif baiser. Elle a embrassé le Prince héritier Alexander de Cambridge et il veut la revoir… Prince d’accord mais surtout bad boy ! Pas prince charmant pour deux sous. Il contrôle, il exige. Il est dangereux. Et elle n’arrive pas à lui dire non… Tous les deux ont des secrets qui pourraient les déchirer ou les conduire à se rapprocher, mais les paparazzi emmêlent tout. Elle doit décider jusqu’où elle est prête à aller… pour le roi et pour le pays. Entre secrets et scandales, une relation explosive nait de leurs étreintes passionnées mais le sort et la presse s’acharnent et tous deux luttent autant contre leurs démons que leurs familles pour arriver à s’aimer. 

 

Mon avis :

Claire Bishop n’a plus qu’un objectif dans la vie depuis sa séparation avec son ex, Daniel : avoir une excellente carrière professionnelle sans être perturbée par la gente masculine. Les hommes très peu pour elle. Lorsqu’elle accepte de se rendre à un cocktail organisé par sa meilleure amie, Annabelle (qui essaye de la remettre en selle depuis sa triste rupture), la jeune femme ne se doute pas un instant que ses projets vont être totalement chamboulés !

A cette soirée, un bel inconnu lui vole un baiser puis disparaît avant les douze coups de minuit, comme dans un conte de fées. Le retour à la réalité après cet instant magique risque d’être dès plus difficile. En effet, Claire a embrassé un Prince ! Il s’agit d’ Alexander de Cambridge, le plus célèbre des « bad boys » d’Angleterre, qui défraie régulièrement la presse à scandale internationale.

Alexander est beau, doté d’un charme « So british » envoûtant et d’un tableau de chasse bien fourni. Le genre d’homme qui prend ce qu’il veut, quand il en a besoin. Sa rencontre et son baiser avec Claire partait d’une simple impulsion et il ne se doutait pas un instant des conséquences qui en découlerait…

Claire et Alex vont vivre une passion dévorante assez mouvementée ! Et si le prince charmant de Claire n’était qu’un dangereux crapaud aux multiples secrets ?

Je trépignais d’impatience de lire ce premier tome qui introduit tous les ingrédients de la New romance, un genre littéraire qui fait un tabac en ce moment. Je termine ma lecture avec un goût de déjà vu. Les personnages n’ont rien de détestables mais je n’ai pas été convaincue.

Claire a du caractère, des convictions et des règles de vie, au début de l’histoire, mais passe bien vite au dessus de tout ça dès l’apparition d’Alexander et, à mon avis, elle lui accorde sa confiance beaucoup trop rapidement. Il y a des baffes qui se perdent !

Quant à Alexander, le ténébreux prince tant adulé et à qui tout est dû, il lutte pour s’ouvrir à Claire. Le jeune homme est trop sombre pour que leur relation puisse s’approfondir. Il va y avoir du boulot ! L’aide ne viendra pas du côté de la famille royale, qui est une vraie plaie, au vu de la manière dont chaque membre interfère dans la relation du Prince avec sa « roturière ». Pour finir, cerise sur le gâteau : c’est un dominant ! Vous savez ?! Comme Christian Grey ! Il ne lui manquait plus que les fouets et les menottes pour qu’il fasse partie du même clan.

En bref, les 100 premières pages posent les bases d’une relation qui file à tout allure. J’ai vraiment appris à connaître les personnages vers le milieu/ fin du roman sans véritablement m’attacher à eux. Je lirai la suite par curiosité et voir jusqu’où l’auteur va aller pour faire évoluer leur histoire.

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

 

#C

 

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes