Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2016

26 juillet 2016

Chronique : Step Brother

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 10 h 18 min

step-brother-780798-250-400

Titre : Step Brother
Auteur : Penelope Ward
Date de sortie : 4 mai 2016

Thèmes :  Romance Demi-frère Demi-soeurRetrouvaillesSexe
Prix : 17€ Format Broché  
Maison d’édition : Hugo Roman, collection New Romance 
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé:

Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu. Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête. Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

Mon Avis :

Greta est une jeune fille assez banale, qui aime les choses simples. Elle est profondément gentille et aime aider son entourage. Elle a une meilleure amie, Victoria, mais n’est pas ultra populaire au lycée et cela lui convient parfaitement.

Elec, le bad boy par excellence, armé de tatouages, piercings et de la sex attitude High level, ne nous laisse pas de marbre malgré le mauvais rôle qu’il joue dans cette histoire.

Totalement ingrat et cruel avec Greta mais aussi le reste de sa famille, on se rend vite compte qu’en fait il cache une grosse souffrance et on l’aime encore plus.

L’histoire est à double temps : une première partie où l’on vit leur adolescence, et la seconde qui nous raconte leurs retrouvailles 7 ans après. Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai dévoré ce livre sans pouvoir le lâcher.

La moitié de ma nuit y est d’ailleurs passée, mais cela valait le coup. Ici les émotions sont fortes, profondes et on retrouve une sympathique touche d’humour et des scènes de sexe que Pénélope maitrise très bien et qui sont ultra torrides.

Pénélope Ward a pour moi trouvé la recette gagnante. Une histoire qu’elle mène avec brio, abordant également des thèmes importants comme l’abandon, la mort, la maladie. Elle saura vous faire littéralement craquer pour Elec, et vous prendrez beaucoup de plaisir à lire cette histoire, une plume fort agréable et très addictive.

Une bonne histoire, une belle façon de la raconter, un Elec chaud bouillant, on mélange et on obtient Step Brother, un coup de cœur que je ne peux que vous conseiller.

Merci à Stéphanie et Mélusine de Hugo pour ce service presse.

#Milie 

Chronique : Royal Saga, Saison 1 : Commande-moi

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 10 h 03 min

royal-saga,-saison-1---commande-moi-746535-250-400

Titre : Royal Saga, Saison 1 : Commande-moi

Auteur : Geneva Lee

Date de sortie :  4 Mai 2016 

Thèmes : New adult,Erotisme, Romance, Drame, BDSM

Prix : 17€ Format Broché

Maison d’édition : Hugo Roman, Collection New Romance

Note : 7,5/10

 

Résumé :

Clara Bishop est une femme moderne. Brillante jeune diplômée, introvertie et échaudée par un passé amoureux catastrophique, elle est bien décidée à faire de sa carrière un succès. Elle accepte un jour de suivre sa colocataire à une réception huppée à laquelle participe tout le gotha et rencontre un bel et mystérieux inconnu au charme ravageur au détour d’un couloir. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre quelques jours plus tard à la une de tous les journaux à scandale une mauvaise photo floue de leur furtif baiser. Elle a embrassé le Prince héritier Alexander de Cambridge et il veut la revoir… Prince d’accord mais surtout bad boy ! Pas prince charmant pour deux sous. Il contrôle, il exige. Il est dangereux. Et elle n’arrive pas à lui dire non… Tous les deux ont des secrets qui pourraient les déchirer ou les conduire à se rapprocher, mais les paparazzi emmêlent tout. Elle doit décider jusqu’où elle est prête à aller… pour le roi et pour le pays. Entre secrets et scandales, une relation explosive nait de leurs étreintes passionnées mais le sort et la presse s’acharnent et tous deux luttent autant contre leurs démons que leurs familles pour arriver à s’aimer. 

 

Mon avis :

Claire Bishop n’a plus qu’un objectif dans la vie depuis sa séparation avec son ex, Daniel : avoir une excellente carrière professionnelle sans être perturbée par la gente masculine. Les hommes très peu pour elle. Lorsqu’elle accepte de se rendre à un cocktail organisé par sa meilleure amie, Annabelle (qui essaye de la remettre en selle depuis sa triste rupture), la jeune femme ne se doute pas un instant que ses projets vont être totalement chamboulés !

A cette soirée, un bel inconnu lui vole un baiser puis disparaît avant les douze coups de minuit, comme dans un conte de fées. Le retour à la réalité après cet instant magique risque d’être dès plus difficile. En effet, Claire a embrassé un Prince ! Il s’agit d’ Alexander de Cambridge, le plus célèbre des « bad boys » d’Angleterre, qui défraie régulièrement la presse à scandale internationale.

Alexander est beau, doté d’un charme « So british » envoûtant et d’un tableau de chasse bien fourni. Le genre d’homme qui prend ce qu’il veut, quand il en a besoin. Sa rencontre et son baiser avec Claire partait d’une simple impulsion et il ne se doutait pas un instant des conséquences qui en découlerait…

Claire et Alex vont vivre une passion dévorante assez mouvementée ! Et si le prince charmant de Claire n’était qu’un dangereux crapaud aux multiples secrets ?

Je trépignais d’impatience de lire ce premier tome qui introduit tous les ingrédients de la New romance, un genre littéraire qui fait un tabac en ce moment. Je termine ma lecture avec un goût de déjà vu. Les personnages n’ont rien de détestables mais je n’ai pas été convaincue.

Claire a du caractère, des convictions et des règles de vie, au début de l’histoire, mais passe bien vite au dessus de tout ça dès l’apparition d’Alexander et, à mon avis, elle lui accorde sa confiance beaucoup trop rapidement. Il y a des baffes qui se perdent !

Quant à Alexander, le ténébreux prince tant adulé et à qui tout est dû, il lutte pour s’ouvrir à Claire. Le jeune homme est trop sombre pour que leur relation puisse s’approfondir. Il va y avoir du boulot ! L’aide ne viendra pas du côté de la famille royale, qui est une vraie plaie, au vu de la manière dont chaque membre interfère dans la relation du Prince avec sa « roturière ». Pour finir, cerise sur le gâteau : c’est un dominant ! Vous savez ?! Comme Christian Grey ! Il ne lui manquait plus que les fouets et les menottes pour qu’il fasse partie du même clan.

En bref, les 100 premières pages posent les bases d’une relation qui file à tout allure. J’ai vraiment appris à connaître les personnages vers le milieu/ fin du roman sans véritablement m’attacher à eux. Je lirai la suite par curiosité et voir jusqu’où l’auteur va aller pour faire évoluer leur histoire.

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

 

#C

 

22 juillet 2016

Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 7 h 14 min

les-mcgregors,-tome-1---le-pacte-734013-250-400

Titre : Les McGregors, Tome 1 : Le Pacte

Auteur: Karina Halle
Date de sortie : 07 Mars 2016
Prix : 17€ Format Broché  / 12€99 Format Kindle
Maison d’édition : Hugo Roman, collection New Romance
Note: 9/10

Résumé :

Linden, Stéphanie et James sont les trois meilleurs amis du monde.
Linden est en train de devenir pilote d’hélicoptère, Stéphanie a créé sa marque de vêtements et ouvre sa première boutique, et James possède un bar. Ils habitent San Francisco, ils sont jeunes, ils sont beaux et ont beaucoup d’amis et de projets.

Un soir réunis dans le bar de James, Stéphanie et Linden vont faire un pacte. S’ils n’ont pas de relations sérieuses à 30 ans, ils se marieront. Au début, c’était marrant et sympa, mais au fil des années et des relations instables qu’ils vivent chacun de leur côté, le pacte va prendre de plus
en plus d’importance dans leur vie.

Pourront-ils préserver leur amitié ?

Mon avis :

 

Stéphanie, James et Linden forment un trio d’amis inséparables. Mais voilà, alors qu’ils fêtent les 25 ans de Stéphanie, Linden va prononcer une phrase qui va donner une toute autre dimension à ce trio : « Si on n’arrive pas à trouver quelqu’un, disons avant trente ans, on se marie ? ». Ce pacte qui leur paraitra innocent va au fil des années devenir une dure réalité.

Stéphanie m’a beaucoup agacée, j’avais juste envie de lui dire de me laisser sa place si elle n’était pas capable d’ouvrir les yeux.

Linden, quant à lui, est juste OMG parfait. Touchant, plein d’humour et chaud bouillant. Un homme comme on les aime. James, lui, c’est une autre histoire. Du début à la fin j’ai eu envie de lui mettre des claques. Je n’ai vraiment pas accroché à ce personnage.

Au début j’avais peur de tomber dans le cliché du trio amoureux, mais je me suis rendu compte que c’était bien plus que ça. Les personnages étant dans une tranche d’âge qui me correspond, je me suis facilement identifiée à eux et cela m’a confortée dans ma lecture.

J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur qui ne nous abreuve pas de détails inutiles, on nous donne les situations et éléments importants et cela suffit. En plus, cela fait du bien d’avoir une histoire d’amour sur le long terme avec des protagonistes qui prennent leur temps.

Une très belle histoire qui pour moi s’ancre plus dans le réel que la plupart, on s’identifie facilement et c’est vraiment rafraichissant. Je vous recommande donc avec plaisir ce livre et vous souhaite beaucoup de bonheur avec Linden.

Merci à Hugo et Mélusine pour ce service presse.

 

 

 

#Milie 

14 juillet 2016

Chronique : L’infini + un

Classé dans : Chroniques — Clarisse @ 10 h 25 min

l-infini---un-657261

Titre : L’infini + un
Auteur : Amy Harmon
Date de sortie : 16 Septembre 2015
Prix : 17,90€ format broché
Thèmes : musique, mathématiques, road-trip, romance

Maison d’édition : Robert Laffont collection R
Note : 5/10

Résumé : 

Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.
Après Nos faces cachées, le nouveau roman phénomène d’Amy Harmon.

Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d’étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Mon avis : 

Bonnie Rae Shelby a 21 ans, c’est une chanteuse à succès depuis six ans, quand elle a remporté la finale d’un télé-crochet.
Anciennement pauvre, orpheline et dotée de grands frères à problèmes, c’est à présent sa grand-mère « Gran » qui gère sa carrière d’une main de fer. La jeune fille ne se supporte plus et veut en finir avec la vie depuis qu’elle a perdu sa sœur jumelle, d’une leucémie, avec qui elle était extrêmement proche. A la fin du dernier concert de sa tournée, elle coupe ses longues extensions de boucles faussement blondes dans sa loge et s’enfuit dans la nuit…

Infini Clyde, dit Finn Clyde, a 24 ans. C’est un ex-taulard tatoué et génie en mathématiques. Le soir où il voit Bonnie s’apprêtant à sauter d’un pont et qu’il va l’en empêcher, sa vie va en être bouleversée du tout au tout.

Les deux jeunes gens, d’abord réticents vis à vis l’un de l’autre, s’embarquent dans un road-trip qui va les entrainer de Boston à Las Vegas où un boulot attends Finn.

Mais la disparition de la célèbre Bonnie avec un jeune homme sortant de prison nommé Clyde va rendre dingues les médias des USA.

J’ai trouvé L’infini + un très vite lassant. Je me suis fiée aux nombreux avis positifs sur ce roman et je suis tombée de haut !

Le fond de l’histoire aurait pu être beaucoup plus exploité mais les deux jeunes gens passent les trois quart de leur temps en voiture et dans des motels à se raconter leurs douloureux passés. Deux, trois baisers plus tard et rien qui avance !

Bonnie est d’une naïveté sans bornes, tandis que Finn n’est pas spécialement intéressant avec ses math.
Les présenter comme les Bonnie & Clyde des temps modernes est absolument hors de propos. Ils ne sont même pas vraiment en fuite puisque la jeune fille veut seulement prendre ses distances avec sa vie de star et penser à elle, alors que son compagnon de route veut juste rejoindre son futur travail à Las Vegas.

La dernière partie est un peu plus entrainante, plus musclée, mais ça n’enlève rien à mon ressenti premier.
Je me suis ennuyée, malgré la belle plume de Amy Harmon.

Chronique : L'infini + un dans Chroniques cleardot

#Aurélie 

Chronique : Off Campus Tome 1 The Deal

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 10 h 18 min

off-campus,-tome-1---the-deal-770886-250-400

Titre : Off Campus Tome 1 The Deal
Auteur : Elle Kennedy
Date de sortie : 7 Juillet 2016
Prix : 17€ Format broché
Maison d’édition : Hugo Roman, collection Romance 
Note : 9/10

Résumé :

Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.
Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.
Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.
Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

Mon avis : 

Hannah est élève en licence de musique. Elle a du caractère et j’ai adoré ça. Ici pas de tic de mordillement de lèvres, ni d’yeux qui se lèvent tous seuls. Certes, elle sait que Garrett est incroyablement sexy, mais elle n’a pas l’intention de jouer les potiches écervelées. Cela fait vraiment du bien de voir une héroïne comme ça !

Garrett, quant à lui, est exceptionnel. Sexy et plein d’humour ! Sa façon de jouer avec les nerfs d’Hannah et de la taquiner dès qu’il le peut m’a beaucoup fait rire. Il est irrésistible et il le sait ! Il est le capitaine de l’équipe de hockey de l’université, populaire, canon et drôle, un cocktail qui fait son petit effet.

Ces deux-là, avec leurs modes de vie totalement opposés et qui n’auraient sûrement pas dû être destinés à se côtoyer, vont néanmoins devoir faire équipe à cause d’une mauvaise note de Garrett.

Dans cette romance, on ne tombe pas dans l’univers que peut aborder en général ce style littéraire. Pas de lourds secrets tabous, de cadavres dans le placard, on apprend vite le viol d’Hannah, ce qui, je trouve, apporte de la souplesse à notre lecture et nous empêche d’imaginer tout un tas de scénarios qui sautent aux yeux. On ne se retrouve pas avec des héros qui vivent dans le passé et qui sont pas tourmentés par leurs démons. Au contraire, même s’ils ont tous les deux un passif, ils ne se laissent pas abattre et sont tournés vers leur futurs.

Ce que j’ai également apprécié, c’est que nos protagonistes ne font pas dans la guimauve prête à cuire au feu de bois, leur relation évolue en douceur et apporte un côté plus réel à l’histoire.

L’auteur nous apporte ici une lecture rafraîchissante pour ce début d’été et c’est fort appréciable, on ne rentre pas dans les clichés habituels, son écriture est fluide, et une fois commencée, c’est une lecture difficile à lâcher.

Les personnages secondaires sont également super intéressants, que ce soit les amis d’Hannah ou de Garrett. Ils apportent, je trouve, aussi une bonne ambiance dans le livre, qui aurait pu être plus fade si l’auteur ne leur avait pas laissé la place de se découvrir.

Je ne peux donc, au final, que vous recommander cette lecture les yeux fermés, qui vous fera passer un très bon moment rempli d’humour, avec des personnages haut en couleur.

Il me tarde de lire le second tome qui portera sur Logan un jeune homme que j’ai beaucoup apprécié.

N’hésitez donc pas à le lire vous ne serez pas déçus. 

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse. 

#Milie 

 

 

13 juillet 2016

Chronique : Elements, Tome 1 : The Air He Breathes

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie — Clarisse @ 9 h 10 min

elements,-tome-1---the-air-he-breathes-746430-250-400

Titre : Elements, Tome 1 : The Air He Breathes

Auteur : Brittainy C. Cherry

Date de sortie :  7 Juillet 2016 

Thèmes : Romance,Drame, Deuil, Seconde Chance

Prix :  17€ Format Broché

Maison d’édition : Hugo Roman,collection New Romance

Note : 10/10

 

coupdecoeur

Résumé :

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes.

C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.

 

Mon avis :

Elizabeth est une battante, tenant sa vie ainsi que celle de sa fille Emma à bout de bras depuis la mort tragique de son mari. Là voilà revenue dans leur ancienne maison de famille, un lieu rempli de joies et d’amour.

La jeune femme rencontre le nouveau propriétaire de la maison, qu’on dit hantée, située à coté de la sienne. Ce voisin l’intrigue. Un lien semble les attirer, pourtant Tristan a l’air taciturne, est hargneux et une souffrance obscurcie son regard.

Ils ne sont pas amis, ils n’auraient jamais dû se rapprocher, s’apaiser, on dit de lui qu’il est un monstre, un affreux personnage à cause son apparence de bûcheron mal rasé.

Néanmoins, les gens ne savent pas à quel point ils sont loin de la vérité, un monstre rode mais ce n’est pas celui auquel on pense.

Au commencement de ma lecture, j’ai eu un mal fou à rentrer dans l’histoire, à me mettre à la place de Tristan lors de cette abominable journée, je n’arrivais pas à l’imaginer.

Mon attention fut capté au retour de Lizzie dans son ancienne ville (petite banlieue où Mr et Mme tout-le-monde n’ont rien de mieux à faire que d’espionner leurs voisins).

La découverte de sa détresse, douleur, de l’angoisse empoisonne la vie de cette jeune mère battante, mon cœur s’est arrêté. On lui a tout prit mais elle est resté debout et lorsque son chemin croise celui de Tristan, les choses ne pouvaient pas être pire, ensemble ils vont s’aider à revivre dans leur passé, revoir les êtres qu’ils ont tant aimés pour s’enfoncer davantage dans cette folie.

Ce livre est bel et bien un coup de cœur pour moi, ce n’étais pas gagné au départ, j’allais l’abandonner. Lizzie a su me faire accrocher à histoire et ses émotions ainsi que les miennes ont été complètement chamboulées dans ce roman. Je suis passée du rire aux larmes un bon nombre de fois.

Deux personnages se sont dissociés des autres : celui de Faye, la meilleure amie de Lizzie et la petite Emma.

L’auteur a ajouté une touche de loufoquerie avec Faye, qui est complètement pétée dans sa tête, il faudrait sérieusement penser à lui installer un filtre dans la bouche, vu le nombre de conneries et d’obscénités qu’elle débite à la minute. Je l’ai adoré !

Puis Emma est adorable, c’est une enfant très intelligente et d’une douce sensibilité, Elle est le point d’encrage qui a permit à sa mère de rester vivante.

L’idée des plumes au détour d’une discussion entre Lizzie et sa fille m’a bien émue, l’originalité de Brittany C. Cherry est très bien ressorti.

Tout ça pour vous dire que c’est un roman très sympathique à lire et une belle découverte.

 

Merci aux éditions Hugo Roman pour ce service presse.

#C 

11 juillet 2016

Chronique : Thougless, tome 1 : Indécise

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 9 h 24 min

thoughtless,-tome-1---indecise-427434

Titre : Thougless, tome 1 : Indécise

Auteur : S.C. Stephens

Date de sortie : 3 Avril 2014
Thèmes : Triangle amoureuxAmourNew Adult,Romance ContemporaineAmour compliqué
Prix : 17€ format broché / 8,90€ format poche
Maison d’édition : Hugo Roman série New romance / J’ai Lu 
Note : 10/10

Résumé : 

Depuis près de deux ans, Kiera a une relation amoureuse paisible avec Denny, garçon tendre, beau et dévoué. Une vie de couple parfaite s’annonce. Mais rien n’est jamais si simple en amour…

Lorsque Denny obtient le job de ses rêves, Kiera le suit à l’autre bout du pays et poursuit ses études. Ils sont alors en colocation avec Kellan, star locale de rock et incorrigible tombeur. Kiera, serveuse au Pete’s, bar dans lequel le groupe joue, est troublée par ses regards appuyés, au point que son petit ami lui semble bien fade. Denny, garçon studieux et stable, ne manque pourtant pas de qualités. Mais il doit partir deux mois pour son travail et c’est alors Kellan qui console Kiera. En ami… Une amitié qui aide la jeune femme à supporter la solitude. Mais en une nuit, tout va basculer et aucun des trois n’en sortira indemne. De l’appartement qu’ils partagent en colocation à l’ambiance rock’n’roll d’un célèbre bar de la côte ouest des États-Unis, Kiera, Kellan et Denny s’aiment, se déchirent pour finalement grandir…

Mon avis : 

Kiera et Denny viennent de déménager chez le meilleure ami du jeune homme : Kellan.

Kellan est chanteur dans un petit groupe de rock local connu du coin. 

Quand Kiera fait sa connaissance, son cœur commence à se séparer en deux mais elle ne le sait pas encore.

Son petit ami parfait, Denny s’absente 3 mois pour son travail et la jeune fille se retrouve quotidiennement sous le regard de braise de son colocataire. Ils deviennent proches, trop proches pour des amis, sans jamais franchir la limite…mais un soir, tout bascule et c’est le début d’une nouvelle histoire ! 

Alors là, wahou, wahou, wahou… ! 

J’ai mis 2 ans à me décider à lire cette trilogie et j’ai envie de me taper la tête contre le mur d’avoir attendu si longtemps !!! 

J’ai lu ce livre en à peine 2 jours, je l’ai dévoré, je suis tombé raide dingue de Kellan et de ces personnages haut en couleurs.

Ils m’ont fait fondre totalement… 
De l’humour, du sexe, des répliques qui fusent, des émotions intenses, des scènes sublimes à en avoir les larmes aux yeux et des papillons dans le ventre. 

L’histoire en elle-même n’est pas spécialement originale mais c’est tellement bien écrit qu’on ressent tout de façon aussi vive que les héros. 

C’est donc avec joie et impatience que je lirai la suite des aventures de Kiera et Kellan. 

Extrait :

« Il me rendait folle. Ses doigts trouvaient toujours le petit bout de peau découvert entre mon tee-shirt et mon jean quand il me croisait dans l’entrée. Il me caressait la joue en ouvrant la porte du frigo. Il m’embrassait sur l’épaule quand je préparais à dîner. Il me mordillait l’oreille quand Denny allait chercher le courrier. Il me mettait la main aux fesses au bar quand les autres avaient le dos tourné. Je détestais ça. Enfin, je crois… » 

Le livre est en vente ici :

#Aurélie

7 juillet 2016

Chronique : L’amour est dans le foin

Classé dans : Chroniques,Éditions Harlequin — Clarisse @ 15 h 08 min

l-amour-est-dans-le-foin-718198-250-400

Titre : L’amour est dans le foin

Auteur : Angela Morelli

Date de sortie :  2 Mars 2016 

Thèmes : Comédie romantique, Campagne,Humour

Prix :  10€90 Format Broché

Maison d’édition : Harlequin

Note : 8,5/10

 

Résumé :

 Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est :

1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances »

2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !)

Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation…

Les garçons naissent dans les choux, les filles dans les fleurs, et l’amour…à la campagne ! 
Et si l’amour se trouvait dans une botte de foin ?

Mon avis :

Louise n’aurait jamais dû accepter ce défi complètement pourri lancé par sa collègue & amie Emilie. Ce break à la campagne, avec pour but de la ressourcer loin des tentations et stress que propose Paris, est un échec cuisant.

À peine arrivée dans la maison présentée par l’amie de son amie, située dans un village paumé de tout, Louise déchante en apercevant les joies de cette vie étrangère à la sienne (elle fait une rencontre très imprévue avec un talus). Pour cette Parisienne pure souche, il n’y a aucun doute : les galères ne vont que s’accumuler.

Et en effet, les bases de ce petit moment « retour aux sources » étaient : abstinence totale et redécouverte des choses simples. Il n’y aurait pas dû y avoir le moindre accro si elle n’avait pas fait la connaissance de Joffrey, ce bel apiculteur au timbre de voix viril & hypnotisant, puis de Arnaud, l’ouvrier qui répare la grange de la maison où elle séjourne, qui possède des abdos et des fesses à s’en décrocher la rétine.

Deux beaux spécimens, aux caractéristiques différentes, qui promettent des montées de tension et des battements de cœur effrénés à notre belle Parisienne !

Un roman simple mais délicieux, aussi bon qu’un fondant au chocolat (que j’aurais bien dégusté sur le torse d’Arnaud, ok je m’égare !).

Angéla me fait découvrir et adhérer à sa plume, c’est une romantique dans l’âme, on le ressent dans son écriture, qui fort heureusement n’est pas trop dégoulinante.

Une gentille histoire qui regroupe amour et humour, un tandem de choc qui vous remontera le moral par ces journées pluvieuses. Un rayon de soleil qui nous rapproche de l’été.

Un chick-lit qui vous promet une évasion le temps d’un après-midi, même s’il n’est pas une énorme révélation.

Lien vers Amazon pour l’achat du roman  :

 

#C 

Chronique : Le Talisman de Paeyragone, tome 1 – Les Sans-plumes

Classé dans : Chroniques,Éditions Cyplog,Partenaires — Clarisse @ 9 h 23 min

Talisman-recto-480

Titre : Le Talisman de Paeyragone – Tome 1 : Les Sans-plumes
Auteur : Katja Lasan
Date de sortie : 1er Juin 2016
Prix : 18,50€ Format Broché
Thèmes : Fantastique, ange, créatures, quête
Maison d’édition : Cyplog
Note : 7,5/10 & 9,5/10

Résumé :

Au décès de sa grand-mère, Elisa Duval se voit confier la garde d’un talisman, sauveur de son monde et de celui des Syams. La vie de la jeune femme, loin d’être jusque-là une aventure épique, prend un tournant inattendu. Elle, si maladroite et solitaire, s’allie à Kylian, un Syam Guerrier, balafré, arrogant et dangereux. Ensemble, ils doivent protéger le Talisman et sauver la famille d’Elisa, prise en otage par Locle, le terrifiant Seigneur des Ténèbres, avide d’anéantir les Syams et d’asservir l’humanité.
Dans un périple semé d’embûches et de créatures sans pitié, à travers la forêt et la brume, Elisa et Kylian se lancent alors dans une course effrénée contre la montre.

Mon avis : 

Elisa a bientôt 30 ans, c’est une jeune femme solitaire, qui n’aime pas son travail de secrétaire et qui est adepte des jeux en ligne. 

Sa grand-mère est mourante et l’hôpital l’appelle dans la nuit pour qu’elle vienne lui faire ses adieux. Elisa est surprise d’être sommée par sa granny de venir une heure avant sa mère et sa sœur…

La vieille dame lui avoue le secret qu’elle garde depuis des années : elle a été la Gardienne du Talisman de Paeyragone, un collier magique et fabuleux qui maintient l’équilibre sur la Terre. 

Elisa est abasourdie et pense rêver. Mais sa rencontre avec un Syam, un être ailé et également son Protecteur depuis 10 ans, le ténébreux Kylian va changer sa petite vie monotone à tout jamais. 

Elle, la jeune femme peureuse et maladroite, a été désignée par sa grand-mère pour être à son tour la Gardienne du Talisman !! Et Kylian est chargé de l’accompagner dans son monde pour qu’elle dépose le collier dans Le cycle de vie qui se trouve chez les Syams. 

Autour d’eux, une guerre gronde et les vies d’Elisa et de son Protecteur sont en danger ! 

J’ai mis du temps à entrer dans l’histoire, Elisa m’a tellement agacée avec toutes ces maladresses et sa trouillardise. 

Nous entrons dans une véritable course à la montre, une épopée fantastique, une quête. Il faut sauver la Terre. 

Beaucoup de clins d’œils à des sagas cinématographiques bien connus ! C’est rafraîchissant et ça nous permets aussi de nous attacher aux personnages. 

Le texte nous entraîne directement dans l’action, Elisa et Kylian n’ont pas fini de courir ! 

J’ai trouvé le bestiaire, fourni par l’auteur, génial ! 

J’ai apprécié de voir l’évolution de Elisa au fil de ma lecture, elle apprends à se faire confiance et faire confiance aux autres. Son rôle est important et elle finit par le prendre au sérieux ! 

Un premier tome fantastique par l’auteur de Gueule d’ange tout à fait réussi. Quelques répétitions par ci par là mais rien de bien gênant, une fois que vous êtes pris dans la lecture vous n’en ressortirez pas. La forêt magique de Boneval vous attends !!! Et Kylian, l’ange rebelle aussi…

#Aurélie

Mon avis :

Dès le début ça commence fort et ça ne s’arrête pas, c’est une énorme aventure où nous sommes entraînés de page en page. Les personnages principaux sont Elisa et Kylian, ils ont tous 2 des caractères bien trempés et qui nous amènent dans des situations plutôt amusantes.

Mais en parallèle, nous suivons aussi Rendall, un grand mage Syams qui a été le mentor de Kylian et grâce à qui nous avons un œil sur ce qui se passe dans le royaume des Syams. Puis nous sommes aussi dans la tête de Bénédicte, qui s’est faite kidnappée par le bras droit de Locle avec sa mère.

Et dans la tête de son mari Yanis, qui joue un double jeu avec la police qui mène l’enquête sur la disparition de la famille Duval. Mais on ne s’y perd jamais, tout est fluide et les histoires à côté nous fournissent beaucoup de détails très intéressants. Les personnages sont très touchants et on sent qu’ils sont liés par quelque chose de puissant. Les monstres qu’ils affrontent sont extraordinaires et plus horribles les uns que les autres.

L’imagination de Katja est débordante et les personnages sont tellement bien détaillés que l’on se les représente totalement. J’ai plongé dans cet univers et je m’imagine très bien aller le voir au cinéma car il le mérite.

Je vous conseille vivement de vous le procurer si vous êtes fan de fantastique, et j’espère que Katja Lasan va nous sortir le tome 2 rapidement car bien sûr, la fin est insoutenable.

#Didi 

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes