Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

26 avril 2016

Chronique : Dans chacun de mes mots

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 9 h 28 min

dans-chacun-de-mes-mots-763367-250-400

Titre : Dans chacun de mes mots
Auteur : Tamara Ireland Stone
Date de sortie : 7 Avril 2016
Thèmes : Young Adult, Romance, Problèmes Mentaux, Lycée, Amitié
Prix : 17€ Format Broché 
Maison d’édition : Hugo Roman
Note : 10/10

Résumé : 

Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d’angoisses et de sombres pensées qu’elle n’arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d’un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l’objet d’un raz-de-marée de critiques. Mais un jour, Sam rencontre Caroline… Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l’estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir  » normale « … Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?


Mon avis : 

Samantha est entourée de sa petite bande de copines depuis le jardin d’enfants, surnommées « les huit tarées ». Mais voilà, depuis quelques temps leur bande a diminué, la vie les séparant petit à petit. Il ne reste plus qu’Alexis, Kaitlyn, Olivia, Hailey et Samantha. Les amies de Samantha sont très populaires, mais voilà, pour elle qui souffre de grosses crises d’angoisse, les journées passées avec elles peuvent se transformer en véritable parcours du combattant si elle ne veut pas craquer et ainsi montrer ses faiblesses à ses amies. Samantha a été diagnostiquée comme souffrant de névrose obsessionnelle, elle est suivie par Sue, sa psy, une femme adorable et qui apporte beaucoup à la jeune fille. Evoluant dans un monde où elle doit être au top sans cesse et ne rien laisser paraitre, on découvre Samantha dans une amitié malsaine avec ses copines qui, à mon humble avis, lui fait plus de mal que de bien.

Un jour, elle va croiser le chemin de Caroline, une belle amitié va alors se former entre les jeunes filles. Caroline va l’emmener dans un endroit tenu secret, « Le coin des poètes », en lui assurant que cela va bouleverser sa vie. Un endroit où chacun peut parler de ses sentiments sans peur d’être jugé, sans peur que l’on se moque. Mais voilà, un membre du groupe, AJ, semble ne pas apprécier sa présence. Mais Samantha, poussée par Caroline, ne veut pas baisser les bras pour se faire une place dans ce groupe, car elle en est persuadée, sa vie en sera bouleversée à jamais.

Je m’arrêterai ici dans la description du récit car j’aurais peur de trop vous en dire. En me plongeant dans ma lecture, je savais déjà qu’elle allait me chambouler. La romance ici n’est pas le thème principal de ce récit, on y aborde plus le ressenti des émotions de Samantha. A cause de sa névrose, elle a besoin de décortiquer tout ce qu’elle fait, d’analyser, de réfléchir. On s’immisce dans sa tête pour y découvrir sa fragilité mais aussi sa force. Elle a une vie qui, je pense, doit être vraiment épuisante. Tamara Ireland Stone a su trouver les mots pour nous plonger corps mais surtout âme dans ce récit, j’y ai découvert une maladie que je ne connaissais pas et j’ai ressenti beaucoup d’empathie à l’égard de Samantha. Ce fut une lecture bouleversante, ponctuée de poésie magnifique. Un livre qui m’a tenue en haleine et que je n’ai pas réussi à lâcher avant la dernière page. Je ne connaissais pas cette auteure avant mais je pense me plonger dès que possible dans ses autres livres. Une plume très agréable, un récit fluide, on voit que Tamara Ireland Stone a étudié son sujet, elle nous comble de détails qui ont chacun leur importance, on se retrouve avec des personnages qui nous touchent et une histoire qui nous bouleverse.

Vous l’aurez compris, ce livre est un vrai coup de cœur pour moi.

Je remercie Marion et Mélusine des Editions Hugo collection New Way pour ce service presse.

Hugo New Romance

#Milie 

25 avril 2016

Chronique : The Driven, tome 3.5 : Raced

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 18 h 42 min

the-driven,-tome-3.5---raced---729011-250-400

Titre : The Driven, tome 3.5 : Raced
Auteur : K. Bromberg
Date de sortie :  21 Avril 2016
Thèmes :  Romance Contemporaine,Erotisme, New Adult, Sport
Prix : 12€50 Format Broché
Maison d’édition : Hugo Roman 
Note : 9/10

Résumé : 

Une compilation de scènes choisies de la série Driven à travers les yeux de Colton Donavan.

Arrogant.
Coquin.
Brisé.
Vaniteux.
Rebelle.
Égocentrique.
Téméraire.

Vous pensez me connaître ?
C’est loin d’être le cas.

Mon avis : 

Raced n’est pas une simple réécriture comme nous l’apprend l’auteur, plutôt l’opportunité pour le lecteur d’être dans la tête de Colton lors de nombreuses scènes épiques qu’il a vécues avec Rylee, par exemple : leur première rencontre, rappelez-vous quand ils se rentrent dedans dans le placard minuscule lors de la vente de charité organisée par Rylee, cette tension sexuelle qui les anime !

Nous sommes glissés dans le crâne de ce beau coureur automobile et avons en avant-première toutes les pensées obscènes qu’il perçoit envers notre Rylee. Nous découvrons aussi le moment exact où il a changé, il passe du consommateur d’histoire d’un soir à l’amoureux plein d’espoir. Néanmoins, je n’ai jamais vu un homme aussi fondant que grossier, ses « putain » à tout va m’ont légèrement refroidie à certains passages.

Dans ce mini tome, la mise en page est classe, une très bonne idée de mettre les couvertures des tomes précédents ainsi que des prologues pour raviver les souvenirs du lecteur et l’aider à mieux se situer à chaque nouvelle scène, les prologues sont des mises en bouche pour chaque scène savoureuse.

Une lecture agréable, la plume de l’auteur est émoustillante ( comme son héros ), un plaisir d’avoir une autre version des faits de l’histoire Colton/ Rylee. Le seul gros point noir que j’y vois : un tome trop court, je n’aurais pas dit non à un pavé pour avoir la possibilité d’en apprendre davantage sur les idées de Mr Donovan.

Merci à Marion & Mélusine des éditions Hugo Roman pour ce service presse.

 

Hugo New Romance

#C

 

21 avril 2016

Chronique : Le Baiser de l’Ange, Tome 1 : L’Accident

Classé dans : Chroniques,Éditions Le Livre de Poche Imaginaire — Clarisse @ 18 h 40 min

le-baiser-de-l-ange,-tome-1---l-accident-271569-250-400

Titre : Le Baiser de l’Ange, Tome 1 : L’Accident
Auteur : Elizabeth Chandler
Date de sortie : 14 Novembre 2011
Thèmes : Amour, Ange, Mort, Foi, Tristesse
Prix : 6€90 Format Broché
Maison d’édition : Le livre de Poche 
Note : 8,5/10

Résumé :

Ivy adore les anges. Elle croit plus que tout à leur existence et collectionne les petites statuettes qui les représentent. Tristan, le garçon le plus adulé du lycée est fou amoureux d’elle, et elle partage ses sentiments. Mais lorsque le destin les frappe violemment, Ivy perd la foi. Et sans cette foi, elle ne peut voir que son ange gardien veille sur elle et tente de l’avertir que le danger rôde…


Mon avis :

Ivy, 17 ans, est fan des anges. Elle croit en eux et pense même que l’un d’entre eux lui a sauvé la vie. Elle collectionne les figurines et leur adresse des prières fréquemment. Elle vit avec son petit frère de 8 ans et sa mère dans un petit appartement mais bientôt, tout va changer : elle va se retrouver dans une immense maison car sa mère va se remarier avec Monsieur Baines, le père de Grégory, qui a une relation bizarre avec elle. En effet, Grégory a 17 ans comme elle et fréquente le même lycée. Ivy est troublée par la façon dont il la regarde et par les réflexions à double sens qu’il lui chuchote. Tristan, le beau gosse du lycée et champion de natation, a craqué pour elle dès qu’il l’a vue.

 

Celle-ci joue les indifférentes car elle ne pense pas qu’il s’intéresse vraiment à elle mais pourtant, tout du long, Tristan va tout faire pour se rapprocher d’elle jusqu’à s’incruster au mariage des Baines. Ce qui va s’avérer payant, tout est rose jusqu’à ce terrible accident. Depuis, elle n’a plus la foi et pourtant, Tristan sait que pour les réunir à nouveau tous les deux il va devoir tout faire pour qu’elle y croie à nouveau.

 

C’est un livre qui se lit rapidement car il fait 230 pages et l’histoire se déroule plutôt vite, je n’aurais pas pensé à cette intrigue au début du livre et ça donne vraiment envie de savoir la suite. Il y a cependant quelques petits blocages mais l’histoire m’intéresse, donc je vais me procurer le tome 2, je ne peux pas ne pas savoir quelle est la mission de Tristan. Et puis les personnages sont intrigants, surtout Grégory qui à mon avis va jouer un rôle important et puis surtout, il faut que je sache si cet accident en est vraiment un.

 

#Didi 

20 avril 2016

Chronique : Retrouve-moi Épisodes 1 & 2

Classé dans : Chroniques,Éditions Addictives,Partenaires — Clarisse @ 17 h 13 min

 retrouve-moi,-tome-2-742904-250-400retrouve-moi,-tome-1-742903-250-400

Titre : Retrouve-moi Épisodes 1 & 2
Auteur : Gabriel Simon
Date de sortie : 22 Février 2016  & 13 Mars 2016 
Thèmes : Romance érotique 
Prix : 2€99 Format Kindle
Maison d’édition : Editions Addictives
Note : 8,5/10

Résumé :

Comment vivre une histoire d’amour quand l’homme de vos rêves sort tout droit du passé ?

Emily Green, jeune créative dans la publicité, découvre par hasard une porte qu’elle n’avait jamais vue auparavant dans le building de sa société. Poussée par une curiosité dévorante, elle ouvre cette porte et se retrouve alors dans une étrange entreprise où les employés tapent sur des machines à écrire et fument dans les bureaux ! Mais plus étrange encore, la jeune femme rencontre un homme intriguant et plein de charme qui lui fait une proposition inattendue. 
Emily sait bien qu’elle devrait refuser mais poussée par un étrange désir, elle signe le contrat les liant désormais l’un à l’autre… au-delà du temps. 
Choix du cœur ou pire erreur de sa vie ? 

Oubliez vos certitudes ! Sensualité, suspense, une histoire d’amour qui défie le temps ! 

Mon avis :

Emily Green bosse dans la créa. Ses journées sont longues et épuisantes. En allant se changer les idées un soir, elle se retrouve sur le toit-terrasse de son entreprise et y fait la connaissance de Max, un homme bourré de charme et très sexy. Malheureusement pour elle, Emily va découvrir qu’en fait elle a voyagé à travers le passé.

Et en plus, elle arrive à naviguer entre les deux mondes mais sans vraiment savoir comment. Une histoire très agréable à lire avec des personnages attachants. Je trouve néanmoins dommage le prévisible de certaines situations. Ce détail mis à part, on passe un très bon moment en mêlant fantasy et romance. On veut connaitre la suite et savoir comment Emily et Max vont réussir à gérer tout ça.

J’ai frôlé le coup de cœur car cela fait franchement du bien de ne pas retrouver les stéréotypes habituels. Je vous conseille vivement ce livre en 6 volumes et je vais me jeter sur l’épisode 3 au plus vite.

Merci aux éditions Addictives pour ce service presse.

#Milie 

Chronique : Diary of rebirth, tome 3 : Résister

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 16 h 56 min

diary-of-rebirth,-tome-3---resister-768855

Titre : Diary of rebirth, tome 3 : Résister
Auteur : Bridget Page

Date de sortie : 1er Avril 2016 
Prix : 17€ Format Broché
Thèmes : Couple, érotisme, vengeance, renaissance
Maison d’édition : Auto-édition 
Note : 10/10

Résumé : 

Annabelle et Greg découvrent la vie de couple et goûtent au bonheur simple de s’aimer au grand jour et de bâtir de doux projets d’avenir… Mais la vie ne semble pas disposée à leur faire de cadeau et un drame effroyable va tout remettre en question : la confiance, l’amour, l’espoir de voir leur histoire se clôturer sur un happy end. La haine, la vengeance et la folie font irruption dans leur vie sans y être invitées et brouillent les cartes. Qui est cette femme qui, au mépris de la vie, mettra tout en œuvre pour saccager leur amour ? Le désir quasi obsessionnel de Greg d’assurer la sécurité de sa belle va se retourner contre lui de la plus douloureuse des manières. Annabelle et Greg vont devoir affronter des défis dont ils pourraient bien ne pas sortir indemnes, des chagrins qui vont les déchirer et des dangers auxquels ils devront faire face. Le bonheur a un prix et il se paie cash.

Mon avis : 

Annabelle et Greg ont enfin la paix au bout de 6 mois de traque intensive contre leurs ennemis. 
Le dernier des Loups est sous les barreaux et Ava, l’ex de Greg, a été éloignée du paysage français…
Nos amoureux goûtent enfin pleinement à la vie de couple et sont sur le point de se marier ! 
Malheureusement, le destin en a décidé autrement et un dénouement horrible les attends…
« Putain de Karma… » comme dirait Sasha, la petite sœur d’Annabelle.
Vont-ils surmonter cette nouvelle épreuve qui les touche au plus profond d’eux-même ? Sauront-ils se pardonner leurs erreurs ? Rien n’est moins sur…

Souvent quand on lit le dernier tome d’une trilogie, on se doute de ce qu’il va s’y passer : un couple uni prêt à affronter la terre entière, des problèmes pas (trop) insurmontables et on finit toujours par la « bataille finale » qui finit sur un Happy end.
Mais quand on connait l’auteur, au bout du 3 ème tome, on sait que ça ne sera pas aussi simple que ça ! 
Certes, notre petit couple est tout mimi tout plein, prêt à s’unir devant Dieu et les hommes, leurs familles sont réunies, tout va bien dans le meilleur des mondes… Mais quand on lit LA scène tragique qui fait tout basculer, on a la gorge nouée et les larmes qui coulent !! Et on se dit, mais comment vont-ils s’en remettre ? Qu’est-ce qu’il va se passer ensuite ? 

« Le bonheur a un prix et il se paye cash. » 

« Résister » est un pavé qui nous fait vivre une véritable cascade émotionnelle. Vraiment ! On passe du rire aux larmes sans discontinuer. Mon pauvre petit cœur a pris très cher, c’est moi qui vous le dit ! 
Pourtant, j’ai adoré voir Annabelle s’émanciper et s’éloigner un peu de son Greg, si passionné et trop protecteur. La jeune femme n’a pas eu le temps de vivre ses débuts de jeune adulte comme tout le monde. Elle a été blessée dans son âme et dans son corps à vie. Sa rencontre avec Greg lui a redonné confiance en elle et en l’amour, elle est prête à être pleinement femme, épouse et mère. 
Des pages entières sont dédiées à leur couple, à leurs sentiments et à leur désir l’un envers l’autre. Ils se mettent à nus. Peut-être un peu trop… Avec toujours de sublimes scènes d’amour, bien sur.
On peut dire que Mme Bridget Page sait manier le vocabulaire érotique et amoureux, mais également nous faire ressentir des choses très intenses et émouvantes ! 

Je suis triste de quitter Anna et Greg, mais la fin m’a pleinement satisfaite et même au-delà de mes espérances. Ce sera donc avec un plaisir renouvelé que je relirai leurs aventures !
J’attends impatiemment les prochains opus de l’auteur, sa plume m’a carrément convaincue d’acheter ses prochains livres les yeux fermés ! 
Je m’appelle Aurélie (Petit clin d’oeil). Je remercie Bridget Page pour ce service presse et cette trilogie détonante, pour sa gentillesse et sa disponibilité !

Extrait :

« Je m’appelle Annabelle. Pour la toute première fois de ma vie, j’ai pris les rênes. J’ai ramené à moi l’homme de mes rêves et, ensemble, nous avons retrouvé le plaisir intense, l’extase, la fusion. Nous nous sommes donnés l’un à l’autre, oubliant, l’espace d’un moment, le monde qui nous entoure. « 

Chronique : Diary of rebirth, tome 3 : Résister dans Auto-Edition cleardot#Aurélie 

17 avril 2016

Chronique : Victime – Deux combats pour une identité

Classé dans : Chroniques — Clarisse @ 18 h 15 min

victime---deux-combats-pour-une-identite-697600-250-400

Titre : Victime – Deux combats pour une identité
Auteur : Vanessa Périn
Date de sortie : 30 juillet 2015
Thèmes : Témoignage, Agression, Viol
Prix : 15€95 Format Broché
Maison d’édition : Mon petit éditeur
Note : Non noté

Résumé : 

Vanessa, jeune femme de 19 ans, vient de se faire agresser.
Le 19 août 1999 après midi, sa vie va basculer par les mains d’un homme. Brisée, salie, c’est avec la peur au ventre et la douleur qu’elle rentre au domicile de sa soeur.
Quelques jours avant, Vanessa passait de belles vacances à Nice accompagnée de son fiancé. Tout était si parfait pour deux jeunes amoureux. Jusqu’à ce que cet homme la viole.
A compter de cette minute, elle ne sera plus jamais la même. Porter plainte? Jamais elle n’y aurait songé seule.
Passant de la prostration à la folie, du dégoût à l’excès des corps, c’est un chemin de croix qu’il lui faudra traverser pour se reconstruire une vie. Elle engage une lutte contre cet homme mais aussi un combat contre elle même, à la recherche de son identité volée…
 

Mon avis :

En lisant le résumé, avant même de commencer ma lecture, je savais que j’allais passer un moment très difficile. Le viol est un sujet très dur. La vie de Vanessa, 19 ans, va basculer dans l’après-midi du 19 août 1998. Alors qu’elle passait de merveilleuses vacances à Nice avec son fiancé, elle va vivre une épreuve qui anéantirait toute femme. Elle ressortira de cette journée totalement brisée.

C’est un témoignage bouleversant, intense. On ne peut que ressentir toutes les émotions vécues par Vanessa. On vit chaque stade de sa descente aux enfers avec elle. Le jugement des autres, la culpabilité, la peur m’ont habitée tout au long de ma lecture. J’ai retenu de nombreuses fois mes larmes.

Ce témoignage, aussi bouleversant soit-il, doit permettre à ces femmes de voir qu’elles ne sont pas seules et que malgré toute la détresse et la souffrance, elles doivent se battre. Mon état d’esprit à la sortie de ma lecture pourrait se résumer à cet extrait du livre : « Des crises de folie, de plus en plus fortes. Elles vous prennent au ventre, vous le tordent, ne le lâchent plus, le broient. »

L’auteur a eu un incroyable courage d’écrire ce témoignage. Cela a dû remuer beaucoup de choses et rouvrir de douloureuses blessures, je ne peux que saluer ce courage et la féliciter pour ce magnifique et poignant témoignage. J’ai décidé de ne pas donner de note à ce livre car pour moi, un témoignage aussi intime de la vie d’une personne ne peut être noté.

On ne peut pas donner une note sur la vie d’une personne. Je peux juste vous donner mon ressenti. C’est un livre poignant et émouvant qui prend aux tripes et je vous le conseille.

Merci à l’auteur Vanessa Périn pour ce SP.

 

#Milie 

Chronique : Marked Men, tome 2 : Jet

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 14 h 04 min

marked-men,-tome-2---jet-724809-250-400

Titre : Marked Men, tome 2 : Jet
Auteur :
Jay Crownover
Date de sortie :
7 Avril 2016 
Thèmes :
New AdultMusiqueRomance,Tatouages
Prix : 17€ Format Broché
Maison d’édition :
Hugo Roman
Note : 9/10

Résumé :

Jet est la deuxième saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal. Jet, star d’un groupe de métal, est le fantasme de toutes les filles. Mais Ayden, jeune femme du Sud et fan de country, s’est déjà trop brûlé les ailes pour succomber à son charme. Ce qui attisera la flamme qui brûle en lui. Vont-ils arriver à s’aimer sans se consumer ?


Mon avis : 

Que dire de cette suite…

 

Ayden est pétillante, possède une apparence de jeune femme modèle, un goût très prononcé pour la country dû à son état d’origine et une grande gueule dissimulée derrière son sourire angélique. Ayden est très cachottière sur sa vie avant sa rencontre avec Shaw (sa meilleure amie et l’un des personnages principaux du premier tome), leur bande d’amis ne soupçonne rien des sacrifices qu’elle a faits pour le bien de sa famille. 

Jet est le chanteur star et étoile montante d’un groupe de rock qui fait un véritable carton, ses tatouages et son corps diabolique font s’émouvoir toutes ses fans femmes, il multiplie et plus encore les coups d’un soir sans prise de tête qui sont attirées comme des guêpes autour d’un pot de miel. Des insectes qui finissent notés par ses colocataires adorés le lendemain matin avant leur mise à la porte (les joies de la colocation). 

Deux personnages que tout oppose se retrouvent avec un besoin urgent de découvrir jusqu’où va cette électricité qui les anime. 

Jet et Ayden ont vraiment eu des vies pourries celles-ci les poursuivent. L’un possède un père qui est pire qu’une merde vu le comportement honteux qu’il a envers sa femme ainsi que son acharnement pour obtenir de son enfant la chance qu’il lui a glissé entre les doigts des années auparavant, et l’autre a comme mère une femme complètement paumée qui ne ferait pas la différence entre le bien et le mal puis justifie toutes les bassesses de sa raclure de frère, celui-là même qui mettrait sans hésitation en jeu la vie de ses proches pour un billet de 100. 

Ce ne sont pas des bagages qu’ils trimbalent avec eux, plutôt des conteneurs, dans leur cas. 

Ce second épisode a déclenché en moi une marée d’émotions, une augmentation de ma pression sanguine et des rougeurs aux pommettes lors de ma lecture dans la salle d’attente de mon médecin (j’ai bien vu les yeux de la dame en face de moi qui regardaient très fixement la couverture de mon livre). Certes, Jet n’a su me conquérir comme l’a fait son ami Rule (dont on a des bribes d’infos sur lui et sa relation avec Shaw ) , il ne m’a pas autant retournée même si j’ai passé un agréable moment en sa compagnie, les hommes dans son genre savent s’y prendre avec ces dames, la sauvagerie et la délicatesse sont les maîtres mots de notre beau chanteur tatoué. 

Ce second ouvrage nous propose pas un mais deux protagonistes avec des valises de souvenirs, ils ont chacun leur fragilité et luttent pour trouver l’équilibre et le chemin de leur avenir et en bonus nous apercevons de loin Cora qui sera un personnage clef de la suite de cette saga. 

Mesdames, si vous êtes à la recherche d’un nouveau bad boy tatoué à la voix orgasmique, j’ai mis la main dessus pour vous.

Merci à Mélusine & Marion des éditions Hugo New Roman pour ce service presse.

 Hugo New Romance

#C 

Chronique : Avant Toi

Classé dans : Chroniques,Éditions Milady — Clarisse @ 11 h 19 min

avant-toi-3788833-250-400

Titre : Avant Toi
Auteur : Jojo Moyes
Date de sortie : 22 Mars 2013 
Thèmes : Handicap, Amour, Tétraplégique, Drame 
Prix : 8€20 Format Broché
Maison d’édition : Milady
Note : 9,5/10

Résumé : 

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.


Mon avis : 

Lou n’a jamais quitté sa petite ville d’Angleterre, elle a 26 ans, vit toujours chez ses parents avec son grand-père, sa petite sœur et le fils de celle-ci, et tout ce petit monde se démène pour sortir la tête de l’eau à chaque fin de mois.

Quand Louisa perd son boulot de serveuse, elle cherche par tous les moyens un autre emploi pour pouvoir aider sa famille à tout prix, après plusieurs tentatives plutôt désastreuses, la voilà devant la magnifique demeure d’une famille bourgeoise avec qui elle a rendez-vous pour s’occuper d’un tétraplégique. Lou n’aurait jamais pensé que celui-ci ait à peine la trentaine et que malgré son laisser-aller, pouvait avoir un certain charme.

Will n’a qu’une chose en tête : en finir avec la vie. C’est avec ce jeune homme irascible, colérique et hautain qu’elle va devoir passer ses journées. Elle pense même à quitter ce boulot trop lourd à gérer mais elle se demande si elle, la jeune fille ordinaire, ne va pas pouvoir le faire changer d’avis et c’est grâce à sa détermination qu’ils vont finir par créer un lien.

Sera-t’il aussi fort , suffira-t-il à redonner goût à la vie à Will ? Lui qui avait une vie tellement active entre super conquêtes, job d’homme d’affaires et activités toutes plus intenses les unes que les autres, va-t-il vouloir d’une vie dans une chaise roulante entre souffrance et humiliation ? Et si c’était lui qui allait changer la vie de Lou ? Malgré son immobilité, il va lui faire vivre des choses que personne ne lui a fait découvrir, même pas son petit copain avec qui elle n’a plus rien en commun. Lou, en acceptant ce contrat, va vivre en six mois les moments les plus éprouvants de sa vie, mais aussi les plus intenses.

Avant d’ouvrir ce livre je vous préconise d’avoir un paquet de mouchoirs sous la main !

Il m’a fallu une semaine pour me remettre de toutes les émotions que ce livre procure. Entre joie, colère et amour, on est balancé d’un sentiment à l’autre tout au long des pages. C’est un livre qui nous montre la détermination que peuvent avoir les êtres humains : Lou qui se démène pour sauver la vie de Will, et Will qui souhaite juste que pour une fois, il puisse avoir le choix.

Ce livre nous parle de deux sujets forts : l’euthanasie volontaire et le handicap. Souvent, la souffrance d’un tétraplégique n’est souvent abordée que sur son immobilité, mais là ça va plus loin. On voit qu’il n’y a pas que ça, il y a aussi des douleurs physiques immenses que je n’aurais jamais soupçonnées et surtout, un mal-être psychologique !! 

Will est Lou sont des personnages d’apparence ordinaire, un handicapé et une serveuse, mais ils sont tellement plus uniques et on le remarque au fur et à mesure de l’histoire. On ne peut que s’attacher à eux, c’est un livre qui nous bouleverse et nous pousse aussi dans nos retranchements. On souhaite autant que Lou qu’elle réussisse à sauver Will mais on ne peut pas être indifférent à la souffrance de celui-ci. Comme je vous l’ai dit, ce livre nous en fait voir de toutes les couleurs alors si vous avez le cœur bien accroché, je vous laisse le découvrir.

 

#Didi

 

Chronique : Kayla Marchal, tome 1 : L’exil

Classé dans : Chroniques,Editions du Chat Noir,Partenaires — Clarisse @ 10 h 15 min

kayla-marchal,-tome-1---l-exil-642123

Titre : Kayla Marchal, tome 1 : L’exil
Auteur : Estelle Vagner
Date de sortie : 2 Avril 2016
Thèmes : Fantastique, Loups, Identité
Prix : 19€95 Format Broché
Maison d’édition : Le Chat Noir, collection Cheshire
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé : 

Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale. Source de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est également considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied hors du territoire. 
Alors qu’elle commence à goûter à la liberté et à s’intégrer au sein d’un autre clan, les vrais problèmes commencent. Mais déjà trahie une fois par sa meute d’origine, à qui pourrait-elle se fier ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jeremiah, l’irrésistible humain ?
Et ce fichu karma qui la prive de forme animale continue à se moquer d’elle, car tout le monde autour d’elle semble, porter un masque… Inaptitude du passé et problèmes du présent vont venir, main dans la main, perturber la jeune morphe, avec des liens qu’elle était loin de pouvoir soupçonner.

Mon avis :

La première chose qui a m’a attiré fut la couverture du livre. Elle est magnifique, Alexandra fait toujours du super travail ! 
Enfin, le résumé m’a titillé parce-que les histoires de Loups-garous, métamorphes ou tout être qui a le don de se transformer en animal, m’attire inexorablement…

Nous découvrons Kayla, tout juste 18 ans, qui a quitté sa meute de morphes des montagnes (La vallée noire). Son grand-père, chef et Alpha, l’a chassé pour la protéger de sa propre meute ! Car la jeune fille a un soucis, malgré le fait qu’elle soit plus forte qu’un simple humain (guérison rapide, sens aiguisés, puissance), elle n’a pas de louve. Elle n’arrive pas à se métamorphoser, ce qui l’expose depuis le début de son adolescence à des brutalités et des moqueries, et l’a rendu très solitaire.

Elle part donc à l’aventure et ne sait pas du tout ce qui l’attends une fois qu’elle aura passé la frontière du territoire de sa famille.

C’est le premier roman de l’auteur et franchement, bravo ! 

La première partie, malgré le fond un peu dramatique, est pourtant très jeune adulte, on découvre Kayla comme toute fille de 18 ans qui sort, s’amuse et s’expose aux désirs des hommes (et en fais la découverte, elle qui a été si longtemps mise à l’écart). L’humour est omniprésent, l’héroïne a du caractère, c’est une battante. Elle a aussi ses faiblesses, l’éloignement forcé l’a fragilise énormément. 

Les personnages qui évoluent autour de Kayla sont très mystérieux, on pense tout savoir d’eux, connaitre leurs sentiments vis à vis de la jeune fille mais on se trompe toujours. Les trois jeunes hommes, Ian le Loup, Max le Renard et Jeremiah l’Humain rendent Kayla complètement folle, chacun d’une manière différente et pas forcément comme on l’entends ! 

La deuxième partie de L’exil est rempli d’action, Kayla se dévoile et grandit, elle fais ses choix. Personne ne guidera plus sa vie ! Et la fin est à couper le souffle… Si je m’étais attendu à ça…

Je n’ai qu’une question : à quand la suite, Estelle ?

Extrait : 

« Je sens qu’il se penche pour me déposer sur le matelas, toujours sans réfléchir, je m’accroche à son cou, peu désireuse de quitter ce cocon protecteur. Je le sens sourire et replacer ses bras sous moi pour me garder encore un peu près de lui. Il s’installe à demi assis contre mon oreiller, toujours sans un mot, en me serrant contre son torse. Je referme les yeux et profite de cet instant à la limite de l’inconscience, loin de mes problèmes, loin des vérités, mais empli de bien-être. »

#Aurélie 

Chronique : Kayla Marchal, tome 1 : L'exil dans Chroniques cleardot

Chronique : Outlander, tome 1 : le chardon et le tartan

Classé dans : Chroniques,Éditions J'ai Lu,Partenaires — Clarisse @ 10 h 03 min

outlander,-tome-1---le-chardon-et-le-tartan-489528

Titre : Outlander, tome 1 : le chardon et le tartan
Auteur : Diana Gabaldon
Date de sortie : 20 Aout 2014 (édition la plus récente)
Thèmes : Aventure, romance, écosse, highlanders
Maison d’édition : J’ai Lu collection semi-poche
Note : 8/10

Résumé :

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.

Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Le début d’une série incontournable !

Mon avis : 

La guerre est finie. Après avoir passés des années séparés en se voyant trop peu, Claire Beauchamp, infirmière, et son mari Franck se retrouvent en seconde lune de miel en Écosse. Au cours d’une balade matinale et solitaire dans la campagne, Claire touche un menhir qui se trouve au centre d’un cercle de pierre et se fait aspirer pour se retrouver de l’autre côté. Mais quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle entends des coups de feu et des cris. Elle vient d’atterrir en pleine bataille. Du cinéma, pense t-elle tout d’abord.

Non, à cause du menhir, elle a remonté le temps et se retrouve en 1743, au milieu de la guerre des Highlands qui oppose les écossais aux anglais ! Après avoir failli se faire violer par le capitaine « Black Jack » Randall (ancêtre et sosie de son propre mari), elle est sauvée de justesse par un petit groupe d’écossais hors-la-loi. Après avoir guéri l’épaule du bel et jeune Highlander, Jamie Fraser, dans la pénombre d’une cabane au fond des bois, ils lèvent tous le camp et trouve refuge auprès d’un clan du coin. 

La jeune femme est complètement perdue dans ce pays sale et hostile. Le clan l’a pense espionne anglaise mais l’accueille comme l’une des leur, du moment qu’elle ne fait pas de vagues. Claire veut retourner au menhir, pour rentrer chez elle auprès de son mari, mais rien ne se passe selon ses plans et sa volonté s’émousse. Particulièrement quand Jamie Fraser, ses boucles rousses et son sourire à tomber, sont dans le coin… Elle prends sur elle, découvre son nouvel environnement avec fascination et devient la guérisseuse du clan.

Après avoir vu la première saison de Outlander en série tv, je voulais absolument me plonger dans les livres. C’est fascinant ! 
Claire est une véritable battante, ces Highlanders mal dégrossis aux manières moyenâgeuses ne font pas peur à une femme libre de 1945 qui a connu les vicissitudes de la grande guerre  ! Et Jamie, le bel écossais, est juste irrésistiblement viril, à la fois innocent et taquin, guerrier et courageux ! Les personnages qui les entourent ne manquent pas de piquant non plus avec leurs bons et mauvais côtés.
Ce pavé de 600 pages est une plongée dans l’écosse sauvage, on explore les côtés sombres des Hommes et de la guerre… Alors que juste à côté se dessine une histoire d’amour si pure et si passionnée qu’elle semble pouvoir survivre à tout ! Mais Claire et Jamie ne sont pas au bout de leurs peines et l’avenir s’annonce sombre et sanglant ! 

Une saga historique à découvrir ou redécouvrir !

Extrait : 

- Tu comprends peut-être maintenant pourquoi il m’a semblé nécessaire de te battre ? 
Je ne répondis pas tout de suite. Cela ne suffisait pas.
- Je comprends, répondis-je enfin. Et je te pardonne. Ce que je ne peux te pardonner, ajoutais-je en haussant la voix malgré moi, c’est que tu y a pris du plaisir !
Il se pencha sur le garrot de sa monture, riant à gorge déployée.
L’aube commençait à poindre et je pouvais distinguer ses traits, tirés par la fatigue, la tension et l’hilarité. Les griffures sur ses joues paraissaient noires dans la pénombre.
- Si j’y ai pris du plaisir, Sassenach ? Et comment ! Tu ne peux imaginer à quel point ça m’a plu. Tu étais si… jolie. J’étais hors de moi et tu te débattais comme une tigresse. Je ne voulais pas te faire de mal, mais je ne pouvais pas m’en empêcher non plus. Bon sang ! soupira-t-il en se mouchant. Oui, oui j’y ai pris du plaisir. Tu devrais me remercier de m’être retenu.
Il commençait à m’énerver à nouveau.
- Retenu ? Tu appelle ça te retenir ! Il m’a plutôt semblé que tu t’en donnais à cœur joie. Tu as failli me rendre infirme, espèce d’arrogant bâtard d’Écossais !
- Si j’avais voulu te rendre infirme, tu t’en serais aperçue. Après tout, j’ai fini la nuit couché par terre.
Je le foudroyai du regard.
- Ah, c’est ça, ta retenue ?
- Oui. J’ai pensé qu’il ne serait pas juste de te prendre de force même si j’en mourais d’envie, ajouta-t-il en riant. Ça m’a demandé un effort considérable.
- Me prendre de force ? glapis-je. 
- Ben oui, vu les circonstances, on peut difficilement dire « faire l’amour ».
- Appelle-le comme tu voudras, tu as bien fait de te « retenir » car, dans le cas contraire, tu serais en ce moment même en train de pleurer la perte d’une certaine partie de ton anatomie.
- C’est bien ce que j’ai pensé.
- Et tu t’imagine que je vais applaudir ta noblesse d’âme, parce que tu ne m’a pas violée après m’avoir rouée de coups ?
Il attendit quelques instants avant de soupirer et dire :
- Je vois que j’ai eu tort d’aborder le sujet. Tout ce que je voulais, c’était te demander si tu voulais bien me laisser à nouveau partager ton lit, une fois à Bergrennan.
Il ajouta timidement :
- Il fait froid par terre.
#Aurélie 
12
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes