Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

31 mars 2016

Chronique : Le Protectorat de l’ombrelle, une aventure d’Alexia Tarabotti, tome 1 : Sans âme.

Classé dans : Chroniques,Éditions Le Livre de Poche Imaginaire,Partenaires — Clarisse @ 14 h 28 min

le-protectorat-de-l-ombrelle,-une-aventure-d-alexia-tarabotti,-tome-1---sans--me-550282

Titre : Le Protectorat de l’ombrelle, une aventure d’Alexia Tarabotti, tome 1 : Sans âme.
Auteur : Gail Carriger
Date de sortie : 12 Janvier 2011
Thèmes : Surnaturel, époque victorienne, steampunk, Humour
Prix : 7,10€ Format Broché 
Maison d’édition : Le livre de poche 
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé :

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales.

Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, ne lui avait pas été présenté ! 
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. 
Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame -t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

Mon avis : 

Mademoiselle Alexia Tarabotti vit à Londres à l’époque Victorienne aux côtés de sa famille. Elle a 26 ans, est « vieille fille »,  brune avec une peau mate lui venant d’un père italien et a surtout un sacré caractère ! Tout se qu’il ne faut pas dans la bonne société de Londres où pâleur et discrétion sont à la mode chez les jeunes filles de bonnes familles.

Un soir de bal, elle se fait attaquer par un vampire dans la bibliothèque de ses hôtes où elle s’était retirée. 
Manque de chance pour le vampire, elle le tue avec sa tige à cheveux en argent…Car Alexia n’est pas une jeune femme comme les autres, c’est une paranaturelle, une Sans âme. Lorsqu’elle touche les êtres surnaturels, elle leur retire temporairement leurs pouvoirs. 

Sur les lieux du crime arrivent les agents du BUR qui s’occupent des affaires surnaturelles. Et parmi eux, le redoutable Loup-garou Alpha, Lord Maccon. Lui et Alexia se connaissent depuis longtemps et ne s’aiment pas beaucoup, surtout à cause d’une histoire de hérisson aillant fini sur les parties inférieures de Lord Maccon par inadvertance…Bref !

Alexia et Lord Maccon deviennent alliés par la force des choses et s’aperçoivent que vampires et Loup-garous disparaissent mystérieusement dans le pays. Ils décident de mener l’enquête et vont découvrir des choses incroyables dans le milieu scientifique, à cette période de grandes découvertes.

Précision : nous sommes dans un Londres Victorien où les vampires, Loup-garous et même fantômes sont parfaitement intégrés dans la société depuis la nuit des temps. 

On m’a souvent conseillé la lecture de cette série de 5 tomes. Très addictive parait-il ! 
Je confirme ! Malgré un langage 18eme auquel on se fait rapidement, l’humour est omniprésent et la présence du surnaturel nous fais plonger dans un monde steampunk merveilleux et extrêmement bien organisé ! 

Et mention spéciale au Lord vampire gay et ami d’Alexia qui m’a bien marrer, je vous assure, il est terrible !

J’ai la suite, plus qu’à m’y mettre !

Extrait : 

« Madame Loontwill fit ce que toute mère bien préparée aurait fait en trouvant sa fille célibataire dans les bras d’un gentleman loup-garou : elle fit une crise très décorative, et très bruyante, d’hystérie.
Conséquence de ce vacarme considérable, tous les membres de la maison Loontwill se ruèrent hors des chambres qu’ils occupaient et se précipitèrent dans le grand salon. Naturellement, ils avaient cru que quelqu’un était mort ou que mademoiselle Hisselpenny était arrivée avec un chapeau d’une laideur sans pareille. Au lieu de quoi, ils trouvèrent quelque chose de bien moins vraisemblable : Alexia et le comte de Woolsey romantiquement imbriqués. »

Chronique : Le Protectorat de l'ombrelle, une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 1 : Sans âme. dans Chroniques cleardot#Aurélie

Chronique : The Ivy Chronicles, tome 1 : Prémices

Classé dans : Chroniques,Éditions J'ai Lu — Clarisse @ 11 h 21 min

the-ivy-chronicles,-tome-1---premices-733185

Titre : The Ivy Chronicles, tome 1 : Prémices
Auteur : Sophie Jordan

Date de sortie : 2 Mars 2016
Thèmes : Virginité, Université, préliminaires, sexe
Prix : 14€ format broché
Maison d’édition : J’ai lu 
Note : 8/10

Résumé :

Pepper est amoureuse de Hunter depuis toujours. Une seule ombre au tableau : il n’en sait rien et n’a jamais vu en elle que la meilleure amie de sa petite sœur.
Le jour où ce dernier est enfin libre, Pepper doit saisir sa chance… sauf qu’elle n’a aucune idée quant à la manière de s’y prendre. Qu’à cela ne tienne, ses colocs ont le prof parfait en tête : le serveur du Mulvaney, aussi connu pour être le barman le plus sexy du campus ! Loin de se douter que leurs routes se sont déjà croisées, Pepper accepte que ce garçon l’entraîne sur les chemins de la séduction. Et si les termes de l’arrangement semblent lui convenir, rien ne garantit qu’il sera à la hauteur de ses attentes…

Mon avis :

Pepper est vierge et elle est amoureuse depuis l’âge de 12 ans de Hunter, le frère de sa meilleure amie Lila.
Elle ne veut que lui, et pas un autre. Elle, qui a tant manqué d’affection dans son enfance, rêve d’un foyer comme celui de Lila et Hunter : une parfaite petite famille américaine épanouie qui va à DisneyWorld tous les ans !  

La jeune fille a 19 ans et est en colocation avec ses amies Emerson (la fofolle sexy) et Georgia (la fille sympa en couple). 

La nouvelle vient de tomber : Hunter est à nouveau célibataire après deux ans de relation. Ses deux colocs se mettent donc en tête de jeter Pepper dans les bras du jeune homme avant qu’une autre fille ne l’alpague ! Mais Pepper flippe. Elle ne sait pas draguer et ne connait rien au sexe. Sa timidité et son manque de confiance en elle sont des obstacles qui l’empêchent de se lâcher. 

Un soir, Emerson lui trouve l’homme « idéal » pour lui apprendre les préliminaires : Reece, le barman trop sexy du Malvuney. Beau comme un Dieu, 23 ans, un sourire craquant…Miam.

Quand Pepper reconnait le jeune homme qui lui a sauvé la mise quand sa voiture est tombée en rade et qu’il croise son regard, c’est trop tard pour reculer. C’est LUI qui lui apprendras ce qu’elle doit savoir afin de ne plus être une sainte-nitouche et faire craquer Hunter !

J’ai mis un petit moment à rentrer dans l’histoire, je trouvais les scènes répétitives. 100 pages avant qu’il y est un peu d’action et autre chose que des baisers à la sauvette et des soirées au bar. 

Finalement ce trio de filles m’a bien plu !

J’ai bien fait de m’obstiner ! Quand Pepper décide enfin d’arrêter de faire sa vierge effarouchée et de ne plus ignorer son attirance pour le charmant Reece (qui a aussi son côté sombre), on profite, on a des papillons dans le ventre et on déguste ce livre comme un bonbon ! 

C’était un New adult très sympa à lire ! Rien d’innovant non plus, ça reste dans le milieu universitaire. Pourtant on entr’aperçoit une nouveauté qui laisse présager quelques coquineries originales pour la suite. Visiblement, les tomes 2 et 3 (en espérant leurs traductions françaises) porteront sur les colocataires de Pepper. 

Et le bon point en plus : la couverture est magnifique, même si Pepper est rousse et non brune !

Extrait :

(Reece à Pepper)
« — Les accidents, ça n’existe pas, si ? On fait tous des choix. Tout ce qui arrive est le résultat de ces choix. (Il me parcourut froidement du regard.) Tout comme toi, tu as fait ton choix. Tu veux être avec ce Hunter. Moi, je ne suis qu’une distraction en attendant que tu puisses atteindre ton objectif. »

#Aurélie 

30 mars 2016

Chronique : Carnets noirs

Classé dans : Chroniques,Éditions Albin Michel — Clarisse @ 12 h 17 min

carnets-noirs-721469-250-400

Titre : Carnets noirs
Auteur : Stephen King
Date de sortie :  2 Mars 2016 
Thèmes : Polar, Thriller, Suspense
Prix : 22€50 Format Broché
Maison d’édition : Albin Michel
Note : 8,5/10

Résumé : 


En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin… et la perspicacité du détective Bill Hodges. Après Misery, King renoue avec un de ses thèmes de prédilection : l’obsession d’un fan. Dans ce formidable roman noir où l’on retrouve les protagonistes de Mr. Mercedes (prix Edgar 2015), il rend un superbe hommage au pouvoir de la fiction, capable de susciter chez le lecteur le meilleur… ou le pire.


Mon avis : 

John Rothstein, un célèbre écrivain maintenant à la retraite, pensait couler des jours tranquilles jusqu’à ce que la grande faucheuse vienne lui rendre une ultime visite, sauf qu’un soir, il est tiré de ses songes par une bande de malfrats très colorés. Une bande d’imbéciles dirigés par Morris Bellamy, un fanatique à la rancœur tenace envers le sexagénaire qui a tué son héros.

Bellamy est prêt à tout, même à flinguer le vieillard pour récupérer son pactole mais aussi un ensemble de petits carnets noirs qui content la suite du héros créé de toutes pièces par l’écrivain.

Maintenant en possession de son précieux trésor, Morris devient de plus en plus ingérable. Au fil des pages, à mesure que l’on avance dans sa cavale, les complications se déchaînent contre lui, il ne contrôle plus rien, la situation le dépasse… Et surtout, un homme est sur sa trace, le détective Bill Hodges, il est déterminé à faire main basse sur Bellamy. Y arrivera-t-il ?

Je me déclare officiellement fan de Stephen King, l’auteur nous montre dans son nouveau roman à quel point une fiction peut être réelle pour certaines personnes, comment une obsession peut nous pousser à commettre des actes fous, à quel point l’imaginaire peut prendre le pas sur la réalité.

J’ai eu du mal à comprendre au départ les allées dans le futur pour repartir d’un coup dans le passé, les éléments s’imbriquaient afin de me livrer les réponses à mes questions.

La plume de King est incontestablement affolante, c’est un maître dans l’art de faire frissonner son lecteur. Ma lecture fut passionnante et changeante de toutes les romances que je lis habituellement, ça fait du bien ! Je pensais abandonner le livre juste après l’avoir commencé, grave erreur de jugement, je n’en ai pas laissé un traître mot !

Ce roman est une suite vous avez néanmoins pas besoin d’avoir lu le tome précédent pour en comprendre l’histoire, comme moi par exemple, il y a des événements qui se rattache au premier tome sans pour autant vous laissez dans l’incompréhension.

Stephen King m’a fait apprécier un nouveau genre littéraire, à l’opposé de mes goûts ordinaires. Je ne dirais pas qu’il est un coup de cœur mais qu’il m’a marquée ! J’ai juste adopté son ambiance. Pour les fans de Mr. King, lisez son nouveau roman car le maître a de nouveau frappé.

 

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte.

Les éditions Albin Michel 

#C

22 mars 2016

L’interview de Tara Sue Me en exclusivité

Classé dans : Interview — Clarisse @ 18 h 35 min

10418346_922346174489258_5490913220256142501_n

L’interview de Tara Sue Me, l’auteur de la saga   » La soumise «  en exclusivité sur notre page

Nos lectures , nos passions !  

Bonjour, un grand merci à vous d’avoir accepté de répondre à mes questions pour nos fans français.

 

Je dois tout d’abord vous avouer que je suis une très grande fan de votre saga « La soumise ». Comme beaucoup, j’ai eu du mal à résister à notre beau Nathaniel.

 

Merci mille fois, c’est toujours un plaisir de l’entendre.

* Comment vous est venue l’idée de cette histoire ?

 

J’ai simplement décrit la première scène de « La soumise » comme je l’avais dans ma tête. Comme vous le savez peut-être, l’écriture est partie d’une fanfiction de Twilight que j’ai écrite en janvier 2009, il n’y avait à ce moment pas beaucoup de BDSM. Tout cela à a changé, bien sûr, avec le Maître de l’Univers qu’est devenu 50 Nuances. Ce qui m’a le plus captivée dans cette saga c’est que contrairement à beaucoup de livres qui se prétendent parler de l’univers dominant/soumise, ici c’est une réelle relation dominant/soumise qui nous est narrée.

* La relation de Nathaniel et Abby est très intense et sans cesse faite de rebondissements. Arriveront-ils à être enfin au calme et heureux ? (sourire en coin)

 

Je suis une partisane ferme des fins heureuses donc oui, ils seront heureux. Mais au calme rien de sûr, je n’imagine pas ces deux-là réussir à être calmes un jour.

* Pouvez-vous révéler à vos fans français une information inédite et croustillante sur notre couple favori ?

 

Vous continuerez à voir tant Abby que Nathaniel partout dans la série La soumise. Même dans les livres qui ne se concentrent pas sur eux. Even paraitra aux US en octobre 2016 et il se concentre sur le patron d’Abby. J’ai aussi des plans pour leur nourrice, Lynne.

* Pensez-vous qu’un jour nous aurons la chance de vous rencontrer en France ?

 

J’étais à Paris en avril 2015 et j’ai beaucoup aimé. Je suis impatiente d’y retourner. Malheureusement, je n’ai pas de plans à l’heure actuelle.

* Mise à part cette saga, travaillez-vous sur d’autres projets ?

 

J’ai publié un roman de suspense, « OBSCURED », l’année dernière. C’était beaucoup d’amusement et un grand changement par rapport à ce que j’écris habituellement. J’espère écrire sa suite cette année.

* Un dernier petit mot à ajouter ?

 

Juste « merci » à tout le monde qui a lu mes livres. C’est un honneur et un privilège d’écrire pour vous.

Merci à vous d’avoir accepté de répondre à toutes mes questions.

 

Voilà c’est déjà terminé … A très vite sur le concours qui est en haut de notre page Facebook.

 

Xoxo,

 

#Milie 

16 mars 2016

Chronique : The Driven, Tome 4 : Aced

Classé dans : Chroniques,Éditions Hugo & Cie,Partenaires — Clarisse @ 20 h 06 min

the-driven,-tome-4---aced-734018-250-400

Titre : The Driven, Tome 4 : Aced
Auteur : K. Bromberg
Date de sortie : 17 mars 2016
Thèmes : Romance Contemporaine, New adult
Prix : 17€ Format Broché
Maison d’édition : Hugo Roman
Note : 10/10

coupdecoeur


Résumé :

Six ans après leur rencontre, Colton et Rylee sont de retour, plus chauds, tendres et passionnés que jamais. ACED est un nouveau chapitre de cette histoire d’amour.

ACED, (Saison 4 de la Série Driven) dont l’action se situe à Los Angeles (Californie) est la suite d’une aventure tendre et torride entre une femme qui cherche à se reconstruire, et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Les démons de Colton sont-ils définitivement domptés ? S’ils resurgissent, leur bonheur en apparence parfait y résistera-t-il ?

 


Mon avis : 

Des années se sont écoulées depuis la dernière fois que nous avons croisé le chemin du couple Rylee et Colton, aujourd’hui mariés et heureux, et un événement inattendu va davantage les rendre fous de joie. Alors qu’ils sont sur le point d’agrandir leur petite famille, des démons de leurs débuts viennent embrumer tout leur bonheur.

En effet, une vidéo du couple prise pendant un moment charnel fait son entrée sur la toile, ils se retrouvent assaillis par une horde de vautours paparazzis.

Rylee est une nouvelle fois fragilisée par tout ce remue-ménage qui leur arrive en pleine face, elle perd pied peu à peu au cours du roman. Comment peut-on dévoiler des moments intimes de Colton et elle ? En plus de se retrouver à la une de toutes les presses à scandales, ses employeurs lui portent le coup fatal quand ils décident de la mettre sur la touche. Mais son mari est présent pour elle, il est son atout et son point d’appui lorsque le monde de Rylee devient flou.

Quant à Colton, il m’a encore éblouie, ce lion en cage est prêt à faire la peau du connard qui ose blesser sa femme. Il la défend à grands coups de griffes, tout en partant dans une autre recherche contre un élément de son enfance qui l’aidera à relever Rylee et prendre confiance en ses capacités de mari formidable.

Pour les personnages secondaires, ils sont plus mis en avant dans ce tome, surtout la mère de Rylee, une perle pour sa fille qui a besoin de son soutien et ses conseils pour sortir du brouillard qui l’entoure.

J’ai adoré la trilogie et quand j’ai appris qu’il y aurait une suite, j’étais contente tout en redoutant de savoir quelle aventure allait vivre le couple Donovan. Je m’attendais à avoir un remodelage des tomes précédents sans rien de plus et je fus loin de la vérité … L’histoire de Rylee et Colton est toujours aussi passionnante, on ne s’ennuie pas et le sexe se trouve moins présent, pas que je m’en plaigne. Aced, un nom aux multiples significations et encore une fois, K.Bromberg ne me déçoit pas, sa plume est toujours aussi exquise, d’une fluidité sans failles et d’une imagination sans limites, je n’ai pas lâché ce quatrième tome avant d’en avoir lu le dernier mot.

Je suis folle de Colton, ce mec est une drogue, vivement la suite !

Merci à Mélusine & Anne des éditions Hugo New Romance pour ce service presse.

 

Hugo New Romance

#C

 

Chronique : Wait for You, Tome 1 : Jeu de patience

Classé dans : Chroniques,Éditions J'ai Lu — Clarisse @ 18 h 14 min

wait-for-you,-tome-1---jeu-de-patience-393191-250-400

Titre : Wait for You, Tome 1 : Jeu de patience
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Date de sortie : 19 Février 2014 
Thèmes :  Passé difficile, New Adult, Traumatisme, Viol
Prix : 13€ Format Broché
Maison d’édition : J’ai lu, collection pour elle
Note : 9/10

Résumé : 

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien, excepté peut-être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir…
Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?


Mon avis : 

Avery, 19 ans, est à plus de 1500 km de chez ses parents car elle a choisi d’aller dans cette petite fac au lieu de la prestigieuse institution qu’est Harvard. Il lui fallait fuir loin, loin de ses parents, de ses anciens amis et de lui…

Elle veut changer, ne plus être la personne qu’elle est devenue, sortir faire la fête comme tout le monde, retrouver un semblant de vie sociale et profiter de la vie comme chaque jeune femme de 19 ans, mais cela est dur depuis ce qu’un monstre lui a fait et surtout l’angoisse qu’elle ressent maintenant après que son entourage lui ait tourné le dos.

Son premier jour dans une nouvelle fac, qui inclut son départ pour une nouvelle vie, va se dérouler d’une façon dont elle ne se doutait pas. Elle percute le seul et unique : Cameron Hamilton.

Le célibataire le plus convoité du campus, qui ne cache pas sa fascination pour Avery dès leur première conversation, ce beau jeune homme qui pourrait avoir toutes les filles du campus n’a décidément d’yeux que pour elle, par coïncidence sa nouvelle voisine de pallier, dans la résidence qu’il occupe avec son coloc.

En plus de nouer une relation avec Cam, Avery va se faire différents amis comme Jacob, un jeune homme gay complètement déluré et Brit, une jeune fille douce m ais qui ne cache pas sa langue tranchante. Un groupe d’amis qui sera vite inséparables.

Alors qu’Avery commence à reprendre du poil de la bête, des SMS et mails préoccupants composés d’insultes viennent la ramener dans le passé et lui font perdre pied. Cam arrivera-t-il à sortir Avery de cette machination ? Trouvera-t-il les secrets de son traumatisme ?

Un livre pour lequel j’ai craqué, j’ai surtout craqué pour Cam. Une super histoire qui parle de drame et de la lâcheté dont peut faire preuve l’entourage des victimes. Ce livre ne tombe pas dans le mélodrame comme je l’appréhendé, les révélations ne sont pas trop exagérées ! Les personnages sont attachants dès le début, on a envie d’en savoir plus sur chacun d’eux, je suis impatiente de lire la suite…

Vivement que j’aie le tome 2 entre mes mains.

 

#Didi 

Chronique : Ten Tiny Breaths, Tome 1 : Respire

Classé dans : Chroniques,Éditions Le Livre de Poche,Partenaires — Clarisse @ 15 h 48 min

ten-tiny-breaths,-tome-1---respire-721439-250-400

Titre : Ten Tiny Breaths, Tome 1 : Respire
Auteur : K. A. Tucker

Date de sortie : 3 Février 2016
Thèmes : New Adult, Mort, Accident de voiture
Prix : 7€30 Format Broché
Maison d’édition : Le livre de poche
Note : 10/10

 

Résumé : 


L’amour peut-il tout guérir ?

La vie de Kacey a explosé. Ses parents, sa meilleure amie et son petit ami sont morts dans un accident de voiture dont elle est la seule rescapée. Souhaitant échapper à son passé, à une tante et un oncle peu scrupuleux, Kacey achète deux tickets de bus et part à l’aventure pour Miami avec Livie, sa sœur de 15 ans. Elles s’installent dans un petit immeuble et font connaissance de leurs voisins. En particulier, la pimpante Storm et le beau et mystérieux Trent …

Nouvelle vie, nouveau job, nouveaux amis, Kacey parviendra-t-elle à chasser tous les démons qui la rongent ?

K.A Tucker est née dans une petite ville de l’Ontario. Passionnée de littérature, elle publie son premier roman à l’âge de 6 ans. Elle vit aujourd’hui en banlieue de Toronto avec son mari, ses deux filles et une flopée d’animaux à quatre pattes.


Mon avis : 

Il y a quelques années, Kacey a vécu un accident de voiture dramatique. Dans le véhicule se trouvaient ses parents, sa meilleure amie, son petit copain et elle. Ce jour-là, elle les a tous perdus. Elle garde de nombreuses séquelles physiques et psychologiques, et vit au rythme de l’alcool, du sexe et de la drogue, elle tient bon uniquement pour sa sœur Livie.

Toutes deux ont été placées chez leur oncle et tante. Mais un soir où son oncle tente de violer Livie, Kacey décide qu’elles doivent partir. Kacey est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Une jeune femme meurtrie mais très courageuse. Son mal-être m’a beaucoup touchée. Les personnages secondaires ont aussi une place très importante pour l’histoire et la saga.

Trent, le voisin sexy à la gentillesse sans limite qui nous surprend à chaque page mais qui cache bien son douloureux passé. Storm, la voisine maman célibataire pleine de peps qui apporte la fraîcheur. Cain, le patron de Storm, fort énigmatique. Et j’en passe. On plonge donc dans l’univers de Kacey qui est très émouvant, l’auteur nous fait aussi bien pleurer que rire, avec en plus des scènes torrides qui viennent pimenter tout ça.

Le sujet du stress post traumatique est très délicat mais il est parfaitement abordé ici. On ne se perd pas en détails inutiles, l’auteur nous apporte tous les éléments nécessaires afin de nous plonger dans l’histoire. Sa plume est agréable et se lit facilement. Les émotions s’enchaînent. 

En bref, c’est un New adult très prenant, intense, que j’ai pris plaisir à lire. J’espère que les tomes suivants seront à la hauteur du premier.

Merci à Le Livre de Poche pour ce service presse.

 Le livre de Poche

#Milie 

15 mars 2016

Chronique : Dark fever – l’intégrale

Classé dans : Chroniques,Éditions Addictives,Partenaires — Clarisse @ 17 h 11 min

dark-fever---l-integrale-737038-250-400

Titre : Dark fever – l’intégrale
Auteur : Lisa Swann
Date de sortie :  11 mars 2016
Thèmes : Erotisme, Romance Contemporaine,Romance érotique, Enquête policière
Prix : 14€90 Format Broché
Maison d’édition : Editions Addictives, collection suspens
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumé : 

 

Quand la jolie flic des Stups tombe amoureuse de celui qu’il ne fallait pas.
Lorsque Alba Clancy, jeune femme pleine de convictions et d’idéaux de justice, fait son entrée à la brigade des stupéfiants de la police de Miami, elle compte bien se donner à 100 %. Mais c’est sans compter le coup de foudre qu’elle va ressentir en croisant Matthew Ferris, multimilliardaire et fils du redoutable Bobby  » Dragon  » Ferris, le chef d’une importante organisation criminelle de Miami. Et contre les coups de foudre, les idéaux ne peuvent pas grand-chose. Alba et Matthew sont emportés dans leur passion irraisonnée, se mettant l’un et l’autre en péril dans leurs univers si différents. Ce livre contient des scènes explicites non adaptées au jeune public.

 

 

Cet « Intégral » regroupe la totalité des 6 volumes de la série e-book « Dark Fever: Milliardaire, Sublime… mais Dangereux ».


Mon avis : 

Je découvre la plume de Lisa Swann et j’avoue que je suis conquise. Elle nous transporte ici dans l’univers de Matthew Ferris et Alba Clancy.

 

Alba intègre la brigade des STUPS de Miami, non sans appréhension. C’est une jeune femme droite qui croit en la justice et qui sait que pour les nouvelles recrues des STUPS, l’intégration au sein de l’équipe n’est pas chose simple. Alors en plus, elle s’imagine que le fait d’être une femme ne l’aidera pas plus mais elle est forte de caractère et n’a pas l’intention de se laisser démonter, le fait d’intégrer les STUPS si jeune prouve sa détermination et son talent. Mais voilà, tout son univers risque de s’effondrer après sa rencontre avec Matthew Ferris. Matthew Ferris, lui, est un multimilliardaire, fils de Bobby « Dragon » Ferris, un homme à la tête d’une organisation criminelle.

 

Au début de ma lecture, j’ai émis quelques réserves concernant Matthew, qui se sont toutes envolées au fur et à mesure de ma lecture. Matthew n’est pas un bad boy, c’est un homme généreux et terriblement attachant. J’ai adoré plonger dans cet univers où se mélangent le bien et le mal. Les aventures de nos deux tourtereaux pour vivre leur amour ne seront pas si simples. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants, malgré que j’aie trouvé Jack totalement inutile. Lisa Sawnn nous scotche à notre lecture avec tout un tas de rebondissements.

 

On n’est pas dans l’univers du riche et de la naïve. Non, là certes Matthew est riche mais pas que, c’est un homme au coeur tendre et il montre ses faiblesses à Alba sans retenue pour lui prouver son amour. Alba, qui elle est loin d’être naïve. Les personnages sont bien travaillés, l’histoire cohérente.

 

Là où j’ai été le plus surprise, c’est que j’étais persuadée de déjà connaitre la fin, et là BIM, Lisa Swann me blance une bombe en pleine figure et j’avoue, je suis choquée. Je ne m’attendais réellement pas à ce qu’elle a fait de la fin de cette histoire. J’ai adoré être prise au dépourvu et que ça m’explose en plein visage. Un récit où se mélangent avec brio suspense, action et amour et que j’ai pris grand plaisir à lire alors n’hésitez pas.

 

Merci à Maud des Editions Addictives pour ce service presse.

Editions Addictives 

#Milie 

Chronique : Diary of rebirth, tome 2 : Chérir

Classé dans : Auto-Edition,Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 15 h 23 min

diary-of-rebirth---tome-2---cherir-725657

Titre : Diary of rebirth, tome 2 : Chérir
Auteur : Bridget Page

Date de sortie : 20 Janvier 2016
Thèmes : Amour, violences, vengeance
Prix : 17€ format broché
Maison d’édition : Brigitte Legrand Robardey
Note : 9/10

Résumé : 

Annabelle Maury, blessée au-delà des mots, dans sa chair et dans son âme, reprend doucement espoir en la vie, grâce au soutien providentiel de Greg.

Greg Delcourt, séducteur patenté, bourreau des cœurs, a longtemps lutté contre les sentiments qu’il avait choisi d’ignorer. Mais Annabelle a totalement chamboulé sa vision de la vie et de l’amour.

Alors que leur relation prend enfin son envol, des ombres planent, de plus en plus menaçantes, sur leur avenir commun.

Ava Brown, ex-maîtresse éconduite, réussira-t-elle à réduire à néant leurs précieux progrès ?

Qu’en est-il de la meute de loups ? Qui sont-ils ? Quels sont leurs sombres projets ?

Annabelle et Greg sortiront-ils indemnes des épreuves qui frappent à leur porte ?

Mon avis : 

Nous avions laissé Annabelle et Greg dans les bras l’un de l’autre à la fin du tome 1, avec la menace des Loups et de Ava planant au dessus de leurs têtes.

Greg est décidé à sauver Annabelle et y mets les moyens ! 

Les amoureux partent tous les deux dans une villa hautement sécurisée en Italie. 

Avec son homme de main, Greg réussit à arrêter les manigances de Ava, mais le mal est déjà fait ! Annabelle perd complètement pied. Comment peut-elle survivre à cette honte ?

La jeune femme est toujours fragile émotionnellement. Greg veut l’éloigner du danger, la protéger et surtout la garder à l’œil pour ne pas qu’elle fasse de « bêtises »… Il l’aime comme un fou et ne peux plus se passer d’elle. C’est sa fée, la femme de sa vie, celle qui a changé son cœur et qui lui a redonné confiance.

Dans ce tome-ci, on assiste surtout à l’éveil de la sexualité de Annabelle. Elle, qui a toujours connu la violence, la douleur et la torture, s’ouvre enfin à la douceur et la patience dont fait preuve son compagnon. Enfin, elle découvre l’Amour et le sexe à la fois sain et passionné ! 

Leur relation est très fusionnelle, ils sont dépendants l’un de l’autre, ils ont besoin de se savoir proches. C’est aussi la seule minuscule chose que je reproche dans ce roman, c’est de les voir trop amoureux, trop l’un sur l’autre… 

Mais on finit par comprendre qu’ils sont tout simplement dans leur bulle comme tout le monde quand on démarre une relation amoureuse, et c’est juste trop mignon !

En fond de leur histoire d’Amour, on n’oublie pas les Loups, c’est la menace principale du tome 2. Annabelle veut se venger et Greg fera tout pour l’aider à venir à bout de ces quatre hommes qui pourrissent ses jours et ses nuits depuis cinq longues années. 

Le couple va devoir leur faire face ensemble pour avoir enfin le droit de s’aimer en toute tranquillité.

Toujours autant d’émotions dans ce tome 2, c’est l’épanouissement d’un véritable Amour et il n’y a rien de plus beau ! Je suis contente de voir qu’Annabelle prends du poil de la bête, il était temps ! La scène qui les oppose aux Loups m’a littéralement fait frémir, j’ai adoré, l’auteur n’y es pas allée de main morte ! 

Bientôt le 3eme tome et la fin des aventures de Greg et d’Annabelle, je suis curieuse de la suite !

Merci à Bridget Page pour ce merveilleux Service presse !

Extrait : 

Annabelle

« J’ai découvert le monde qui est à présent le mien dans les bras de Greg. Il est tout à la fois mon prince, mon château-fort, mon refuge, ma part de bonheur dans un univers que je pensais perverti et à jamais perdu pour moi. Il m’a appris que cet éden vaut la peine de se battre, qu’un homme peut aimer une femme sincèrement, sans pour autant vouloir lui piller tout ce qu’elle a. Il m’a montré que l’image que je me faisais du sexe masculin était erronée, fondée sur ma propre expérience que j’ai élevée en vérité universelle. Jour après jour, il me prouve que cet amour existe, que la tendresse, les caresses, les baisers qui l’accompagnent le rendent plus savoureux et que le plaisir charnel peut exprimer, mieux que des mots, cet engagement puissant qui lie deux êtres, loin de la souffrance que je pensais inexorablement liée à la sexualité…J’ai vécu en enfer, de longues années, et je ne suis pas prête à renoncer à la part de paradis qui m’est offerte grâce à lui… »

#Aurélie 

11 mars 2016

Chronique : Risk

Classé dans : Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 14 h 04 min

risk-727496-250-400

Titre : Risk
Auteur : Fleur Ferris
Date de sortie : 3 Mars 2016 
Thèmes : Amitié, Disparition, Enquête, Site de rencontres 
Prix : 17€ Format Broché
Maison d’édition : Hugo Roman, collection New Way 
Note : 10/10

coupdecoeur


Résumé : 

 

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu’elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c’est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s’inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu’elles n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ?


Mon avis : 

Taylor et Sierra sont deux meilleures amies, un soir elles font la connaissance de Jacob Jones sur un chat. Sierra étant privée d’Internet par ses parents, elle donne l’adresse mail de Taylor à Jacob sans la prévenir. Taylor commence alors à discuter avec lui et tombe très vite sous son charme. Un homme gentil, attentionné, qui a les mêmes goûts qu’elle, en plus il a vu sa photo et elle lui plait. Pourtant, il y avait aussi Sierra sur la photo et comme Sierra est beaucoup plus « tout » comme elle dit, elle est soulagée, pour une fois qu’on s’intéresse vraiment à elle. Mais le lundi, en retournant au lycée, elle va descendre de son nuage quand elle va apprendre par Sierra qui hurle sur tous les toits qu’elle a parlé à Jacob tout le week-end en piquant l’ordinateur de sa sœur et qu’en plus, ils ont rendez-vous vendredi. Elle se sent trahie et mal à l’aise mais ne veut rien dire, elle accepte donc à contrecœur de couvrir Sierra pour sa sortie avec Jacob. Mais voilà, le samedi matin Sierra n’est pas rentrée et Taylor se pose des questions, malgré que Sierra l’ai prévenue qu’elle passait la nuit avec Jacob.

Dans ce livre, on aborde un sujet qui touche tout le monde. Les menaces qui courent sur Internet sont malheureusement trop nombreuses. J’ai moi-même rencontré mon conjoint sur Internet et à la lecture de Risk, je me suis dit mais bon sang, ca aurait pu t’arriver. On découvre ici les réactions de Taylor et de ses amis et il est vrai que d’un point de vue extérieur, on se dit mais pourquoi n’ont-ils rien dit ? Et en même temps, on n’oublie que ce ne sont que des enfants, pour eux une telle chose n’est pas possible, on ne voit ça que dans les films. Mais non, malheureusement ils vont apprendre à leurs dépends que cela n’arrive pas qu’aux autres.

C’est un livre très prenant et intense, qui nous offre un témoignage assez proche de l’état d’esprit de nos enfants. Je l’avoue, en tant que maman, cette lecture ma beaucoup fait pleurer car je ne pouvais m’empêcher d’imaginer ma fille, qui a actuellement 10 ans, dans quelques années tantôt à la place de Sierra, tantôt à la place de Taylor. On se met à la place de chaque de personnage, qu’ils soient secondaires ou principaux, les amies de Sierra, les parents de Taylor ou Sierra, et on essaye d’imaginer comment on aurait réagi. Je me suis vu penser qu’à la place de Taylor, je n’aurais pas menti pour couvrir mon amie, mais après j’ai arrêté de me voiler la face et j’ai réalisé que j’aurais réagi exactement pareil. Et ça fait mal et surtout ça fait peur.

L’auteur nous embarque donc avec beaucoup de talent dans ce drame qui plane au-dessus de nos enfants chaque jour, elle nous pousse à nous poser des tas de questions, elle m’a aussi énormément émue par les réactions de Taylor et ses amis. Chacun gère la situation à sa manière mais il ne faut pas oublier une chose, c’est que cela n’arrive pas qu’aux autres. Malheureusement, Taylor et ses amis ont dû subir cette monstrueuse épreuve pour en prendre conscience, mais je les ai trouvés tellement courageux d’entreprendre tout ce qu’ils ont fait par la suite pour la sensibilisation.

Pour moi ce fut donc une lecture intense en émotions, que je n’ai pas réussi à lâcher, l’auteur m’a poussée dans mes derniers retranchements, avec une plume forte et une utilisation des mots parfaite. Je pense garder longtemps ce livre en mémoire et d’ici quelques années, j’ai l’intention de le faire lire à ma fille, parce que même si ce n’est qu’un livre, cela reste un récit qui dit la vérité, oui cela n’arrive pas qu’aux autres, Internet peut se révéler dangereux pour nos enfants, et si avec cette lecture je peux réussir à lui faire comprendre ne serait-ce qu’un petit peu qu’il faut se méfier et surtout ne pas me mentir, alors je me dis que ce serait une petite victoire. Je ne peux que vous conseiller ce livre très intense mais prévoyez une boite de mouchoirs. Un récit qui fait pleurer, réfléchir et qui nous fait nous poser un tas de questions, avec des réponses qui m’ont souvent choquée.

 

Merci à Marion et Mélusine de Hugo New Way pour ce service presse bouleversant.

 

Hugo New Way

#Milie 

123
 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes