Nos lectures, nos passions

Découvrez toutes les lectures et nos passions

  • Accueil
  • > Chroniques
  • > Chronique : The book of Ivy, tome 1 : The book of Ivy & The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy

25 janvier 2016

Chronique : The book of Ivy, tome 1 : The book of Ivy & The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy

Classé dans : Chroniques,Éditions Lumen — Clarisse @ 13 h 53 min

the-book-of-ivy,-tome-1---the-book-of-ivy-581703 the-book-of-ivy,-tome-2---the-revolution-of-ivy-683667

Titre : The book of Ivy, tome 1 : The book of Ivy  &  The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy
Auteur : Amy Engel
Date de sortie : Tome 1 – 5 Mars 2015 / Tome 2 : 5 Novembre 2015
Thèmes : Mariage forcé, romance, famille
Maison d’édition : Lumen
Note : 10/10

coupdecoeur

Résumés :

The book of Ivy, tome 1. 

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

The revolution of Ivy, tome 2 

J’AI TOUT PERDU. MON FOYER. MA FAMILLE. L’HOMME QUE J’AIME.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

CAR JE NE SUIS PLUS UNE WESTFALL, NI UNE LATTIMER. SIMPLEMENT IVY.
ET JE SUIS ENFIN LIBRE. 

Mon avis sur la duologie : 

Il y a 50 ans, une guerre nucléaire a détruit les 3/4 de la population terrestre. 
Quelques milliers de survivants se sont réunis et ont construit une ville entourée d’une barrière électrique. 

Derrière cette barrière sont envoyés tous les « rébus » de la ville : Les voleurs, tueurs, violeurs…Les rebelles et ceux qui n’ont pas eu de chance, ceux qui ont préférés être libres plutôt sacrifier leurs vies pour des règles imposées.

Deux familles sont à la tête de la ville divisée en deux : les Westfall (les « fondateurs ») et les Lattimer (« Présidence »).

Ivy Westfall a 16 ans, comme toutes les filles de son âge et de son côté de la ville, elle doit épouser un homme qui lui est imposé. La cérémonie est annuelle. Mais comme elle est la fille du Fondateur, son destin est déjà tout tracé : son futur époux est Bishop, le fils du Président. 

Et pour cette occasion, son père et sa sœur aînée lui confie une mission : tuer Bishop, son mari.

Elle a 3 mois.
3 mois pour le connaitre, et découvrir les faiblesses de sa belle-famille.
3 mois pour qu’il lui fasse confiance, et voler des codes qui permettront à son père d’assoir son autorité armée.
3 mois où il peut se passer beaucoup de choses…

Bishop à 18 ans. Il est très attentionné avec un petit côté sombre, sensuel et sur de lui qui fait tout son charme.
Il est prêt à tout pour qu’Ivy éprouve des sentiments pour lui. 
Le jeu d’Action ou Vérité est génial…

Ivy a peur de se lâcher, de tomber amoureuse, de souffrir pour lui et aussi de décevoir sa famille. 
Pourtant, elle va accomplir toutes les tâches ordonnées par son père, ce pour quoi elle est là.
Tuer son mari est la dernière étape. La jeune fille est perdue.

Quel choix va-t-elle faire ? Le tuer ? S’opposer à sa famille ? S’enfuir ? 

Ivy, Ivy, Ivy….Je n’ai que trois mots : Coup de cœur. 
J’ai choisi de faire une chronique condensée pour cette fabuleuse duologie afin ne pas spolier l’histoire du tome 2 (même si en lisant le résumé ça vous donne vaguement une idée).

Voilà quelques mois que j’avais envie de lire cette histoire : une fille qui veut tuer son mari pour venger sa famille ! Cool ! 
C’est comme un Roméo et Juliette dystopique, les familles ne s’aiment pas mais sont obligées de marier leurs deux enfants. Qui eux-même tombent amoureux et devront faire leurs propres choix : rester ensemble ou s’opposer l’un à l’autre. 

J’ai adoré suivre le parcours de Ivy. Cette jeune fille est courageuse, aimante mais totalement tiraillée de chaque côté. 
Elle rêve de liberté, de ne plus dépendre de chacun, mais depuis toute petite, elle a été élevée avec sa sœur dans un seul but : faire tomber la Présidence pour mettre leur père à la tête de la ville ! 
Son mariage avec Bishop bouleverse tous ses acquis, ses arguments sont démontés un à un.
Son cœur vacille. 

La lecture est fluide, les actions s’enchaînent et tout bascule ! La fin de la série est époustouflante, violente, pas si prévisible (du moins pour moi). On est un peu dérangés, on se dit « ça y est, ça va, tout va bien, c’est fini. » 
Le dernier chapitre conclut parfaitement l’histoire même si on aurait aimé en savoir plus sur la suite des événements !

J’ai lu les deux livres en trois jours, je n’ai pas pu les lâcher, l’auteur m’a totalement emportée !

Extrait :  

« Depuis le début, il me prend au dépourvu, renverse toutes mes idées préconçues à son sujet, même les plus simples. C’est encore une pièce dans le puzzle de Bishop, une pièce aux contours déchiquetés et qui ne s’imbrique pas facilement dans le reste de l’image. Ça me plaît qu’il soit complexe, que la somme de toutes ces pièces donne quelqu’un d’unique et de difficile à comprendre. Je n’ai pas le droit de le souhaiter, et je ne peux pas avoir l’espoir que ce souhait se réalise, mais j’ai quand même envie d’être celle qui le déchiffre. »

Chronique : The book of Ivy, tome 1 : The book of Ivy  &  The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy dans Chroniques cleardot#Aurélie 

2 réponses à “Chronique : The book of Ivy, tome 1 : The book of Ivy & The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy”

  1. severine dit :

    Merci va rajouter sur ma pal cette duologie de livres ca m’intéresse beaucoup

  2. Moi aussi,c’est une duologie coup de coeur et j’aimerais bien lire d’autre livres de cette auteure :)

Laisser un commentaire

 

Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Poésies De Manuelle Ave...
| Espriterrant
| Nuage de textes