Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

11 février 2016

Chronique : Les Velázquez tome 1

Classé dans : Chroniques,Partenaires — Clarisse @ 12 h 18 min

les-velazquez-tome-1-717275-250-400

Titre : Les Velázquez tome 1
Auteur : Aspi Deth
Date de sortie : 21 septembre 2014
Thèmes : Amour, Mafia, Action, Mystère
Prix : 15€ Format Broché
Maison d’édition : Auto-édition
Note : 9/10 & 9/10

Résumé :


Lorsqu’elle fait la connaissance de Ricardo Velázquez, un séduisant et mystérieux Vénézuélien, Marie ignore à quel point cette rencontre aussi atypique qu’explosive va bouleverser son quotidien. Irrésistiblement attirés l’un vers l’autre, elle tentera de découvrir la vérité à son sujet et apprendra à ses dépens à ne pas se frotter aux membres de la famille du jeune homme, aussi redoutables les uns que les autres. Entre guerre des gangs, coup de foudre, complots et amours interdits, découvrez la saga numérique à ne pas manquer enfin disponible en version papier, cocktail explosif de mafia et de romance. Ce tome reprend les quatre premiers épisode de la saga numérique : 1. Une envie de tequila 2. Jouer avec le feu 3. Les liens du sang 4. Bienvenue dans la famille


Mon avis :

Marie Chevalier est une jeune femme à la langue pendue et mordante, addict au shopping, une passion partagée lors d’un rendez-vous quotidien le samedi avec ses deux meilleures amies, Jessica et Séverine, qui trouvent fort dommage le trop long célibat de la magnifique brune. 

Quand Marie croise au détour d’une boutique ce bel inconnu, à la peau bronzée et aux traits marqués, il se passe comme un déclic : une féroce attirance envers lui la surprend et celle-ci se renforce au fil de leurs nombreuses rencontres hasardeuses. 

Ricardo Velázquez, alias Rico pour les intimes, n’est pas dupe. La petite brune blanche l’a ensorcelé au premier regard et l’a davantage pris dans ses filets à chacune de leurs hilarantes et chaudes conversations. Il est déterminé à en apprendre plus et à se rapprocher doucement de cette franche Bruxelloise qui l’a bien fait ramer pour avoir le privilège d’un premier rendez-vous avec elle. 

Alors que leur passion dévorante se développe, Marie sait que son beau vénézuélien cache de lourds mystères, dus à son mode de vie. La jeune femme est prête à affronter les mises en garde de la famille Velázquez mais aussi son instinct de survie qui lui hurle que sa vie va prendre un grand tournant à mesure que sa relation avec Rico s’approfondit.

Leur relation survivra-t-elle aux menaces qui sont le lot quotidien de la vie du jeune mafieux ?

En plus de découvrir la rencontre atypique entre Marie et Rico, nous en apprenons plus sur sa famille à lui, une famille soudée même lorsqu’il n’y a pas de lien du sang entre ses membres et où chacun donnerait sa vie pour protéger les autres. 

Un bon premier tome qui m’a fait voyager sur des rythmes de salsa. Je l’ai lu deux fois et j’y ai pris autant de plaisir, m’immerger dans ce monde de gros bras m’a bien changée de tous les costards-cravates que je croise habituellement. Les gangs et complots donnent un nouveau souffle à la romance, une romance douce car oui, le côté sexe n’est pas très explicite et cela ne m’a pas dérangée, il y a ce qu’il faut de piquant pour réchauffer sa lectrice. 

Aspi Deth m’a fait voir que même les hommes les plus grosses brutes peuvent être d’une grande sensibilité lorsque l’on touche à une personne chère à leurs yeux, ils ne leur accordent aucun traitement de faveur. Encore merci à Aspi Deth d’avoir mis sa bande de mafieux entre mes mains car oui, comme elle l’avait prédit, j’ai trouvé ma lecture très agréable et originale. Les mafieux, quand tu apprends à les connaître, c’est dur de les oublier.

Merci à Aspi Deth pour ce service presse.

 

#C

 

Mon avis :

 

Nous voilà embarqués dans une romance au sein du monde mafieux. Lorsque Marie croise Rico, il se passe un truc. Ils sont irrémédiablement scotchés aux regards de l’autre. L’alchimie est présente et palpable. Ils ne se connaissent pas mais cette rencontre les trouble. J’ai eu un peu de mal au début à accrocher, j’avais de la peine à me faire à tous les noms espagnols, réussir à identifier qui était qui et surtout m’en souvenir. 

Mais au final, c’est juste qu’il faut s’y faire car après, ça coule tout seul. Le personnage de Marie est sympathique, elle est pleine d’humour et un brin sarcastique. Elle fait partie de ces héroïnes qui ont clairement un caractère d’emmerdeuse mais que l’on ne peut pas s’empêcher d’aimer. Tout un mystère plane autour de sa famille, ce qui la rend encore plus attachiante. Rico, quant à lui, c’est compliqué. J’ai trouvé dommage que l’on n’en sache pas davantage à son sujet.

Certes, parfois cela suffit de savoir qu’il est juste sexy à mourir et protecteur, mais là c’est un mafieux en plus, et cela aurait vraiment été super de rentrer un peu plus dans sa vie. On sait qu’il a un secret mais on ne le devine pas. Dans le tome 2, je l’espère.

J’ai passé un bon moment de lecture. Le récit n’est pas uniquement centré sur nos personnages principaux, on rentre également dans la tête des personnages secondaires et c’est agréable. Ils sont tout aussi attachants que Marie et Rico. Pour moi ce fut un plus car ce n’est pas qu’une romance. C’est une romance au milieu d’un monde de mafieux, avec tous les avantages et les inconvénients. La plume de l’auteur est très agréable, le registre change de ce que l’on voit habituellement et c’est fort plaisant.

En bref, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Marie et Rico, même si j’ai eu du mal à me mettre dans l’histoire je suis contente de ne pas avoir abandonné, car après je me suis laissée transporter dans cet univers avec grand plaisir. J’ai maintenant hâte de savoir ce que Aspi Deth a bien pu nous réserver pour le tome 2. 

Merci à Aspi Deth pour ce service presse.

#Milie 

Une réponse à “Chronique : Les Velázquez tome 1”

  1. pages dit :

    votre blog et super je tente ma chance pour votre concours

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes