Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

7 mars 2016

Chronique : Black Iris

Classé dans : Chroniques,Éditions Prisma,Partenaires — Clarisse @ 8 h 20 min

black-iris-716738-250-400

 Titre : Black Iris
Auteur : Leah Raeder
Date de sortie : 7 Janvier 2016
Thèmes : New Adult, Romance, Fiction, Thriller,Suspense, Romance Contemporaine
Prix : 17€95 Format Broché
Maison d’édition : Editions Prisma
Note : 9/10 & 8,5/10

Résumé :

Laney Keating est une adolescente marginale. Depuis que sa mère s’est suicidée, elle voit bien que son père est dépassé par les événements et, en dehors de la littérature et la poésie, son seul réconfort est son petit frère Donnie, qu’elle adore. Au lycée, elle est souvent moquée et les rumeurs courent sur sa sexualité. Entre alcool et drogues diverses, Laney, révoltée par l’hypocrisie du monde qui l’entoure, explore toutes les limites. L’année suivante, lorsqu’elle tombe dans un piège qui la ridiculise sur les réseaux sociaux et fait ressurgir les vieilles rumeurs, son univers bascule. C’est Armin, son seul ami, un garçon passé maître dans l’art de la perversion, qui la sauve. Laney nourrit alors une haine violente pour ceux qui l’ont attaquée et décide de se venger. Elle embarque dans sa virée sanglante Armin et la sensuelle et féroce Blythe dont elle est amoureuse. Puisque Laney est une bad girl aux yeux de tous, le trio infernal va se montrer à la hauteur de sa mauvaise réputation. Black Iris est le récit d’une vengeance terrifiante et machiavélique, et des dangers de la manipulation.


Mon avis : 

 

Laney Keating est une adolescente qui repousse sans cesse ses limites. Un soir, c’est elle qui découvrira sa mère pendue dans leur garage. Trouvant refuge dans l’alcool et la drogue, elle voit son père totalement dépassé. Son seul réconfort et point d’encrage est son frère Donnie. Sauvée par Armin, son seul et unique ami, d’un piège sur les réseaux sociaux, elle part dans une quête de vengeance avec Armin et Blythe.

Une histoire assez difficile à lire, oscillant entre New adult assez sombre et thriller psychologique. Suivre ce trio dans leur descente aux enfers n’est pas de tout repos. Des actes illégaux, des scènes de sexe non conventionnelles mais sans aucune vulgarité. Mon cerveau s’est retrouvé totalement chamboulé, la chronologie à plusieurs rythmes de l’histoire m’a fait perdre mes repères à plusieurs reprises et d’un seul coup, l’auteur nous assène un coup de marteau qui nous laisse dubitatifs. Je me suis demandé comment j’avais fait pour ne pas comprendre plus tôt.

Et là, j’avoue que j’ai mis en pause ma lecture cinq minutes pour réfléchir, et je me suis rendu compte que tout était là depuis le début. J’ai totalement été manipulée par l’auteur et je ne peux que lui dire bravo.

Un livre totalement à l’opposé de « Free Fall » mais qui démontre une fois de plus le talent de Leah Reader. En bref, un livre poignant à l’univers assez noir, pouvant parfois choquer les plus sensibles mais qui mérite d’être lu.

Merci aux éditions Prisma pour ce service presse.

 

 

#Milie

 

 

Mon avis :

Presque Conquise ! 

Laney Keating est sans limites depuis le suicide de sa mère (elle est la première à l’avoir trouvée pendue dans le garage). Tous les moyens et excuses sont bons pour faire la fête, se droguer et passer de mec en mec. Elle se noie dans l’oubli de la tragédie, et une seule personne arrive encore à lui maintenir la tête hors de l’eau : son petit frère, Donnie, son dernier souffle de vie. 

Lors d’une énième fête, Laney fait la rencontre de Blythe et Armin, deux jeunes qui lui seront d’une grande aide pour la sortir d’une situation fort périlleuse et une arme dans sa quête de vengeance contre ceux qui ont failli la détruire… Ça va pleurer ! 

Armin est un jeune iranien qui possède une grande extravagance, il est d’un énorme soutien dans la guerre que s’apprête à déclarer Laney à tous ceux qui veulent lui porter le coup de grâce.

J’ai rencontré Leah Haeder lors de la lecture de son premier roman, « Free Fall », qui fut l’un de mes derniers coups de cœur de 2015. Ici, nous sommes dans un tout autre univers, plus sombre et brutal où le sexe sans attache (mais pas très explicite) et la revanche règnent en maître, la douceur et l’amour sont inexistants. Je découvre une nouvelle facette de la plume de l’auteur avec son héroïne très à fleur de peau qui m’a intriguée et une invention de la part de l’auteur qui nous induit en erreur depuis le début du roman ! Il ne m’a pas autant pris dans ses filets que son autre roman, même si ce fut une assez bonne lecture. Il ne faut pas le lâcher pour ceux qui l’ont entamé, continuez, ce livre vous réserve de bonnes surprises.

Un roman qui passe ou casse, il ne plaira sans doute pas à tout le monde,il risque de vous effrayer toutefois laissez-lui sa chance. 

Merci aux éditions Prisma pour ce service presse.

 Editions Prisma

#C 

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes